Objets associés au mot-clé : Saint-Palais sur mer (17)
Articles associés
Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Sphinx Tête de mort

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de août à septembre en deux générations. Dans la zone méditerranéenne atropos a deux générations de mai à juillet puis de août à novembre. La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espècepeuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. La chenille vit sur sur solanum, tuberosum, et dulcamara, fraxinus excelsior, datura stramonium, lycium, ligustrum vulgare, syringa vulgaris. Elle est visible en juillet. Dans son 7ème Mém. sur les insectes, écrit vers 1736, c’est à dire avant l’époque de la diffusion de la pomme de terre comme plante agricole, Réaumur dit que la chenille d’atropos se nourrit de jasmin. Répandu dans toute la région, mais ne se trouvant d’ordinaire que par unité. On rencontre ça et là des chenilles de couleur brune ou grise.

Deux-Sèvres : Niort, 07/05/1905, 25/08/1904, 06/09/1907 ; 02/10/2005. Trouvé la chenille sur pomme de terre, lyciet (chen. brune) et sur lilas (Gelin).

Charente-Maritime : Chenille trouvée sur fraxinus à Royan (Ch. Perez).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx Tête de mort. Afrotropicale. Migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Espèce migratrice. Extrait de Gelin et lucas 1912 : « La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espèce peuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. » La chenille vit sur sur Solanum tuberosum et Solanum dulcamara, Fraxinus excelsior, Datura stramonium, Lycium, Ligustrum vulgare, Syringa vulgaris, en VI-VIII X XII.

I. Niort 25/08/1904 (HG), 07/05/1905 (HG), 02/10/1905 (HG), 06/09/1907 (HG).

II. Argenton les Vallées 14/10/1954 (MG) - Azay le Brûlé 31/10/2004 (NT) - Champeaux 07/08/2010 (AG) - Coulon 14/07/2006 (chenille) (AG) – Magné 11/10/2003 (chenille) (AG) - Niort 15/09/1941 (MG), 25/08/1951 (MG), 02/10/1967 (MG), 09/10/1967 (NT), 23/08/1970 (MG), 02/09/1970 (MG), 15/10/1996 (AG), 16/06/1998 (AG), 25/09/1998 (AG) - Saint-Join de Marnes 15/08/2003 (chenille) (Meyer Daniel) - Saint-Maxire 15/09/1959 (MG) - Sainte-Blandine 15/09/1998 (NT) - Sauzé-Vaussais 15/10/1962 (MG) - Villiers en Bois 20/10/1980 (NT), 23/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Tyria jacobaeae (Linnaeus, 1758)
Ecaille du séneçon, Goutte de sang

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur senecio jacobaea et vulgaris. Elle est visible en juillet. Répandu et commun partout. A chercher l’aberration flavescens Th. Mieg, à ailes postérieures jaunes, et celle ou toutes les parties rouges des ailes antérieures confluent en une bande unique, coudée à l’angle apical.

Vienne : 2 exemplaires de l’aberration flavescens, à Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille du séneçon, la Goutte-de-sang, l’Ecaille carmin. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. En France, partout. Fréquente les chemins forestiers, lieux incultes, landes et jardins. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille surtout sur Senecio jacobaea. La chenille peut-être abondante en certains endroits (AG).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 06/2004 (Wilding Neil) - Cersay 03/06/1985 (CL), 15/09/1997 (CL) - Coulon 15/05/1989 (CL) - Exoudun 14/06/2009 (Montenot Jean-Pierre) - Genneton 26/07/2009 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 25/05/1973 (NT), 27/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT) - Magné 01/05/1969 (NT), 11/05/1969 (NT), 31/05/1969 (NT) - Niort 15/06/1940 (MG), 15/06/1946 (MG), 10/05/1952 (MG), 09/06/1954 (MG), 24/04/1960 (NT), 17/05/1960 (MG), 31/05/1971 (NT), 26/04/1975 (NT), 28/09/1976 (NT), 20/06/1980 (NT), 03/08/1980 (NT), 01/04/1981 (NT), 25/05/1981 (NT), 08/06/1982 (NT), 12/06/1982 (NT), 18/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Paizay le Chapt 25/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - Rom 24/07/2010 (chenille) (Minot Jean-Louis) – Saint-Génard 27/09/2009 (Rousseau Astrid) - Saint-Jean de Thouars 12/06/1991 (AG) - Saint-Maxire 14/04/1961 (MG), 03/07/1969 (NT) - Saint-Pierre à Champ 03/06/1985 (CL) – Sainte-Radegonde 28/06/1994 (CL) - Villiers en Bois 31/05/1970 (NT), 11/07/1970 (NT) – Voultegon 09/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tyria jacobaeae (Linnaeus, 1758)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle Dame

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne en petit nombre et reparaît en mars-avril. Deux ou trois générations. Champs secs, luzernes, bords des chemins où il recherche les fleurs de centaurea calcitrapa. Chenille sur carduus nutans, lappa major, cirsium bulbosum, eryngium campestre, urtica, malva, echium. Elle est visible de juin à septembre. Ce papillon, appelé vulgairement la Belle Dame, est répandu dans toute la région, en état d’abondance très variable selon les années. Le réveil des papillons hibernants s’effectue dès que la température devient douce : cardui volait en grand nombre à Sainte-Pezenne, près Niort, le 22 février 1903 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Belle dame. Migratrice très répandue en Europe. En France, répandue partout mais d’abondance variable selon les années. Fréquente les habitats ouverts fleuris. Espèce qui peut certaines années migrer en très grand nombre (2009) ou n’être que rarement observée (2011) (AG). Espèce plurivoltine en III-XI. Chenille sur Carduus, Arctium.

I. Répandu dans toute la région. Abondance variable (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 21/05/2008 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 04/08/2009 (Miteu Martine), 23/06/2011 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 08/09/1957 (NT) - Magné 02/09/1971 (NT) - Missé 03/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 24/09/1948 (MG), 01/07/1950 (MG), 19/09/1954 (MG), 22/09/1954 (MG), 08/07/1955 (MG), 01/07/1956 (MG), 03/09/1958 (MG), 09/09/1958 (MG), 25/09/1980 (NT), 20/09/1983 (NT), 22/09/1985 (NT) 28/09/1985 (NT), 01/09/1996 (chenille) (AG), 22/04/2009 (Rebeyrol Christian) – Rom 19/05/2008 (Minot Jean-Louis) - Sansais 14/06/2009 (Vandserschueren Claire).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Nemophora cupriacella (Hübner, 1819)

Etat des connaissances en Décembre 2018 - Quatrième complément au Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure 12-16 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe. Période de vol V-VII. Chenille sur Knautia, Succisa, Scabiosa.

VI. Niort, 05-VII-1916 (Daniel Lucas), Amuré, 29-V-1930 (Daniel Lucas) (Alexanor - Tome 27 - Octobre-Décembre 2016 Fasc. 8 - Découverte au parc Georges-Valbon, La Courneuve (Seine-Saint-Denis), d’une Adèle peu commune : Nemophora cupriacella (Hübner, 1819) - Lantz Marie-André.).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nemophora cupriacella (Hübner, 1819)
Sphinx ligustri (Linnaeus, 1758)
Sphinx du Troëne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France)

L’imago est visible de mai à juillet. Butine le soir sur les plantes en fleurs. Chenille sur syringa vulgaris, ligustrum vulgare, spiraea, fraxinus. Elle est visible en septembre. Répandu dans toute la région. N’est nulle part très abondant.

  • Deux-Sèvres : Niort, 21/06/1895, 20/07/1906 (Gelin).
  • Charente-Maritime : 10 exemplaires à Saintes, le 19/07/1908 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du Troëne. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France, y compris la Corse. L’imago est visible en IV-VIII. Fréquente les forêts de feuillus, les parcs et les jardins. Butine le soir sur les plantes en fleurs. Chenille sur Syringa vulgaris, Ligustrum vulgare, Spiraea, Fraxinus, en VII-IX.

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Cersay 09/08/1982 (CL), 10/07/1983 (CL) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - La Crèche 10/06/1947 (MG) - La Mothe Saint-Héray 12/07/1970 (NT) - Magné 20/06/2003 (AG) - Mauléon 21/09/2011 (chenille) (Allard Georges) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 25/05/1957 (MG), 12/07/1958 (MG), 20/07/1963 (MG), 22/07/1965 (MG), 24/06/1969 (NT) - Prin-Deyrançon 08/07/1972 (NT) - Saint-Génard 27/09/2009 (Rousseau Astrid) - Saint-Georges de Rex 19/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 25/08/2006 (chenille) (AG) – Saint-Jouin de Marnes 10/08/2007 (chenille) (AG) - Sansais 11/06/1970 (NT) - Thouars 23/08/1997 (AG) - Villiers en Bois 29/05/1981 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sphinx ligustri (Linnaeus, 1758)
Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Berbère, Noctuelle berbère
Arbres divers, Arbustes divers, Chêne, Saule, Charme, Peuplier
Observations récentes :
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 14/07/2015 Observation de Montenot Jean-Pierre - La Rochelle (17) - 04/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 07/08/2014 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 15/05/2013 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 07/09/2010 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Genis de Saintonge (17) - 10/05/2010 Observation de Toussaint Michel - Sansais (La Garette) (79) - 12/04/2010
Observations (...)

lire la suite de l'article : Amphipyra berbera (Rungs, 1949)
Campaea honoraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène honorée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en septembre.

Deux-Sèvres : 10 ex. forêt de Chizé : 08/5/1912 (Luc., d’Olbr., Lacr.).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; l’Oasis, Deffet, près de Saint-Palais (Br.) ; Saint-Martin de la Coudre, 1 ex. 06/06/1911 (Lacroix).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Forêt de Chizé, du 24 au 30 mai (du Dresnay).

Charente-Maritime : forêt de Benon, fin mai (du Dresnay).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Une génération dans les forêts de ce département.

Charente-Maritime : Une seconde génération au cours de la première semaine de septembre de septembre à l’Ile d’Oléron.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène honorée. Répandue en Europe centrale et méridionale. En France, bien répandue sauf en Ile de France ou elle semble disparue et dans le nord de sa distribution où elle est en forte régression. Espèce des bois de chêne en priorité. Espèce univoltine dans le nord en VI-VII ; bivoltine dans le sud en V-VI puis en VIII-IX. Les individus de la seconde génération sont plus petits et plus colorés. Chrysalide hivernante (NT). Chenille sur Quercus et selon certains auteurs sur Olea europaea et Betula.

I. Forêt de Chizé 10 ex. 08/5/1912 (DL, d’Olbreuse, Lacroix), du 24 au 30 mai (du Dresnay). Une génération dans les forêts des Deux-Sèvres (RL 1983).

II. Chizé 04/06/1974 (NT) - La Chapelle-Bâton 15/06/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 04/06/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Campaea honoraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Rhyparioides metelkana (Lederer, 1861)
Ecaille des Marais

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur caltha, nymphaea alba, euphorbia palustris, iris pseudo-acorus. Elle est visible en mai. Belle et rare espèce, qui n’a encore été rencontrée en France que dans les marais des environs de Reims en 1886 (Buchillot), et par nous dans les Deux-Sèvres. Signalée du Japon, de la Mandchourie et de la Hongrie.

  • Deux-Sèvres : Du 6 au 15 juillet. 1 ex. marais sud d’Amuré : 08/07/1903 (Lucas) ; 1 ex. marais du Bourdet : 15/07/1906 (Sauvaget) ; 1 ex. à Niort (lampes élect.) : 06/07/1905 (Gelin) ; 1 ex. id. : 09/07/1910 (Lacroix).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré. Doit se rechercher la nuit à la lanterne ; on trouve souvent des accouplements sur les plantes basses. Quelques exemplaires présentent, chez les femelles, une confluence des taches noires sur le centre des ailes postérieures. L’espèce s’élève avec le Taraxacum (Lucas). De fin juin à juillet.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille des marais. Européenne. Présente par îlots dispersés de la France à la Roumanie. En France, extrêmement localisée de la Marne et des Deux-Sèvres. Fréquente les marais et milieux humides. Malheureusement, cette espèce semble bien avoir totalement disparue des Deux-Sèvres, les marais où elle se trouvait ayant été asséchés (AG). L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Iris pseudacorus.

I. Du 6 au 15 juillet (G&L 1912). Marais sud d’Amuré 1 ex. 08/07/1903 (DL), Amuré 1932 (DL) - Marais du Bourdet 1 ex. 15/07/1906 (Sauvaget) - Niort (lampes élect.) 1 ex. 06/07/1905 (HG) - 1 ex. id. 09/07/1910 (Lacroix).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhyparioides metelkana (Lederer, 1861)
Pseudophilotes baton (Bergsträsser, [1779])
Azuré de la Sarriette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Prairies, landes, clairières des bois. Chenille sur thymus, cerastium, melilotus, coronilla. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu presque partout, mais en petit nombre, et très localisé.

Deux-Sèvres : Saivres, bois de Mallet, 23/07/1909, commun le 16/06/1911 ; forêt de Chizé, 09/07/1909 et 23/05/1911 ; marais d’Amuré, 02/06/1901, 12/05/1909 (Gelin) ; bois de la Foye-Monjault, 09/05/1911 (Lucas).

Vienne : Charroux (Obth.).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé).

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : Déterminance P-C

Dernières mentions : Niort (79) 1940-1941 - Levesque Robert. Hanc (79) 1967-1979 - Levesque Robert. Niort (79) 1968-1970-1971 - Cloux ; Galluchet/La Plante (79) - Rouillier, Wilding. Dompierre (17) - 1919-1955 - Durand G. 1954-1960 - Duguy R.

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré du thym. Europe centrale et du sud. Espèce répandue dans toute la France mais plus commune dans le Midi, rare dans le centre et dans l’est. Localisée aux pelouses et landes sèches. Période de vol : IV-VIII. Chenille sur Thymus, Melilotus, Cerastium, Coronilla.

I. Amuré 02/06/1901 (HG), 12/05/1909 (HG) - La Foye-Monjault 09/05/1911 (DL) - Niort 1940-41 (RL), 1968, 1970, 1971 (Cloux) - Galluchet/La Plante (Rouillier, Wilding) - Hanc 1967-1979 (RL) - Saivres 23/07/1909 (HG), 16/06/1911 (HG) - Villiers en Bois 09/07/1909 (HG), 23/05/1911 (HG).

II. Niort 01/06/1970 (NT), 03/05/1971 (NT) - Saint-Maxire 28/07/1970 (NT), 20/08/1972 (NT) - Villiers en Bois 15/02/1955 (MG), 14/07/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudophilotes baton (Bergsträsser, [1779])
Chazara briseis (Linnaeus, 1764)
Hermite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Pelouses sèches, collines calcaires ensoleillées, dunes du littoral. Se pose sur les pierres ou sur les parties dénudées du sol. Chenille sur le racine des graminées, surtout sesleria caerulea. Elle est visible en juin. Espèce des terrains calcaires, briseis manque en Bretagne et dans la partie granitique de la Vendée. Assez commun en Maine et Loire, dans la Vienne, les Deux-Sèvres et tout le sud de la région océanique.

Deux-Sèvres : Assez commun, localisé : Pamproux, La Mothe, Prahecq, Saint-Symphorien, Assais, Taizé, etc. Sa forme se rapproche très sensiblement de meridionalis Stgr., avec les bandes blanches très nettes, et les deux ocelles grands, souvent de même dimension (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce en très fort déclin, rare et menacée, présence actuelle à confirmer)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hermite. Espèce localisée mais abondante dans le sud et le centre de l’Europe, en forte régression. Disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, présente dans le sud, très rare et localisée ailleurs, se raréfie. Fréquente les pelouses sèches et caillouteuses. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Festuca, Poa.

I. Amuré 23/06/1952 (G. Durand) - Assais (HG) - La Mothe Saint-Heray (HG) - Pamproux (HG) - Prahecq (HG) - Saint-Symphorien (HG) - Taizé (HG). Assez commun (HG).

II. Prahecq 29/07/1987 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chazara briseis (Linnaeus, 1764)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/