2. Arctiinae

carte de répartition de Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Sur le site
Epicallia villica Identification des chenilles
Epicallia villica Identification des papillons
Epicallia villica Lépidoptères du Poitou-Charentes
Epicallia villica Observations archivées
Brèves
Mise en garde
mardi 27 mai

Attention {JPEG}

Concernant les observations hors Poitou-Charentes (16 17 79 86) et afin de mieux répondre à vos demandes d’identifications, merci d’adresser vos messages au forum :

http://www.papillon-poitou-charente...

Les messages doivent comprendre si possible :

1 - Photos : Joindre un ou plusieurs clichés (vue de dessus, vue de dessous, vue latérale, vue de face et gros plan de la tête).

2 - Localité : Préciser la localité, le département (voir le pays) de l’observation.

3 - Date : Bien mentionner la date de l’observation.

4 - Taille : Préciser si possible et même approximativement la taille.

5 - Plante nourricière : Essayer de préciser la plante nourricière.

6 - Biotope : Essayer de préciser le biotope au moment de l’observation.

7 - Altitude : La préciser c’est nécessaire.

Concernant les observations du Poitou-Charentes (16 17 79 86), vous pouvez les envoyer à cette adresse :

famille.guyonnet@club-internet.fr

 
Sur le Web
Moths and Butterflies of Europe and North Africa
A large iconographic sample of European moths and butterflies, including larvae and pupae JPEG
Epicallia villica (Linnaeus, 1758) Ecaille villageoise


<< 4231. Arctia flavia (Fuessly, 1779) 4233a. Arctia villica britannica (Oberthür, 1911) >>

Les taches sont plus ou moins variables. L’imago est visible de avril à juillet. Fréquente les lieux broussailleux, les haies et les jardins.

Adulte : Ailes antérieures noires, ornées de huit taches crème, arrondies, de tailles diverses. Ailes posrérieures jaune orangé, marquées de taches noires plus ou moins disposées en quatre rangées. Thorax noir ; abdomen jaune orangé, avec la moitié apicale rouge Chenille : Atteint 50 mm. Noire avec des touffes de poils brun clair. Tête et pattes rougeâtres. Plantes-hôtes : Sur diverses plantes arbustives et herbacées, avant tout sur la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), le Lamier tacheté (Lamium maculatum), le Pissenlit dent-de-lion (taraxacum offininale), et le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata). Habitat : Dans les milieux ouverts à semi-ombragés, xérothermophiles, avant tout sur les pelouses sèches et les coteaux faiblement boisés d’exposition sud. Espèce thermophile, encore commune dans le Midi, en régression significative dans toute la moitié nord de la France où elle a déjà disparu localement. Biologie : l’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte, de mœurs nocturnes, peut aussi voler de jour par temps chaud, surtout le mâle. Les œufs sont déposés en ooplaques d’une centaine d’unités à la face inférieure des feuilles. La chenille hiverne et se nymphose à terre au printemps, à l’abri d’un cocon lâche et blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Répartie à travers toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. En France, elle est partout présente. C’est certainement la plus commune de nos « écailles », on la trouve partout, même en ville, attirée par l’éclairage urbain. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses. Elle est très variable quantà l’étendue des taches, qui fusionnent quelquefois presque complètement. Vol : V-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 42-55 mm. Aile antérieure noir fuligineux avec de grosses taches arrondies, blanc à crème, parfois jaunâtres. Postérieure jaune d’oeuf, à apex envahi de noir avec quelques points noirs. Thorax noir bordé de blanchâtre. Abdomen orangé à la base, rouge cramoisi à l’apex. Femelle. Envergure : 50-60 mm. Semblable. Variation. L’étendue, la forme et la couleur tes taches de l’aile antérieure varient beaucoup et de très nombreux noms ont été créés pour baptiser ces formes parfois spectaculaires. Chez la f. dryope Catherine, 1929, les taches confluent à partir de la base, l’aile postérieure est toute jaune et le thorax est orange et blanc. Chez la f. nigrella Fettig, l’aile postérieure est brune. La ssp. Britannica Oberthür, 1911, d’Angleterre et des côtes normandes, a des taches nettement jaune pâle. La ssp. Angellica (Boisduval, 1829) d’Afrique du Nord, d’Espagne et de Sicile a des antérieures dont les macules jaunes confluent et les parties noires forment souvent des bandes transversales, les points noirs sont plus développés aux postérieures. La ssp. Fulminans Staudinger, 1871 (Liban) a des postérieures rose saumoné. Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille sur de nombreuses plantes basses, Plantain, Ortie, Fraisier, Centaurée, Pissenlit, etc., signalé sur jeune pousse d’Ajonc. Bois et autres lieux boisés, jardins, parcs, dunes littorales ; jusqu’à 2800 m en montagne. Facilement débusqué durant la journée. Période d’apparition. Juin-juillet. Distribution. Domaine paléarctique, y compris l’Afrique Nord. En Europe, de l’Angleterre aux Balkans. En France, partout y compris en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)

Plantes nourricières :Plantes basses
Apparition de la chenille (données du site)
JanvFévrMarsAvrilMaiJuinJuilAoûtSeptOctNovDéc

Arctia villica Cathy kaldi puimichel 04 19102011 {JPEG} Observation de Catherine Kaldirimdjian - Puimichel (04) - 19/10/2011 Epicallia villica Rouché Michel Bagard (30) 30/11/2010 {JPEG} Epicallia villica Rouché Michel Bagard (30) 30/11/2010 {JPEG} Observation de M. Michel Rouché -Bagard (30) - 30/11/2010 Epicallia villica Le Mao Patrick Saint-Martin-des-Champs (29) 07102009 {JPEG} Observation de Le Mao Patrick - Saint-Martin-des-Champs (29) - 07/10/2009 JPEG Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 19/03/2009 Epicallia villica Garde Christiane Muides sur Loire 41 032009 {JPEG} Observation de Mme Gardé Christiane - Muides sur Loire (41) - 03/2009 Epicallia villica Gardé Christiane Muides sur Loire 41 16022009 {JPEG} Observation de Mme Gardé Christiane - Muides sur Loire (41) - 16/02/2009 Epicallia villica Brams Jean-Marie Chevenon 58 21042008 {JPEG} Epicallia villica Brams Jean-Marie Chevenon 58 21042008 {JPEG} Observation de Jean-Marie Brams - Chevenon (58) - 21/04/2008 epicallia villica Seys Brigitte 62 17042008 {JPEG} Observation de Brigitte Seys - Marquenterre (80) - 17/04/2008 Epicallia villica Leturmy Francis Senonais 89 14042007 {JPEG} Observation de Leturmy Francis - Senonais (89) - 14/04/2007 Arctia caja Blanc Josselyne Savas 07 10042007 {JPEG} Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 10/04/2007 JPEG JPEG Observation de Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 11/11/2006 epicallia villica Ygnard Jean Champigny 89 16042006 {JPEG} Observation de Mr Ygnard Jean - (69) - 16/04/2006

Arctia caja Christophe AUBERT Perche 61 7-2 {JPEG} Observation de Aubert Christophe - Perche (61)

 
<< 4231. Arctia flavia (Fuessly, 1779) 4233a. Arctia villica britannica (Oberthür, 1911) >>
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/