Objets associés au mot-clé : 24. 16 - 31 Décembre
Articles associés
A déterminer - Chenille 8
Observation de Constanza Michélle - Yokadoum (Cameroun) - 22/12/2010

lire la suite de l'article : A déterminer - Chenille 8
A déterminer - Chenille 7
Observation de Constanza Michélle - Yokadoum (Cameroun) - 19/12/2010

lire la suite de l'article : A déterminer - Chenille 7
A déterminer - Chenille 6
Observation de Constanza Michélle - Yokadoum (Cameroun) - 19/12/2010

lire la suite de l'article : A déterminer - Chenille 6
Rothschildia lebeau (Guérin-Meneville, 1868)
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 27/05/2010 - Émergence tardive Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 17/11/2008 - Œufs, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 22/11/2008 - Naissances, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 27/11/2008 - Chenilles au premier stade, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/12/2008 - Chenille : fin de premier stade, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 12/12/2008 - Chenille au (...)

lire la suite de l'article : Rothschildia lebeau (Guérin-Meneville, 1868)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Bombyx du chêne, Bombyx du genêt, Minime à bandes jaunes
Atteint 80 mm de longueur. Dans son jeune âge, noire avec des taches dorsales rhomboïdes fauve jaunâtre ; mature, pourvue d’une ligne latérale blanche discontinue, de touffes dorsales denses de poils gris brunâtre, avec les espaces intersegmentaires noirs. GUIDES NATURE "Quel est donc ce papillon ?" NATHAN

lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Pseudosphinx tetrio (Linnaeus, 1771)
Sphinx du frangipanier
Frangipanier
Observation de Mr Kann Guy - François (Martinique) - 27/12/2006 Imago

lire la suite de l'article : Pseudosphinx tetrio (Linnaeus, 1771)
Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Sphinx tête de mort
Olivier, Lilas, Catalpa, Datura, Pommes de terre, Jasmin, Buddleia, Aubergine, Frêne
Observation de Filomenko Madeleine - Ahuy (21) - 21/07/2016 Observation de Sérieys Claude - Gémenos (13) - 19/07/2016 Observation de Bigot Jean-Marc - Tours (37) - 13/08/2015 Observation de Bigot Jean-Marc - Tours (37) - 30/07/2015 Observation de Tashan Michel - Gap (05) - 09/08/2013 Observation de Georges Gwénaël - Yvré l’Evèque (72) - 31/07/2013 Observation de Madame Golé Mireille - Lavercantière (46)- 18/07/2013 sur Pomme de terre Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/11/2012 (...)

lire la suite de l'article : Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Xyline australe
Fabacées, Graminées
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 18/10/2012 - ponte Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/11/2012 - Œufs en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 03/11/2012 - naissances Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09 et 14/11/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 23/11/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/12/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (...)

lire la suite de l'article : Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Brithys crini pancratii (Cyrilli, 1787)
Noctuelle du Pancrais
Subtropicale. En Europe, du Portugal à la Grèce sur le littoral méditerranéen. En France elle se rencontre de l’Aude aux Bouches du Rhône. Elle est citée des Alpes Maritimes, ou le développement urbain et côtier a probablement été à l’origine de sa disparition. Halophile, elle peuple les arrières dunes peu modifiées, milieux menacés par les activités humaines et les remaniements mécaniques. Espèce univoltine, avec une seconde génération probablement partielle. (Guide des papillons nocturnes de France - Robineau Roland).

lire la suite de l'article : Brithys crini pancratii (Cyrilli, 1787)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Jason, Pacha à deux queues
Suivi d’une ponte sur arbousier depuis le 02/08/2007 jusqu’à l’éclosion le 28/05/2008. La chenille a supporté en extérieur une température de - 8° C et la neige en novembre ; elle a été abritée sous serre en janvier 2008 jusqu’à éclosion. Apport de feuilles fraîches tous les 5 jours.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Ecaille tesselée, Ecaille pudique
Polyphage sur plantes basses
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 23/07/2020 - Chrysalide obtenue en élevage à partir d’une chenille capturée le 03/02/2020 - Imago obtenu le 20/08/2020 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/04/2017 - imago obtenu le 28/09/2017 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 28/09/2012 - ponte Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09/10/2012 - Œufs en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/10/2012 - naissances Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (...)

lire la suite de l'article : Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Bordure ensanglantée, Ecaille roussette, Ecaille à bordure amarante

Adulte : Présente un fort dimorphisme sexuel. Mâle : avec les ailes antérieures jaune soufre, ourlées de rose vif et marquées d’une tache discoïdale de même couleur, et les ailes postérieures jaune paille, plus ou moins suffusées de gris. Femelle : nettement plus petite, avec les ailes antérieures fauve rougeâtre ochracé, veinées de sombre, et les ailes postérieures jaune orangé, maculées de noir. Chenille : Atteint 40 mm. Brun sombre, avec une ligne dorsale orange, entrecoupée de blanc ; pilosité blancâtre, noire et brun roussâtre. Plantes hôtes : Sur diverses plantes herbacées et arbustives, notamment sur l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le Gaillet blanc (Galium album), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le Piment royal (Myrica gale). Habitat : Avant tout sur les prairies humides et dans les prés-bois mésophiles, mais également sur les pelouses sèches et les pentes chaudes et ensoleillées. Espèce encore largement répandue, mais localisée et accusant une régression significative. Biologie : selon les conditions climatiques locales, l’espèce donne une ou deux générations annuelles. L’adulte, essentiellement nocturne, se laisse facilement débusquer durant le jour, surtout le mâle ; très farouche, il se repose rapidement, plongeant au cœur de la végétation. La femelle, assez indolente, dépose ses œufs en ooplaques à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. la chenille, de mœurs nocturne, s’enfuit avec une grande vivacité lorsqu’elle est inquiétée. Longue d’environ 10 mm en automne, elle se retire pour hiverner à l’intérieure d’une tige creuse, par exemple dans celle d’une ombellifère. La nymphose s’effectue au sol dans un cocon ténu, de teinte grise. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud des régions méditerranéenne, jusqu’en Asie orientale. En France, elle est répandue presque partout, y compris en Corse. On la rencontre en plaine, mais surtout en moyenne montagne jusqu’à 2000 m d’altitude dans tous les milieux herbeux. La chenille, polyphage, se nourrit sur diverses plantes basses. Le dimorphisme sexuel est accusé. Vol : V-IX. Espèce univoltine ou bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 35-42 mm. Aile antérieure jaune pâle ; tache discale, bord interne et frange pourprés. Aile postérieure blanchâtre, avec une marge et une tache discale grisâtres. Femelle. Envergure : 28-40 mm. Aile antérieure orange pourpré, plus jaunâtre au milieu. Postérieure rose orangé, largement envahie de noir. Variation. Aile postérieure davantage envahie de gris noirâtre : f. moerens Strand, 1903 (mâle). Aile postérieure sans marge grise : f. pallida Staudinger, 1892 (mâle). Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille polyphage sur plantes basses, dont les plantains, les gaillets, les oseilles. Prairies humides et autres lieux herbus, jusqu’à 2500 m en montagne. Période d’apparition. Fin avril à juin, puis août à septembre. Distribution. De L’Europe au Japon. En Europe, presque partout. En France, presque partout, excepté en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Noctua fimbriata (Schreber, 1759)
Noctuelle frangée

Probablement Eurasiatique. En Europe, elle est présente dans la moitié nord de la péninsule Ibérique à la Russie et absente de l’extrême nord. En France, on la rencontre un peu partout. Elle est très proche de Noctua tirrenica, à tel point qu’elles n’ont été séparées que récemment. Polymorphe, comme cette dernière, Noctua fimbriata est généralement plus sombre. Elle se rencontre dans différents milieux ouverts jusqu’en moyenne montagne, mais aussi dans les forêts claires et chaudes.

La chenille, polyphage, se développe sur diverses plantes basses, mais aussi sur quelques arbres et arbustes.

Période de vol : VI-X. Espèce univoltine



lire la suite de l'article : Noctua fimbriata (Schreber, 1759)
Eugnorisma glareosa (Esper, 1788)
Atlanto-méditerranéenne. En Europe, de la péninsule Ibérique au nord de la Scandinavie, en passant par les îles Britanniques, la Pologne, l’Allemagne et le nord de l’Italie. En France, elle se rencontre un peu partout, excepté en Corse. À tendance hygrophile, elle occupe en plaine les milieux prairiaux en contexte boisé, les prés sablonneux littoraux (Atlantique) et les prairies plus sèches de moyenne montagne, l’altitude compensant cette dépendance à l’humidité. La chenille hiverne aux premiers stades et consomme de nombreuses plantes herbacées : Bruyère, Gaillet, Oseille, Plantain … (Calluna, Galium, Rumex, Plantago, …). Période de vol : VIII-XI. Espèce univoltine. (Delachaux et Niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Eugnorisma glareosa (Esper, 1788)
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Toute la France. Longueur maximale : 40 mm. Coloration variable, allant du brun grisâtre au brun rougeâtre. Corps parfois tacheté de brun jaunâtre. Région dorsale avec des dessins sombres, susceptibles de former une série de losanges. Tête brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Caradrine rouillée
Ponto-méditerranéenne. Présente du nord de la péninsule Ibérique à la Russie, hormis le nord-ouest de l’Europe et la partie septentrionale de l’Europe centrale. En France, cette migratrice se rencontre principalement au sud d’une ligne joignant l’estuaire de la Loire à l’Isère. Semble absente de l’extrême Sud-Ouest. Depuis quelques années, elle tend à remonter vers le Nord, des observations étant régulièrement effectuées dans la région parisienne. Des confusions sont possibles avec P. proxima, espèce méditerranéenne, mais on sépare facilement P. kadenii en examinant la bordure marginale des postérieures, qui possède une série de tirets noirs, absents chez P. proxima. Elle semble occuper divers milieux ouverts, avec une nette préférence pour les zones à substrat sablonneux (littorales). La chenille, polyphage, hiverne et consomme diverses plantes basses. Période de vol : Mai-Juin ; Juillet à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Sphinx Tête de mort

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de août à septembre en deux générations. Dans la zone méditerranéenne atropos a deux générations de mai à juillet puis de août à novembre. La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espècepeuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. La chenille vit sur sur solanum, tuberosum, et dulcamara, fraxinus excelsior, datura stramonium, lycium, ligustrum vulgare, syringa vulgaris. Elle est visible en juillet. Dans son 7ème Mém. sur les insectes, écrit vers 1736, c’est à dire avant l’époque de la diffusion de la pomme de terre comme plante agricole, Réaumur dit que la chenille d’atropos se nourrit de jasmin. Répandu dans toute la région, mais ne se trouvant d’ordinaire que par unité. On rencontre ça et là des chenilles de couleur brune ou grise.

Deux-Sèvres : Niort, 07/05/1905, 25/08/1904, 06/09/1907 ; 02/10/2005. Trouvé la chenille sur pomme de terre, lyciet (chen. brune) et sur lilas (Gelin).

Charente-Maritime : Chenille trouvée sur fraxinus à Royan (Ch. Perez).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx Tête de mort. Afrotropicale. Migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Espèce migratrice. Extrait de Gelin et lucas 1912 : « La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espèce peuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. » La chenille vit sur sur Solanum tuberosum et Solanum dulcamara, Fraxinus excelsior, Datura stramonium, Lycium, Ligustrum vulgare, Syringa vulgaris, en VI-VIII X XII.

I. Niort 25/08/1904 (HG), 07/05/1905 (HG), 02/10/1905 (HG), 06/09/1907 (HG).

II. Argenton les Vallées 14/10/1954 (MG) - Azay le Brûlé 31/10/2004 (NT) - Champeaux 07/08/2010 (AG) - Coulon 14/07/2006 (chenille) (AG) – Magné 11/10/2003 (chenille) (AG) - Niort 15/09/1941 (MG), 25/08/1951 (MG), 02/10/1967 (MG), 09/10/1967 (NT), 23/08/1970 (MG), 02/09/1970 (MG), 15/10/1996 (AG), 16/06/1998 (AG), 25/09/1998 (AG) - Saint-Join de Marnes 15/08/2003 (chenille) (Meyer Daniel) - Saint-Maxire 15/09/1959 (MG) - Sainte-Blandine 15/09/1998 (NT) - Sauzé-Vaussais 15/10/1962 (MG) - Villiers en Bois 20/10/1980 (NT), 23/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 22/07/1909 ; Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie ichneumoniforme. Envergure : environ 30 mm. Paléarctique. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Lotus, Anthyllis.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région. (G&L 1912). Commun à Bessines 22/07/1909 (HG) - Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 20-23 juin 1928 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-22 mm. Europe du sud-est et Europe centrale. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Genista, Cytisus, Colutea, Chamaecytisus, Astragalus, Corothamus.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région (G&L 1912). Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)
Ectoedemia erythrogenella (Joannis, 1908)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Univoltine en VI-VII. Chenille sur Rubus (mines), en X-XII.

I. Forêt de Chizé, mines sur Rubus (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ectoedemia erythrogenella (Joannis, 1908)
Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-26 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille dans les denrées alimentaires stockées.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Fressines 03/07/2009 (AG) – Rom 26/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)
Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille dans les troncs de populus, salix, betula, etc.


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Coupes relativement fraîches de Peupliers de juin à août, Marais Poitevin.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du houblon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du houblon. Envergure 26-40 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-X. Vole de jour et au crépuscule, souvent attiré par la lumière la nuit. Chenille sur Urtica, Humulus, Spiraea, Ribes, Atriplex, Chenopodium, en IX-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Le Vanneau-Irleau 11/07/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Niort 23/05/1948 (NT), 09/08/1956 (MG), 12/06/1959 (NT), 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (MG), 14/07/1969 (NT), 08/07/1970 (NT), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Sésie apiforme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Papillon frelon, la Sésie du pauplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Chauray 01/06/1947 (MG), 01/06/1947 (NT) - La Crèche 04/06/2011 (Debordes Laurent) - Sansais 09/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en Octobre 2018 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères de Charente-Maritime - Guyonnet Antoine, Montenot Jean-Pierre, West Hazel

Le Papillon frelon, la Sésie du peuplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912).

II. Aytré 13/06/2013 (Maloingne Emilie) - Saint-Georges d’Oléron 06/05/2007 (2 exemplaires) (Lavoué Bruno) (« Données extraites le 20/10/2016 de la base de données www.galerie-insecte.org. ») - Saint Pierre de Juillers 11/06/2013 (Lebrun-Grandie Dominique).

AG = Antoine Guyonnet, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, JPM = Jean-Pierre Montenot, HW = Hazel West, RL = Robert Levesque




lire la suite de l'article : Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Stigmella splendidissimella (Herrich-Schäffer, 1855)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

En deux générations, VI puis VIII-III (hiverne). Chenille sur Rubus en XII.

I. Forêt de Chizé, mine sur Rubus (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stigmella splendidissimella (Herrich-Schäffer, 1855)
Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Sésie fourmi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille vit deux ans dans les troncs de saules.

  • Deux-Sèvres : Niort, 2 ex., juin 1895 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 07/07/1930 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-19 mm. Période de vol : V-VII. Chenille sur Salix.

I. Amuré 07/07/1930 (du Dresnay) - Niort, 2 ex., juin 1895 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Sesie du pommier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers.

  • Deux-Sèvres : Niort : 10/07/1902 (Gelin).
  • Vienne : Sommières, 1 ex. écl. le 29/07/1905 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Sur fleurs de lavande. Rochefort, 08/07/1913 (Delavoie).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie du pommier. Envergure : 25 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers, toute l’année.

I. Niort 10/07/1902 (HG).

II. Sainte-Gemme 30/06/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur quercus (dans le tronc).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 15/06/1927 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie vespiforme. Envergure : 18-20 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, Populus, Salix, (dans les troncs), toute l’année.

II. Villiers en Bois 14/06/1958 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)
Taleporia tubulosa (Retzius, 1783)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-19 mm. L’imago est visible en V-VI. Femelle aptère. Chenille sur lichens des arbres.

I. Chambrille près La Mothe Saint-Héray 4 fourreaux 12/04/1910 (HG), 10 fourreaux mâle éclos le 06/06/1914 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en mars 2020 - Premier complément au Nouveau Catalogue des Lépidoptères de Charente-Maritime - Guyonnet Antoine, Jean-Pierre Montenot, Michel Stoecklin, Hazel West

Envergure : 15-19 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-VI. Femelle aptère. Fourreau fait de grains de sable, lichens et mousses enrobés avec de la soie sur les arbres, roches, murs. Chenille sur lichens des arbres.

III. Lorignac, 13-V-2019, 25-V-2019 (HW) ; Saint-Bonnet sur Gironde, 10-V-2019 (HW).

L’individu du 13-V-2019 a été identifié sur le forum des insectes https://www.insecte.org/forum/viewtopic.php ?f=2&t=198627

AG = Antoine Guyonnet, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, JPM = Jean-Pierre Montenot, HW = Hazel West, RL = Robert Levesque




lire la suite de l'article : Taleporia tubulosa (Retzius, 1783)
Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Processionnaire du pin

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur pinus. Ell est visible en mars. Cette espèce, connue sous le nom de processionnaire des pins, est commune en Poitou et dans le sud de la région ; elle est principalement abondante sur le littoral.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, 06/07/1907 ; 20/08/1900 (Gelin). Bourses dnas les pins : Chauray, Sainte-Pezenne etc.

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Dans les bois de pins maritimes de Saint-Trojan, les bourses de chenilles, au lieu d’avoir pour axe la branche qui les supporte et les traverse, occupent une position latérale (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Processionnaire du pin, le Bombyx pityocampe. Méditerranéenne. Europe centrale et méridionale. Fréquente les pinèdes bien exposées. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille urticante sur Pinus.

I. Commune en Poitou. Bourses dans les pins : Chauray, Sainte-Pezenne etc. (G&L 1912). Commun à Niort 06/07/1907 (HG), 20/08/1900 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) – Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Mothe Saint-Héray 19/08/1969 (NT) - Niort 10/07/1968 (NT), 12/07/1968 (NT), 01/08/1970 (NT), 13/08/1972 (NT), 21/06/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 12/06/2010 (AG) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT), 14/07/1971 (NT), 16/07/1971 (NT), 18/07/1971 (NT), 19/08/1980 (NT), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tinea pellionella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 9-16 mm. Toute l’Europe. Période de vol : VI-X. Chenille dans la laine, la fourrure , les nids d’oiseaux.

I. Très commun et répandu partout. (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tinea pellionella (Linnaeus, 1758)
Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Pyrale ferrugineuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale ferrugineuse. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en I-XII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 10/08/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG), 04/10/2011 (AG), 15/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en Octobre 2018 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères de Charente-Maritime - Guyonnet Antoine, Montenot Jean-Pierre, West Hazel

La Pyrale ferrugineuse, le Botys ferrugineux. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe et en Afrique. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en IX-II.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Agudelle 18/05/2015 (HW et RW) - Bernay- Saint-Martin 03/10/2014 (GC) - Corignac 06/11/2015 (HW) - Cressé 19/10/2011, 08/11/2011, 30/11/2011, 04/07/2013 (Péraud Joseph) - Gémozac 05/04/2016 (RP) - Grandjean 03/09/2016 (EC et JT) - Île d’Aix 26/07/2012 (Lavoué Bruno) - Jonzac 04/10/2016 (2 exemplaires) (Corbineau François) - La Benâte 08/08/2016 (GC) - La Clotte 11/10/2015, 03/07/2016 (HW et RW) - La Rochelle 01/05/2014, 08/05/2014 (2 exemplaires), 13/06/2014, 14/06/2014, 18/06/2014, 19/06/2014, 18/07/2014, 23/07/2014, 24/07/2014, 26/07/2014, 27/07/2014, 24/08/2014, 25/08/2014, 12/09/2014, 18/10/2014, 19/10/2014, 22/04/2015, 23/04/2015, 24/04/2015, 07/05/2015, 28/05/2015, 04/07/2015, 21/07/2015, 31/07/2015, 11/09/2015, 07/11/2015, 09/07/2016, 07/09/2016 (2 exemplaires), 19/09/2016 (JPM) – La Ronde 26/08/2016 (3 exemplaires) (AG) - La Tremblade 26/10/2016 (CC) - Lozay 02/08/2016 (GC) - Mortagne sur Gironde 16/11/2011, 02/04/2014 (HW et RW) - Nantillé 30/04/2014 (GC) – Nieul sur mer 13/04/2014 (Brémaud Françoise) - Rochefort 05/07/2016 (2 exemplaires), 19/07/2016, 28/07/2016, 02/08/2016, 03/09/2016, 04/10/2016 (CC) - Romegoux 30/10/2015, 06/11/2015 (5 exemplaires), 14/11/2015, 18/05/2016 (EC), 05/06/2016, 29/06/2016 (EC et JT), 22/06/2016, 03/07/2016, 12/07/2016 (2 exemplaires) (EC), 14/08/2016 (2 exemplaires), 24/08/2016, 04/09/2016, 08/09/2016 (2 exemplaires) (EC et JT), 11/11/2016 (EC) - Saint-Ciers du Taillon 10/12/2015, 11/09/2016 (HW) - Saint-Denis d’Oléron 17/07/2015, 25/07/2015, 04/08/2015, 07/11/2015, 22/02/2016, 21/04/2016, 14/05/2016, 17/06/2016, 30/06/2016 (3 exemplaires) , 20/10/2016, 26/10/2016, 30/10/2016 (OL) - Saint-Denis du Pin 30/08/2016, 06/09/2016 (GC) - Saint-Dizant du Gua 02/06/2016 (HW) - Saint-Germain du Seudre 31/07/2016 (2 exemplaires), 01/08/2016 (2 exemplaires) (Bennell Ian) - Saint-Hilaire de Villefranche 28/10/2014 (GC) - Saint-Jean d’Angély 31/07/2014, 04/08/2014, 30/08/2014, 26/09/2014, 01/10/2014, 26/08/2015 (2 exemplaires), 10/08/2016, 13/08/2016, 31/08/2016, 01/09/2016, 23/09/2016 (GC) - Saint-Pierre d’Oléron 12/10/2014, 13/10/2014 (Chatard Patrice), 23/12/2015 (OL) - Saint-Rogatien 11/06/2014, 16/06/2014, 16/07/2014, 19/10/2014, 15/04/2015, 29/04/2015, 18/05/2015, 03/07/2015, 10/07/2015, 26/07/2015, 30/08/2015, 31/10/2015, 08/11/2015 (3 exemplaires), 25/08/2016, 18/09/2016, 01/11/2016 (SC) - Saint-Sorlin de Conac 18/09/2014, 04/05/2016 (HW et RW) - Sainte-Marie de Ré 06/08/2016 (OJ) - Salignac sur Charente 06/05/2014, 17/06/2014, 24/06/2014, 01/08/2014, 27/04/2015, 12/05/2015, 18/05/2015, 12/12/2015, 25/05/2016, 08/06/2016, 23/06/2016, 17/07/2016, 24/07/2016, 17/08/2016, 26/08/2016 (RP) – Ternant 09/09/2016 (2 exemplaires) (GC) - Vaux sur mer 04/10/2016 (SH) - Voissay 22/08/2016 (2 exemplaires) (GC) - Yves 05/06/2013 (2 exemplaires), 30/08/2013, 20/10/2013, 07/11/2013, 06/06/2014 (AG), 24/05/2016 (CC), 08/06/2016 (AG détermination Alain Cama), 22/06/2016 (CC).

AG = Antoine Guyonnet, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, JPM = Jean-Pierre Montenot, HW = Hazel West, RL = Robert Levesque




lire la suite de l'article : Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 23-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille polyphage sur Corylus, Betula, Ulmus, Stachys, en X-V.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Crocidosema plebejana (Zeller, 1847)
Observations récentes :
Observation de Bennell Ian - Saint-Germain du Seudre (17) - 04/08/2016 Observation de Champarnaud Claude - Rochefort (17) - 28/05/2016 Observation de Champion Emmanuelle - Romegoux (17) - 12/04/2016 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 06/12/2015 Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis-d’Oléron (17) - 11/11/2015 Observation de Champion Emmanuelle - Romegoux (17) - 06/11/2015 Observation de Guyonnet Antoine - Yves (17) - 25/06/2015 Observation de Cohendoz Stephane - Saint-Rogatien (17) - 30/11/2014 Observation de Charles (...)

lire la suite de l'article : Crocidosema plebejana (Zeller, 1847)
Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Tordeuse de l’oeillet
La Tordeuse de l’œillet. Envergure du mâle : 15-17 mm, de la femelle : 18-24 mm. Europe atlantique et méditerranéenne. Bien répandue en France surtout dans l’Ouest, le Midi et en Corse. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille très polyphage qui peut-être nuisible dans les jardins, vergers, potagers. Extrait du Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert.

lire la suite de l'article : Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Synanthedon loranthi (Kralicek, 1966)
Sésie du Gui
Gui des pins et des chênes
Observations récentes :
Femelle
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 14/05/2017 Mâle
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 19/04/2017 Chrysalide
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 03/05/2017 Chenille
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 10/02/2017

lire la suite de l'article : Synanthedon loranthi (Kralicek, 1966)
Synanthedon loranthi (Kralicek, 1966)
Sésie du Gui
Gui des chênes et des pins.
Chrysalide
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 03/05/2017 Chenille
Observation de Deschamps Pascal - Fenioux (79) - 10/02/2017

lire la suite de l'article : Synanthedon loranthi (Kralicek, 1966)
Mniotype solieri (Boisduval, 1840)
Xyline provençale
Autre nom : Blepharita solieri Méditerranéo-asiatique. Elle occupe le sud de l’Europe, de la Grèce à la France, où elle atteint sa limite occidentale dans l’Aude. Elle affectionne les milieux semi-ouverts secs et chauds, principalement sur calcaire. La chenille vit sur diverses plantes basses comme Valérianes (Valeriana, Centranthus), mais aussi sur des arbustes tels que Buis (Buxus sempervirens). Période de vol : VIII-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Mniotype solieri (Boisduval, 1840)
Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Grisette, Hespérie de l’alcée
Espèce répandue dans le sud et le centre de l’Europe. Fréquente les prairies, les friches et les jardins. On la rencontre de la plaine à 2000 mètres d’altitude. Envergure 3 cm. Vol : Avril à Août, en générations successives.

lire la suite de l'article : Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Noctua comes (Hübner, 1813)
Hulotte, Suivante
En France, elle est commune un peu partout. Peu exigeante écologiquement, elle se rencontre fréquemment en ville, dans les jardins et les parcs, mais aussi dans les ripisylves et prairies mésophiles de plaine et, plus en altitude, dans les stations ouvertes ou arbustives plus sèches. La chenille, polyphage, consomme de nombreuses plantes basses, notamment dans les jardins cultivés ! Période de vol : Mai à Septembre. Espèce univoltine, qui effectue une diapause estivale en plaine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Noctua comes (Hübner, 1813)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive, Méticuleuse
Occupe toute la France. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre aussi bien en milieu forestier que dans des zones plus ouvertes, jusqu’en milieu urbain. Bien que la chenille s’observe très facilement, l’adulte se rencontre finalement assez peu aux sources lumineuses. La chenille, polyphage, vit sur de nombreuses plantes herbacées. Période de vol : Mars à Novembre. Espèce plurivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou
Longueur maximale : 40 mm. Corps vert clair ou grisâtre. De nombreuses taches noires, mieux développées dans la région dorsale que sur les parties latéro-ventrales. Une ligne médio-dorsale jaunâtre et une paire de bandes latérales de la même couleur. Tête mêlée de noir et de vert grisâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Processionaire du pin

Adulte : légèrement plus grande que Thaumetopoea processionea, plus clair et plus contrastée. Ailes postérieures dépourvues de bande antémarginale. Chenille : Atteint 50 mm. Noire jusqu’au niveau des stigmates, gris clair en dessous, avec des poils roux et denses sur le dos, blanchâtre sur les flancs Plantes-hôtes : avant tout sur divers pins, dont le pin sylvestre ; plus rarement sur le Mélèze d’Europe et d’autres résineux. Habitat : Dans les pineraies sèches et les mélézins. En très forte extension depuis trois décennies. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération. L’adulte est nocturne. Les œufs sont déposés en manchons sur les aiguilles des pins. Les chenilles confectionnent un nid soyeux subsphérique sur les rameaux de la plante hôte où elles hivernent à mi-taille. L’errance de la prénymphose s’effectue en procession jusqu’au site d’enfouissement. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Méditerranéenne. Son aire s’étend de l’Europe centrale et méridionale jusqu’en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Elle est souvent abondante et nuisible dans le Sud de la France. Elle fréquente les pinèdes bien exposées. Ses chenilles vivent en société sur divers pins, passant l’hiver dans de grosses bourses soyeuses tissées dans les branches et visibles de loin. Hors de leur nid, elles se déplacent en longues processions pour accéder à leur nourriture et pour descendre se chrysalider au sol dans la litière. Leurs poils fortement urticants peuvent provoquer des désagréments lors de pullulations consécutives à des périodes chaudes. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/