20. Nymphalinae
Sur le Web
Domaine Vanina : gîtes en Guyane Française à Matoury près de Cayenne
Le Domaine Vanina vous propose de magnifiques gîtes confortables (bungalow et villa) à Matoury en Guyane Française. Le Domaine Vanina est situé dans un jardin typique créole, calme, verdoyant et fleuri, à 5 minutes de Cayenne. Accueil chaleureux de Mr et Mme Jacob. JPEG
Camp Patawa

Pour tous séjours en Guyane à des fins entomologiques ou pour la découverte de la forêt et des marais de Kaw, je vous conseille de vous adresser à Odette Morvan et Jean-Aimé Cerda qui tiennent le Camp Patawa sur la route de Kaw. Leur accueil est formidable et le camp est idéalement placé pour les chasses de nuit. Restauration et coucher sont possibles ainsi que la location de matériel entomologiques. Vous aurez à faire à deux spécialistes, Odette pour ce qui concerne les coléoptères et Jeannot pour les lépidoptères et plus spécialement les Arctiidae. Contact : patawa2@wanadoo.fr

Adresse postale : BP 98 - 97357 Matoury cedex Guyane JPEG

Tikilili
Hebergements dans un superbe jardin tropical au sein de la forêt Guyanaise. Cadre exceptionnel au bord de la rivière des cascades. JPEG
Hétérocères de Guyane Française
Bienvenue sur ce site exclusivement dédié aux Hétérocères (ou papillons "nocturnes" pour la plupart d’entre-eux) de la Guyane Française. JPEG
Arctiidae de Guyane Française
Un site sur les Arctiidae de la Guyane Française. Très intéressant pour identifier les lépidoptères de cette famille si vous avez fait le voyage ou tout simplement pour la beauté de cette famille. JPEG
Catalogue des Lépidoptères des Antilles Françaises
Du même auteur que le site sur les Arctiidae de Guyane : Le catalogue des Lépidoptères des Antilles Françaises. Très utile pour l’identification de nombreux lépidoptères en commun avec l’Amérique du Sud. Ce site permet de découvrir la faune locale. JPEG
Nymphalinae
Les papillons de cette grande sous-famille ont les pattes antérieures atrophiées chez les mâles et chez les femelles. Dans chaque tribu, toutes les espèces, et même les formes les plus aberrantes, ont des dessins qui sont en rapports phylétiques très étroits, c’est à dire relèvent d’un schéma fondamental commun (Standfuss et Fischer). Le dessin primitif est formé de bandes, ou de bandes et de taches, qu’on retrouve, plus ou moins modifiées, chez les diverses espèces. De nombreuses Nymphalidae (les vanesses principalement) ont la face inférieure des ailesornée de couleurs protectrices qui leur permettent de se confondre avec les troncs et les écorces. (Papillons d’Europe - Tome 1 - JF Aubert - Editions Delachaux et Niestlé)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/