Objets associés au mot-clé : Henk Smit
Articles associés
Mesapamea sp.
genitalia nécessaire pour identifications des Mesapamea

lire la suite de l'article : Mesapamea sp.
Cnephasia sp.
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 09/05/2011 et 19/05/2011 Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 16/04/2011 - cf. incertana ? Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 16/06/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 23/06/2009 (identification T. Muus) Observation de Henk Smit - Urrunge (64) - 05/04/2009

lire la suite de l'article : Cnephasia sp.
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Présente de nombreuses formes, dont certaines totalement noires. En France, elle est largement répandue dans tous les types d’habitats. En plaine comme en montagne, dans les bois clairs, les friches, même en ville. Les chenilles sont polyphages et se nourrissent sur diverses espèces telles que Épicea, Céraiste, Clématite, Ronces, Églantier, Cytise, Genêts, Hélianthème, Myrtillier, Sorbier, Gaillets, Chèvrefeuille... La chenille hiverne. Période de vol : Avril à Septembre. Espèce développant plusieurs générations. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Proxenus hospes (Freyer, 1831)
Hydrille domestique

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hydrille domestique. Méditerranéo-asiatique. Occupe la moitié sud de l’Europe. En France, on la rencontre sur la côte atlantique jusqu’en Vendée et plus au sud dans les Pyrénées, au sud du Massif Central et dans les Alpes ainsi qu’en Corse mais toujours en altitude moyenne. Occupe les zones dégagées chaudes. Espèce bivoltine en III-IX. Chenille sur plantes basses dont Plantago en VI-(VIII ?).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 25/09/2008 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL), 20/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Niort 07/08/2007 (AG), 10/08/2007 (AG), 11/08/2007 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en Octobre 2018 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères de Charente-Maritime - Guyonnet Antoine, Montenot Jean-Pierre, West Hazel

L’Hydrille domestique. Envergure 26-30 mm. Méditerranéo-asiatique. Occupe la moitié sud de l’Europe. En France, on la rencontre sur la côte atlantique jusqu’en Vendée et plus au sud dans les Pyrénées, au sud du Massif Central et dans les Alpes ainsi qu’en Corse mais toujours en altitude moyenne. Occupe les zones dégagées chaudes. Espèce bivoltine en III-IX. Chenille sur plantes basses dont Plantago en VI-(VIII ?).

I. Dolus (Île d’Oléron) 08/1910 (Dumont) (G&L 1932) - Sur la côte océanique (RL 1999) – Saint-Pierre d’Oléron 06/08/1991 (MHN La Rochelle - Collection RL) – Loix 14/08/1982 (Collections entomologiques du muséum Henri-Lecoq, ville de Clermont-Ferrand, collection Guy et Jacques Barthélémy) - Rivedoux-Plage 26/08/1972 (4 exemplaires) (MHN La Rochelle - Collection RL) - Saint-Georges d’Oléron 09/09/1977 (2 exemplaires) (MHN La Rochelle - Collection RL).

II. Agudelle 09/06/2015 (HW et RW) - Bords 05/06/2015, 01/08/2015, 05/08/2015 (OR) - Bussac-Forêt 12/06/2016 (Bator David) - Corignac 29/07/2016, 06/08/2016 (HW) - Cressé 22/08/2012 (Péraud Joseph) - Croix-Chapeau 14/06/2014 (2 exemplaires) (ML) - Geay 28/08/2016 (EC et JT) - La Benâte 05/08/2016 (6 exemplaires), 08/08/2016 (8 exemplaires) (GC) - La Brée les Bains 19/06/2016 (OL) - La Clotte 28/06/2015 (HW et RW), 08/06/2016 (HW) - La Grève sur Mignon 08/07/2016 (AG) - La Rochelle 31/07/2014, 31/07/2015, 03/08/2015 (13 exemplaires), 07/08/2015 (4 exemplaires), 28/05/2016, 06/08/2016, 23/08/2016 (3 exemplaires), 31/08/2016 (JPM) - La Ronde 26/08/2016 (GC), 26/08/2016 (AG) - Les Portes en Ré 23/07/2016 (OJ) - Marennes 13/08/2011 (Grenier Stéphane et Josy) - Mortagne sur Gironde 26/05/2014, 11/06/2014, 15/06/2014, 17/07/2014 (2 exemplaires) (HW et RW) - Rochefort 20/06/2016 (3 exemplaires), 26/07/2016 (2 exemplaires), 27/07/2016, 29/07/2016 (2 exemplaires), 31/07/2016 (2 exemplaires), 02/08/2016, 03/08/2016, 05/08/2016, 08/08/2016, 12/08/2016, 18/08/2016, 23/08/2016, 25/08/2016, 03/09/2016 (CC) - Romegoux 24/05/2016 (EC), 05/06/2016 (2 exemplaires), 09/06/2016 (4 exemplaires), 29/06/2016 (3 exemplaires) (EC et JT), 22/06/2016, 03/07/2016 (EC), 14/08/2016, 24/08/2016 (2 exemplaires), 04/09/2016, 08/09/2016 (3 exemplaires) (EC et JT), 22/09/2016 (EC) - Saint-Ciers du Taillon 03/08/2016 (HW) - Saint-Denis d’Oléron 14/07/2015, 17/07/2015, 25/07/2015, 04/08/2015, 12/09/2015, 20/05/2016, 11/06/2016, 02/07/2016, 22/08/2016 (OL) - Saint-Denis du Pin 21/08/2015 (6 exemplaires), 30/08/2016 (10 exemplaires), 06/09/2016 (GC) - Saint-Dizant du Gua 02/06/2016 (HW) - Saint-Germain du Seudre 01/08/2016 (4 exemplaires) (Bennell Ian) - Saint-Jean d’Angély 08/06/2014, 13/06/2014, 30/07/2014, 31/07/2014, 01/08/2014, 04/08/2014, 06/08/2014, 20/08/2014, 01/09/2014, 01/08/2015 (2 exemplaires), 02/08/2015 (3 exemplaires), 03/08/2015 (5 exemplaires), 05/08/2015 (2 exemplaires), 06/08/2015, 07/08/2015 (3 exemplaires), 11/08/2015, 12/08/2015, 19/08/2015, 20/08/2015 (2 exemplaires), 05/06/2016 (3 exemplaires), 15/06/2016, 06/08/2016, 09/08/2016, 13/08/2016 (4 exemplaires), 14/08/2016 (2 exemplaires), 30/08/2016 (2 exemplaires), 31/08/2016, 01/09/2016 (3 exemplaires) (GC) - Saint-Pierre d’Oléron 22/05/2015 (Chatard Patrice) - Saint-Pierre de l’Isle 27/08/2012 (GC) - Saint-Rogatien 18/05/2014 (2 exemplaires), 11/06/2014, 05/09/2014, 18/05/2015, 25/05/2015 (3 exemplaires), 05/06/2015, 09/06/2015, 21/06/2015, 26/07/2015, 30/08/2015, 05/06/2016, 25/08/2016, 18/09/2016 (SC) – Saint-Savinien 27/05/2016, 18/08/2016 (6 exemplaires) (EC et JT) - Saint-Sorlin de Conac 19/05/2015, 26/05/2016 (HW et RW) - Saint-Sornin 08/06/2016 (OR) - Saint-Trojan-les-Bains 18/08/2015 (HW) - Salignac sur Charente 25/07/2014, 12/08/2014, 05/06/2015, 10/06/2015, 26/07/2015, 07/08/2015 (4 exemplaires), 12/08/2015, 04/06/2016, 24/07/2016, 17/08/2016, 26/08/2016 (RP) – Voissay 22/08/2016 (5 exemplaires) (GC) - Yves 05/06/2013 (2 exemplaires), 12/07/2013, 30/08/2013, 07/05/2014, 06/06/2014, 21/08/2014 (AG), 11/09/2015 (HW et AG), 08/06/2016, 06/09/2016 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, JPM = Jean-Pierre Montenot, HW = Hazel West, RL = Robert Levesque




lire la suite de l'article : Proxenus hospes (Freyer, 1831)
Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Halias du Hêtre, Halie du Hêtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à août en deux générations (une seule génération en juin juillet au nord de la Loire). Chenille sur quercus, alnus, fagus, betula. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la zone.

Deux-Sèvres : Niort, vers le 25 mai, puis du 20 juillet à fin août (Gelin).

Charente-Maritime : Saintes : 22/05/1908 ; 25/08/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Halias du hêtre. Eurasiatique. Europe et au-delà : répandue de la Scandinavie au Japon et au bassin méditerranéen. En France, continentale seulement, mais un peu partout. Espèce forestière, surtout en chênaies mais également dans les zones forestières de feuillus de plaine jusqu’en moyenne altitude. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII. Chenille sur divers feuillus, Quercus, Fagus, Castanea, Carpinus, Betula, Alnus, Corylus.

I. Répandu et commun dans toute la zone (G&L 1912). Niort, vers le 25 mai puis du 20 juillet à fin août (HG).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT), 03/05/1989 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG), 06/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 17/04/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT), 28/05/1970 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT), 16/07/1982 (NT), 11/08/1982 (NT), 25/07/1995 (CL) - Marigny 30/07/1992 (CL), 01/10/2009 (AG) - Niort 12/04/1957 (NT), 12/05/1968 (NT), 12/05/1969 (NT), 17/05/1971 (NT), 22/05/1971 (NT), 17/07/1971 (NT), 24/08/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 13/05/1982 (NT), 30/05/1983 (NT), 12/08/1983 (NT) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT), 15/08/1969 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Secondigny 04/08/2008 (CL), 06/08/2008 (CL) - Souvigné 09/08/1983 (NT) - Villiers en Bois 24/04/1970 (NT), 23/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 29/08/1970 (NT), 02/06/1971 (NT), 24/06/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 15/05/1982 (NT), 17/04/1982 (NT), 01/06/2000 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Xylocampa areola (Esper, 1789)
Noctuelle Lithorhize

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à mai (Niort, du 30 janvier au 11 mai). Chenille sur lonicera. Elle est visible en juin. Répandu dans toute la zone, et généralement assez commun ; paraît rare en Vendée.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle aréolée. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest jusqu’au sud de la Scandunavie et une partie de l’Europe centrale. En France, un peu partout. Fréquente les forêts claires chaudes et humides. Espèce univoltine en XI-V. Chenille sur Lonicera.

I. Répandu dans toute la zone et généralement assez commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Chizé 11/05/1981 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL), 10/03/2001 (CL) - La Crèche 08/03/1973 (NT), 06/04/1973 (NT), 27/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1974 (NT), 23/03/1979 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/03/1996 (CL), 27/04/1998 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 01/11/1999 (CL) - Niort 02/04/1997 (AG), 01/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 14/04/1992 (AG), 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG), 31/12/2000 (AG) - Secondigny 05/05/1998 (CL), 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 15/04/1974 (NT), 26/03/1975 (NT), 13/04/1976 (NT), 27/02/1998 (AG), 21/04/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xylocampa areola (Esper, 1789)
Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 16/06/2013 Observation de Crismer Claude - Le Barroux (84) - 16/09/2011 Observation de Villatte Raymond - Condat sur Vienne (87) - 14/06/2011 Observation de Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 29/06/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 07/06/2010 Observation de Le Mao Patrick - Kergaradec Brest (29) - 31/08/2009 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 22/08/2009 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 01/08/2009 Observation de Henk Smit - Millau (12) - 19/05/2009 Observation de J.F. - Montluçon (03) - (...)

lire la suite de l'article : Aetheria bicolorata (Hufnagel, 1766)
Agapeta hamana (Linnaeus, 1758)
Crampon, Euxanthie du Chardon
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/07/2013 Observation de M. Smit Henk - Gien (45) - 14/08/2011 Observation de Villatte Raymond - Pleaux (15) - 13/07/2011 Observation de Vogel Gérard - Brouennes (55) - 14/08/2010 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 08/07/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 11/06/2010 Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 13/08/2009 Observation de Teulier Emilien - Saint-Antonin Noble Val (82) - 05/08/2009 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 29/07/2009 Observation de Mme Blanc Josselyne - (...)

lire la suite de l'article : Agapeta hamana (Linnaeus, 1758)
Amephana aurita (Fabricius, 1787)
Cléophane radiée
Observation de Henk Smith - Sigean (11) - 24/05/2010

lire la suite de l'article : Amephana aurita (Fabricius, 1787)
Apamea sordens (Hufnagel, 1766)
Noctuelle basilaire
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 16/06/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 12/06/2013 Observation de Villatte Raymond - Thouron (87) - 27/05/2012 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 30/04/2011 Observation de Francoz Philippe - Trévignin (73) - 28/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 09/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 30/05/2009 Observation de Henk Smit - Millau (12) - 20/05/2009 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - (...)

lire la suite de l'article : Apamea sordens (Hufnagel, 1766)
Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Patte étendue, Pudibonde
Paléarctique. A travers toute l’Europe, à l’exception de l’extrême Nord, jusqu’au Moyen-Orient. Partout en France. Les papillons occupent de nombreux types de milieux tels que les bois, les vergers ainsi que les parcs en ville, jusqu’à plus de 1000 m d’altitude. Les chenilles sont très polyphages et se développent sur divers arbres dont les fruitiers : Chênes, Saules, Erables, Hêtres, Noisetiers, Tilleul, Sorbiers, Poiriers, pommiers… (Quercus, Salix, Acer, Fagus sylvatica, Corylus avellana, Tilia, Sorbus, Pyrus, Malus…). Forme concolor aux antérieures uniformément grises, fréquente chez le mâle. Dimorphisme sexuel important. Au repos, les imagos étendent leurs pattes antérieures, très velues, devant eux. Période de vol : V-VI. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Caloptilia robustella (Jäckh, 1972)
réserves : il est impossible de différencier C. robustella de C.alchimiella sur photo

lire la suite de l'article : Caloptilia robustella (Jäckh, 1972)
Celypha striana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tordeuse striée

Envergure : 16-22 mm

Presque toute l’Europe et presque toute la France , y compris en Corse.

Période de vol : VI-VIII.

Chenille sur Taraxacum, Leontodon, Crepis, Plantago.

(Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres)



lire la suite de l'article : Celypha striana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Clytie illunaris (Hübner, 1813)
Ophiuse du Tamaris - Ophiuse de la Lorette
Atlantico-méditerranéenne... En France, c’est une espèce méditérranéenne, présente de manière localisée sur toute la côte. Affectionne les ripisylves chaudes sur substrats sablonneux où croissent les Tamarix gallica. Vol de V-IX, espèce bivoltine. (D’après les Papillons nocturnes de France de R. Robineau)

lire la suite de l'article : Clytie illunaris (Hübner, 1813)
Cryphia muralis (Forster, 1771)
Rupestre, Bryophile du lichen
Atlanto-méditerranéenne. Présente dans une grande partie de l’Europe, excepté la Scandinavie. En France, elle est largement répandue. Elle semble, dans la zone méditerranéenne, plus fréquente que C.domestica, dont l’habitus est proche. Xérothermophile, elle affectionne les pelouses sèches et rocailleuses, les coteaux ensoleillés et les forêts claires. La chenille consomme divers lichens et algues (Protococcus) poussant sur les arbres et la roche. Période de vol : VII-X. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Cryphia muralis (Forster, 1771)
Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore commun
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 30/01/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 21/11/2012 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 22/10/2012 Observation de M. Teulier Emilien - Albias (82) - 29072012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/12/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 29/10/2011 Observation de Laprat Michel - Epinay sur Orge (91) - 16/09/2011 Observation de Brigitte Seys - Etaing (62) - 30/07/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 25/03/2011 (...)

lire la suite de l'article : Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Epiblema foenella (Linnaeus, 1758)
Tordeuse du foin

Envergure 17-26 mm. L’une des Epiblema la plus reconnaissable par sa marque angulaire blanchâtre sur fond brun, bien que la forme et la couleur soient variables. Les larves se nourrissent des racines et la tige d’armoise (Artemesia vulgaris). Les adultes volent en fin d’après-midi et viennent à la lumière. (Site : UK Moths : 1183)

L’envergure atteint 18 à 24 mm. La couleur de fond est brun foncé avec une bande blanche anguleuse caractéristique. Les pattes sont zébrées brun et blanc. La larve est active de juillet à octobre, puis hiberne jusqu’au printemps. La pupation a lieu dans les racines. Elle se nourrit sur les racines et la partie basse de la tige. Espèce monophage : Artemisia vulgaris (l’Armoise commune). Une génération. La période de vol couvre les mois de juin à août. Habitats : pelouses, bords des chemins, friches. Le papillon vient à la lumière, vole déjà au crépuscule. Espèce sédentaire. (Site : Odezia atrata)



lire la suite de l'article : Epiblema foenella (Linnaeus, 1758)
Epinotia ramella (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - Loos en Gohelle (62) - 03/08/2013 Observation de M. Smit Henk - Gien (45) - 14/08/2011 Envergure 15 mm Observation de Dauphin Claude - Hauts-Buttés (08) - 12/08/1998

lire la suite de l'article : Epinotia ramella (Linnaeus, 1758)
Ethmia quadrillella (Goeze, 1783)
Le Petit Deuil
Observation de Brigitte Seys - Vred (59) - 07/06/2013 Observation de Brigitte Seys - Mauvieres (36) - 28/04/2011 Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Nalliers (86) - 23/04/2011 Observation de Henk Smit - Gouttieres (63) - 22/08/2010 Observation de Brigitte Seys - Peronne en mélantois (59) - 28/04/2009 Observation de Brigitte Seys - Peronne en mélantois (59) - 05/05/2008 observation de Francoz Philippe - Doucy en Bauges (73) - 09/06/2007

lire la suite de l'article : Ethmia quadrillella (Goeze, 1783)
Gastropacha populifolia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Feuille morte du peuplier
Observation de Henk Smit - Blois (41) - 02/09/2010 Observation de Brigitte Seys - Martizay (36) - 28/08/2010 observation de Francoz Philippe - La Balme (73) - 12/06/2010 Observation de Mme Voltz Nicole - Massif des Maures (83) - 15/08/2008

lire la suite de l'article : Gastropacha populifolia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hemistola chrysoprasaria (Esper, 1795)
Phalène printanière
Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 20/07/2013 Observation de Mme Blanc Josselyne - Ampuis (69) - 01/07/2011 Observation de Henk Smit - Coulanges (89) - 11/08/2010 Observation de Vogel Gérard - Torgny (Belgique) - 05/06/2010 Observation de Mulot Patrick - Sauviat (63) - 13/06/2009 Observation de Chaverot Patrice - Tarare (69) - 12/06/2009 Observation de Patrick Mulot - Draveil (91) - 31/08/2008 Observation de Francoz Philippe - Ecole en Bauges (73) - 07/07/2007 Observation de Lerouge Alain - Perpignan (66) - (...)

lire la suite de l'article : Hemistola chrysoprasaria (Esper, 1795)
Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Acidalie blanchâtre
Bien répandue en Europe et en France. Assez commune, elle fréquente les friches, les bords de chemins, les clairières, d’où elle s’envole lorsqu’elle est dérangée pendant la journée. La chenille, polyphage, se développe sur diverses plantes : Plantago, Anagallis arvensis, Stellaria, Polygonum, Rumex, Prunus, Lactuca. Période de vol : Mars à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Idaea subsericeata (Haworth, 1809)
Laspeyria flexula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Crochet
Eurasiatique. Occupe l’Europe moyenne, du nord de l’Espagne au sud de la Scandinavie. En France, elle est présente un peu partout, y compris en Corse. Elle occupe principalement les zones boisées fraîches et semble éviter les habitats xérothermiques où elle est occasionnelle. La chenille hiverne et se nourrit de lichens et d’algues (Protococcus) poussant sur les branches de Aubépine, Prunellier, Mélèze, (Crataegus, Prunus spinosa, Larix). Période de vol : V-VII ; VIII-X. Espèce bivoltine dans la moitié sud de la France. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau

lire la suite de l'article : Laspeyria flexula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Melanchra persicariae (Linnaeus, 1761)
Noctuelle de la Persicaire
Observation de Villatte Raymond - Vaulry (87) - 02/07/2011 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 26/06/2011 Observation de Henk Smit - Rosnay (36) - 31/08/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 18/07/2010 Observation de Francoz Philippe - École en Bauges (73) - 25/06/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 29/06/2009 Observation de Mulot Patrick - Sauviat (63) - 12/06/2009 observation de Francoz Philippe - Cusy (74) - (...)

lire la suite de l'article : Melanchra persicariae (Linnaeus, 1761)
Metalampra cinnamomea (Zeller, 1839)
impossible de différencier Metalampra cinnamomea de Metalampra italica sans faire les genitalia

lire la suite de l'article : Metalampra cinnamomea (Zeller, 1839)
Nemapogon clematella (Fabricius, 1781)
Observation de Henk Smit - Gouttieres (63) - 26/08/2010 Observation de Francoz Philippe - La Balme (73) - 12/06/2010 Observation de Riffé Jacques - Saint-Maurice des Noues (85) - 03/06/2010

lire la suite de l'article : Nemapogon clematella (Fabricius, 1781)
Epiblema cynosbatella (Linnaeus, 1758)

autre nom : Notocelia cynosbatella

Reconnaissable à son museau orangé.



lire la suite de l'article : Epiblema cynosbatella (Linnaeus, 1758)
Oligia latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trompeuse, Filou

Eurasiatique. Dans toute l’Europe. En France, elle est présente un peu partout. De détermination délicate avec O. versicolor et O. strigilis, les connaissances actuelles sur cette noctuelle méritent d’être affinées. Elle affectionne les milieux ouverts, de préférence humides dans la régon méditerranéenne, y compris en zone urbaine. La chenille se développe sur diverses graminées, dont Calamagrostis et Dactylis. Période de vol : Mai à Août. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

Attention : Oligia strigilis ou latruncula (différence possible seument avec l’étude des génitalias).



lire la suite de l'article : Oligia latruncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Oligia strigilis (Linnaeus, 1758)
Ciselée, Noctuelle du dactyle

Eurasiatique. Répandue dans la totalité de l’Europe. En France, presque partout, excepté en Corse. Très proche de O. versicolor et de O. latruncula : leur séparation est délicate de sorte qu’il est difficile d’établir leur carte de répartition précise. À tendance hygrophile, elle fréquente les milieux herbacés et semble occuper principalement la moyenne montagne dans le Sud-Est de la France. La chenille consomme diverses graminées dont Chiendent, Dactyle, Pâturin (Elymus, Dactylis et Poa). Période de vol : IV-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

Attention : Oligia strigilis, versicolor ou latruncula (différence possible seument avec l’étude des génitalias).



lire la suite de l'article : Oligia strigilis (Linnaeus, 1758)
Pandemis corylana (Fabricius, 1794)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Colombier (42) - 12/09/2010 Observation de Henk Smit - Gouttieres (63) - 26/08/2010 Observation de Vogel Gérard - Brouennes (55) - 14/08/2010 Envergure 19 mm
Observation de Dauphin Claude - Montherme (08) - 19/08/1999

lire la suite de l'article : Pandemis corylana (Fabricius, 1794)
Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 24/05/2016 Observation de Henk Smit - Urrunge (64) - 05/04/2009

lire la suite de l'article : Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Hémithée de l’ajonc

Proche de P. pruinata, avec des exemplaires intermédiaires, notamment aux frontières des deux espèces. Front noir entre les yeux. Répartition atlanto-méditerranéenne. En France, elle est présente sur les littoraux atlantique et méditérranéen, d’où elle remonte jusqu’en Ardèche. Elle affectionne les steppes broussailleuses, les friches xériques, les forêts de chênes-lièges, les maquis et les pinèdes.. La chenille a été observée sur Genêt purgatif (Cytisus purgans), Ajonc (Ulex), Genêt (Genista) ; elle hiverne.

Période de vol : V-VII ; XIII-IX, espèce bivoltine.



lire la suite de l'article : Pseudoterpna coronillaria (Hübner, 1817)
Scopula immutata (Linnaeus, 1758)
Phalène des pâturages, Acidalie invariable
Une espèce eurasiatique répandue en Europe, sauf dans les régions méditerranéennes et dont l’aire s’étend jusqu’au Caucase. En France, présente du Nord-Est au Sud-Ouest, ainsi que dans quelques stations de Savoie et d’Isère. Elle est liée au substrat calcaire et fréquente les sous-bois frais, les prés humides, les bords de cours d’eau, les fossés où poussent les Carex. Un géomètre peu fréquent, mais bien répandu, qui s’envole facilement le jour lorsqu’il est dérangé. Vient également à la lumière. La chenille, polyphage, se nourrit sur Primula eliator, Leontodon, Lamium, Viola canina, Valeriana officinalis, Filipendula... Période de vol : Juin à Août. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Scopula immutata (Linnaeus, 1758)
Shargacucullia scrophulariphila (Staudinger, 1859)
Cucullie basque

Atlanto-méditérranéenne. En Europe, elle occupe la péninsule Ibérique, les Pyrénées françaises et l’Italie. La sous-espèce "velate", décrite du Pays Basque français, est actuellement connue à l’Est, jusqu’aux Pyrénées audpoises. La séparation spécifique avec "S. scrophulariae" est très difficile à partir des larves et nécessite l’examen des genitalia chez les adultes. Elle affectionne les forêts claires et les prairies mésophiles. La chenille vit sur diverses scrophulaires, dont S. aquatica et S. nodosa.

Période de vol : IV-VII. Espèce univoltine.



lire la suite de l'article : Shargacucullia scrophulariphila (Staudinger, 1859)
Spilonota ocellana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de M. Smit Henk - Gien (45) - 14/08/2011 Observation de Brigitte Seys - Marchiennes (59) - 02/07/2010

lire la suite de l'article : Spilonota ocellana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ypsolopha sequella (Clerck, 1759)
Observation de Henk Smit - Pontgibaud (63) - 20/08/2010 Observation de Brigitte Seys - Loos en Gohelle (62) - 06/08/2010 Observation de Francoz Philippe - Saint-Jean d’Arvey (73) - 11/10/2009 Observation de Brigitte Seys - St Martin d’Auxy (71) - 06/09/2009

lire la suite de l'article : Ypsolopha sequella (Clerck, 1759)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience, Cendrée noirâtre

Adulte : 30 à 35 mm d’envergure. Comparables à V. euphorbiae, à Subacronicta megacephala et à Arctomyscis (=Acronicta) aceris, mais de teint plus sombre, avec une petite tache blanche en forme de virgule ou de demi-lune à proximité du tornus des ailes antérieures.

Chenille : Atteint 38 mm. Brun-rouge ou brun-gris avec des touffes de poils bruns ou gris, une rangée dorsale de points rouges, deux rangées subdorsales de taches blanches et une ligne substigmatale blanc-jaunâtre, maculée de rouge.

Plantes hôtes : Sur divers végétaux herbacés ou ligneux, entre autres le Saule marsault ( Salix caprea), la Patience sauvage (Rumex obtusifolius), la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), l’Euphorbe petit-cyptès (Euphorbia cyparissas), la Bruère commune (Calluna vulgaris), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata), la Centaurée jacée (Centaurea jacea), et le Pissenlit dent de lion (Taraxacum officinale).

Habitat : Dans les milieux les plus divers, de préférence ouverts. Espèce très commune partout.

Biologie : L’espèce donne deux voire trois générations annuelles ; elle hiverne à l’état nymphal. La chenille, qui vit à découvert, se nymphose au sol ou parmi la végétation dans un cocon de consistance parcheminée. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe, on la rencontre un peu partout en France. On la sépare de V. auricoma (la Chevelure dorée) et de V. menyanthidis (la Noctuelle du ményanthe) assez facilement, grâce à la présence d’une virgule blanche à proximité du tornus. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre dans divers milieux, principalement mésophiles, y compris jusqu’en zone urbaine. La chenille, polyphage, se nourrit de diverses plantes basses. Période de vol : Mars à Juin, puis Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)



lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Double-Tache, Point d’exclamation
Paléarctique. Partout en Europe, hormis l’extrême Nord et répandue dans toute la France, y compris en Corse. La seconde génération (partielle) donne des individus plus petits, plus clairs et peu contrastés, mais l’adulte possède un collier noir caractéristique derrière la tête qui permet toujours son identification. Peu exigeante, elle fréquente les milieux ouverts, souvent cultivés, où elle est parfois considérée comme ravageur des cultures. La chenille, polyphage, consomme diverses plantes herbacées. Période de vol : Mai à Septembre. Espèce bivoltine, à seconde génération partielle dans le Sud. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Agrotis exclamationis (Linnaeus, 1758)
Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Triple raie, Rayure à trois lignes
Ressemble à A. efformata, mais ne possède pas la pointe remontant vers le haut. De répartition circum-paléarctique, elle est largement répartie en France comme en Europe. Sur la côte Atlantique vole la sous espèce terlineata. Affectionne les landes et prairies mésophiles, elle est diurne, mais vient aussi à la lumière. La chenille vit sur Millepertuis (Hypericum perforatum). Elle hiverne. Période de vol : V-VI ; VIII-IX. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Aplocera plagiata (Linnaeus, 1758)
Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Brocatelle d’or, Brocatelle dorée
La brocatelle dorée est assez variable. La forme typique est essentiellement jaune, mais des formes foncées existent, surtout dans le nord du domaine de l’espèce. Si son heure de vol naturelle commence au crépuscule, ce papillon est facilement débusqué pendant la journée, durant laquelle on peut le voir voler. Peuple toutes sortes d’habitats, bois, jardins, haies, friches. Période de vol : Juin à Août. LAROUSSE "Nature en poche" Papillons Elle présente plusieurs variations chromatiques dont certaines sont remarquables et parfois localisées. Répandue à travers toute l’Europe, son territoire s’étend jusqu’en Asie centrale. En France, commune partout. Elle fréquente les jardins, les allées ombragées, les lisières forestières. L’imago est souvent actif dans la journée mais vient également à la lumière. La chenille est polyphage et mange diverses plantes basses telles que les (Rumex, Plantago, Galium). Hiverne au stade de chenille. Période de vol V-VII ; (IX-X) dans le sud. Espèce univoltine, avec une seconde génération partielle dans le Sud. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Camptogramma bilineata (Linnaeus, 1758)
Colostygia pectinataria (Knoch, 1781)
Cidarie verdâtre
Fraîchement éclos, ce papillon est vert mousse, mais il se fane en jaunâtre en quelques jours ; Les vieux sujets sont presque blancs.des lignes sinueuses traversent les ailes pour rejoindre les trois triangles noirs le long de la côte de l’aile postérieure. LAROUSSE Nature en poche "Papillon"

lire la suite de l'article : Colostygia pectinataria (Knoch, 1781)
Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Bordure ensanglantée, Ecaille roussette, Ecaille à bordure amarante

Adulte : Présente un fort dimorphisme sexuel. Mâle : avec les ailes antérieures jaune soufre, ourlées de rose vif et marquées d’une tache discoïdale de même couleur, et les ailes postérieures jaune paille, plus ou moins suffusées de gris. Femelle : nettement plus petite, avec les ailes antérieures fauve rougeâtre ochracé, veinées de sombre, et les ailes postérieures jaune orangé, maculées de noir. Chenille : Atteint 40 mm. Brun sombre, avec une ligne dorsale orange, entrecoupée de blanc ; pilosité blancâtre, noire et brun roussâtre. Plantes hôtes : Sur diverses plantes herbacées et arbustives, notamment sur l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le Gaillet blanc (Galium album), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le Piment royal (Myrica gale). Habitat : Avant tout sur les prairies humides et dans les prés-bois mésophiles, mais également sur les pelouses sèches et les pentes chaudes et ensoleillées. Espèce encore largement répandue, mais localisée et accusant une régression significative. Biologie : selon les conditions climatiques locales, l’espèce donne une ou deux générations annuelles. L’adulte, essentiellement nocturne, se laisse facilement débusquer durant le jour, surtout le mâle ; très farouche, il se repose rapidement, plongeant au cœur de la végétation. La femelle, assez indolente, dépose ses œufs en ooplaques à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. la chenille, de mœurs nocturne, s’enfuit avec une grande vivacité lorsqu’elle est inquiétée. Longue d’environ 10 mm en automne, elle se retire pour hiverner à l’intérieure d’une tige creuse, par exemple dans celle d’une ombellifère. La nymphose s’effectue au sol dans un cocon ténu, de teinte grise. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud des régions méditerranéenne, jusqu’en Asie orientale. En France, elle est répandue presque partout, y compris en Corse. On la rencontre en plaine, mais surtout en moyenne montagne jusqu’à 2000 m d’altitude dans tous les milieux herbeux. La chenille, polyphage, se nourrit sur diverses plantes basses. Le dimorphisme sexuel est accusé. Vol : V-IX. Espèce univoltine ou bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 35-42 mm. Aile antérieure jaune pâle ; tache discale, bord interne et frange pourprés. Aile postérieure blanchâtre, avec une marge et une tache discale grisâtres. Femelle. Envergure : 28-40 mm. Aile antérieure orange pourpré, plus jaunâtre au milieu. Postérieure rose orangé, largement envahie de noir. Variation. Aile postérieure davantage envahie de gris noirâtre : f. moerens Strand, 1903 (mâle). Aile postérieure sans marge grise : f. pallida Staudinger, 1892 (mâle). Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille polyphage sur plantes basses, dont les plantains, les gaillets, les oseilles. Prairies humides et autres lieux herbus, jusqu’à 2500 m en montagne. Période d’apparition. Fin avril à juin, puis août à septembre. Distribution. De L’Europe au Japon. En Europe, presque partout. En France, presque partout, excepté en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie du chêne, Phalène du rouvre
De grande taille, gris pâle, marqué de lignes transversales sombres, dentées, diffuses, assez souvent avec une tache foncé au milieu du bord interne. Guides nature "Quel est donc ce papillon ?" Nathan

lire la suite de l'article : Hypomecis roboraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Idaea filicata (Hübner, 1799)
Phalène rustique du Midi
Méditerranéenne, elle est répandue dans le Sud de la France et remonte la vallée du Rhône. Dans les montagnes de Corse vole la sous-espèce levequei qui est plus claire. Souvent très abondante à la lumière. La chenille se nourrit certainement des feuilles sèches de nombreuses plantes. A été observée sur divers Dianthus et Veronica. Période de vol IV-X. Espèce plurivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Idaea filicata (Hübner, 1799)
Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Phalène pétrifiée, Boarmie pétrifiée
Fond roussâtre à ocre, ailes postérieures marquées par une bande sombre arquée. La femelle est plus grande et plus pâle. Répartie de l’Afrique du Nord au Balkans, en passant par l’Europe méridionale et centrale, puis en Asie Mineure. En France, elle est répandue un peu partout, plus fréquente dans le Sud. Elle vole dans les parcs, lisières, jardins. La chenille se développe sur linaria vulgaris, Prunus spinosa, Syringa, Ligustrum, et a été élevée sur de nombreuses autres plantes. La chrysalide hiverne dans un cocon soyeux tissé entre les branches. Période de vol : IV ; VI-(IX). Espèce bivoltine ou trivoltine dans le Sud. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Furoncule, Noctuelle furoncule
Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe. En France, répandue un peu partout. De coloration extrêmement variable, on peut parfois la confondre avec Oligia fasciuncula (la Noctuelle de la canche), dont il suffit d’examiner la forme arrondie de la ligne post-médiane pour l’en distinguer. Peu exigeante écologiquement, elle fréquente tous types de milieux ouverts. La chenille se développe sur diverses graminées, dont Élyme = Chiendent, Calamagrostide = Roseau des bois, Fétuque (Elymus, Calamagrostis, Festuca). Période de vol : Juillet à Septembre. Espèce univoltine.(Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Mesoligia furuncula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Sitochroa verticalis (Linnaeus, 1758)
Pyrale verticale
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 01/07/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 22/06/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 12/06/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 30/05/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 27/09/2012 Observation de Gérard Vogel - Brouennes (55) - 03/05/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 09/05/2011 Observation de Henk Smit - Blois (41) - 02/09/2010 Observation de Billard Michel - Lanslevillard Côte Plane 1900m (73) - 20/08/2010 (...)

lire la suite de l'article : Sitochroa verticalis (Linnaeus, 1758)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/