Objets associés au mot-clé : Pamproux (79)
Articles associés
Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Aglaope des haies, Zygène des épines, Zygène de l’amandier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur crataegus, prunus spinosa, amygdalis, etc. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Commun gare de pamproux, 07/1869 ; Niort, 1 exemplaire au Vivier (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; commun à Martrou, près Rochefort (Delav.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aglaope des haies, la Zygène des épines, la Zygène de l’amandier. Europe de l’ouest. Envergure : environ 15 mm. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Amygdalis, etc. Elle est visible en V. Abondant par endroit.

I. Commun gare de Pamproux, 07/1869 (HG) - Niort, 1 exemplaire au Vivier (HG) – Villiers en Bois 1999 (RL).

II. Cersay 01/08/1978 (CL) - Marnes 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en Octobre 2018 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères de Charente-Maritime - Guyonnet Antoine, Montenot Jean-Pierre, West Hazel

L’Aglaope des haies, la Zygène des épines, la Zygène de l’amandier. Europe de l’ouest. Envergure environ 15 mm. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Amygdalis, etc. Elle est visible en V. Abondant par endroit.

I. Royan (B. et S.) ; commun à Martrou, près Rochefort (Delav.) (G&L 1912).

II. Benon 09/06/1991 (chenille) (Guilloton Jean-Alain) - L’Eguille 19/06/2014 (Grolleau Nadine) - Saint-Pierre-d’Amilly 11/05/2015 (chenille) (Guilloton Jean-Alain).

AG = Antoine Guyonnet, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, JPM = Jean-Pierre Montenot, HW = Hazel West, RL = Robert Levesque




lire la suite de l'article : Aglaope infausta (Linnaeus, 1767)
Euchloe crameri (Butler, 1869)
Piéride de la biscutelle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juin à juillet, parfois de août à octobre en trois générations. Dans les plaines cultivées, volant très vite au-dessus des blés ; suce les fleurs de la moutarde des champs. Chenille sur barbarea vulgaris, sinapis arvensis, biscutella laevigata ; accepte en captivité, cichorium intybus, sisymbrium erucastrum. Elle est visible de juillet à septembre. - Belia vernalis appartient à la forme occidentalis Verity. La 2ème génération, Belia aestivalis (ausonia Hb.) est de taille plus forte, le corps est moins longuement velu, et l’espace costal, au lieu de stries noires transversales, porte des points noirs plus ou moins abondants. La variation sulphurea Obth., avec le dessous des ailes inférieures soupoudré d’atomes ochracés, a été prise à Niort (79) et à Villeneuve de Blaye (33). La variation albescens Obth., été dénommée sur un exemplaire provenant de cette dernière localité. En 1910, belia a présenté 3 générations ; quelques individus de la 2ème portaient, en-dessous, l’écaillure nacrée de belia typique ; enfin les exemplaires d’automne étaient plus grands qu’ausonia (53 mm d’envergure chez les mâles et femelles). - ça et là, mais jamais en grand nombre ; en Anjou et au sud de la Loire.

Deux-Sèvres : Pamproux, La Mothe, Saint-Maixent, Amuré, Bessines, Saint-Symphorien, Mauzé. Un exemplaire d’ausonia, pris à Niort le 21/08/1903, appartient à la variation sulphurea Obth. (Gelin).

Charente-Maritime : Rochefort le 08/03 16/05 ; Ausonia, 07/06 09/08 (Delav.) ; V. ausonia, Châtellaillon, 14/07/1902 (Gelin) ; Saint-Martin de la Coudre, 23/03/1910 (Lacroix), 3ème génération à Chatellaillon et au Marouillet, 18/10/1910 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

En 45 ans de chasse, j’ai pris la première génération en nombre quatre fois dans les Deux-Sèvres : le 27/04/1947, du 11/04 au 26/04/1971 ; et deux fois dans le Marais Poitevin de 1971 à 1982. Mais des observations faites depuis dix ans le long des côtes vendéennes et charentaises m’ont permis de constater qu’il y était commun, régulier et parfois abondant en avril, et souvent dès la fin mars (très abondant à l’île de Ré sur Biscuitella). Une migration allant des côtes vers l’intérieur du continent est peut-être l’explication de ma constatation du 24/04/1947. Certains exemplaires sont absolument similaires à la sous-espèce corse insularis (Staudinger). Une seconde génération de grande taille, déjà notée par Delahaye, n’est pas rare en août dans le Marais poitevin (Sansais).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la biscutelle. En France, surtout dans le Midi et sur le littoral atlantique. L’imago est visible en III-IV puis VI-X en deux ou trois générations. Dans les plaines cultivées, volant très vite au-dessus des blés ; suce les fleurs de la moutarde des champs. Chenille sur Barbarea vulgaris, Sinapis arvensis, Biscutella laevigata ; accepte en captivité, Cichorium intybus, Sisymbrium erucastrum, en VII-IX.

I. Amuré (HG) - Bessines (HG) - La Mothe (HG) - Mauzé sur le Mignon (HG) - Niort (HG) - Pamproux (HG) - Saint-Maixent (HG) - Saint-Symphorien (HG). En 45 ans de chasse, j’ai pris la première génération en nombre quatre fois dans les Deux-Sèvres : le 27/04/1947, du 11/04 au 26/04/1971 - Et deux fois dans le Marais Poitevin de 1971 à 1982 (RL).

II. Airvault 10/06/2006 (CL) - Availles-Thouarsais 10/06/2006 (CL) - Chizé 27/07/1969 (NT) - Etusson 20/06/1987 (CL) - La Rochénard 15/04/1981 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Usseau 15/04/1981 (NT) - Villiers en Bois 11/06/1969 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euchloe crameri (Butler, 1869)
Sphinx pinastri (Linnaeus, 1758)
Sphinx du Pin

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août (peut-être deux générations se succèdent sans interruption). Chenille sur pinus, abies et autres conifères. Elle est visible en septembre. Répandu partout, mais peu commun en dehors des bois de conifères.

Deux-Sèvres : Niort, 15/05/1906 ; 05/06/1907 ; 18/06/1905 ; 06/07/1900 ; 24/07/1903 ; 15/08/1903 ; Pamproux, 30/08/1900 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du Pin. Eurasiatique. L’imago est visible en V-VIII, en deux générations. Répandu dans toute la France continentale. Le papillon s’observe dès le crépuscule dans les régions de bois et de forêts de conifères, jusqu’à 2000 m dans les Alpes. La couleur de fond peut varier fortement, de blanchâtre à noire. Chenille sur Pinus abies et autres conifères, en VI puis en IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/1999 (Wilding Neil) - Boussais 28/06/2008 (CL) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Niort 09/06/1944 (MG), 12/07/1992 (AG) - Villiers en Bois 11/06/1970 (NT), 14/07/1971 (NT), 11/07/1979 (NT), 20/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sphinx pinastri (Linnaeus, 1758)
Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Double zéro

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Double zéro. Ponto-méditerranéen. Toute l’Europe, mais plus fréquente dans la moitié sud. Largement réparti sur l’hexagone toutefois plus commun au sud. Espèce particulièrement thermophile représentative des bois et forêts claires à chênes verts mais également des zones boisées mixtes et ripisylves. Espèce de basse altitude. Univoltine en VI-VII. Chenille sur divers Quercus, en V.

I. Niort 1 ex. 09/07/1905 (HG) - Pamproux 1 ex. 07/1869.

II. Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 09/06/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dicycla oo (Linnaeus, 1758)
Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Endrosie diaphane, Callimorphe arrosée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août (2 générations). Chenille sur lichens des pierres (parietina, parmelia). Elle est visible en avril et en juin.

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, Pamproux, du 16 mai au 29 juillet (Gelin).
  • Vienne : Sommières, Chauvigny (d’Aldin) ; Vivonne : 25 juin 1911 (Lucas).
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Saintes : 25/05/1904 (Gelin).
  • Charente : Commun.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Endrosie diaphane, la Rosée, la Diaphane. Eurasiatique. Toute l’Europe sauf le sud de l’Espagne. En France, essentiellement dans les régions montagneuses, non signalée de Corse. Fréquente les prairies sèches jusqu’à 3000 m. Espèce univoltine ou bivoltine en V-VIII. Chenille sur les lichens.

I. Assez commun à Niort, Pamproux, du 16 mai au 29 juillet (HG).

II. Marnes 12/06/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Setina irrorella (Linnaeus, 1758)
Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ecaille Roscide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur lichens terrestres (parmelia). Elle est visible de avril à juin.

  • Deux-Sèvres : Pamproux, assez commun en mai 1869 ; lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun : 15/05/1904 ; 23/05/1904 ; 27/05/1904 ; 08/05/1905 (Gelin) ; Amuré : 28/05/1911 (Lucas).
  • Vienne : Vivonne : 25/06/1911 (Lucas).
  • Charente : Angoulême (Dupuy).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Vienne : Saint-Julien L’Ars, 3 ex. (de la Porte).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille roscide. Eurasiatique. Sud et centre de l’Europe. En France, seulement dans les régions montagneuses jusqu’à plus de 2500 m, absente de Corse. Fréquente les prairies sèches. Espèce univoltine ou bivoltine en VI-VIII. Chenille sur divers lichens.

I. Amuré 28/05/1911 (DL) - Lisière ouest de la forêt de Chizé, assez commun 15/05/1904 (HG), 23/05/1904 (HG), 27/05/1904 (HG), 08/05/1905 (HG) - Pamproux, assez commun en mai 1869 (G&L).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Setina roscida (Denis & Schiffermüller, 1775)
Dysauxes punctata (Fabricius, 1781)
Ménagère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur lichens (lecanosa, parmelia), mousses des vieux arbres. Elle est visible en mai.

  • Deux-Sèvres : Pamproux, juillet 1869 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Rochefort : 29/08/1899 (Delavoie) ; Chatelaillon, 1 ex. le 02/06/1908 (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Ménagère. Européenne. Moitié sud de l’Europe. En France, dans une grande moitié sud. Fréquente les garrigues et bois clairs. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur mousses, lichens et feuilles fanées de plantes basses.

I. Pamproux 07/1869 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dysauxes punctata (Fabricius, 1781)
Cidaria fulvata (Forster, 1771)
Cidarie fauve

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie jaune, la Cidarie fauve, l’Associée. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, répandue partout. Fréquente les jardins, les friches, les bords des chemins, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en VI-VIII. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Rosa.

I. Niort 25/06/1906 (HG), 12/06/1907 (HG) - Pamproux 15/06/1904 (HG).

II. Beaussais 06/1999 (Wilding Neil) - Chizé 10/06/1970 (NT) - La Crèche 10/06/1973 (NT), 13/06/1973 (NT), 17/06/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 11/08/1997 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cidaria fulvata (Forster, 1771)
Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Procris du prunier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur rubus, prunus spinosa, crataegus, calluna. Elle est visible en mai.

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; Martrou et Pillac, du 22/06 au 09/07, 1894 à 1902 (Delavoie).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Pamproux, 21/07/1916 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Procris du Prunier, le Procris du Prunellier. Envergure : 10-12 mm pour le mâle, 8-11 mm pour la femelle. Répandue dans toute l’Europe à l’exception des îles Britanniques. Chenille sur Prunus, Calluna.

I. Pamproux, 21/07/1916 (HG) - Villiers en Bois, 1999 (RL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Rhagades pruni (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hipparchia fagi (Scopoli, 1763)
Sylvandre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juillet. Lisière des bois secs, coteaux calcaires. Se pose fréquemment sur le tronc des arbres. Chenille sur holcus, bromus. Elle est visible en mai. Ca et la dans la région, mais jamais commun.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce rare et localisée, connue de 4 localités en 17, présente dans la région de Thouars en 79 ainsi qu’en 16).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sylvandre. Espèce localisée dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, surtout dans le Midi, plus rare au nord. Fréquente les bois et les pelouses sèches buissonneuses. Espèce univoltine en VI-X. Chenille sur graminées.

II. Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) - Secondigny 22/08/2004 (Dupin Stéphane) - Villiers en Bois 13/08/1950 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Etat des connaissances en Décembre 2018 - Quatrième complément au Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

VI. Suite à l’erratum paru dans Oreina n° 44, les Identifications anciennes de Hipparchia aclyone sont en fait des Hipparchia fagi (voir le texte qui suit). En conséquence, toutes les citations anciennes doivent être rattachées à Hipparchia fagi : Soit :

I. Mauzé sur le Mignon (HG) - Pamproux (HG) - Saint-Maixent (HG) - Villiers en Bois (HG).

II. Villiers en Bois 14/07/1956 (MG), 21/07/1959 (MG), 05/08/1959 (MG), 13/08/1959 (MG).

Mais également les données de Gelin et Lucas pour la Vienne :

Vienne : Sommières, exclusivement dans les châtaigneraies (d’Aldin). Mignaloux, Saint-Georges les Baillargeaux (Lucas).

Erratum au Nouveau catalogue des lépidoptères des Deux-Sèvres, paru en 2013 Suite à différents échanges avec Philippe Mothiron et Guillaume Baron du Muséum d’Histoire naturelle de La Rochelle, les trois exemplaires déterminés par Marius Guimard comme étant des Hipparchia alcyone (Denis & Schiffermüller, 1775) ont été vérifiés dans la collection de M. Norbert Thibaudeau. L’examen des organes de Jullien montre qu’il s’agit en fait de trois mâles de Hipparchia fagi (Scopoli, 1763). Cette confusion provient également de l’étiquetage H. hermione transformé en alcyone à la saisie. H. hermione étant devenue H. alcyone et H. fagi. Il convient donc de retirer Hipparchia alcyone (Denis & Schiffermüller, 1775) de la liste des lépidoptères des Deux-Sèvres.

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hipparchia fagi (Scopoli, 1763)
Chazara briseis (Linnaeus, 1764)
Hermite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Pelouses sèches, collines calcaires ensoleillées, dunes du littoral. Se pose sur les pierres ou sur les parties dénudées du sol. Chenille sur le racine des graminées, surtout sesleria caerulea. Elle est visible en juin. Espèce des terrains calcaires, briseis manque en Bretagne et dans la partie granitique de la Vendée. Assez commun en Maine et Loire, dans la Vienne, les Deux-Sèvres et tout le sud de la région océanique.

Deux-Sèvres : Assez commun, localisé : Pamproux, La Mothe, Prahecq, Saint-Symphorien, Assais, Taizé, etc. Sa forme se rapproche très sensiblement de meridionalis Stgr., avec les bandes blanches très nettes, et les deux ocelles grands, souvent de même dimension (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (espèce en très fort déclin, rare et menacée, présence actuelle à confirmer)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hermite. Espèce localisée mais abondante dans le sud et le centre de l’Europe, en forte régression. Disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, présente dans le sud, très rare et localisée ailleurs, se raréfie. Fréquente les pelouses sèches et caillouteuses. Espèce univoltine en VI-IX. Chenille sur Festuca, Poa.

I. Amuré 23/06/1952 (G. Durand) - Assais (HG) - La Mothe Saint-Heray (HG) - Pamproux (HG) - Prahecq (HG) - Saint-Symphorien (HG) - Taizé (HG). Assez commun (HG).

II. Prahecq 29/07/1987 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chazara briseis (Linnaeus, 1764)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/