Objets associés au mot-clé : Stas Roger
Articles associés
Rhogogaster viridis (Linnaeus, 1758)
Observation de M. Stas Roger - près de Liège (Belgique) - 19/09/2008 Observation de Brigitte Seys - Peronne en Mélantois (59) - 28/10/2008

lire la suite de l'article : Rhogogaster viridis (Linnaeus, 1758)
Larves à déterminer
Observation de Hulet Henri - Frasnes-lez-Couvin - (Belgique) - 20/08/2010 Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 09/06/2010 Observation de Audibert Sébastien - Lille (59) - 13/12/2009 Observation de Sonsini Lucelle - Romilly sur Seine (10) - 08/11/2009 Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 10/06/2009 - larve de Tenthrède ? Observation de Brunet Claudie - Voulgezac (16) - 30/05/2009 Observation de Mme Fausten Segolene - Pfastatt (68) - 16/05/2009 (= Pyrrhalta viburni, chrysomèle des feuilles de la Viorne) Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - (...)

lire la suite de l'article : Larves à déterminer
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Présente de nombreuses formes, dont certaines totalement noires. En France, elle est largement répandue dans tous les types d’habitats. En plaine comme en montagne, dans les bois clairs, les friches, même en ville. Les chenilles sont polyphages et se nourrissent sur diverses espèces telles que Épicea, Céraiste, Clématite, Ronces, Églantier, Cytise, Genêts, Hélianthème, Myrtillier, Sorbier, Gaillets, Chèvrefeuille... La chenille hiverne. Période de vol : Avril à Septembre. Espèce développant plusieurs générations. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Souci
45-54 mm. Plusieurs générations, Vol puissant et rapide, d’avril en septembre, remarquable migrateur (population du nord de l’Europe). Habitat : terrain dégagés, notamment champs de luzerne et de trèfle. Mâle : ailes jaune orangé vif, larges marges noires traversées de nervures jaunes. Femelle : ailes antérieures idem mâle mais avec marge plus large et enfermant des taches jaunes de taille variable, ailes postérieures sombre avec taches orange. Dessous jaune suffusé de vert sur la marge de l’aile antérieure et sur l’ensemble de l’aile postérieure. Forme Helice : Femelle dessus vert blanchâtre suffusé de gris sur aile postérieure. Dessous aile antérieure marques postdiscales plus grandes que chez le mâle. (Octopus. Tous les papillons de France et d’Europe. P. Whalley)

lire la suite de l'article : Colias crocea (Fourcroy, 1785)
Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Robert-le-diable

C’est l’un des papillons d’Europe les plus caractéristiques. La couleur et la forme des ailes au bord découpé permettent de le reconnaître, même en silhouette. Le verso foncé orné d’un dessin blanc en forme de gamma contraste avec le recto orange. Se rencontre dans une grande variété de d’habitats fleuris, talus, lisières, champs et jardins. Vol : Mars à Septembre en deux générations (la deuxième hivernant). (Nature en poche - Larousse)

Adulte : Ailes à bords profondément excavés, fauve orangé vif maculées de noir, de brun ferrugineux et de jaunâtre. Revers brun foncé ou brun jaunâtre clair, avec une tache discoïdale blanc nacré en forme de « C » aux ailes postérieures. Plante – hôte : Préférentiellement sur le Saule marsault et l’Ortie dioïque, mais aussi sur le Coudrier noisetier, l’Orme de montagne, le Houblon grimpant et le Groseillier épineux. Chenille : Fauve orangée vif avec des dessins noirs et la moitié postérieure de la face dorsale blanc de neige. Habitat : Forêts claires, orées forestières, vergers. Espèce commune presque partout. Biologie : Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille très bariolée se dissimule durant la journée à la face inférieure des feuilles. La chrysalide présente une morphologie très particulière : fortement étranglée dans sa partie médiane, elle est pourvue d’une gibbosité dorsale et de six taches médianes à vif éclat métallique. Les adultes naissant au début de l’été présente d’ordinaire un revers clair, leurs descendants (seconde génération) présentent un revers sombre ; ils hivernent et se reproduisent au printemps suivant. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Eupithecia abietaria (Goeze, 1781)
Détermination de Philippe Mothiron
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 05/06/2011

lire la suite de l'article : Eupithecia abietaria (Goeze, 1781)
Acasis viretata (Hübner, 1799)
Observation de Villatte Raymond - Vaulry (87) - 11/08/2013 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 17/08/2013 Observation de Brigitte Seys - Loos en Gohelle (62) - 25/05/2012 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 23/04/2011 Observation de Brigitte Seys - St Hilaire sur Benaize (36) - 22/04/2011 Observation de Mr Francoz Philippe - Le Montcel (73) - 12/05/2009 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 07/05/2009

lire la suite de l'article : Acasis viretata (Hübner, 1799)
Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pommier
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 27/09/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 25/03/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 05/09/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 08/07/2010 - imago obtenu par élevage Observation de Mr Francoz Philippe - Trévignin (73) - 08/04/2009 Capturé à Thin-le-Moutier ( 08) le 29 août 2002 ; Son envergure est de 20 mm.
Observation et commentaires de Mr Dauphin (...)

lire la suite de l'article : Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Adela cuprella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Identifié comme Adela cuprella via le forum et confirmé avec certitude par Chris Steeman.
Pris parmi un groupe d’une quinzaine d’individus qui tournoyaient autour de Salix en fleur.
Observation de M. Stas Roger - Liège-Airport (Belgique) - 02042012

lire la suite de l'article : Adela cuprella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aethes tesserana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 14/06/2014 Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 17/07/2013 Observation de Brigitte Seys - Loos en gohelle (62) - 25/05/2012 Observation de Vogel Gérard - Dun-s-Meuse (55) - 17/05/2012 Observation de Stas Roger - Aywaille (Belgique) - 04/06/2010 Observation de Francoz Philippe - St Jean d’Arvey (73) - 24/05/2010 Capturé à Sury (08) le 18 juillet 2004. Env. 13mm.
Observation et commentaires de Mr Dauphin (...)

lire la suite de l'article : Aethes tesserana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agrochola macilenta (Hübner, 1809)
Xanthie noisette

Méditerranéo-asiatique. Présente dans toute l’Europe tempérée. En France, elle est partout sauf en Corse. À tendance thermophile, elle fréquente les milieux forestiers peu denses, y compris en zone urbanisée.

La chenille est nettement polyphage.

Période de vol : IX-XI. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Agrochola macilenta (Hübner, 1809)
Ancylis laetana (Fabricius, 1775)
Rencontres Papillons de Poitou-Charentes - Nalliers (86) - 23/04/2011 Observation de Stas Roger - Aywaille (Belgique) - 28/05/2010 Observation de Dauphin Claude - Launois sur Vence (08) - 01/05/1997

lire la suite de l'article : Ancylis laetana (Fabricius, 1775)
Prays ruficeps (Heinemann, 1854)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 23/08/2013 (Id. Alain Cama) Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 10/05/2012 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 28/04/2011

lire la suite de l'article : Prays ruficeps (Heinemann, 1854)
Assara terebrella (Zincken, 1818)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 18/05/2011 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 01/07/2010 observation de Francoz Philippe - Aillon le Jeune (73) - 05/07/2008

lire la suite de l'article : Assara terebrella (Zincken, 1818)
Atolmis rubricollis (Linnaeus, 1758)
Observation de Tineke Aarts - Catus (46) - 18/06/2015 Observation de Brigitte Seys - Flines les mortagne (59) - 30/06/2012 Observation de Francoz Philippe - Seythenex (74) - 23/06/2012 Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 03/06/2011 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 01/07/2010 Observation de Vogel Gérard - Doulcon (55) - 12/06/2010 Observation de Sonsini Lucette - Romilly sur Seine (10) - 08/06/2010 Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 24/05/2009 Observation de Mr Francoz Philippe - Saint-Georges d’Hurtières (73) - (...)

lire la suite de l'article : Atolmis rubricollis (Linnaeus, 1758)
Borkhausenia minutella (Linnaeus, 1758)
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 14/06/2012 Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 25/05/2009

lire la suite de l'article : Borkhausenia minutella (Linnaeus, 1758)
Caloptilia hemidactylella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Détermination de Chris Steeman & Willy De Prins
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 08/04/2011

lire la suite de l'article : Caloptilia hemidactylella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Catocala sponsa (Linnaeus, 1767)
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 02/08/2011 Observation de Brigitte Seys - Lieu Saint-Amand (59) - 23/07/2010 Observation de Mr Coutureau Michel - Jard sur mer (85) - 31/07/2005

lire la suite de l'article : Catocala sponsa (Linnaeus, 1767)
Clavigesta purdeyi (Durrant, 1911)
Observation de M. Roger - Herstal (Belgique) - 09/08/2012 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 17/08/2011

lire la suite de l'article : Clavigesta purdeyi (Durrant, 1911)
Clepsis rurinana (Linnaeus, 1758)
Observation de Vogel Gérard - Stenay (55) - 04/06/2011 & 18/08/2011 Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 09/06/2009

lire la suite de l'article : Clepsis rurinana (Linnaeus, 1758)
Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hyacinthe, Noctuelle érythrocéphale, Orrhodie érythrocéphale
Méditerranéo-asiatique. Occupe une grande partie de l’Europe, excepté les pays nordiques et la moitié sud de la péninsule Ibérique. En France, un peu partout, mais plud répandue dans la Sud. Les adultes apparaissent sous deux formes tranchées, claire et foncée. Elle est étroitement liée aux forêts de feuillus. la chenille vit aux dépens de nombreuses plantes dont Faxinus, Fagus sylvatica, Prunus, Salix, Ulmus, Taraxacum... Période de vol : Octobre à Mai. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Observation de Brigitte Seys - Henin Beaumont (62) - 21/01/2014 Observation de Michel Bertrand - Cuise La Motte (60) - 20/02/2013 ; autres observations : 18/12/2012 Observation de Stas Roger - Herstal Belgique - 16/03/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 20/03/2010 Observation de Mr Francoz Philippe - Brison Saint-Innocent (73) - 26/02/2009

lire la suite de l'article : Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Cryphia raptricula oxybiensis (Millière, 1875)
Bryophile fraisillée
Eurasiatique. Occupe toute l’Europe, ainsi qu’une grande partie de la France, où elle ne semble absente que du Nord-Ouest. Malgré les nombreuses formes qu’elle présente, on la reconnaît généralement à la forme allongée et peu large des ailes antérieures, à la présence quasi systématique d’une tache blanche vers la base de la ligne postmédiane, ainsi qu’à un segment noir situé au même niveau qui part de la frange pour rejoindre cette tache. Thermophile, elle affectionne les pelouses rocailleuses, les ripisylves, les forêts claires et sèches. La chenille consomme divers lichens (dont Peltigera) poussant sur la roche. Période de vol : VI-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Cryphia raptricula oxybiensis (Millière, 1875)
Cydia compositella (Fabricius, 1775)
Tordeuse du fraisier
Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 17/07/2013 Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 19/05/2009 Observation de Brigitte Seys - Peronne en Mélantois (59) - 09/06/2008 Envergure 9 mm
Observation de Dauphin Claude - Yoncq (08) - 10/05/1991

lire la suite de l'article : Cydia compositella (Fabricius, 1775)
Diarsia mendica (Fabricius, 1775)
Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 04/06/2011 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 18/06/2010 Observation de Francoz Philippe - Valmeinier (73) - 27/06/2009 Observation de Le Mao Patrick - Plounevez-Moëdec (22) - 10/06/2009 Observation de Mr Le Mao Patrick - Trémereuc (22) - 21/05/2009

lire la suite de l'article : Diarsia mendica (Fabricius, 1775)
Amaurosetia flavidorsana (Knaggs, 1867)
Identification avec réserves.
Observation de Stas Roger - Liège Airport (Belgique) - 21/07/2011

lire la suite de l'article : Amaurosetia flavidorsana (Knaggs, 1867)
Endothenia marginana (Haworth, 1811)
la Penthine de la Bétoine

Envergure 11/16mm. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France y compris en Corse.

Souvent confondue avec E. oblongana et E. gentianaeana (genitalia)

Période de vol V-VIII.

Chenille sur Betonica, Dipsacus, Galeopsis, Pedicularis, Rhinanthus, Plantago en IX-VI. (Cahiers de l’OPIE Poitou-Charentes)



lire la suite de l'article : Endothenia marginana (Haworth, 1811)
Dyseriocrania subpurpurella subpurpurella (Haworth, 1828)
Observation de Mme Blanc Josselyne - "Pet du loup" Echalas (69) - 20/04/2010 Observation de M. Mattelart Olivier - Lauzelle (Belgique) - 17/04/2010 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 15/04/2010

lire la suite de l'article : Dyseriocrania subpurpurella subpurpurella (Haworth, 1828)
Eupithecia haworthiata (Doubleday, 1856)
Observation de Brigitte Seys - Wingles (62) - 06/07/2013 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 05/06/2010 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 10/06/2008

lire la suite de l'article : Eupithecia haworthiata (Doubleday, 1856)
Euzophera pinguis (Haworth, 1811)
Phycide du Frêne
Envergure : 23-28 mm. L’imago est visible en V puis VII-VIII en deux générations. Chenille dans l’écorce des frênes et des oliviers. (Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert).

lire la suite de l'article : Euzophera pinguis (Haworth, 1811)
Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Noctuelle de la morgeline
Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe. En France, elle est largement répandue. Elle semble occuper des milieux très variés, des marais et forêts de plaine aux pelouses sèches et rocailleuses de montagne, jusqu’à près de 1800 m d’altitude. Également en zone urbaine. En plaine méditerranéenne où elle est localisée, elle semble affectionner principalement les ripisylves. La chenille, polyphage, hiverne et vit sur différentes plantes basses. Période de vol : Juillet-Août. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Hoplodrina octogenaria (Goeze, 1781)
Incurvaria koerneriella (Zeller, 1839)
Identifié par le forum et confirmé par Chris Steeman.
Observation de M. Stas Roger - Herstal (Liège-Belgique) - 01/05/2012

lire la suite de l'article : Incurvaria koerneriella (Zeller, 1839)
Parastichtis suspecta (Hübner, 1817)
Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 14/07/2013 Observation de Villatte Raymond - Vaulry (87) - 22/06/2012 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 09/07/2010 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 03/07/2010

lire la suite de l'article : Parastichtis suspecta (Hübner, 1817)
Paraswammerdamia nebulella (Goeze, 1783)
Thorax gris caractéristique pour nebulella alors qu’il est blanc pour P. albicapitella.

lire la suite de l'article : Paraswammerdamia nebulella (Goeze, 1783)
Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Ecaille cramoisie, Ecaille fuligineuse
ADULTE. Ailes antérieures brun-rouge à brun cannelle foncé, portant en général un point sombre disco-cellulaire. Ailes postérieures rouge carminé clair avec une bande marginale noire d’extension très variable. PLANTES-HÔTES. Sur de nombreuses plantes arbustives ou herbacée, entre autres sur la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), le Prunellier (Prunus spinosa), la Reine-des-prés (Filipendula ulmaria), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata), le Séneçon jacobée (Senecio jacobaea) et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). HABITAT. Avant tout dans les milieux ouverts et modérément humides, par exemple sur les prairies à litière limitrophes des tourbières, le long des orées forestières et dans les jardins. BIOLOGIE. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde plus fournie que la première. L’adulte, de moeurs nocturnes, vole très occasionnellement de jour. La ponte est déposée à la face inférieure des feuilles de la plante-hôte en vastes ooplaques pouvant compter jusqu’à cinq cents oeufs. (Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann - Nathan) Période de vol : Avril à Septembre, en deux générations.

lire la suite de l'article : Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Caradrine rouillée
Ponto-méditerranéenne. Présente du nord de la péninsule Ibérique à la Russie, hormis le nord-ouest de l’Europe et la partie septentrionale de l’Europe centrale. En France, cette migratrice se rencontre principalement au sud d’une ligne joignant l’estuaire de la Loire à l’Isère. Semble absente de l’extrême Sud-Ouest. Depuis quelques années, elle tend à remonter vers le Nord, des observations étant régulièrement effectuées dans la région parisienne. Des confusions sont possibles avec P. proxima, espèce méditerranéenne, mais on sépare facilement P. kadenii en examinant la bordure marginale des postérieures, qui possède une série de tirets noirs, absents chez P. proxima. Elle semble occuper divers milieux ouverts, avec une nette préférence pour les zones à substrat sablonneux (littorales). La chenille, polyphage, hiverne et consomme diverses plantes basses. Période de vol : Mai-Juin ; Juillet à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Prays fraxinella (Bjerkander, 1784)
Hyponomeute coenobite
Observation de Stas Roger - Liège (Belgique) -01/07/2013 Observation de Francoz Philippe - Trévignin (73) - 13/06/2006

lire la suite de l'article : Prays fraxinella (Bjerkander, 1784)
Pyla fusca (Haworth, 1811)
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 23/08/2009

lire la suite de l'article : Pyla fusca (Haworth, 1811)
Rhyacionia pinivorana (Lienig & Zeller, 1846)
Tordeuse pinivore

Envergure 15-19 mm.

Plante-hôte : pin sylvestre (Pinus sylvestris). Les chenilles s’alimentent à l’intérieur des pousses et des bourgeons.

Période de vol : Mai à Juillet. L’imago vient à la lumière.



lire la suite de l'article : Rhyacionia pinivorana (Lienig & Zeller, 1846)
Rusina ferruginea (Esper, 1785)
Observation de Brigitte Seys - Herrin (59) - 20/06/2010 Observation de Francoz Philippe - Trévignin (73) - 22/06/2009 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 10/05/2008 Observation de Mr Buquet Christophe - Seine Maritime (76)

lire la suite de l'article : Rusina ferruginea (Esper, 1785)
Scythris limbella (Fabricius, 1775)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 29/08/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 12/06/2013 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 09/08/2010 Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 09/08/2009

lire la suite de l'article : Scythris limbella (Fabricius, 1775)
Teleiodes alburnella (Zeller, 1839)
Détermination de Chris Steeman
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 15/06/2011

lire la suite de l'article : Teleiodes alburnella (Zeller, 1839)
Tethea ocularis (Linnaeus, 1767)
Octogésime
Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et toute la France, jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les bois frais, les bords de rivière où croissent les peupliers et les trembles (Populus alba, P. nigra, P. tremula) dont les chenille sse nourrissent. Période de vol : Mai à Septembre.Espèce univoltine ou bivoltine, selon la latitude. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Tethea ocularis (Linnaeus, 1767)
Thyris fenestrella (Scopoli, 1763)
Observation de Mr Stas Roger - Herstal (Belgique) - 14/06/2008 observation de Francoz Philippe - La Biolle (73) - 11/05/2005

lire la suite de l'article : Thyris fenestrella (Scopoli, 1763)
Witlesia pallida (Curtis, 1827)
Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 21/05/2011 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 27/06/2009 Observation de Le Mao Patrick - La Chapelle-sur-Erdre (44) - 02/06/2009

lire la suite de l'article : Witlesia pallida (Curtis, 1827)
Xanthia gilvago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 26/09/2009 Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 23/09/2009

lire la suite de l'article : Xanthia gilvago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xestia triangulum (Hufnagel, 1766)
Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 13/07/2013 Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 04/06/2011 Détermination de Mr Mothiron Philippe
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 01/06/2011

lire la suite de l'article : Xestia triangulum (Hufnagel, 1766)
Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hibernie grisâtre
Chêne
Observation de Blanc Josselyne - Savas (07) - 25/02/2012 Observation de Vogel Gérard - Brouennes (55) - 05/03/2011 Observation de Kaldimidlian Catherine - Puimichel (04) - 15/02/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 12/02/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 15/01/2011 observation de Francoz Philippe - Brison St Innocent (73) - 08/01/2011 Observation de Villatte Raymond - Rancon (87) - 06/03/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 20/02/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 07/02/2009 Observation de Mr Stas Roger - (...)

lire la suite de l'article : Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Phalène du bouleau, Phalène poivrée

Adulte : Ailes particulièrement longues et étroites, blanchâtres, les antérieures pourvues le long du bord costal de courtes bandes transversales noires, et mouchetées de nombreuses taches et points noirs. Mâle pourvu d’antennes bipectinées. L’espèce produit assez fréquemment une morphe uniformément noire (f. carbonaria Jordan). Chenille : Atteint 60 mm. Verte, brun verdâtre ou brun foncé, avec un petit tubercule latéral sur chaque flanc du huitième segment. Tête brun clair, cordiforme vue de face. Plantes hôtes : Sur de nombreuses essences feuillus, entre autres sur le Chêne pédonculé (Quercus robur), Le bouleau verruqueux (Betula pendula), L’aulne glutineux (Alnus glutinosa), le Saule marsault (Salix caprea), et le Prunellier (Prunus spinosa). Habitat : Avant tout dans les forêts claires, les bétulaies, et sur les marges des tourbières. Espèce assez commune dans la plupart des régions. Biologie : L’adulte, exclusivement nocturne, vole au cours d’une unique génération annuelle. Les sujets blancs jouissent d’un parfait camouflage, posés sur le tronc des bouleaux. Ceux de la forme noire, en revanche, ne peuvent se dissimuler que sur des écorces sombres. Du fait que la forme carbonaria fut originellement découverte dans les régions industrielles de Grande Bretagne, se développa la théorie du « mélanisme industriel », selon laquelle les individus noirs, apparus par mutation, supplantaient dans les régions noircies par les fumées, leurs congénères blancs, décimés par des prédateurs faute de pouvoir se camoufler. Cette théorie a connu récemment une certaine disgrâce, dans la mesure où de tels individus mélaniques peuvent apparaître chez de nombreuses espèces dans les régions non polluées, voire devenir extrêmement communs, sans que l’on puisse invoquer à ce propos la moindre hypothèse plausible. La chenille se comporte de jour comme l’espèce précédente. La chrysalide repose dans une loge souterraine ; elle hiverne. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Gros géomètre très caractéristique. On observe assez souvent des formes sombres ou noires qui ne sont plus aujourd’hui la spécialité des zones urbanisées (f. carbonaria). Occupe toute l’Europe. Elle est très fréquente en France, dans les zones boisées de plaine comme d’altitude. Elle apprécie les endroits frais et ombragés. Les chenilles vivent au dépens de divers feuillus, (Salix, Carpinus, Betula, Alnus, Fagus, Sorbus, Prunus Acer, Cornus…). La chrysalide hiverne. Période de vol : IV-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Callimorphe, Écaille chinée

Partout en France, dans les bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins, zones urbanisées. Activité diurne. Forme lutescens au Nord-ouest de la France. Vol de Juillet à Septembre. (Guide des papillons nocturnes de France)

Adulte : Ailes antérieures crème traversées de bandes obliques noires, chatoyant en bleu-vert. Ailes postérieures rouge écarlate, très rarement jaunes ou orangées, avec trois ou quatre taches noires. Chenille : Atteint 50 mm. Gris noirâtre, avec une ligne dorsale jaunâtre, une rangée latérale de taches blanches et des verrues sétigères brun rouge surmontées d’aigrettes de courtes soies claires. Plantes hôtes : Sur diverses plantes arbustives et herbacées, notamment sur le framboisier (Rubus idaeus), la Sauge de prés (Salvia pratensis), le Séneçon des Sarrasins (Senecio nemorensis fuchsii), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), la Petite pimprenelle (Sanguisobra minor) et la Vipérine commune (Echium vulgare) Habitat : Orées forestières mésophiles, pelouses sèches modérément embuissonnées, mégaphorbiées. Espèce thermophile, très abondante dans le Midi, moins banale dans la partie septentrionale de la France, mais encore assez commune presque partout. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte, de mœurs à la fois diurnes et nocturnes, butine activement en plein soleil sur l’Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum) et les Panicauts (Eryngium spp.), et vient à la nuit à la lumière. Les œufs sont déposés à la face inférieure de la plante hôte Dans son jeune âge la chenille se nourrit préférentiellement de plantes basses, après hivernage, elle vit davantage aux dépens des végétaux ligneux, notamment du framboisier. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. A travers toute l’Europe, jusqu’en Asie Mineure. En France, répandue sur tout le territoire, Corse comprise. Elle fréquente tous les types de milieux : bordures, allées et chemins forestiers, parcs et jardins jusque dans les zones urbanisées. Les chenilles se nourrissent notamment sur Urtica dioica, mais aussi sur diverses plantes herbacées. Les imagos ont une activité diurne. La forme lutescens est connue du Nord Ouest de la France Vol : VII-IX. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 40-60 mm. Avec ses ailes antérieures zébrées de blanc sur fond bleuâtre ou verdâtre et ses postérieures rouges à points noirs, cette écaille est caractéristique. Femelle. Envergure : 45-60 mm. Semblable. Variation. L’aile postérieure peut être orangée : f. saturnina Oberthür, 1892, ou jaune f. lutescens Staudinger, 1861. La ssp. rhodosensis (Daniel, 1953) (décrite de Rhodes où elle pullule dans la « Vallée des papillons ») a un lustre plus accentué. La ssp. fulgida (Oberthür, 1896), de Grèce et d’Iran, a des ailes antérieures au lustre plus verdâtre et des postérieures aux taches noires plus étendues. Euplagia splendidior (Tams, 1922), de Turquie et d’Arménie, a des bandes transversales plus épaisses sur un fond au lustre plus accentué. Espèce proche : Aucune en Europe. Biologie. Chenille sur Eupatoire, Origan, et de nombreux arbres arbustes et plantes basses. Lieux humides et boisés, berges, talus, parcs et jardins. Se débusque aisément durant la journée. Jusqu’à 2000 m en montagne. Période d’apparition. Juillet à mi-septembre. Distribution. De L’Europe à l’Iran. En Europe, du sud de l’Angleterre (Devon, Channel, Islands) où – comme localement près du Mont Saint Michel – la forme lutescens Staudinger, prédomine, à la Sicile, la Corse et la Grèce. En France, presque partout. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Euplagia quadripunctaria (Poda, 1761)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive, Méticuleuse
Au repos, les ailes de la méticuleuse sont repliées d’une façon singulière, qui lui donne l’aspect d’une feuille racornie. La couleur de l’aile antérieure varie du vert olive au brun roussâtre, mais le dessin reste constant. Certains sujets migrent vers le nord chaque année. Ce papillon se rencontre dans les jardins, bois, friches et en milieu urbanisé, car il n’est pas lié à un habitat spécifique, vu sa polyphagie. Période de vol : Mars à Novembre, en plusieurs générations. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Batis
Ailes antérieures brun boncé avec de fines lignes transversales noires et cinq taches ovales roses, lisérées de blanc, dont certaines pupillées de café-au-lait. Ailes postérieures brun grisâtre pâle, nettement assombries vers le bord externe. (quel est donc ce papillon ? guide nature)

lire la suite de l'article : Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Apoda limacodes (Hufnagel, 1766)
Tortue

Adulte : 20-30 mm. Ailes antérieures courtes et larges, traversées par deux lignes sombres divergeant vers l’arrière. Femelle entièrement jaune ochracé ; mâle identique mais avec les ailes postérieures brunes et la bande médiane des ailes antérieures variable, ochracé à brun sombre.

Plante – hôte : nombreux feuillus, préférence chêne pédonculé, et autres chênes, Charme commun, Hêtre et Sycomore.

Chenille : atteint 15 mm.aplatie, aselliforme, verte avec des points jaunes et deux lignes longitudinales jaunes qui sont rehaussées de points rouges.

Habitat : Chênaies et forêts mixtes

Biologie : La chenille, pourvue de pattes vestigiales, se déplace comme les escargots, en glissant par mouvements ondulatoires sur un pied musculaire sécrétant un mucus adhésif. Grâce à ce mucus, elle adhère efficacement sur les feuilles glabres, mais nettement moins bien sur les surfaces duveteuses, qu’elle évite en général. En automne, la sécrétion s’atténue, et la chenille mature finit par tomber au sol, où elle tisse parmi la litière un cocon brunâtre et assez résistant, dans lequel elle hiverne, elle ne s’y nymphose qu’au printemps. Répartition : espèce largement répandue, assez commune partout. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Apoda limacodes (Hufnagel, 1766)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/