Objets associés au mot-clé : 01. 1 - 15 Janvier
Articles associés
Xestia sp.
Observations récentes :
Observation de Laluque Olivier - Saint-Georges-d’Oléron (17) - 21/02/2016 Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis-d’Oléron (17) - 02/01/2016

lire la suite de l'article : Xestia sp.
Mniotype solieri (Boisduval, 1840)
Observations récentes :
Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis-d’Oléron (17) - 30/10/2016 Observation de Jouvel Orianne - Saint-Clément des Baleines (17) - 21/10/2016 Observation de Huberson Sophie - Vaux sur Mer (17) - 17/10/2016 Observation de Champarnaud Claude - Rochefort (17) - 13/09/2016 Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis-d’Oléron (17) - 01/01/2016 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 24/10/2015 Observation de Cohendoz Stephane - Saint-Rogatien (17) - 11/10/2015 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 26/09/2015 (...)

lire la suite de l'article : Mniotype solieri (Boisduval, 1840)
A déterminer - Chenille 10
Observation de Constanza Michélle - Yokadoum (Cameroun) - 15/01/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadoum (Cameroun) - 17/01/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Chenille 10
Imbrasia epimethea (Drury, 1773)
Mâle
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 09/02/2011 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 29/12/2010 Mâle
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 28/12/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Valot Patrick - Route de Mbalmayo (Cameroun) - 25/12/2010 Observation de Valot Patrick - Route de Mbalmayo (Cameroun) - (...)

lire la suite de l'article : Imbrasia epimethea (Drury, 1773)
Rothschildia lebeau (Guérin-Meneville, 1868)
Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 27/05/2010 - Émergence tardive Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 17/11/2008 - Œufs, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 22/11/2008 - Naissances, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 27/11/2008 - Chenilles au premier stade, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/12/2008 - Chenille : fin de premier stade, en élevage Observations de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 12/12/2008 - Chenille au (...)

lire la suite de l'article : Rothschildia lebeau (Guérin-Meneville, 1868)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Adulte : Ailes antérieures de couleur et d’ornementation très variables, brun rougeâtre, brun grisâtre ou brun jaunâtre, à dessins obsolètes ou fortement contrastés, mais avec l’orbiculaire et la réniforme en général bien indiquées. Ailles postérieures jaune orangé, ourlées d’une bande antémarginale noire.

Chenille : Atteint 50 mm. Verte ou brun clair, avec une étroite ligne dorsale claire et deux rangées subdorsales de stries longitudinales noires, extérieurement lisérées de clair, sur la moitié postérieure du corps.

Plantes hôtes : Sur de nombreux végétaux herbacés et ligneux, entre autres sur le Saule marsault, la Ronce frutescente, l’Ortie dioïque, le Gaillet blanc et le Pissenlit dent-de-lion (Salix caprea, Rubus fruticosus, Urtica dioica, Galium album, Taraxacum officinale).

Habitat : Milieux boisés et ouverts. Espèce migratrice commune partout

Biologie : L’adulte, de mœurs nocturnes, vole au cours d’une seule et longue génération, observant durant l’été une phase d’estivation prolongée. La chenille hiverne et se nymphose dans une loge souterraine. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme (Primula, Taraxacum, Viola canina…). Période de vol : IV-XI. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).



lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Aletia conigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conigère
Surtout graminées
Observation de Leturmy Francis - Les Clérimois (89) - 07/03/2009
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 05/01/2008 sur thym

lire la suite de l'article : Aletia conigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Xyline australe
Fabacées, Graminées
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 18/10/2012 - ponte Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/11/2012 - Œufs en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 03/11/2012 - naissances Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09 et 14/11/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 23/11/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/12/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (...)

lire la suite de l'article : Aporophyla australis (Boisduval, 1829)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Jason, Pacha à deux queues
Suivi d’une ponte sur arbousier depuis le 02/08/2007 jusqu’à l’éclosion le 28/05/2008. La chenille a supporté en extérieur une température de - 8° C et la neige en novembre ; elle a été abritée sous serre en janvier 2008 jusqu’à éclosion. Apport de feuilles fraîches tous les 5 jours.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias des genêts
Observation de Brigitte Seys - Douadic (36) - 22/04/2012 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 08/05/2011 Observation de Bernard Pierre-Jean - Saint-Victoret (13) - 05/01/2009 Observation de Mr Guyonnet Antoine - Forêt de La Coubre (17)

lire la suite de l'article : Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Ecaille tesselée, Ecaille pudique
Polyphage sur plantes basses
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/04/2017 - imago obtenu le 28/09/2017 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 28/09/2012 - ponte Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09/10/2012 - Œufs en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/10/2012 - naissances Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/10/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 20 et 24/10/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve (...)

lire la suite de l'article : Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre

Longueur maximale : 25 mm. Corps vert bleuté, avec des ligne longitudinales blanches ou blanchâtres. Région anale avec deux pointes faiblement marquées de blanc. Tête non anguleuse, d’un vert bleuté foncé. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

Les œufs sont déposés isolément sur les chaumes ou les feuilles des plantes hôtes. La chenille, très homotypique, diurne dans son jeune âge, adopte en cours de croissance des mœurs nocturnes et se nymphose à proximité du sol, sur une tige desséchée ou contre un rocher. La chrysalide, assez élancée, vert pâle ou brune, porte deux rangées dorsales de protubérances blanchâtres. L’espèce hiverne à l’état larvaire (à mi-taille). Elle ne compte que quatre stades larvaires contre cinq chez la plupart des autres espèces. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie rhomboïdale
Toute la France. Longueur maximale : 40 mm. Coloration variable, allant du brun grisâtre au brun rougeâtre. Corps parfois tacheté de brun jaunâtre. Région dorsale avec des dessins sombres, susceptibles de former une série de losanges. Tête brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Peribatodes rhomboidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 22/07/1909 ; Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie ichneumoniforme. Envergure : environ 30 mm. Paléarctique. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Lotus, Anthyllis.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région. (G&L 1912). Commun à Bessines 22/07/1909 (HG) - Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 20-23 juin 1928 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-22 mm. Europe du sud-est et Europe centrale. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Genista, Cytisus, Colutea, Chamaecytisus, Astragalus, Corothamus.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région (G&L 1912). Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)
Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-26 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille dans les denrées alimentaires stockées.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Fressines 03/07/2009 (AG) – Rom 26/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, viola, erica cinerea, rumex pulcher, primula. Elle est visible en mai. Commun partout dans la région. La forme innuba Tr, avec thorax et base des ailes concolores, est aussicommune que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hibou, la Noctuelle fiancée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale, en IV-XI. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme Primula, Taraxacum, Viola canina…

I. Commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/05/1971 (NT) - Chauray 20/08/2010 (Réaud Geneviève et Michel) - Chizé 22/06/1971 (NT), 03/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Genneton 23/08/2008 (CL), 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 20/06/1970 (NT), 23/07/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 23/06/2006 (CL) - Missé 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 17/05/1948 (NT), 26/05/1948 (MG), 15/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 20/03/1975 (MG), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 02/04/1993 (AG), 02/05/1993 (AG), 21/05/1993 (AG), 28/01/1995 (AG), 14/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 18/04/1997 (AG), 18/05/2006 (AG), 21/08/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/05/2010 (AG), 25/06/2010 (AG), 24/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille dans les troncs de populus, salix, betula, etc.


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Coupes relativement fraîches de Peupliers de juin à août, Marais Poitevin.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du houblon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du houblon. Envergure 26-40 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-X. Vole de jour et au crépuscule, souvent attiré par la lumière la nuit. Chenille sur Urtica, Humulus, Spiraea, Ribes, Atriplex, Chenopodium, en IX-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Le Vanneau-Irleau 11/07/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Niort 23/05/1948 (NT), 09/08/1956 (MG), 12/06/1959 (NT), 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (MG), 14/07/1969 (NT), 08/07/1970 (NT), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Sésie apiforme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Papillon frelon, la Sésie du pauplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Chauray 01/06/1947 (MG), 01/06/1947 (NT) - La Crèche 04/06/2011 (Debordes Laurent) - Sansais 09/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Sésie fourmi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille vit deux ans dans les troncs de saules.

  • Deux-Sèvres : Niort, 2 ex., juin 1895 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 07/07/1930 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-19 mm. Période de vol : V-VII. Chenille sur Salix.

I. Amuré 07/07/1930 (du Dresnay) - Niort, 2 ex., juin 1895 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Sesie du pommier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers.

  • Deux-Sèvres : Niort : 10/07/1902 (Gelin).
  • Vienne : Sommières, 1 ex. écl. le 29/07/1905 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Sur fleurs de lavande. Rochefort, 08/07/1913 (Delavoie).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie du pommier. Envergure : 25 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers, toute l’année.

I. Niort 10/07/1902 (HG).

II. Sainte-Gemme 30/06/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur quercus (dans le tronc).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 15/06/1927 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie vespiforme. Envergure : 18-20 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, Populus, Salix, (dans les troncs), toute l’année.

II. Villiers en Bois 14/06/1958 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)
Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Pyrale ferrugineuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale ferrugineuse. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en I-XII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 10/08/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG), 04/10/2011 (AG), 15/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 23-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille polyphage sur Corylus, Betula, Ulmus, Stachys, en X-V.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Fausse eupithécie ou Eupithécie des jardins
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 08/03/2016 - chrysalide le 14/03/2016 et imago le 25/03/2016 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/04/2014 - Imago obtenu le 08/05/2014 Observations Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 13/12/2013 et 01/01/2014 (imago obtenu le 17/02/2014) Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 05/12/2013 - imago obtenu le 21/01/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 24/11/2013 (chrysalide obtenue le 11/12/2013) Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - (...)

lire la suite de l'article : Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Cossus gâte-bois

Adulte : Ailes gris pâle, marbrées de gris sombre et de brun cannelle et finement réticulées de noir.

Chenille : atteint 10 cm. Presque glabre, très luisante, brun jaune pâle, avec le dos brun rougeâtre sombre, la tête noire et le bouclier prothoracique marqué de noirâtre.

Plante – hôte : Dans le tissu ligneux de nombreux feuillus, en particulier sur le Saule marsault, l’Osier commun, le Bouleau verruqueux, l’Aulne glutineux , le Poirier commun et le Pommier cultivé (Salix viminalis, Betula pendula, Alnus glutinosa, Pyrus communi et, Malus domestica).

Habitat : Boisement de préférence modérément humide, notamment forêts alluviales et ourlets boisés rivulaires, mais également parcs et jardins. Espèce encore commune presque partout.

Biologie : Les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur l’écorce de la plante hôte, préférentiellement sur les arbres déjà occupés par d’autres chenilles de Cossus. La plupart du temps, il s’agit d’arbres dépérissant ou déjà morts sur pied. Les chenilles s’attaquent à l’écorce, au phloème, puis avec l’âge, pénètrent profondément dans l’aubier. Elles forent des galeries de section ovalaire, atteignant, à la maturité de la larve environ 2 cm de diamètre. Les chenilles matures exhalent une forte odeur d’acide pyroligneux (vinaigre de bois), qui se dégage également des arbres attaqués. Au terme de leur développement, qui dure de deux à quatre ans, les chenilles observent des comportements variés. Certaines quittent l’arbre nourricier avant l’automne, s’en éloignent pour aller creuser une loge souterraine dans laquelle elles hivernent, puis se nymphosent au printemps suivant. D’autres passent leur dernier hiver dans la galerie, n’entrant en errance de prénymphose qu’au printemps, s’enfouissant comme les précédentes pour le repos nymphal. D’autre, enfin, ne quittent jamais leur plante hôte, ménageant après l’hivernage une loge dans la partie terminale de leur galerie, sous l’orifice de sortie ; elles y tissent un cocon d’environ 6 cm de longueur, dans lequel sont incorporés des fragments ligneux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Présente dans toutes les régions où les principales essences de feuillus et les arbres fruitiers existent, jusqu’à 1500m d’altitude en montagne. Chenilles xylophages se développant dans les troncs des Saules, Peupliers, Chênes, Ormes, Aulnes, Hêtres communs, Bouleau, Frênes, Tilleul, Erables, Charmes, Pommiers…Elles peuvent occasionner des dommages importants. Le cycle larvaire dure trois ans. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 60-75 mm. Ce papillon nocturne, très massif, aux ailes brun ferrugineux, marbré de blanchâtre et de réticulations noires (à l’aile antérieure) est caractéristique. Femelle. Envergure 75-96 mm. Aile plus ample, moins chargée de blanchâtre, abdomen très volumineux. Variation. Les sujets brun noir sont des subnigra Schultz, 1911, ceux qui tirent davantage sur le noir : f. nigra Dietze, 1919. Les exemplaires très clairs appartiennent à la f. albescens Kitt, 1925. Espèces proches. Cossus terebra (Denis & Schiffermüller), à l’aile antérieure plus élancée et à la réticulation plus élaborée. Biologie. Plantes-hôtes : divers feuillus, dont les arbres fruitiers : saules, peupliers, ormes, chênes, aulnes, hêtres, bouleaux, érables, frênes, tilleuls, noyers, pommiers, sorbiers, etc. Les chenilles se développent dans l’écorce, puis dans le bois, en deux à quatre années. Au printemps, certaines chenilles se rencontrent sur le sol à la recherche d’un nouveau tronc. Par leur action, les arbres parasités exhalent une odeur caractéristique d’acide pyroligneux. La nymphose a lieu dans la galerie larvaire ou dans le sol. Bois, vergers, jusqu’à 1500m en montagne. Vient peu à la lumière. Période d’apparition. Fin mai- juillet. Distribution. De l’Europe au Japon ; Afrique du Nord. Pratiquement toute l’Europe. En France, partout, mais se raréfie près des agglomérations. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Armigère, Noctuelle de la tomate
Longueur maximale : 40 mm. Tégument rugueux, couvert de minuscules épines (visibles à l’aide d’une loupe). Coloration allant du vert au brun. Des lignes longitudinales blanc jaunâtre, assez variables. Habituellement, deux bandes latéro-dorsales sombres. Région ventrale généralement pâle ou finement mouchetée de blanc. Huitième segment abdominal avec une légère gibbosité dorsale. Tête ocre, marquée de brun ou de vert foncé. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou
Longueur maximale : 50 mm. Coloration très variable : vert vif, ocre ou brune (avec diverses nuances). Deux rangées latéro-dorsales de traits brun foncé, bordées chacune - extérieurement - d’une ligne blanchâtre, crème ou verdâtre. De chaque côté du corps, au niveau des stigmates, une rangée de dessins sombres. Tête brun clair, avec des zones brun foncé. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou
Longueur maximale : 40 mm. Corps vert clair ou grisâtre. De nombreuses taches noires, mieux développées dans la région dorsale que sur les parties latéro-ventrales. Une ligne médio-dorsale jaunâtre et une paire de bandes latérales de la même couleur. Tête mêlée de noir et de vert grisâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Noctuelle cythérée
Graminées
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/09/2012 - Oeufs Observation Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 20/09/2012 - Naissance des chenilles Observation Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 21/09/2012 - chenille en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 23/09/2012 - chenille en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - Ponte le 14/08/2010 et naissance le 03/09/2010 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - (...)

lire la suite de l'article : Thalpophila matura (Hufnagel, 1766)
Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Processionaire du pin

Adulte : légèrement plus grande que Thaumetopoea processionea, plus clair et plus contrastée. Ailes postérieures dépourvues de bande antémarginale. Chenille : Atteint 50 mm. Noire jusqu’au niveau des stigmates, gris clair en dessous, avec des poils roux et denses sur le dos, blanchâtre sur les flancs Plantes-hôtes : avant tout sur divers pins, dont le pin sylvestre ; plus rarement sur le Mélèze d’Europe et d’autres résineux. Habitat : Dans les pineraies sèches et les mélézins. En très forte extension depuis trois décennies. Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération. L’adulte est nocturne. Les œufs sont déposés en manchons sur les aiguilles des pins. Les chenilles confectionnent un nid soyeux subsphérique sur les rameaux de la plante hôte où elles hivernent à mi-taille. L’errance de la prénymphose s’effectue en procession jusqu’au site d’enfouissement. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Méditerranéenne. Son aire s’étend de l’Europe centrale et méridionale jusqu’en Afrique du Nord et au Proche-Orient. Elle est souvent abondante et nuisible dans le Sud de la France. Elle fréquente les pinèdes bien exposées. Ses chenilles vivent en société sur divers pins, passant l’hiver dans de grosses bourses soyeuses tissées dans les branches et visibles de loin. Hors de leur nid, elles se déplacent en longues processions pour accéder à leur nourriture et pour descendre se chrysalider au sol dans la litière. Leurs poils fortement urticants peuvent provoquer des désagréments lors de pullulations consécutives à des périodes chaudes. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Thaumetopoea pityocampa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/