Objets associés au mot-clé : 06. 16 - 31 Mars
Articles associés
Mompha sp.
Observations récentes :
Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Romegoux (17) - 04/09/2016 Mompha divisella ou bradleyi
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 14/03/2016 Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 21/08/2015 Mompha divisella ou bradleyi
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 16/03/2015

lire la suite de l'article : Mompha sp.
Agonopterix sp.
Observations récentes :
Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis d’Oléron (17) - 26/10/2016 Observation de West Hazel - Corignac (17) - 14/08/2016 Observation de Charles Geneviève - Tonnay-Boutonne (17) - 28/07/2016 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 08/07/2016 Observation de Charles Geneviève - Doeuil sur le Mignon (17) - 06/07/2016 Observation de West Hazel - La Clotte (17) - 09/06/2016 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 19/04/2016 Agonopterix heracliana ou ciliella
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (...)

lire la suite de l'article : Agonopterix sp.
Cnephasia sp.
Observations récentes :
Observation de Champarnaud Claude - Annezay (17) - 13/07/2016 Observation de Charles Geneviève - Doeuil sur le Mignon (17) - 06/07/2016 Observation de Charles Geneviève - Archingeay (17) - 05/07/2016 Observation de Champarnaud Claude - Rochefort (17) - 03/07/2016 Observation de West Hazel - Saint-Dizant du Gua (17) - 22/06/2016 Observation de Champion Emmanuelle et Terrisse Jean - Romegoux (17) - 05/06/2016 Observation de West Hazel - Saint-Ciers du Taillon (17) - 10/05/2016 Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis d’Oléron (17) - 21/04/2016 Observation (...)

lire la suite de l'article : Cnephasia sp.
Argyrolopha costibarbata (Hampson, 1914)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (974) - 17/03/2013 (id. J. Rochat)

lire la suite de l'article : Argyrolopha costibarbata (Hampson, 1914)
Anomis flava (Fabricius, 1775)
Malvacées (Coton, abutilon, gombo...) et Tomates
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (974) - 17/03/2013

lire la suite de l'article : Anomis flava (Fabricius, 1775)
Ancylometis sp
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (974) - 17/03/2013 (id J. Rochat)

lire la suite de l'article : Ancylometis sp
Amphixystis syntricha (Meyrick, 1910)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (974) - 17/03/2013 (id. J. Rochat)

lire la suite de l'article : Amphixystis syntricha (Meyrick, 1910)
Saturnia pavoniella (Scopoli, 1763)
Identification à confirmer
Observation de M. Montenot Jean-Pierre - Bormes les Mimosas (83) - 30/03/2012

lire la suite de l'article : Saturnia pavoniella (Scopoli, 1763)
Nycteola degenerana (Hübner, [1799])
Nyctéole de l’Osier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à octobre (hiverne, reparaît et pond au printemps). Chenille sur salix. Elle est visible en juin. La v. degenerana Hb., dont les ailes antérieures sont d’un cendré verdâtre strié de noir, provient surtout de chenilles nourries sur le saule.

  • Deux-Sèvres : Assez commun fin mars-avril, juillet puis du 9 octobre au 20 décembre (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été mentionnée dans la région depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Nycteola degenerana (Hübner, [1799])
Lymantriidae à déterminer 26
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 12/04/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 26
Ptelina carnuta (Hewitson, 1873)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/04/2011 Femelle
Détermination de Mr Oremans Philippe
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Ptelina carnuta (Hewitson, 1873)
Acontiinae à déterminer - 1
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Acontiinae à déterminer - 1
A déterminer - Espèce 61
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Espèce 61
A déterminer - Espèce 60
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Espèce 60
Zygaenidae à déterminer - 1
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Zygaenidae à déterminer - 1
Yponomeutidae à déterminer 1
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Yponomeutidae à déterminer 1
Lymantriidae à déterminer 22
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 22
Arctiidae à déterminer 14
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiidae à déterminer 14
Notodontidae à déterminer 40
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 30/03/2011

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 40
Lymantriidae à déterminer 21
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 29/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 21
Lasiocampidae à déterminer 3
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 29/03/2011

lire la suite de l'article : Lasiocampidae à déterminer 3
Notodontidae à déterminer 39
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/03/2011

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 39
Arctiinae à déterminer 10
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiinae à déterminer 10
Arctiinae à déterminer 3
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiinae à déterminer 3
Amerila sp.
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/03/2011

lire la suite de l'article : Amerila sp.
Charaxes tiridates (Cramer 1777)
Femelle
Identification à confirmer.
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 10/05/2011 Mâle
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 01/04/2011 Femelle
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 27/03/2011

lire la suite de l'article : Charaxes tiridates (Cramer 1777)
Bebearia zonara zonara (Butler, 1871)
Femelle
Détermination de Mr Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2011

lire la suite de l'article : Bebearia zonara zonara (Butler, 1871)
Acraea egina egina (Cramer, 1775)
Détermination de Mr Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2011

lire la suite de l'article : Acraea egina egina (Cramer, 1775)
Cymothoe sp.
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2011

lire la suite de l'article : Cymothoe sp.
Lasiocampidae à déterminer 2
Femelle
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 25/03/2011 Mâle
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 25/03/2011

lire la suite de l'article : Lasiocampidae à déterminer 2
Lymantriidae à déterminer 20
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 25/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 20
Arctiidae à déterminer 13
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiidae à déterminer 13
Lithosiinae à déterminer 2
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2011

lire la suite de l'article : Lithosiinae à déterminer 2
Lymantriidae à déterminer 19
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 19
Celaenorrhinus nigropunctata netta (Evans, 1937)

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Celaenorrhinus nigropunctata netta (Evans, 1937)
Iridana sp.

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Iridana sp.
Arctiidae à déterminer 11
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiidae à déterminer 11
Catocalinae à déterminer 17
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 17
Arctiidae à déterminer 12
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Arctiidae à déterminer 12
Catocalinae à déterminer 16
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 16
Catocalinae à déterminer 15
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 15
Pyralidae à déterminer - Espèce 7
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Pyralidae à déterminer - Espèce 7
Notodontidae à déterminer 38
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 38
Ctenuchinae à déterminer - 4
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/03/2011

lire la suite de l'article : Ctenuchinae à déterminer - 4
Meza cf. cybeutes (Holland, 1894)

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Meza cf. cybeutes (Holland, 1894)
A déterminer - Espèce 59
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Espèce 59
Traminda observata observata (Walker, 1861)

La sous-espèce nominative a été décrite à partir d’une femelle, collectée au Sierra Leone. Elle est largement disséminée du Sénégal à l’Afrique du Sud, longeant la partie ouest africaine (Cameroun, Angola etc.). La sous-espèce T. observata atroviridata Saalmüller, 1880 vole aux Comores, à la Réunion et à Madagascar. La teinte habituelle du papillon est souvent plus foncée que celle du sujet photographié.

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Traminda observata observata (Walker, 1861)
Scopulini à déterminer - Espèce 63

Détermination par les armures génitales. Par sa petite taille et sa couleur blanchâtre, évoque un Idaea. En Afrique, nombreuses petites espèces similaires, dont la plupart certainement non décrites. L’espèce en photo ressemble à Scopula euphemia Prout, 1920 du Nigeria ou encore Scopula ossicolor Warren, 1897 de Sierra Leone, pour n’en citer que deux propres à l’Afrique de l’Ouest.

Commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Scopulini à déterminer - Espèce 63
Notodontidae à déterminer 37
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 37
Notodontidae à déterminer 36
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 36
Lymantriidae à déterminer 18
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 18
Noctuidae à déterminer 46
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : Noctuidae à déterminer 46
Lymantriidae à déterminer 17
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 17
Leocyma camilla (Druce, 1887)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : Leocyma camilla (Druce, 1887)
Boarmiini à déterminer - 2
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : Boarmiini à déterminer - 2
Azanus mirza mirza (Plötz, 1880)

Lycaenidae très répandu sur le continent Africain.

Détermination et commentaires de Mr Martin Jean-Claude



lire la suite de l'article : Azanus mirza mirza (Plötz, 1880)
Azanus isis isis (Drury, 1773)

C’est un Lycaenidae forestier.

Détermination et commentaires de Mr Martin Jean-Claude



lire la suite de l'article : Azanus isis isis (Drury, 1773)
Anthene larydas larydas (Cramer, 1780)
Mâle
Détermination de Mr Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : Anthene larydas larydas (Cramer, 1780)
Lymantriidae à déterminer 16
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 16
Pyralidae à déterminer - Espèce 6
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : Pyralidae à déterminer - Espèce 6
A déterminer - Espèce 58
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/03/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Espèce 58
Coeliades chalybe (Wetswood, [1852])

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Coeliades chalybe (Wetswood, [1852])
Lymantriidae à déterminer 15
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 15
Lymantriidae à déterminer 14
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 14
Hypolycaena lebona (Hewitson, 1865)

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Hypolycaena lebona (Hewitson, 1865)
A déterminer - Espèce 57
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 17/03/2011

lire la suite de l'article : A déterminer - Espèce 57
Narthecusa perplexata (Walker, 1862)

L’espèce comprend deux sous-espèces : N. perplexata perplexata qui a été décrite à partir d’un mâle collecté à Ashanti (Ghana) et N. perplexata ugandensis Prout,1926 qui a été décrite de Toro (Ouganda). Toutefois, il serait prudent de vérifier les genitalia, car une autre espèce, N. tenuiorata Walker 1862, lui est très voisine d’aspect et est répandue du Ghana jusqu’en Angola, formant sept sous-espèces (ssp. melanthia, nudella, perspersa, zerenaria, limbobata, kinduensis et lomelensis).

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Narthecusa perplexata (Walker, 1862)
Rhabdomantis galatia (Hewitson, 1868)

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Rhabdomantis galatia (Hewitson, 1868)
Lymantriidae à déterminer 13
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 17/03/2011

lire la suite de l'article : Lymantriidae à déterminer 13
Acraea penelope penelope (Staudinger, 1896)
Mâle
Détermination de Mr Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 16/03/2011

lire la suite de l'article : Acraea penelope penelope (Staudinger, 1896)
Mylothris schumanni (Suffert, 1904)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 16/03/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 16/03/2011

lire la suite de l'article : Mylothris schumanni (Suffert, 1904)
Andronymus cf. neander (Plötz, 1884)

Identification à prendre avec les réservers d’usage concernant un papillon non étalé.

Détermination et commentaires de Mr Libert Michel



lire la suite de l'article : Andronymus cf. neander (Plötz, 1884)
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Détermination de Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 04/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 04/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 30/03/2011

lire la suite de l'article : Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Menophra sp.

Espèce à déterminer. Le même papillon a aussi été collecté à Boukoko, en République Centrafricaine (27.VII.1970, Jean Poulard leg). Une espèce assez proche, Menophra penumbrata Warren, 1905 est connue du Cameroun (Mont Cameroun, 5km. S-W. Ekona) mais elle diffère par ses stries plus nombreuses aux ailes antérieures.

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Menophra sp.
Cleora sp.

Détermintion de l’espèce seulement certaine après examen de l’armure genitale.

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Cleora sp.
Sterrhinae à déterminer - 2
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Sterrhinae à déterminer - 2
Comostolopsis stillata mirabiliaria (Oberthür, 1916)

La sous-epèce nominative C. stillata stillata Felder & Rogenhofer, 1875 a été décrite de Côte-d’Ivoire (Bingerville) à partir d’une femelle. L’espèce est répandue dans une grande partie de l’Afrique, de Sao Thomé à l’Afrique du Sud. Hormis la sous-espèce nominative, elle présente deux autres sous-espèces : C. sitllata mirabiliaria du Cameroun (la photo) et C. stillata modesta Herbulot, 1962 propre aux Iles Aldabra. Dans son catalogue des hétérocères d’Arabie Saoudite, E. P. Wiltshire mentionne l’espèce de Makkah, d’Abha (Shalaby) et de Muhayil mais figure (p.122 - n° 116) un spécimen en provenance d’Ethiopie. Comostolopsis rufocellata Mabille,1900, considéré comme sous-espèce malgache de C. stillata (Janse,1933, mais aussi Viette, 1990), a été élevée à un rang spécifique (Scoble, 1999) et est endémique à cette île. La chenille de C. stillata a été obsevée sur des Celastraceae (Maytenus heterophylla).

Identification confirmée par 3 femelles collectées et examinées.

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Comostolopsis stillata mirabiliaria (Oberthür, 1916)
Sterrhinae à déterminer - 1

Espèce inconnue. Avec ses antennes assez longuement bipectinées, le papillon est plus proche des Cosymbiini (Epicosymbia sp.) que des Scopulini (Scopula sp.) aux antennes ciliées-fasciculées ou des Sterrhini (Idaea sp.) aux antennes ciliées-sétosées (exceptionnellement très brièvement bipectinées).

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Sterrhinae à déterminer - 1
Acrostatheusis reducta (Herbulot, 1967)

Espèce décrite à partir d’un mâle collecté au Gabon : Belinga, Central camp, 700 m. Seulement cinq espèces dans le genre, toutes africaines.

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Acrostatheusis reducta (Herbulot, 1967)
Eurytela hiarbas hiarbas (Drury, 1782)
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2011 Femelle
Détermination de Mr Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 04/03/2011 Mâle
Détermination de Mr Martin Jean-Claude et Oremans Philippe
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 11/02/2011

lire la suite de l'article : Eurytela hiarbas hiarbas (Drury, 1782)
Lobobunaea phaedusa (Drury, 1780)
Femelle
Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/03/2011 Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 28/01/2011

lire la suite de l'article : Lobobunaea phaedusa (Drury, 1780)
Epigynopteryx ansorgei (Warren, 1901)

Espèce décrite à partir d’un mâle collecté près de Fort Beni au Congo (ex Zaïre)

Détermination et commentaires de Mr Sircoulomb Guy



lire la suite de l'article : Epigynopteryx ansorgei (Warren, 1901)
Harma theobene theobene (Doubleday, 1848)
Mâle
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 16/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 20/03/2011 Femelle
Détermination de Martin Jean-Claude
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 03/05/2010

lire la suite de l'article : Harma theobene theobene (Doubleday, 1848)
Orthogonioptilum tristis (Sonthonnax, 1899)
Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 17/03/2011 Femelle
Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 12/12/2010 Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 11/12/2010

lire la suite de l'article : Orthogonioptilum tristis (Sonthonnax, 1899)
Neptis dumetorum (Boisduval, 1833)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos Matarum (974) - 18/03/2013 Observation de Goeleven Daniel - Forêt du Dioré (974) - 11/2010

lire la suite de l'article : Neptis dumetorum (Boisduval, 1833)
Noctuidae à déterminer 5
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 09/03/2011 Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2010

lire la suite de l'article : Noctuidae à déterminer 5
Calpinae à déterminer 1
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 24/03/2010

lire la suite de l'article : Calpinae à déterminer 1
Pseudacraea clarkii (Butler, 1892)
Identification de Mr Beaurain Michel
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2010

lire la suite de l'article : Pseudacraea clarkii (Butler, 1892)
Noctuidae à déterminer 3
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 20/03/2010

lire la suite de l'article : Noctuidae à déterminer 3
Notodontidae à déterminer 44
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 20/03/2011 Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 13/05/2010 Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 04/2010

lire la suite de l'article : Notodontidae à déterminer 44
Nyctemera insulare (Boisduval, 1833)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos : réserve du Mataru (974) - 18/03/2013 Observation de Goeleven Daniel - Forêt du Dioré (974) - 11/2010 Observation de Bornot Claude - Le Tampon (La Reunion) - 28/09/2007 Observation de Claude Bornot - Le Tampon La Réunion - 10112006

lire la suite de l'article : Nyctemera insulare (Boisduval, 1833)
Otroeda cafra (Drury, 1782)
Il faut savoir que ce papillon est mimétique d’un Nymphalidae très rare, à savoir Charaxes lydiae...
Détermination et commentaires de Mr Oremans Philippe
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/04/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2010

lire la suite de l'article : Otroeda cafra (Drury, 1782)
Catocalinae à déterminer 3
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 21/05/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 20/04/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 17/03/2010

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 3
Catocalinae à déterminer 2
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 03/04/2010

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 2
Ariadne albifascia (Joicey & Talbot, 1921)
Identification de Mr Beaurain Michel
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2010

lire la suite de l'article : Ariadne albifascia (Joicey & Talbot, 1921)
Charaxes numenes numenes (Hewitson, 1865)
Mâle
Identification de Mr Beaurain Michel
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 30/03/2010

lire la suite de l'article : Charaxes numenes numenes (Hewitson, 1865)
Cymothoe weymeri weymeri (Suffert, 1904)
Femelle
Identification de Mr Beaurain Michel
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2010

lire la suite de l'article : Cymothoe weymeri weymeri (Suffert, 1904)
Morpho deidamia (Hübner, 1816)
Observation de Mr Goeleven Daniel - Forêt de Kaw (973) - 03/2010

lire la suite de l'article : Morpho deidamia (Hübner, 1816)
Chioides catillus catillus (Cramer, 1780)
Détermination de M. Hermier Bernard
Observation de Mr Goeleven Daniel - Forêt de Kaw (973) - 03/2010

lire la suite de l'article : Chioides catillus catillus (Cramer, 1780)
Morpho helenor (Cramer, 1775)
Observation de Mr Goeleven Daniel - Forêt de Kaw (973) - 03/2010

lire la suite de l'article : Morpho helenor (Cramer, 1775)
Pierella lena (Linnaeus, 1767)
Observation de Goeleven Daniel - Forêt de Kaw (973) - 03/2010

lire la suite de l'article : Pierella lena (Linnaeus, 1767)
Catocalinae à déterminer 1
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 29/03/2011

lire la suite de l'article : Catocalinae à déterminer 1
Lobobunaea goodii (Holland, 1893)
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 02/05/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/03/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 11/03/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 20/02/2010

lire la suite de l'article : Lobobunaea goodii (Holland, 1893)
Aurivillius aratus (Westwood, 1849)
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 23/03/2010

lire la suite de l'article : Aurivillius aratus (Westwood, 1849)
Nudaurelia dione (Fabricius, 1793)
Commentaires de Mr Oehlke Bill : Thierry Bouyer pense que l’espèce Nuduarelia Dione pourrait en réalité rassembler plusieurs espèces différentes, probablement 6-8. Ces espèces étant tout à fait semblables. Ceci est démontré par la forme des ailes, les différences de taille et la localisation. L’ADN barcoding confirme les différences. L’espèce n’a pas été officiellement révisée et ne le sera peut être pas avant deux ou trois ans. Il est préférable d’appeler toutes ces espèces Nudaurelia Dione pour le moment en attendant la révision.

lire la suite de l'article : Nudaurelia dione (Fabricius, 1793)
Eudaemonia argiphontes (Kirby, 1877)
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 26/03/2010

lire la suite de l'article : Eudaemonia argiphontes (Kirby, 1877)
Daphnis nerii (Linnaeus, 1758)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/03/2010 Mâle
Identification de Mr Haxaire Jean
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 02/02/2010

lire la suite de l'article : Daphnis nerii (Linnaeus, 1758)
Cyligramma magus (Guerin-Meneville, 1844)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 01/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 04/02/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/04/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 20/03/2010

lire la suite de l'article : Cyligramma magus (Guerin-Meneville, 1844)
Papilio demodocus (Esper, 1798)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 13/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 08/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 07/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 05/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 02/04/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 31/03/2011 (...)

lire la suite de l'article : Papilio demodocus (Esper, 1798)
Dactyloceras lucina (Drury, 1782)
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 23/02/2011 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 08/05/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 07/04/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 22/03/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 11/03/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - (...)

lire la suite de l'article : Dactyloceras lucina (Drury, 1782)
Nudaurelia alopia (Westwood, 1849)
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2010

lire la suite de l'article : Nudaurelia alopia (Westwood, 1849)
Pseudobunaea thyrrhena (Westwood, 1849)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 14/04/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/02/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 19/01/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 24/12/2009

lire la suite de l'article : Pseudobunaea thyrrhena (Westwood, 1849)
Epiphora ploetzi (Weymer, 1880)
Observation de Constanza Michelle - Yokadouma (Cameroun) - 22/03/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 15/03/2010 Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 13/03/2011 Mâle
Identification de Mr Koelzer Peter
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 09/03/2010 Femelle
Identification de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - (...)

lire la suite de l'article : Epiphora ploetzi (Weymer, 1880)
Epiphora rectifascia (Rothschild, 1907)
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 10/04/2011 Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2011 Détermination de Mr Oehlke Bill
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 05/03/2011 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 04/03/2011 Femelle
Identification de Mr Koelzer Peter
Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 18/03/2010 Observation de Constanza Michélle - Yokadouma (Cameroun) - 09/03/2010 Mâle
Identification de Mr Koelzer Peter (...)

lire la suite de l'article : Epiphora rectifascia (Rothschild, 1907)
Diaphana indica (Saunders, 1851)
Pyrale du concombre
Assez courant à la Réunion en basse et moyenne altitude

lire la suite de l'article : Diaphana indica (Saunders, 1851)
Mocis mayeri mayeri (Boisduval, 1833)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (hôtel les Chenets) (974) - 18/03/2013 Observation de Goeleven Daniel - Saint-Denis de La Réunion (974) - 09/2010 Observations de Mme Claude Bornot - Le Tampon (La Réunion) - 10/11/2006

lire la suite de l'article : Mocis mayeri mayeri (Boisduval, 1833)
Henotesia fraterna borbonica (Oberthür, 1916)
Henotesia fraterna n’est pas un nom valide (synonyme de H. narcissus) ; la ssp borbonica n’est pas non plus formellement validée (Jacques Rochat)

lire la suite de l'article : Henotesia fraterna borbonica (Oberthür, 1916)
Anartia amathea (Linnaeus, 1758)
Observation de Goeleven Daniel - Piste de Kaw (973) - 03/2010 Observation de Mr Guyonnet Pierre - Cacao (973) - 20/07/2008 Observation de Mr Guyonnet Pierre - Cayenne (973) - 16/07/2008

lire la suite de l'article : Anartia amathea (Linnaeus, 1758)
Anomis auragoides (Guenée, 1852)
Observation de Mme Blanc Josselyne - St Pierre (musée du rhum) (974) - 16/03/2013 (id. J. Rochat sûr à 50%) Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon La Réunion - 02/04/2008

lire la suite de l'article : Anomis auragoides (Guenée, 1852)
Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Cilaos (974) - 17/03/2013 Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 15/11/2007

lire la suite de l'article : Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Museau

Adulte : Palpes labiaux très développés, porrigés et couverts de longs poils hirsutes, simulant un museau. Ailes beige clair à brun jaunâtre, ornées de dessins plus foncés, mais diffus, notamment le long du bord interne, qui présente en outre une expension dentée, triangulaire et longuement frangée. Chenille : Atteint 40 mm. Tête aplatie et thorax légèrement atténué. Vert bleuâtre clair, avec la face dorsale presque blanchâtre et parcourue de fines lignes blanches ; une ligne latérale s’étendant de la tête jusqu’aux pattes anales, blanc jaunâtre, ourlée de foncé du côté supérieur et marquée de rose sur le premier segment. Plantes hôtes : Peuplier tremble, Saule marsault, Osier commun, et d’autres peupliers et saules ; selon la littérature également sur d’autres feuillus. Habitat : Milieux arborés et arbustifs les plus divers, notamment allées forestières, alignements d’arbres, gravières, parcs et jardins. Espèce encore commune presque partout. Biologie : L’espèce donne d’ordinaire deux générations annuelles ; elle hiverne à l’état nymphal. L’adulte, de mœurs nocturnes, se dissimule durant le jour sur les troncs ou les rameaux, les ailes disposées en toit très pentu. Les saillies formées par ses longs palpes et par la dent frangée du bord dorsal de ses ailes antérieures rendent sa silhouette méconnaissable. Cette dent caractéristique de nombreuses espèces de Notodontes, est à l’origine du nom de la famille (du grec nôtos, « dos », et ódoús, ódóntos, « dent »). Les deux sexes viennent à la lumière, les femelles souvent dès le crépuscule, les mâles en général seulement après minuit. Les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur les feuilles de la plante hôte. La jeune chenille entame les feuilles de manière très caractéristique, en excavant l’extrémité de part et d’autre de la nervure médiane, qu’elle épargne, et sur laquelle elle se tient entre les prises de nourriture. Plus âgée, elle se tient de préférence sur le pétiole ou sur un rameau. La nymphose s’effectue au sol dans un cocon lâche. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Très largement répandue en Europe, remonte jusqu’au cercle polaire et s’étend vers l’Est jusqu’à la Chine. En France, elle est présente partout. Elle fréquente une grande diversité de milieux plus ou moins boisés, parfois anthropisés, chauds ou humides. Les larves se développent sur divers feuillus comme les Salix, Populus, Alnus, Quercus, Tilia. Chrysalide en terre dans un cocon assez lâche. Période de vol : VI-VI ; VII-VIII. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Peridea anceps (Goeze, 1781)
Timide
Eurasiatique. Présente un peu partout en Europe jusqu’en Afrique du Nord et en Turquie. Largement répandue en France, à l’exception des régions au climat trop rude. Son habitat est constitué par les bois, les forêts bien exposées, ainsi que les garrigues où sont bien représentés divers quercus dont les chenilles mangent les feuilles. Métamorphose dans la litière. Période de vol : IV-VI. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Peridea anceps (Goeze, 1781)
Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Petit paon de nuit
Eurasiatique. Espèce à vaste distribution géographique recouvrant la majeure partie de l’Europe. Répandue partout en France. Elle fréquente principalement les landes collinéennes, les coteaux ensoleillés, les orées forestières jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Alpes. Les chenilles sont polyphages sur Calluna, Erica, Crataegus, Rubus, Prunus, Fraxinus, Salix, Betula, etc. Attirés par les phéromones, les mâles volent rapidement le jour à la recherche des femelles qui restent dissimulées dans la végétation et ne volent que la nuit. Dimorphisme sexuel important. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Robineau Roland)

lire la suite de l'article : Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Aurore, Piéride du cresson

39-48 mm. Mâle : pointe apex noire ; aile antérieure, marque orangé étendu sur le tiers, 1 seule tache noire. Femelle : Apex gris dépourvu de taches, aile antérieure dépourvu de marque orange, tache centrale plus étendue, en forme de croissant, aile postérieure parfois teintée de jaune. Vol d’avril à juillet. (Octopus. Tous les papillons de France et d’Europe. P. Whalley)

35-45 mm. Ailes antérieures pourvue d’une bordure apicale et d’une petite tache discoidale noire ; chez le mâle toute leur moitié externe est occupée par une tache orangée qui fait défaut chez la femelle. Revers des ailes postérieures persillé de vert dans les deux sexes. Habitat : prairies humides, orées forestières. Biologie : Œufs d’abord blancs puis rouges sont déposés sur les pédoncules floraux de la plante hôte. Une génération, hiverne à l’état nymphal. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Citron
50-55mm. Ailes des deux paires falquées, jaunes chez le mâle, vert d’eau chez la femelle. Habitat : Bois, broussailles, prairies sylvatiques orées forestières. Biologie : De tous nos Rhopalocères, le citron est celui qui peut prétendre à la plus longue espérance de vie : il passe en effet les 12 mois à l’état imagal.. L’adulte quitte sa chrysalide au cœur de l’été ; il s’active sur les fleurs jusqu’à la fin de la saison, puis se retire dans ses quartiers d’hiver. Pour ce faire, il recherche de préférence les sous-bois humides, au sein desquels il choisit un emplacement d’hivernage généralement à proximité du sol, parmi les graminées ou à l’abri d’un roncier. Il est quasi le seul Rhopalocère a hiverner ainsi presque à découvert. Il demeure en général à l’emplacement choisi durant tout l’hiver, pouvant disparaître à plusieurs reprises sous une épaisse couche de neige, pour reparaître intact après la fonte de celle-ci. Comme chez tous les insectes hivernant, une élévation de la concentration des liquides cellulaires s’oppose au gel des tissus. Dès février, certains individus sortent de leur torpeur ; l’accouplement se déroule en mars-avril. Aussitôt après les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur les bourgeons de la plante hôte en phase de débourrement. La chenille se tient invariablement sur la nervure médiane de la feuille qu’elle consomme, où sa livrée la camoufle efficacement. Il est assez facile de la trouver en repérant les feuilles de Bourdaine dont les bords ont été rongées. La chrysalide succincte ressemble à une petite feuille ; elle est généralement fixée horizontalement sous un rameau. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Cuivré commun, Bronzé
22-27 mm. Sexes semblables, ailes antérieures rouge cuivré à vif écarlate, bordées de brun et ponctuées de noir ; ailes postérieures brunes avec une bande marginale cuivrée, points post - discaux bleus. Revers antérieures semblables au dessus, postérieures gris beige terne, avec de petits points noirs, fine bande orangée. Papillon actif, le petit Cuivré a un comportement territorial. Le mâle chasse vigoureusement tous les concurrents qui s’aventurent sur son territoire, de peur qu’ils ne deviennent des prétendants encombrants auprès des femelles du voisinage. Habitat : milieux ouverts, lieux incultes ensoleillés. Biologie : l’adulte vole sur une très longue période de la mi-avril à la fin d’octobre, au cours de 4 générations se chevauchant plus ou moins. Les œufs, hémisphériques, bruns et alvéolés sur la surface, sont déposés un à un à la face inférieure des feuilles de la plante hôte, souvent la femelle en pond plusieurs sur un plant minuscule. La chenille a une forme de cloporte, les pattes étant invisibles du dessus (elle est dite « onisciforme ») ; elle est verte et finement poilue avec, en général, trois bandes roses – une sur le dos et deux sur les flancs – qui se rejoignent au niveau de la tête et de l’arrière. Elle hiverne généralement jeune, plus rarement âgée. La nymphose s’effectue à terre entre quelques feuilles de la plante hôte reliées par de la soie. La chrysalide, bombée, brun clair avec de petits points noirs, est généralement retenue par une ceinture de soie sous une feuille ou à la base de la tige de la plante hôte. Plantes hôtes : Rumex : Petite Oseille et Oseille des prés, parfois Patience sauvage (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann / en partie)

lire la suite de l'article : Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Azuré des Nerpruns
23-30 mm. Ailes bleu violet clair étroitement bordé de noir chez le mâle, plus largement marginé chez la femelle, surtout en seconde génération. Revers blanchâtre, finement ponctué de noir. Habitat : Orées forestières, clairières,prairies sylvaniques,landes et friches arbusives. Encore presque partout y compris au coeur des villes. Biologie : 2 générations. L’adulte se nourrit de nectar mais aussi du miellat des pucerons. Les oeufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur les bourgeons floraux ou à proximité. La chrysalide succincte, brun clair avec des taches sombres, est fixé sous une feuille ; elle hiverne. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Tircis

Adulte : brun sombre marqué de taches clair jaune pâle à fauve orangé, avec un ocelle pupillé de blanc à l’apex des ailes antérieures, et autres ocelles identiques sur la marge des postérieures. Revers des ailes postérieures lavé de violâtre sur la marge. Chenille : Atteint 27 mm de longueur. Assez effilée, vert pâle, couverte d’une pubescence rase, avec la tête verte et une ligne dorsale sombre liserée de clair. Plantes hôtes : sur diverses graminées : Palène, Canche bleue, Roseau des bois. Mais aussi sur les Cypéracées : Laîche des bois. Habitat : préférentiellement dans les bois clairs et le long des orées forestières. Encore commun presque partout.

Biologie : dans le nord de son aire de répartition, le Tircis et représenté par la sous-espèce à tache crème ou jaune clair, et dans le sud par la sous-espèce, à tache fauve orangée. Dans les zonez de contact entre les deux sous-espèces, on observe des formes de transition. Le mâle présente un comportement territorial accusé. Posté sur une feuille, il surveille son domaine et fond sur tout concurrent pénétrant dans son territoire, pour aussitôt après regagner son poste de guet. L’adulte ne fréquent guère les fleurs ; il se nourrit davantage des écoulements de sève et du suc des fruits avancés, et s’abreuve aussi sur le sol humide. Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille, diurne dans son jeune âge, adopte en cours de croissance des mœurs nocturnes ; elle se nymphose près du sol. Chrysalide suspendue, verte. L’espèce hiverne à l’état larvaire ou nymphal. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Petite tortue

La petite tortue est l’un des papillons les plus familiers et attrayants d’Europe. Le recto coloré est essentiellement orange, avec de grosses taches noires, jaunes et brun foncé, et de légères lunules bleues qui bordent les quatre ailes, accentuant l’aspect de mosaïque. Le verso, en revanche, est assez sombre, ce qui donne au papillon une livrée assez cryptique lorsqu’il se pose les ailes repliées. La petite tortue donne deux à trois générations par an ; les adultes de la dernière hivernent, se réfugiant souvent dans les granges et autres bâtiments, pour ressortir au printemps. Habite une grande variété de lieux, tels que les talus, les bordures des champs et des jardins, de la plaine aux montagnes. Vol : Mars à Octobre, en générations successives. (Nature en poche - Larousse)

Adulte : 40-50 mm. Fauve rougeâtre vif avec des taches noires, blanches et jaunes, ainsi qu’une rangée marginale de lunules bleues ; base des ailes postérieures noire. Revers des ailes postérieures brun foncé, avec l’aire marginale plus claire. Plante – hôte : Exclusivement l’Ortie dioïque. Chenille : atteint 30 mm. Noire avec une fine ponctuation claire et des bandes longitudinales jaunes ; épines noires ou jaunâtres Habitat : Milieux ouverts les plus divers. S’est raréfiée dans le nord de la France. Biologie : Les adultes se montrent très tôt au premier printemps, souvent dès le mois de février. Ils butinent alors activement les fleurs précoces, notamment celles du Pas-d’âne, du Bois-gentil et du Saule marsault. Les œufs sont déposés dès le mois d’avril en amas denses de 50 à 200 unités à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Les chenilles tissent des nids communautaires. Comme la plupart des chenilles se nourrissant d’orties, elles sont, malgré leurs couleurs vives, ou peut-être grâce à celles-ci, délaissées par les oiseaux insectivores. Il est possible que les épines dont elles sont pourvues, de même que l’absorption des principes contenues dans leurs plantes hôtes, leur confèrent une certaine immunité vis-à-vis de leurs ennemis. Toutefois, le fait que les chrysalides sont fréquemment la proie des mésanges rend plus vraisemblable la première hypothèse. Les adultes de la deuxième génération volent dès le mois de juin. L’espèce donne parfois une troisième génération et hiverne à l’état imagal.(Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

La thermorégulation chez les papillons hivernant, "Petite tortue", par exemple : Chez tous les papillons, le sang coule dans un vaisseau unique qui se dirige de l’abdomen à la tête en passant par le thorax. Il véhicule de la chaleur tout au long de son parcours ; il revient jusqu’à l’abdomen en s’infiltrant dans les tissus. Le système circulatoire du papillon hivernant comprend deux échangeurs thermiques à contre-courant, l’un situé dans l’abdomen et l’autre dans le thorax. Dans celui de l’abdomen, le sang qui coule du coeur vers l’aorte est froid, alors que celui qui coule en sens opposé, à travers le tissu adjacent, est plus chaud ; la chaleur passe donc du tissu au vaisseau, et ensuite au thorax. L’échangeur thermique du thorax est l’aorte. Comme le sang de la partie descendante de la boucle est plus chaud que celui de la partie montante, la chaleur repart de la partie descendante vers la partie montante. Chez les grands papillons d’été, la partie descendante de l’aorte est séparée de la portion montante, de sorte que la chaleur est dissipée - certains papillons augmentent la chaleur de leur corps avant de prendre leur envol en faisant vibrer fortement leurs ailes- ( Source : revue "pour la science" - "scientific américan"- by Bernd HEINRICH - nr.116, mai 1987 ).



lire la suite de l'article : Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon, Grand Porte-Queue

Adulte : 50-75 mm d’envergure. Ailes jaune clair à jaune foncé, chargées de motifs noirs complexes, les ailes postérieures caudées, avec une bande postmédiane de taches bleues et un ocelle anal rouge vif, surmonté de bleu et cerclé de noir.

Chenille : Atteint 45 mm de longueur. Glabre, lisse, vert clair, annelée de noir et également ponctuée de rouge orangé.

Plantes hôtes : Sur diverses Ombellifères (Apiacées), par exemple sur le Boucage saxifrage, le Fenouil commun, le Panais cultivé, le Peucédan des marais, la Carotte sauvage et le Fenouil des Alpes ; en outre sur la Rue fétide qui, appartenant à la famille des Rutacées, témoigne de liens trophiques très éloignés des précédents.

Habitat : Milieux découverts et ensoleillés les plus variés : bermes fleuries des chemins, pelouses sèches, jardins… Généralement assez commun.

Biologie : L’espèce donne deux générations, et même trois dans les régions les plus méridionales. L’adulte montre le même comportement de rassemblement sommital que le Flambé. Inquiétée la chenille évagine de son thorax un organe charnu et fourchu, jaune orangé, dit osmétérium, exhalant une odeur fétide d’acide butyrique. La nymphose s’effectue contre une tige ou sous une pierre. La chrysalide succincte, verte ou gris brunâtre, présente les mêmes particularités biologiques que celle du flambé. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Facilement identifiable par son apparence éclatante. Vol rapide et agile. Seule confusion possible : le porte queue de Corse. Peu de dimorphisme sexuel : la femelle est plus grande et ses ailes sont moins anguleuses. Envergure 64-100 mm ; vole : avril à août.

Le machaon est présent dans toute l’Europe mais semble se raréfier en Europe centrale. Cette espèce possède une vaste aire de répartition couvrant pratiquement tout l’hémisphère nord tempéré. Plus de cent sous-espèces ont été décrites. Envergure : jusqu’à 90 mm.

• Période de vol : mars à fin septembre, de une à trois générations en fonction de la latitude. • Habitat : prairies fleuries, au moins jusqu’à 1 800 m. • Plantes-hôtes : fenouil, diverses Ombellifères, Citrus • Une, deux ou trois générations par an selon les régions. Les œufs sont pondus isolément (mai-juin ; fin de l’été) sur les feuilles de la plante nourricière (ombellifères, régulièrement dans les feuilles de carottes et de fenouil dans les jardins sans insecticides). L’éclosion s’effectue environ une semaine après la ponte. Le développement larvaire dure à peu près un mois. Les chenilles ont une activité diurne. Quand on les inquiète, elles font saillir leur osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs) voir cliché. Les chrysalides sont entourées d’une ceinture de soie. Selon les saisons, le stade nymphal dure trois semaines ou tout l’hiver. Les imagos qui hivernent, peuvent s’observer de mars à septembre.



lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Flambé
50-70 mm. 2 générations. Ailes jaune pâle, barrées de bandes transversales noires qui se prolongent d’une paire sur l’autre. Ailes postérieures longuement caudées, avec lunules marginales bleues et un ocelle anal bleu, cerné de noir et surmonté d’un arc orangé. Habitat : milieux ouverts et secs.(Guide nature Nathan, Quel est donc ce papillon ?)

lire la suite de l'article : Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Hespérie de la Reine-des-prés
18 à 22 mm. Face supérieure noirâtre, marquetée de nombreuses petites taches quadrangulaires blanches ; aux ailes antérieures, la rangée postmédiane comporte une tache décalée vers la marge. Revers des ailes postérieures généralement gris-beige marquetée de blanc. (Guide nature Nathan : Quel est-donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain, Amiral
Adulte : Ailes noires, antérieures avec la base brun foncé, une bande oblique rouge feu et quelques taches apicales blanches, postérieures avec une bande marginale rouge feu. Revers des ailes postérieures foncé orné de marbrures chatoyantes complexes. Plante – hôte : surtout Ortie dioïque, mais aussi ortie brûlante et Pariétaires des murailles Chenille : Robe très variable, gris jaunâtre à noire, avec une rangée de taches latérales blanc jaunâtre particulièrement apparente sur les sujets foncés. Habitat : Orées forestières, vergers sur prairies à litière, jardins, parcs urbains. Espèce encore commune presque partout. Biologie : Le Vulcain compte parmi les Papillons migrateurs les plus étudiés. Les premiers individus migrants arrivent dès la fin avril, suivis de forts contingents en mai et juin. Les œufs sont déposés isolément sur la plante hôte, en situation ombragée ou semi - ombragée. La chenille confectionne un abri bien reconnaissable en enroulant une feuille qu’elle maintient dans cette position au moyen de fils de soie, et dont elle ronge le pétiole, de sorte que la feuille pend librement. Cet abri sert plus tard à la nymphose. La chrysalide suspendue, brune ou grise, porte des taches dorsales à vif éclat métallique. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde souvent très prolifique. En automne, les adultes de cette dernière vague d’émergences regagnent souvent les contrées plus méridionales. Les sujets en migration observent alors un vol rectiligne en direction du sud, se succédant à quelques mètres de distance. L’adulte hiverne en effet dans les régions sous influence méditerranéenne ; aujourd’hui il a tendance à hiverner dans des contrées plus septentrionales, à la suite du réchauffement climatique. Les individus restés sur place s’attardent souvent jusqu’à la fin d’octobre dans les vergers sur les fruits avancés, dont ils absorbent avidement le jus fermenté ; ils succombent généralement aux premières fortes gelées. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Robert-le-diable

C’est l’un des papillons d’Europe les plus caractéristiques. La couleur et la forme des ailes au bord découpé permettent de le reconnaître, même en silhouette. Le verso foncé orné d’un dessin blanc en forme de gamma contraste avec le recto orange. Se rencontre dans une grande variété de d’habitats fleuris, talus, lisières, champs et jardins. Vol : Mars à Septembre en deux générations (la deuxième hivernant). (Nature en poche - Larousse)

Adulte : Ailes à bords profondément excavés, fauve orangé vif maculées de noir, de brun ferrugineux et de jaunâtre. Revers brun foncé ou brun jaunâtre clair, avec une tache discoïdale blanc nacré en forme de « C » aux ailes postérieures. Plante – hôte : Préférentiellement sur le Saule marsault et l’Ortie dioïque, mais aussi sur le Coudrier noisetier, l’Orme de montagne, le Houblon grimpant et le Groseillier épineux. Chenille : Fauve orangée vif avec des dessins noirs et la moitié postérieure de la face dorsale blanc de neige. Habitat : Forêts claires, orées forestières, vergers. Espèce commune presque partout. Biologie : Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille très bariolée se dissimule durant la journée à la face inférieure des feuilles. La chrysalide présente une morphologie très particulière : fortement étranglée dans sa partie médiane, elle est pourvue d’une gibbosité dorsale et de six taches médianes à vif éclat métallique. Les adultes naissant au début de l’été présente d’ordinaire un revers clair, leurs descendants (seconde génération) présentent un revers sombre ; ils hivernent et se reproduisent au printemps suivant. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle dame

L’ornementation rose saumoné, caractéristique du recto, fait de la belle dame l’un des papillons d’Europe les plus faciles à reconnaître, même en vol. D’aspect plus terne, le verso reste semblable au recto. La belle dame vit et se reproduit en Afrique du Nord et en Europe méridionale, où les adultes peuvent se rencontrer presque toute l’année. Elle migre en été vers le nord, souvent en nombre. Beaucoup meurent au premier gel, mais certains retournent dans leurs régions d’origine, plus clémentes. Se rencontre dans les lieux herbus fleuris, souvent jusque dans les jardins. Lorsqu’elle butine des fleurs telles que les chardons et les centaurées, la belle dame se laisse généralement approcher, et c’est le bon moment pour l’observer de près. Vol : Mars à Novembre. (Nature en poche - Larousse) Adulte : 45-60 mm. Ailes teintées de rose. Dessus brun jaunâtre, marques irrégulières brun noir. Aile antérieure : petites taches blanches vers l’apex. Dessous aile postérieure : 5 petites ocelles dans l’aire postdiscoïdale. Plante – hôte : une trentaine de plantes hôtes attestées : Circes, Chardons, Ortie dioïtique, Mauve musquée, Groseillier épineux, Chenille : atteint 40 mm. Jaunâtre pâle à brun verdâtre, avec des dessins sombres d’étendue variable. Habitat : Milieux ouverts et secs : pelouses, friches, carrières, espèce commune partout. Biologie : Espèce MIGRATRICE très étudiée, la vanesse des chardons, grâce à l’éclectisme alimentaire de sa chenille, est apte à conquérir une multitude de milieux. Autochtone dans les pays du Maghreb, l’espèce fournit au printemps une première vague de migrateurs qui atteignent à la fin de mars le sud de l’Europe, où ils se reproduisent aussitôt. Leurs descendants gagnent le nord et le centre de l’Europe en mai/juin où ils donnent une à deux générations. Les adultes automnaux migrent vers l’Afrique, l’espèce semble incapable d’hiverner en Europe. Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille se développe à l’abri d’une feuille maintenue grossièrement enroulée par un réseau soyeux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann).


Exceptionnelle migration de 2009 :

  • J’ai assisté à une migration très importante en mai 2009 dans le sens Sud Nord au Bourget du Lac (en gros un ou deux papillons toutes les deux ou trois minutes). Concernant la migration inverse que j’ai observé en août 2009. Le 17 août 2009, j’étais en randonnée au dessus du col des Montets, qui permet de rejoindre le Valais depuis Chamonix ; plus exactement, j’étais au sommet de l’Aiguillette des Posettes (altitude 2201 m) pour redescendre vers le col des Montets par un sentier qui longe une crête orientée en gros du nord au sud, appelée les Frettes. Au sommet, puis pendant la descente le long de cette crête, nous avons observé un grand nombre de Belles dames qui venaient de quitter la Suisse et descendaient vers le sud en passant par la vallée de Chamonix. Leur trajet était parallèle au nôtre et nous étions doublés régulièrement par ces papillons tantôt isolés, tantôt en petit groupes de 2 à 5. C’était impressionnant. Bernard FONSECA



lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)
Ornéode du Chèvrefeuille
Chaque aile est formée de six "plumes". Au repos, le papillon resserre étroitement ses ailes et forme ainsi un triangle ; il évoque alors une phalène ordinaire, tant qu’elles ne sont pas écartées pour dévoiler les plumes. Les adultes hivernent mais peuvent voler durant les nuits clémentes hivernales. Se rencontre dans les jardins et les bois, pourvu que ses chèvrefeuilles nourriciers y croissent. Envergure : 1,4 à 1,6 cm. Période de vol : se rencontre toute l’année à l’état adulte. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)
Euchloe crameri (Butler, 1869)
Piéride des Biscutelles, Marbré de Cramer
40-48 mm. Ailes antérieures avec marque noire juste avant la côte, plus grande chez la femelle. Dessous des ailes antérieures vert de l’apex variable, taches noires pupillées de blanc. Ailes postérieures mouchetées de vert et blanc, légèrement jaune chez la femelle. Habiat : pentes herbeuses jusqu’à 1 400 m. Nombreuses sous-espèces avec de petites variations de motifs. Vol de mars à juin. 2 générations. (Octopus. Tous les papillons de France et d’Europe. P. Whalley)

lire la suite de l'article : Euchloe crameri (Butler, 1869)
Papilio phorbanta (Linnaeus, 1771)
Sylvain de La Réunion ou Sylvain des Dumet.

Papilio phorbanta. Endémique de La Réunion.

Ce papillon est remarquable par son grand dimorphisme sexuel : le mâle est noir avec des tâches bleues, la femelle, plus grande, est marron avec des tâches blanchâtres. C’est un des papillons les plus beau de la Réunion. Les chenilles vivent sur les citronniers et d’autres plantes de la famille des Rutacées.

Papilio phorbanta devient malheureusement de plus en plus rare. Il est protégé par un arrêté du 22 juillet 1993.

C’est le mâle qui est le plus souvent observable, car il fréquente les jardins créoles en un vol rapide et soutenu, à la recherche de nourriture et de partenaires sexuels.

La femelle est rarement visible, car très souvent cachée dans les fourrés. Elle n’en sort que pour se nourrir et pondre, surtout le matin. La chenille, d’un bleu noir à la sortie de l’œuf, devient verte avec de nombreuses petites taches d’un jaune vif fluorescent.



lire la suite de l'article : Papilio phorbanta (Linnaeus, 1771)
Danaus chrysippus (Linnaeus, 1758)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Conservatoire Botanique National de Mascarin 97436 SAINT-LEU - 15/03/2013 Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 05/09/2007 Observation de Bornot Claude - Le Tampon (974) - 12/08/2007 Observation de Bornot Claude - Le Tampon (974) - 08/07/2007 Oeufs
Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 07/02/2007 Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 09/02/2007 Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 14 et 15/02/2007 Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (...)

lire la suite de l'article : Danaus chrysippus (Linnaeus, 1758)
Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Flavicorne

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Flavicorne, la Bi-sulphurée. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et septentrionale. En France, partout à l’exception des régions les plus méridionales. Fréquente les landes plantées de bouleaux, les vallons frais et les peupleraies. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur le Betula, Populus, Quercus et arbres fruitiers.

I. Niort 1 ex. 20/07/1904 (HG).

II. Boussais 04/03/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 23/02/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 28/03/1973 (NT) - Secondigny 10/03/2009 (CL), 13/03/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue en Europe et en France. Fréquente de nombreux types de milieux. Période de vol : VIII-XI puis en III après avoir hiverné. Chenille sur Carpinus, Ulmus, Salix, Prunus, Fagus, Crataegus, Sorbus, Rosa…

II. Secondigny 20/07/2007 (CL) - Villiers en Bois 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acleris ferrugana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-18 mm. Répandue dans toute l’Europe. Signalée du Centre de la France et des massifs montagneux. Espèce bivoltine en VII-IX puis en X. Chenille sur Quercus, Fagus, Alnus.

I. Répandu partout mais en plus ou moins grande abondance (G&L 1912).

II. Reffannes 02/07/2011 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris ferrugana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acleris kochiella (Goeze, 1783)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-18 mm. Répandue en Europe et en France, Corse comprise. Espèce bivoltine en VI-VII puis en IX. Chenille sur Ulmus campestris.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris kochiella (Goeze, 1783)
Acleris variegana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tordeuse chagrinée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tordeuse chagrinée. Envergure : 13-18 mm. Période de vol : VII-IX. Partout en Europe et en France, Corse comprise. Chenille sur Pirus, Prunus, Ulmus, Rubus, Carpinus, Corylus…

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Niort 08/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acleris variegana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acontia lucida (Hufnagel, 1766)
Collier blanc, Noctuelle maculée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de juillet à août en deux générations. Vole en plein jour. Chenille sur malva, convulvus, chenopodium, glechoma. Elle est visible de juin à septembre. Commun partout, ainsi que la variation albicollis F., dont la base des ailes antérieures et le thorax sont d’un beau blanc. L’étendue des dessins noirs aux ailes postérieures est très variable ; il ne s’y trouve quelquefois qu’une mince bordure noire : Saint-Trojan, dans l’Ile d’Oléron, 05/09/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Collier blanc. Eurasiatique. Europe tempérée, espèce migratrice qui se rencontre parfois dans le nord de l’Europe. France : espèce ayant une assez grande répartition, sauf au nord malgré quelques apparitions sporadiques certaines années chaudes, plus commune au sud. Occupe un grand nombre de milieux jusqu’en zone urbaine. Espèce plurivoltine, en V-X. Chenille polyphage : Convolvulus, Malva, Chenopodium.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (NT) - Chizé 11/07/1971 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Crèche 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 15/06/1949 (MG), 13/07/1949 (MG), 08/06/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 30/07/1972 (NT), 19/07/1980 (NT), 22/07/1982 (NT),18/08/1983 (NT), 15/05/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sainte-Verge 27/07/1948 (MG) - Souvigné 09/08/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acontia lucida (Hufnagel, 1766)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations (1 exemplaire du 15/09/1906 à Niort). La chenille est polyphage : Rumex, polygonum aviculare, plantago, malva, scabiosa, iris, etc. Elle est visible en juillet. Extrêmement commun partout. Ne diffère guère de auricoma que par une teinte plus foncée qui laisse mieux ressortir la virgule blanche terminant la coudée vers le bord intérieur des ailes supérieures.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la patience. Eurasiatique. Europe : largement répandue, mais moins fréquente dans le nord. En France, c’est une noctuelle banale que l’on trouve un peu partout. Habite de nombreux biotopes découverts, y compris les régions de cultures. Voir V. auricoma et V. menyanthidis ; à ne pas confondre. Espèce bivoltine en III-VI puis en VII-IX. Chenille polyphage sur arbustes et plantes herbacées. Je l’ai trouvé en juin à Villeneuve sur Rumex acetosa (NT).

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Bessines 02/10/1994 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 11/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 20/07/1971 (NT), 28/05/1973 (NT), 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 30/10/2008 (chenille) (AG) - Marigny 03/09/1989 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 26/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 18/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 16/04/1996 (CL), 23/04/2006 (CL) - Niort 24/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 20/04/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 19/05/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 04/05/1983 (NT), 15/07/2000 (AG), 10/09/2008 (Rebeyrol Christian), 24/06/2009 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 15/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 06/10/1996 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1988 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 22/06/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) 24/09/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Triaena tridens (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trident

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur Salix, Prunus spinosa, Crataegus, Ulmus etc. Elle est visible en septembre. Commun partout. Ne diffère guère de psi que par la coloration plus foncée des ailes antérieures.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Trident. Eurasiatique. Europe et France en grande partie mais moins commun que T. psi, mais les deux espèces peuvent se trouver en même temps sur un même site. T. tridens est néanmoins plus xérophile que T. psi, ainsi on le trouve le long des lisières forestières et les zones arbustives. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII-IX. Chenille sur Crataegus , Salix, Quercus, Tilia, Alnus.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Marnes 22/04/1996 (CL) - Massais 23/02/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/03/1999 (CL), 19/04/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 07/03/1997 (CL) - Niort 13/04/1957 (MG), 01/08/1970 (NT), 20/04/1971 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Secondigny 05/05/1998 (CL) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Triaena tridens (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aethalura punctulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie ponctuée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur alnus, betula. Elle est visible en juillet.


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente : Mouthiers, 27/07/1922 (Durand).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêt de Chizé.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boamie corticole. Largement répandue à travers toute l’Europe et ce jusqu’au sud de la Sibérie. France : commune à très commune dans ses biotopes en plaine et en montagne. Affectionne les forêts humides de feuillus, les prairies humides, les marais boisés et parfois les jardins et les parcs. On peut rencontrer l’adulte posé sur les branches et troncs de feuillus dans la journée (NT). Espèce univoltine en IV-V, deuxième génération partielle en plaine dans les sites chauds en (VII). Chrysalide hivernante. Chenille sur Betula et Alnus.

I. Forêt de Chizé (RL 1983).

II. La Mothe Saint-Héray 19/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aethalura punctulata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Petite tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à octobre en deux générations ; hiverne et reparaît en mars avril ; parfois trois générations. Voltige autour des habitations, le long des chemins, sur les fleurs des pruniers, des prunelliers, etc. Chenille sur urtica. Elle est visible de juin à août. Répandu partout ; en état d’abondance très variable suivant les années.

Deux-Sèvres : Extrêmement rare à Niort de 1903 à 1905. Commun en mars sur les pruniers en fleurs (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


2011 - Neil Wilding : Disparition de la Petite Tortue, le débat continue Dans un précédent article (La Virgule (version 79) n°2

* octobre 2007, p3), nous avions signalé que la Petite Tortue (Aglais urticae), un papillon commun dans les Deux-Sèvres jusqu’à vers 2000, était devenu rare. Plusieurs observateurs ont relaté le même phénomène partout en Poitou-Charentes et dans d’autres régions de l’Ouest de la France (Albouy V. 2008. Insectes 19 ; Guyonnet A. 2008. La Virgule PCN no 1, p 3). La quasi-disparition de l’espèce s’est poursuivie dans ces régions en 2008 et 2009 (Guyonnet A. comm. pers.) Dans le même article, nous avions mentionné que les populations de cette espèce sont aussi en déclin en Grande-Bretagne. Les chiffres montrent que l’abondance de la Petite Tortue y a diminué globalement de 50% depuis 1998. C’est pendant cette même année (1998), qu’une mouche parasitoïde de la chenille de cette espèce a été observée pour la première fois en Angleterre (un parasitoïde est un insecte qui se développe sur ou à l’intérieur de son hôte et qui le tue inévitablement alors que, normalement, un parasite vit sur ou à l’intérieur de son hôte mais ne le tue pas). Ce parasitoïde, Sturmia bella (Diptera : Tachinidae), grand comme une Mouche Verte, pond ses oeufs sur les feuilles d’ortie, plante-hôte de l’espèce, et ceux-ci sont ingérés involontairement par les chenilles. Les oeufs éclosent et leurs larves se développent dans la chenille qui est fi nalement tuée. La chenille d’une autre espèce, le Paon du Jour (Inachis io), dont la plante- hôte est également l’ortie, peut aussi être l’hôte du parasitoïde en question, mais sans souffrir d’un déclin signifi catif. En 2008, un projet a été lancé par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, avec des données de l’UK Butterfl y Monitoring Scheme (http://ukbms.org) pour étudier l’importance de ce parasitoïde sur le déclin de la Petite Tortue. Les chenilles de ces deux espèces de Lépidoptères vivent respectivement en groupes dans des nids de soie pendant leurs quatre premiers stades et se séparent pendant le dernier. En 2008, des échantillons de chenilles des deux espèces ont été recueillis dans plus de 50 sites de la moitié Sud de Grande-Bretagne. Un rapport préliminaire (Lewis O. & Hamer N., 2009 : http://users.ox.ac.uk/-zool0376/Small- Tortoiseshell.htm) montre que S. bella est bien répartie dans la zone de prospection avec plusieurs autres espèces de parasitoïdes et, chez la Petite Tortue, il est l’espèce la plus abondante, tuant en moyenne 60% des chenilles dans les échantillons où il est présent. Cependant, il tue beaucoup moins de chenilles du Paon du Jour. En Angleterre, le Paon du Jour n’a qu’une génération, alors que la Petite Tortue en a deux et S. bella est plus fréquent dans les chenilles de la deuxième génération, en août/septembre que dans celles de la première. Le taux de parasitisme des chenilles de la première génération de la Petite Tortue (en juin) est assez semblable à celui des chenilles du Paon du Jour (en mi-juin/mi-juillet), ce qui laisse supposer que le Tachinaire est plus actif en août-septembre, lors de la deuxième génération de la Petite-Tortue. indiquent que, malgré la proportion de chenilles de la Petite Tortue tuées par le parasitoïde, il est peu probable que ce dernier soit responsable du déclin du papillon. Cette étude s’est poursuivie en 2009, mais les résultats ne sont pas encore disponibles. En France et dans le reste de l’Europe continentale, le parasitoïde est connu depuis longtemps et il semble improbable qu’il soit la cause du déclin en question, sauf si son efficacité a été augmentée par une modification écologique ou climatique. Il serait intéressant de connaître la proportion de chenilles de la Petite Tortue parasitée par le Tachinaire dans notre région, mais avec la quasi-disparition de l’espèce, il est impossible de l’évaluer ! Par contre, les chenilles du Paon du Jour sont abondantes et, en 2010, nous avons l’intention d’examiner l’importance des populations de S. bella en utilisant le protocole développé par l’équipe anglaise et ce, dans les chenilles de première et de seconde génération, car en France, le Paon du Jour a deux générations. Nous envisageons d’évaluer le parasitisme dans les deux générations de chenilles présentes en mai/juin puis en août. Dans une autre étude anglaise effectuée en laboratoire, Pullin A.S. (1987. OIKOS 49 : 39-45) a montré que les chenilles de la Petite Tortue se développent plus vite et produisent des chrysalides plus lourdes lorsqu’elles s’alimentent sur les jeunes plantes d’ortie au printemps et sur les repousses de plantes coupées en été, que sur les plantes matures. Ces différences correspondent à une teneur en eau et en azote plus élevée dans les jeunes plantes. Par la suite, Pollard E., Greatorex-Davies J.N. & Thomas J.A. (1997. Ecological Entomology 22 : 315 - 318), utilisant des données de terrain de 1976 à 1995, ont trouvé que le papillon est plus abondantdurant les années ayant des mois de mai et juin frais et humides plutôt que chauds et secs. Ces observations suggèrent que la Petite Tortue s’adapte mal aux années de canicule, ce qui fut le cas en 2003 et 2006. En 2010, l’équipe d’Oxford projette d’approfondir l’étude des effets de la sécheresse sur les chenilles de cette espèce. En France, la Petite Tortue reste toujours abondante dans les zones montagneuses, zones qui sont, normalement, les moins affectées par la sécheresse (Guyonnet A., comm. pers. basée sur ses observations et des données récupérées via son site : http://papillon-poitou-charentes.org ). En France, il n’existe pas d’observations précises réalisées sur de longues périodes, mais la Petite Tortue était globalement beaucoup plus abondante en 2006 qu’en 2007 et 2008 ( http://noeconservation.org ). Il faut préciser que l’année 2006 fut, dans son ensemble, beaucoup plus chaude et sèche que les deux dernières. Notons cependant que mai 2006 fut plus frais et plus pluvieux que la moyenne, alors que mai 2007 et 2008 furent plus chauds et plus secs que la moyenne ! Les entomologistes se posent toujours des questions quant à la raréfaction de la Petite Tortue, mais, comme le suggère Albouy (2008), les effets du réchauffement climatique ne sont pas à exclure, pas plus qu’une simple variation normale de l’abondance de l’espèce. Pour étayer cette dernière hypothèse, il est intéressant de citer Gelin et Lucas (1912, Mémoires de la Société Historique et Scientifique des Deux-Sèvres, 232 p) qui, au début du siècle dernier, ont noté que l’espèce était : “répandue partout, mais en état d’abondance très variable suivant les années”. Nous remercions Antoine Guyonnet, le Dr Sofia Gripenberg et Chris Raper pour leurs commentaires précieux ainsi que notre bon ami et ancien collègue Guy Latteur pour la rédaction du texte.

Neil Wilding DSNE


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite tortue. Très répandue en Europe et en France. Fréquente les prairies et les friches. Espèce qui a fortement décliné depuis le début des années 2000 pour devenir rare alors qu’elle était commune. La cause de ce déclin est toujours incertaine, parasitage, réchauffement climatique ou cumul des deux (AG). Espèce univoltine à trivoltine selon les régions en II-X. Chenille sur Urtica.

I. Répandu partout, abondance très variable (G&L 1912). Extrêmement rare à Niort entre 1903 et 1905 (HG).

II. Azay le Brûlé 02/07/1991 (AG) - Boismé 14/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 17/03/2010 (Rolland Ludovic), 29/03/2010 (2 exemplaires) (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 12/06/2005 (Bonnet Stéphane) - La Mothe Saint-Héray 05/07/1967 (NT) - Niort 15/06/1944 (MG), 15/07/1948 (MG), 21/06/1954 (MG), 15/07/1954 (MG), 22/07/1954 (MG), 12/08/1955 (MG), 30/06/1964 (NT), 12/07/1964 (NT), 26/06/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 22/08/1993 (AG) – Saint-Symphorien 13/06/1995 (chenille) (AG) - Sainte-Blandine 06/08/1967 (NT) - Villiers en Bois 27/05/1954 (MG), 29/06/1960 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglais urticae (Linnaeus, 1758)
Aglia tau (Linnaeus, 1758)
Hachette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril. Le mâle vole en plein jour à la recherche des femelles, qui se posent généralement près du sol, contre un tronc d’arbre ou sur une tige basse. Chenille sur betula, fagus, carpini, quercus. Elle est visible en mai et en juin. L’espèce est vraisemblablement répandue dans toutes les forêts de la région.

Deux-Sèvres : Forêt de Chizé 31/03/1910 (Gelin et Lucas).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Forêt de Chantemerle (G. Durand).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hachette. Eurasiatique. Toute l’Europe à l’exception de la Grande-Bretagne et de la Sicile. En France, partout sauf sur le pourtour méditerranéen et en Corse. Fréquente landes arbustives et forêts de bouleaux. Dimorphisme sexuel prononcé. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur Corylus, Tilia, Alnus, Carpinus, Ulmus, Betula.

I. Vraisemblablement répandue dans toutes les forêts de la région (G&L 1912). Forêt de Chantemerle 1932 (G. Durand) - Forêt de Chizé 31/03/1910 (G&L)

II. Beauvoir sur Niort 27/05/1989 (CL) - Belleville 25/03/2011 (AG) – Chizé 30/04/1994 (CL) – La Mothe Saint-Héray 20/05/2004 (CL) – Magné 28/04/1994 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 24/04/2009 (CL) - Secondigny 20/04/1989 (CL), 06/05/1998 (CL), 12/05/1998 (CL), 11/05/2004 (CL), 01/05/2005 (CL), 06/05/2008 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1967 (NT), 14/04/1968 (NT), 20/04/1968 (NT), 13/04/1969 (NT), 15/05/1970 (NT), 11/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 15/05/1971 (NT), 19/04/1975 (NT), 04/04/1980 (NT), 11/04/1980 (NT), 12/04/1980 (NT), 14/04/1980 (NT), 25/03/1981 (NT), 11/04/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aglia tau (Linnaeus, 1758)
Agonopterix heracliana (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 17-25 mm. Espèce cosmopolite largement répandue en Europe. Les franges postérieures et les lignes de marges sont imperceptibles. Période de vol : IX-IV. Chenille sur Chaerophyllum temulum, Daucus, Heracleum, Anthriscus, Chaerophyllum, Angelica, Aegopodium, Conopodium, Meum, Myrrhis, Oenanthe, Pastinaca, Silaum, Sison, Smyrmium, Torilis, Ligusticum, en V-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix heracliana (Linnaeus, 1758)
Agonopterix ocellana (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-22 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago hiverne et apparaît de la fin de l’hiver au tout début du printemps. Chenille sur Salix, Betula, Quercus.

I. Répandu partout, mais en général peu commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix ocellana (Fabricius, 1775)
Agonopterix propinquella (Treitschke, 1835)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-19 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : IX-IV. Chenille sur le dessous des feuilles de Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Arctium, Carduus, Centaureae, Cynara, Mycelis, Serratula, en VIII.

I. Niort 04/04/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix propinquella (Treitschke, 1835)
Agonopterix purpurea (Haworth, 1811)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 13-15 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VIII-VI. Chenille sur Daucus carota, Anthriscus, Chaerophyllum, Torilis.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix purpurea (Haworth, 1811)
Agonopterix subpropinquella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 16-22 mm. Largement répandue en Europe. Période de vol : VIII-V. Chenille sur Centaurea, Cirsium, Arctium, Carduus, Onopordon.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Cersay 25/05/2010 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix subpropinquella (Stainton, 1849)
Larerannis aurantiaria (Hübner, [1799])
Hibernie orangée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à mars. Chenille sur quercus, betulus, prunus spinosa. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Niort : 04/11/1904 ; 16/11/1907 ; 26/11/1908 (Gelin) ; Niort : 01/12/1911 (Lacroix).

Charente-Maritime : Commun à Dompierre (Vigé).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie orangée. Femelle microptère. Espèce présente dans toute l’Europe ; à l’est atteint le Caucase par l’Asie Mineure. Largement répandue en France. Espèce des forêts de feuillus, des bois, des vergers, des parcs et des jardins. D’une année sur l’autre les effectifs de cette espèce varient considérablement (NT). Hiverne au stade d’œuf. Espèce univoltine en X-XI. Chenille polyphage sur divers arbres et arbustes : Quercus, Betula, Salix, Tilia, Malus, Rubus, Ligustrum…

I. Niort : 04/11/1904 (HG), 16/11/1907 (HG), 26/11/1908 (HG), 01/12/1911 (Lacroix).

II. Beaussais 11/2005 (Wilding Neil) - Saint-Maurice la Fougereuse 11/12/2005 (CL) - Sainte-Verge 15/03/2005 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 28/12/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Larerannis aurantiaria (Hübner, [1799])
Cryopega aerugaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hibernie messagère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à mars. Chenille sur prunus spinosa, crataegus. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Niort : 07/11/1904 ; 16/11/1907 ; 06/12/1903 ; 20/14/1904 ; 02/12/1907 ; 25/01/1904 ; 20/01/1907 (Gelin).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Echiré, 27/02/1929 (d’Olbreuse).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’hibernie messagère. Femelle aptère. Espèce moins commune que les précédentes. Espèce répandue en Europe jusqu’en Russie, mais absente de la partie la plus septentrionale. En France, distribuée un peu partout jusqu’en moyenne altitude en montagne. Espèce des biotopes chauds et secs et des pentes bien exposées. Espèce univoltine en X-XI. L’œuf hiverne. Chenille sur Prunus, Quercus, Crataegus, Lonicera, Rubus, Berberis.

I. Echiré 27/02/1929 (d’Olbreuse) - Niort 07/11/1904 (HG), 16/11/1907 (HG), 06/12/1903 (HG), 25/01/1904 (HG), 20/12/1904 (HG), 20/01/1907 (HG), 02/12/1907 (HG).

II. Availles-Thouarsais 29/11/1995 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL), 30/10/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 11/11/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cryopega aerugaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hibernie grisâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à mars (Niort, du 13 février au 25 mars). Chenille sur quercus, betulus. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout, ainsi que la forme mélanienne marmorinaria Esp., avec deux bandes noires aux ailes antérieures. Quelques exemplaires d’Anjou sont très rembrunis, et un sujet pris par M. Delahaye à Saint-Barthélemy a les ailes antérieures d’un beau noir et se rapproche de ab. merularia Weym.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie grisâtre. La femelle est aptère et le mâle variable. Dans les régions chaudes d’Europe jusqu’à la Syrie par l’Asie Mineure ; connue du Japon. France : large distribution de l’espèce et fréquente partout. Hôte des zones boisées. Hiverne au stade de chrysalide. Espèce univoltine en I-III. La chenille se développe au printemps sur arbres et arbustes divers : Populus, Salix, Quercus, Betula, Rosa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 01/2007 (Wilding Neil) - La Crèche 07/03/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/11/1970 (NT) - Massais 23/02/2008 (CL) - Moutiers sous Argenton 07/03/1999 (CL) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Sansais 26/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 10/03/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agriopis leucophaearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Hibernie hâtive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à mars (rare en automne, plus commun en mars). Chenille sur quercus, crataegus, prunus spinosa, ulmus. Elle est visible en juin. Répandu et assez commun dans toute la région ; ça et là, v. fuscata Harris, de nuance plus foncée, et sans ligne brune aux ailes postérieures.

Deux-Sèvres : Ab. fuscata, 20/12/1904 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie hâtive. Espèce variable en coloration, mâle proche d’aurantiaria (NT). Espèce présente dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural et au Caucase. En France, partout en zones boisées jusqu’en altitude. C’est une espèce des chênaies et des zones boisées. Espèce univoltine en III-IV. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Fagus, Malus, Rosa, Betula, Quercus, Prunus.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) – Niort 01/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 10/03/2007 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Lomographa distinctata (Herrich-Schäffer, 1839)
Phalène distincte

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril (Niort, du 18 mars au 18 avril). Chenille sur prunus spinosa. Elle est visible en juillet. Répandu partout, et généralement assez commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène distincte. Toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, commune. Cette espèce affectionne les plaines et les coteaux secs et chauds. Espèce univoltine en III-IV. Chrysalide hivernante. Chenille sur Prunus spinosa

I. Répandu partout, et généralement assez commun (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 31/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Boussais 04/04/2008 (CL) - La Crèche 22/04/1982 (NT) - Moutiers sous Argenton 23/05/1996 (CL) - Niort 13/03/1997 (AG), 19/03/2009 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lomographa distinctata (Herrich-Schäffer, 1839)
Alsophila aescularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène du marronnier, Alsophile printanière

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à avril. Chenille sur prunus spinosa, quercus. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Commun à Niort du 20 février au 12 avril (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du marronnier, l’Alsophile printannière. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les prairies, les forêts claires, les bois, les parcs, les jardins, les vergers. La femelle est aptère. Espèce univoltine en II-IV. Chenille sur Prunus, Rosa, Malus, Carpinus, Tilia, Quercus, Acer, Crataegus, Betula.

I. Niort, commun du 20 février au 12 avril (HG).

II. Availles-Thouarsais 31/03/2003 (CL) - Beaussais 03/2007 (Wilding Neil) - La Crèche 04/03/1972 (NT), 04/03/1972 (NT), 08/03/1972 (NT), 08/03/1972 (NT), 27/02/1973 (NT), 28/02/1973 (NT), 09/03/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 12/04/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 27/03/1974 (NT) - Magné 24/03/1970 (NT), 24/03/1970 (NT), 29/03/2003 (AG) - Massais 23/02/2008 (CL) - Niort 28/03/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 13/08/1975 (NT), 01/03/1997 (AG), 11/03/1997 (AG), 28/03/2010 (Rebeyrol Christian) -Saint-Jean de Thouars13/03/2005 (AG) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Sansais 06/07/1970 (NT) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Souvigné 07/03/1980 (NT), 07/03/1981 (NT) - Villiers en Bois 24/03/1974 (NT), 11/03/2003 (AG), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG) 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Alsophila aescularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-16 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille sur Lonicera.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 29/04/2008 (CL) – Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 30/06/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 22/11/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Alucita hexadactyla (Linnaeus, 1758)
Anticlea badiata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie baie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai. Chenille sur rosa, crataegus. Elle est visible en juillet.

Deux-Sèvres : Niort, du 24 mars au 15 avril ; forêt de l’Hermitain : 25/05/1902 ; forêt de Chizé : 02/04/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie baie. Paléarctique. Largement répandue en Europe jusqu’en Asie centrale. Presque partout en France. Fréquente les éboulis, les bords des chemins, les vieux jardins, les lisières des forêts, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en III-V. La Chrysalide hiverne. Chenille sur Rosa, Crataegus.

I. Forêt de Chizé 02/04/1905 (HG) - Forêt de l’Hermitain 25/05/1902 (HG) - Niort du 24/03 au 15/04 (HG).

II. Availles-Thouarsais 31/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Cersay 25/02/1977 (CL) - La Crèche 08/03/1972 (NT), 13/03/1972 (NT), 15/03/1972 (NT), 26/03/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 08/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 07/03/1999 (CL) - Niort 20/03/1999 (AG) - Saint-Jean de Thouars 20/04/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/03/2000 (CL), 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 13/03/1972 (NT), 24/03/1974 (NT), 19/04/1975 (NT), 19/03/1976 (NT), 13/03/1997 (AG), 03/04/1997 (AG), 11/03/2003 (AG), 26/03/2003 (AG), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anticlea badiata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Anticlea derivata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Violette, Cidarie dérivée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai (peut-être une deuxième génération en août). Chenille sur rosa, prunus spinosa, lonicera. Elle est visible en juillet.

Deux-Sèvres : Niort : 05/04/1906 ; forêt de Chizé : 02/04/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie dérivée, la Violette. Paléarctique. Largement répandue en Europe jusqu’en Asie centrale. Espèce présente partout en France. Fréquente les éboulis, les bords des chemins, les jardins, les forêts de feuillus, les bords des champs. Univoltine en IV-V. La chrysalide hiverne. Chenille sur Rosa, Prunus spinosa, Lonicera.

I. Forêt de Chizé 02/04/1905 (HG) - Niort 05/04/1906 (HG).

II. Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Chizé 16/04/1972 (NT) - La Crèche 26/02/1973 (NT) - Niort 20/03/1999 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/04/2010 (AG) - Villiers en Bois 25/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/04/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anticlea derivata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Apocheima hispidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nyssie hispide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, malus, ulmus, fagus. Elle est visible en juin.

  • Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 15/03/1904 ; 25, 31/03/1908 ; 25/03/1909, 2 exemplaires ; 06/04/1909 ; Forêt de l’Hermitain : 29/03/1908 (Gelin).
  • Charente : Jarnac (Delam.).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Assez commun dans toutes les forêts de la région (Chizé, L’Hermitain, la Sésine).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nyssie hispide. Femelle aptère (NT). Répandue dans toute l’Eurasie tempérée jusqu’en Extrême-Orient. En France, un peu partout, mais plus fréquente dans le nord et dans le sud. Espèce affectionnant les forêts de feuillus, les bois mixtes, les steppes arborées et les jardins. Espèce univoltine en III-IV. Chrysalide hivernante. Chenille sur Quercus, Malus, Betula, Ulmus, Prunus.

I. Forêt de l’Hermitain 29/03/1908 (HG) - Peu commun à Niort 15/03/1904 (HG), 25/03/1908 (HG), 31/03/1908 (HG), 2 ex. 25/03/1909 (HG), 06/04/1909 (HG). Assez commun dans toutes les forêts de la région (Chizé, L’Hermitain, la Sésine) (RL 1983).

II. Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) - Boussais 04/04/2008 (CL) - Cersay 16/04/1990 (CL) - La Crèche 16/03/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 07/03/1981 (NT), 26/03/1982 (NT) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 27/04/2008 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL), 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/03/1976 (NT), 13/03/1997 (AG), 10/03/2007 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apocheima hispidaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène velue, Phalène de l’aulne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de janvier à mars (Niort, du 25 janvier au 15 mars). Chenille sur crataegus, prunus spinosa, ulmus, pirus. Elle est visible en juin. Répandu plus ou moins abondamment dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène velue. En Europe, surtout dans les régions septentrionales, occidentales et centrales. France : largement répandue en nombre variable suivant les localités. Habite les grandes forêts à sous-bois de myrtilles, bois de feuillus, marais, parcs et jardins dans les zones urbaines. Occupe les massifs montagneux également. Chrysalide hivernante. Espèce univoltine en II-IV. Chenille sur divers feuillus tels que Salix, Carpinus, Populus, Quercus, Sorbus, Malus, Pirus.

I. Répandu plus ou moins abondamment dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 03/2006 (Wilding Neil) - Bessines 05/03/1983 (NT) - La Crèche 16/02/1972 (NT), 18/02/1972 (NT), 08/03/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 26/08/1970 (NT), 23/07/1974 (NT), 13/08/1980 (NT), 16/07/1982 (NT), 30/08/1983 (NT) - Massais 23/02/2008 (CL) - Niort 20/03/1963 (MG), 17/07/1971 (NT), 14/08/1982 (NT) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Souvigné 07/02/1981 (NT) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 17/09/1982 (NT), 27/02/1998 (AG), 18/03/2010 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phigalia pilosaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Archiearis notha (Hübner, 1803)
Illégitime

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Illégitime. Paléarctique. Toute l’Europe. En France, partie nord, le Centre, le massif alpin, les Pyrénées-Orientales et l’Ouest. Fréquente les forêts humides, les bords des cours d’eau. Espèce univoltine en III-IV. Chrysalide hivernante. Chenille sur Betula, Populus tremula.

I. Forêt de l’Hermitain, 1 ex. 03/1885 (HG), 1 ex. 29/03/1908 (DL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Archiearis notha (Hübner, 1803)
Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Lambda, Gamma

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de janvier à décembre en deux ou trois générations. Chenille très polyphage, vit sur vicia sepium, rumex, sonchus, galium, urtica, etc. Répandu et extrêmement commun partout. Un bel exemplaire très mélanique, pris à Royan le 01/08/1905, a les lignes des ailes antérieures écrites en brun, l’angle externe de ces mêmes ailes et l’angle anal des inférieures marqués d’une large tache brune. On peut l’appeler brunnescens (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Gamma, le Lambda. Eurasiatique. Europe : espèce très répandue et commune. En France, en quantité variable suivant l’endroit, cette migratrice est commune. Occupe les milieux les plus divers jusqu’en altitude. Espèce bivoltine en IV-VII (arrivée d’immigrants) puis en VII-IX (avec émigration vers le sud). Chenille polyphage en IX-V puis en VI-VIII.

I. Répandu et extrêmement commun partout (G&L 1912). Amuré, en juillet (DL).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Cersay 10/06/1975 (CL) - Chizé 17/09/1982 (NT) - Fressines 17/06/2006 (AG), 08/08/2006 (AG), 12/07/1971 (NT), 12/05/1982 (NT), La Mothe Saint-Héray 26/06/1973 (NT), 13/08/1980 (NT) - Magné 15/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Niort 04/08/1956 (MG), 12/07/1969 (NT), 22/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT), 10/09/1969 (NT), 31/08/1976 (NT), 22/08/1980 (NT), 05/08/1982 (NT), 22/08/1982 (NT), 29/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 15/09/1982 (NT), 26/09/1983 (NT), 05/08/1989 (AG), 17/07/1991 (AG), 23/06/1993 (AG), 01/08/1996 (AG), 15/06/1997 (AG), 30/04/2006 (AG), 07/05/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 05/08/2007 (AG), 11/05/2009 (Rebeyrol Christian), 15/08/2010 (AG), 25/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 17/08/1982 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 11/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Phalène du Bouleau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet (Niort, 15 mai - 22 juillet). Chenille sur quercus, rubus, prunus spinosa, crataegus, salix. Elle est visible en octobre. Répandu et commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du bouleau. Largement répandue à travers l’Europe jusqu’en Scandinavie centrale et en Finlande méridionale. En France, commune dans les zones boisées de plaine comme d’altitude (feuillus mélangés). Les formes mélanisantes sont assez rares mais peuvent se trouver dans d’autres milieux que les milieux urbains (NT). Chrysalide hivernante. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille sur divers feuillus ; Salix, Betula, Carpinus, Alnus, Fagus, Sorbus, Prunus, Cornus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Chizé 06/07/1970 (NT), 30/05/1981 (NT) - Etusson 20/09/1985 (CL) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 24/06/1989 (NT), 24/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/03/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 26/06/1970 (NT), 23/07/1974 (NT) - Magné 19/06/1969 (NT), 22/07/1969 (NT) - Mauzé-Thouarsais 06/07/1997 (CL), 17/07/2002 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Niort 29/04/1957 (NT), 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 08/06/1982 (NT), 09/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 05/05/1987 (MG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 06/04/1987 (CL), 15/04/1988 (CL) - Sainte-Blandine 24/06/1967 (NT) - Sansais 26/07/1990 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL) - Souvigné 15/07/1959 (MG) - Villiers en Bois 04/07/1970 (NT), 13/03/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 21/07/2001 (AG), 15/03/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Biston marbré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai (Niort, du 3 mars au 5 mai). Chenille sur quercus, ulmus, tilia, etc. Elle est visible en septembre. Espèce répandue et commune dans toute la zone. La v. terrarius Weym. (ailes antérieures gris brun presque uniforme, presque dépourvues de stries blanches) est un peu plus rare que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Marbrée. Espèce variable (NT). Espèce répartie à travers toute l’Europe, puis en Asie jusqu’en Extrême-Orient. France : présente partout, mais un peu moins commune au sud. Affectionne les bois clairs, les prairies humides, les grands parcs et jardins. Chrysalide hivernante. Espèce univoltine en III-IV. Chenille sur diverses essences de feuillus : Populus, Salix, Quercus, Ribes, Acer, Lonicera.

I. Espèce répandue et commune dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 15/03/1993 (CL) - Beaussais 03/2008 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Chizé 01/07/1973 (NT), 12/04/1980 (NT), 11/04/1981 (NT) - La Crèche 09/03/1972 (NT), 14/03/1972 (NT), 18/03/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 23/03/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 27/03/1974 (NT), 26/03/1982 (NT) - Mauzé-Thouarsais 13/03/1999 (CL) - Niort 07/05/1956 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 06/04/1987 (CL), 12/03/2000 (CL) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 17/04/1969 (NT), 12/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 26/03/1975 (NT), 11/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Brun des pélargoniums

Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Brun des pélargoniums. Originaire d’Afrique du sud, introduit avec les Pelargonium dans le sud-ouest de l’Europe vers 1992 où il a colonisé la péninsule Ibérique, le sud de la France et l’Italie. Parfois rencontré au nord (région Parisienne, sud de l’Angleterre, Belgique, Pays-Bas). Fréquente les jardins, parcs et habitats fleuris variés. Peut se rencontrer tout au long de l’année mais semble en plus grand nombre à partir du mois de septembre. Remonte jusque dans le Maine et Loire. Pond dans le calice des fleurs de Géranium, Pélargonium.

II. Châtillon sur Thouet 07/2005 (Berthomé Jean-François) - La Crèche 21/08/2011 (NT), 29/09/2011 (NT), 30/09/2011 (NT) – Niort 11/04/2007 (AG), 21/09/2008 (AG), 28/09/2008 (AG), 13/09/2009 (AG), 08/09/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Hespérie de la Passe-rose, Hespérie de l’Alcée, Grisette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Côteaux boisés, clairières, lieux secs et ensoleillés. La chenille vit dans la feuille enroulée des malva et des althaea. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du Marrube. Répandue en Europe centrale et du sud. Partout en France. L’imago est visible en V-IX, en deux générations. Clairières des bois, friches, jardins. Chenille sur Stachys germanica, Marrubium, en IV.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 23/04/2001 (CL), 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Bressuire 27/08/2009 (Séchet Vanina) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) – Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 18/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 08/07/1947 (MG) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Magné 05/06/1971 (NT) - Niort 24/09/1947 (MG), 03/05/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 31/08/1974 (NT), 10/07/1976 (NT), 20/08/1976 (NT), 25/08/1982 (NT), 01/09/1982 (NT), 13/09/2006 (AG) - Saint-Maxire 16/08/1959 (MG) - Saint-Symphorien 18/05/1980 (NT) - Sainte-Ouenne 30/07/2010 (Debordes Laurent) - Villiers en Bois 29/08/1947 (MG), 30/05/1948 (MG), 14/04/1958 (MG) – Voultegon 16/07/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Azuré des nerpruns

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Vergers, bois taillis. Se pose sur le feuillage des arbres. Chenille sur Cornus sanguinea, rhamnus, robinia, hedera, erica. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout. Est en général plus petit au printemps qu’en été et la femelle a les bordures noires bien plus étroites. Un exemplaire d’argiolus, pris par M. Chabot aux environs de Vannes "a le bleu des ailes dépourvu de la teinte violacée ordinaire, et rappelant plutôt celui de melanops" (de Joan.). Une femelle de cette nuance, prise à Angers, le 14/06/1911 par M. Delahaye, et désignée par lui sous le nom de caerulo-cana, a les points marginaux des ailes postérieures réduits à de petits traits. Même forme prise à Niort le 13/05/1911 (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Azuré des nerpruns. Espèce répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les clairières et lisières des forêts, les landes arbustives, les jardins. Période de vol : III-IX en plusieurs générations. Chenille sur Melilotus alba, Lythrum salicaria, Calluna vulgaris, Cornus sanguinea.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (AG) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 28/07/2011 (Séchet Vanina) - Chanteloup 28/05/2005 (Bonnet Stéphane), 22/04/2010 (Rolland Ludovic) – Cherveux 30/04/2011 (Debordes Laurent) - Combrand 14/06/2006 (AG) – Genneton 22/08/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 27/04/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1959 (MG), 11/06/1969 (MG) - Marnes 25/06/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 18/04/2009 (CL) - Ménigoute 20/06/2000 (AG) – Missé 30/05/2010 (Meyer Daniel) - Niort 04/08/1955 (MG), 06/08/1955 (MG), 10/08/1956 (MG), 12/08/1959 (MG), 28/07/1971 (MG), 22/07/1975 (NT), 21/08/1976 (NT), 04/09/1977 (NT), 31/05/1978 (NT), 17/08/1980 (NT), 24/08/1980 (NT), 15/08/2004 (AG), 21/07/2009 (AG) - Noireterre 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Secondigny 27/05/1979 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Villiers en Bois 03/07/1948 (MG), 19/07/1948 (MG), 16/07/1960 (MG), 03/05/1970 (NT), 24/05/1970 (NT), 27/07/1994 (CL), 26/04/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Celastrina argiolus (Linnaeus, 1758)
Cerastis rubricosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle rubiconde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur galium, polygonum et autres plantes basses. Elle est visible en juin et juillet.

Deux-Sèvres : Commun à Niort. L’ab. rufa Hw. est presque aussi commune que le type (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).

Charente : Jarnac (Delam.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle rubiconde. Eurasiatique. Largement répandue en Europe et en Asie tempérée. En France, présente un peu partout sauf sur le littoral méditerranéen. Affectionne les lisières des bois et les landes humides. Espèce univoltine en II-IV. Chenille polyphage sur Galium, Fragaria, Rumex, Plantago, Taraxacum, en V-VI.

I. Commun à Niort (HG).

II. Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Chizé 19/04/1971 (NT), 15/03/1972 (NT) - La Crèche 09/03/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT) - Saint-Jean de Thouars 20/04/2010 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 08/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 07/05/1971 (NT), 13/03/1972 (NT), 17/03/1972 (NT), 27/02/1998 (AG), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2009 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cerastis rubricosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cerura vinula (Linnaeus, 1758)
Queue fourchue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juin à octobre en deux générations. Sans doute quelques exemplaires hivernent et reparaissent au printemps. Chenille sur salix, populus, alni. Elle est visible en juin puis en septembre.


Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 12/03/1905 ; 08/04/1907 ; 07/05/1904 ; 10/06/1907 (Gelin).

Charente-Maritime : Saintes, 05/05/1908 ; 08/07/1907 ; 20/09/1907 ; 15/06/1907 (Gelin). Assez commun à Rochefort, avril (Delav.). Assez rare à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Grande queue fourchue. Eurasiatique. Du nord de la zone méditerranéenne jusqu’en Chine en passant par l’Europe tempérée. Partout en France jusqu’à 2500 m d’altitude. Fréquente les milieux plutôt humides. Espèce univoltine en IV-VIII. Chenille sur Salix, Populus.

I. Niort 07/05/1904 (HG), 12/03/1905 (HG), 08/04/1907 (HG), 10/06/1907 (HG).

II. Beaussais 06/2001 (Wilding Neil) - Cersay 16/05/1974 (CL) - La Mothe Saint-Héray 14/06/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cerura vinula (Linnaeus, 1758)
Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias des genêts

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Chesias des genêts. Répandue dans toute l’Europe jusqu’aux Balkans. En France, largement répandue. Fréquente les landes à genêts, les forêts claires. Espèce univoltine en IX-X. Hiverne au stade de l’œuf. Chenille sur Genista, Sarothamnus.

I. Niort 09/11/1903 (HG), 13/11/1903 (HG), 15ex. 09/11/1905 (HG), 26/10/1906 (HG), 30/10/1906 (HG), 04/11/1907 (HG) - Chenilles à Saint-Georges de Noisné (DL).

II. Mauzé-Thouarsais 30/10/2006 (CL) - Missé 02/08/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 26/11/1995 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/05/1997 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chesias legatella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chesias rufata (Fabricius, 1775)
Rousse, Chésias oblique

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rousse, la Chésias oblique. Europe centrale et méridionale jusqu’en Asie Mineure. En France, un peu partout. Fréquente les landes, les coteaux, les bords des champs. Espèce univoltine en III-VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Genista, Cytisus, Sarothamnus.

I. Forêts de Gâtine, de l’Hermitain et de La Chapelle Bâton (RL 1983) - Rare à Niort 29/03/1905 (HG), 08/04/1907 (HG).

II. Aiffres 18/03/2012 (AG) – Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 18/10/1970 (NT), 23/06/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 02/08/2005 (CL) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 07/03/1997 (CL), 23/04/2006 (CL) - Sansais 26/05/1980 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chesias rufata (Fabricius, 1775)
Actinotia hyperici (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle du millepertuis

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du millepertuis. Ouest-paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France mais plus fréquente dans le Nord. Clairières et prairies. Espèce bivoltine en III-V puis en VII-VIII. Chenille sur espèces de Hypericum, en VII-X.

I. Niort 05/05/1904 (HG), 07/05/1904 (HG), 15/04/1905 (HG), 16/05/1905 (HG), 26/05/1906 (HG).

II. Cersay 16/07/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1989 (CL) - Niort 18/05/1982 (NT), 10/07/1982 (NT), 12/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Actinotia hyperici (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chloroclysta siterata (Hufnagel, 1767)
Cidarie à bandes vertes

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie à bandes vertes. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’au Caucase, puis en Asie Mineure. En France, espèce largement répandue. Fréquente les jardins, les vergers, les forêts mixtes, les friches. Espèce bivoltine en VIII-IX, hiverne puis réapparaît en III-V. Chenille sur Quercus, Sorbus, Rosa, Acer, Prunus, Salix, Populus.

I. Niort : 13/11/1903 (HG), 07/11/1904 (HG), 03/11/1905 (HG), 20/10/1907 (HG), 25/10/1907 (HG), 29/10/1907 (HG) 30/10/1908 (HG).

II. Boussais 25/09/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - La Crèche 15/03/1972 (NT) - Marigny 26/02/1994 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/10/2006 (CL), 30/10/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 16/03/1996 (CL), 11/11/2007 (CL) - Secondigny 10/10/2008 (CL) - Villiers en Bois 26/09/1970 (NT), 05/05/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/04/1975 (NT), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chloroclysta siterata (Hufnagel, 1767)
Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Boarmie des lichens

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur lichens des murs et des arbres. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout mais en plus ou moins grande abondance. Les exemplaires de la deuxième génération sont plus petits.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie des lichens. Europe : largement répartie jusqu’en Russie dont le Caucase. France centrale et septentrionale ainsi que dans les Alpes du sud et en Corse. Affectionne les forêts de feuillus jusqu’en moyenne altitude (1000 m). Espèce en voie de régression en de nombreuses régions. Espèce bivoltine en V-VIII. Imagos de la seconde génération plus petits et plus colorés. Chenille hivernante se nourissant sur lichens de feuillus dont Quercus, Populus, Ulmus.

I. Répandu partout mais en plus ou moins grande abondance (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) – Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 04/06/2008 (CL), 27/06/2008 (CL), 28/06/2008 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Crèche 27/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT), 11/07/1975 (NT) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1973 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 19/08/2010 (AG) - Marnes 18/06/2005 (CL), 02/08/2005 (CL), 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/08/1998 (CL), 06/09/1999 (CL), 26/08/2001 (CL), 21/08/2004 (CL), 04/06/2006 (CL), 20/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL), 15/09/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 31/05/1957 (MG), 20/05/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 30/07/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 09/04/1971 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Souvigné 13/09/1980 (NT), 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 23/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 24/03/1974 (NT), 04/04/1981 (NT), 17/09/1982 (NT), 09/09/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Clossiana dia (Linnaeus, 1767)
Petite violette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations, parfois une troisième en septembre et octobre. Clairières de tous les bois. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite violette. Répandue en Europe tempérée. En France, répandue partout sauf dans le nord et le nord-ouest. Fréquente les prairies herbeuses, les landes ouvertes et les clairières de forêt. Très abondante certaines années en Forêt de Chizé dans les allées forestières (AG). Espèce bivoltine ou trivoltine en III-IX. Chenille sur Viola.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Assais les Jumeaux 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 14/04/2002 (CL), 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 10/06/1975 (CL), 08/05/2005 (CL) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Cirières 07/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Etusson 26/03/1989 (CL) - Le Chillou 01/06/2001 (CL) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 11/04/1948 (MG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Loup Lamairé 21/06/2009 (CL) - Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 12/05/1927 (MG), 03/07/1948 (MG), 14/04/1957 (MG), 08/04/1961 (MG), 15/08/1970 (NT), 30/06/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clossiana dia (Linnaeus, 1767)
Colias alfacariensis (Ribbe, 1905)
Fluoré

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

A l’époque de la rédaction du Catalogue, la distinction n’avait pas encore été faite entre C. australis et C. hyale. On le trouve surtout dans les chaumes et les bois secs du sud des Deux-Sèvres et dans les Charentes.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Répandue dans le sud et le centre de l’Europe. En France, assez répandue sauf en Bretagne et dans les Landes. L’imago est visible en III-X. Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalia. Chenille sur Hippocrepis comosa.

I. A l’époque de la rédaction du Catalogue, la distinction n’avait pas encore été faite entre C. alfacariensis et C. hyale. On le trouve surtout dans les chaumes et les bois secs du sud des Deux-Sèvres et dans les Charentes (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/09/1970 (MG), 03/05/1971 (MG), 28/07/1971 (MG), 31/08/1972 (NT), 21/09/1976 (NT), 20/09/1981 (NT) - Villiers en Bois 19/09/1948 (MG), 28/07/1955 (MG), 15/09/1955 (MG), 15/09/1955 (MG), 28/07/1956 (MG) - Voultegon 30/07/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.


Généralités : Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalias. Les observations de cette rubrique ne sont donc que des propositions.




lire la suite de l'article : Colias alfacariensis (Ribbe, 1905)
Colocasia coryli (Linnaeus, 1758)
Noctuelle du coudrier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis en juillet en deux générations (Niort : 31 mars ; 22 mai ; 30 juin ; 18 juillet). Chenille sur quercus, fagus, salix, corylus, etc. Elle est visible de juin à septembre. Coryli est répandu et assez commun dans toute la région. Varie par l’intensité et la largeur de la bande brune qui traverse l’aile antérieure.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du coudrier, la Noctuelle du noisetier. Eurasiatique. Europe centrale et septentrionale ; vers l’est jusqu’en Asie tempérée occidentale. En France, partout et commun. Elle habite les haies, les bois clairs et collines ; en région méditerranéenne elle se cantonne aux milieux frais de moyenne montagne. On rencontre pendant la journée ce papillon sur les troncs et les branches (NT). Espèce bivoltine en III-VI puis en VII-IX. Chenille sur diverses essences, Salix, Quercus, Betula, Corylus, Acer, Alnus …

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 31/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Chizé 24/04/1969 (NT), 26/04/1969 (NT), 24/05/1969 (NT), 18/07/1970 (NT), 14/04/1971 (NT), 11/04/1981 (NT), 11/05/1981 (NT), 17/05/1985 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1969 (NT), 02/05/1970 (NT), 17/07/1980 (NT), 26/03/1982 (NT), 30/04/1982 (NT), 15/04/1983 (NT) - Niort 19/04/1971 (NT), 02/04/1997 (AG), 27/06/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1985 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Secondigny 12/05/1998 (CL), 22/04/2004 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 05/05/1971 (NT), 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colocasia coryli (Linnaeus, 1758)
Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Cidarie pointillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie pointillée. Répartition discontinue en Europe. En France, c’est une espèce discrète et localisée. Fréquente les steppes, les friches sèches, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en II-IV. La chrysalide ou l’imago hivernent. Chenille sur Galium.

I. Niort 29/02/1907 (HG). Espèce commune (RL 1983).

II. Villiers en Bois 27/02/1998 (AG), 11/03/2003 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Conistra ligula (Esper, 1791)
Orrhidie ligulée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de septembre à octobre, hiverne et reparaît en février mars. Chenille sur Prunus spinosa, puis sur plantes basses, en juin. Paraît répandu dans toute la région, mais en général peu commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orrhidie ligulée. Eurasiatique. Europe non septentrionale. En France, on la rencontre un peu partout, bien qu’elle soit plus répandue dans la moitié Sud. L’adulte est souvent confondue avec C. vaccinii, ces deux espèces proches possédant un grande variation de couleurs. On peut généralement la distinguer à l’apex de ses ailes antérieures légèrement falqué. À tendance plus thermophile, C. ligula affectionne les milieux boisés, clairs et secs. La chenille est polyphage. Période de vol : IX-IV. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vol de nouveau au printemps. Chenille sur Prunus, Acer, Salix, Tilia, Clematis.

I. Paraît répandu dans la région mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Fressines 15/03/2009 (AG) - Niort 20/10/2008 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra ligula (Esper, 1791)
Conistra rubiginea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tigrée, Orrhodie tigrée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tigrée, l’Orrhodie tigrée. Eurasiatique. Elle habite une grande partie de l’Europe, hormis l’extrême Nord, le nord de la Grande-Bretagne et le sud de l’Espagne. En France, un peu partout. Elle fréquente les zones boisées à forêts mixtes. Espèce univoltine en XI-V (hiverne et reparaît au printemps). Chenille sur plusieurs feuillus : Quercus, Salix, Prunus, Rosa, Rubus.

I. Commun dans le sud des Deux-Sèvres (RL 1999).

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil), 04/2005 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra rubiginea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Isolée, Noctuelle silène, Orrhodie grise

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Isolée, la Noctuelle silène, l’Orrhodie grise. Europe : en grande partie. En France, très largement répandue. Fréquente tous types de milieux. Espèce univoltine en IX-IV (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille sur Plantago, Quercus, Salix, Ulmus.

I. Commun à Niort du 26/11 au 29/03 (HG).

II. Beaussais 03/2005 (Wilding Neil) - Niort 01/03/1997 (AG), 11/01/1998 (AG), 27/02/1998 (AG) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Conistra staudingeri (Graslin, 1863)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle des abbés. Atlanto-méditerranéenne. Europe : péninsule Ibérique, France, Suisse et Italie. Fréquente les milieux forestiers. Espèce univoltine en X-V (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille polyphage dont Taraxacum.

II. Villiers en Bois 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra staudingeri (Graslin, 1863)
Conistra vaccinii (Linnaeus, 1761)
Robuste

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Robuste, la Conistre polie, l’Orrhodie de l’airelle. Eurasiatique. Elle occupe l’Europe tempérée, mais est absente de la partie septentrionale et de la moitié sud de la péninsule Ibérique. En France, elle est largement répandue. On la rencontre toujours associée aux milieux forestiers mixtes, y compris dans les zones urbaines. Ses variations chromatiques sont très importantes et son identification n’est pas toujours aisée. Période de vol : X-IV. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. Chenille sur Betula, Quercus, Salix, Ribes, Rubus, Malus, Sorbus, Prunus, Vaccinium myrtillus.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Chizé 17/04/1982 (NT), 10/06/1983 (CL) - La Crèche 18/04/1971 (NT), 08/03/1973 (NT), 01/07/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/11/1970 (NT), 23/03/1973 (NT), 10/06/1974 (NT), 05/06/1981 (NT), 05/06/1981 (NT), 26/10/1995 (CL) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/03/1999 (CL), 04/04/2000 (CL) - Niort 09/03/1981 (NT), 08/06/1982 (NT), 08/03/1997 (AG), 02/04/1997 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 26/09/1970 (NT), 07/04/1971 (NT),13/04/1971 (NT), 11/10/1971 (NT), 13/03/1972 (NT), 13/03/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 15/10/2000 (AG), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Conistra vaccinii (Linnaeus, 1761)
Cydia molesta (Busck, 1916)
Tordeuse orientale du pêcher

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 11-14 mm. La Tordeuse orientale du pêcher. Espèce cosmopolite bien répandue en Europe, surtout méridionale. En France, surtout méditerranéenne et atlantique. Période de vol : III-X. Chenille sur Persica, Prunus, Armeniaca, Cydonia, Pirus, Malus, Cerasus. S’attaque à la production fruitière dans le Midi.

II. Niort 15/06/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cydia molesta (Busck, 1916)
Cydia pomonella (Linnaeus, 1758)
Carpocapse des pommes

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-22 mm. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France, y compris en Corse. Période de vol : VII-VIII. Chenille sur les fruits de Malus, Pirus, Cydonia, Persica, Prunus, Amygdalus, Cerasus, Juglans, Citrus, Nèfles du Japon, Sorbus, Castanea. Très souvent nuisible aux vergers.

I. Répandu et très commun partout (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Niort 11/07/1969 (MG) - Villiers en Bois 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cydia pomonella (Linnaeus, 1758)
Cydia succedana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 13 mm. Toute l’Europe et toute la France, y compris en Corse. Période de vol : IV-IX. Chenille sur Genista, Cytisus, Dorycnium, Ulex, Sarothamnus, Lotus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Thouars 27/08/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cydia succedana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Depressaria chaerophylli (Zeller, 1839)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Largement répandue en Europe. Chenille sur Chaerophyllum aureum, Chaerophyllum bulbosum.

I. L’Hermitain, 29/03/1908 - Niort 02/07/1902 (HG), 10/11/1903 (HG), 17/12/1903 (HG), 08/07/1906 (HG), 22/02/1908 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Depressaria chaerophylli (Zeller, 1839)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Ecaille mendiante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Chenille sur rumea, plantago, souchus, taraxacum, urtica, etc. Elle est visible en août. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille mendiante. Eurasiatique. En Europe : s’étend de l’Espagne à l’Asie Mineure. En France, répandue partout mais non signalée de Corse. Fréquente presque tous types de milieux, les jardins et les zones urbanisées également, jusqu’à 2000m d’altitude. Elle est attirée par les lumières en deuxième partie de la nuit. Le dimorphisme sexuel est accusé. Espèce univoltine en III-VI. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912). Très commun dans les forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Champdeniers 22/03/1948 (MG) - Hanc 20/06/2010 (chenille) (Conort Nadège) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 05/07/2007 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Niort 20/04/1947 (MG), 06/03/1949 (MG), 09/03/1949 (MG), 12/03/1949 (MG), 15/03/1958 (MG), 19/03/1958 (MG), 06/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 30/04/2006 (AG), 01/05/2006 (AG), 04/04/2009 (AG), 23/04/2009 (AG), 23/05/2010 (AG) - Saint-Maixent l’Ecole 12/05/1982 (NT) - Saint-Pierre à Champ 26/05/1992 (CL) - Villiers en Bois 23/05/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Diarsia brunnea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Point noir

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur rubus, lonicera, primula etc. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Niort, 1 exemplaire le 12/07/1901 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Assez commun à Souché avant la mise en place de l’éclairage public.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui était assez commune mais qui semble se raréfier.




lire la suite de l'article : Diarsia brunnea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Discestra pugnax (Hübner, 1824)
Hadène de l’Anarrhine
Lotus, Hippocrepis.
Observations récentes :
Observation de Charles Geneviève - Saint-Vaize (17) - 23/08/2017 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 21/07/2015 Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 05/09/2014 Observation de Lavoué Bruno - Saint-Georges d’Oléron (17) - 25/06/2006

lire la suite de l'article : Discestra pugnax (Hübner, 1824)
Diurnea fagella (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-29 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : III-V. Chenille sur Salix, Fagus, Quercus, Carpinus, Prunus, Populus, Corylus, Typha, Acer, Rubus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Chizé 19/03/1976 (MG) - La Crèche 17/03/1972 (NT), 04/04/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT) - Niort 30/06/1969 (MG), 11/03/1981 (MG), 22/03/2009 (AG) - Villiers en Bois 11/03/2003 (AG), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diurnea fagella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Dyspessa ulula (Borkhausen, 1790)
Petite marbrure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à juillet en deux générations. La chenille vit dans les gousses d’ail.

  • Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 02/04/1904 ; 15/05/1909 ; 12/06/1906 ; 17/07/1903 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Peu commun à Dompierre (Vigé) ; Saintes : 01/07/1908 (Gelin) ; Martrou : 04/06/1873 (Delav.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite marbrure, le Cossus marbré. Méditerranéo-asiatique. Europe méditerranéenne. Moitié sud de la France. Fréquente les sols arides. L’imago est visible en III-V puis en VI-VII en deux générations. La chenille vit dans les gousses d’ail, les poireaux.

I. Assez commun à Niort : 02/04/1904 (HG), 15/05/1909 (HG), 12/06/1906 (HG), 17/07/1903 (HG) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Massais 21/06/1986 (CL) - Mauzé-Thouarsais 28/07/1997 (CL), 02/06/1998 (CL), 12/06/1999 (CL), 20/06/2006 (CL), 05/07/2008 (CL) - Niort 06/06/1948 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dyspessa ulula (Borkhausen, 1790)
Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie crépusculaire, Bi-ondulée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juin à juillet en deux générations. Chenille sur fagus, betulus, salix, populus, quercus, etc. Elle est visible en septembre.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire en Forêt de Chizé ; 30/03/1910 (Gelin) ; 1 exemplaire marais d’Amuré : 29/05/1911 (Lacroix).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré, 04/07/1913 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie crépusculaire. Espèce très voisine de E. bistortata, certains auteurs les mettent en synonymie. Europe : largement répandue. En France, souvent très commune jusqu’à 1600 m d’altitude. En zone boisée de feuillus. Espèce bivoltine en III-V puis en VII-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Rosa, Rubus, Daucus, Artemisia, Berberis…

I. - Marais d’Amuré 1 ex. 29/05/1911 (Lacroix), Amuré 04/07/1913 (HG) - Forêt de Chizé 1 ex. 30/03/1910 (HG).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL), 04/04/2008 (CL) - Chizé 11/06/1981 (NT) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Crèche 01/03/1972 (NT), 06/04/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1970 (NT), 17/03/1972 (NT), 22/03/1973 (NT), 27/03/1974 (NT), 11/07/1975 (NT), 16/07/1982 (NT), 01/07/1983 (NT), 27/06/1990 (CL), 27/05/1992 (CL) - Magné 26/05/1970 (NT) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 02/05/1956 (MG), 05/07/1970 (NT), 02/04/1997 (AG), 13/06/1999 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/07/1996 (CL), 20/04/1998 (CL), 12/03/2000 (CL), 13/09/2000 (CL), 21/08/2001 (CL) - Sansais 03/05/1970 (NT) - Secondigny 12/05/1998 (CL), 04/06/2000 (CL), 20/07/2007 (CL), 04/06/2008 (CL), 10/09/2008 (CL), 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 01/05/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 12/05/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/04/1975 (NT), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Electrophaes corylata (Thunberg, 1792)
Cidarie rompue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur tilia, betula, quercus, corylus, etc. Elle est visible en octobre.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Vouhé, 31/05/1909 (Lacroix).


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble localisée mais assez commune dans ses stations.




lire la suite de l'article : Electrophaes corylata (Thunberg, 1792)
Ematheudes punctella (Treitschke, 1833)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

II. Magné 23/03/2003 (AG) - Secondigny 30/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ematheudes punctella (Treitschke, 1833)
Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore commun

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-27 mm. L’imago est visible tout au long de l’année. Chenille sur Convolvulacées.

I. Commun partout et toute l’année (G&L 1912).

II. Beaussais 07/1998 (Wilding Neil) - Cersay 22/07/2010 (CL) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 13/06/1969 (MG), 12/08/1969 (MG), 19/08/1969 (MG), 15/08/2001 (AG), 01/05/2006 (AG), 03/06/2006 (AG), 07/07/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 24/11/2009 (AG) - Rom 24/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 30/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Endromis versicolora (Linnaeus, 1758)
Versicolore

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Parfois en octobre. Les femelles se tiennent le plus souvent posées sur l’extrémité des branches de bouleaux, les mâles les cherchent en volant, tard dans l’après-midi (Spuler). Chenille sur betula, puis sur alnus, salix, carpinus, corylus ; "polyphage sur les arbres" Frionnet. Elle est visible en juillet.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Signalé par Houmeau en 1972, qui en avait pris 4 exemplaires le 31 mars en forêt de Chizé. Pris ensuite tous les ans en forêt de Chizé, de l’Hermitain, Autun. Il n’y a pas de bouleau en forêt de Chizé. La ponte semble s’effectuer sur le hêtre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx versicolore. Eurasiatique. Largement répandue en Europe. Largement répandue en France. L’espèce reste très localisée. L’imago est visible en III-IV, parfois en X. Les femelles se tiennent le plus souvent posées sur l’extrémité des branches de bouleaux, les mâles les cherchent en volant, tard dans l’après-midi (Spuler). Espèce rare en Deux-Sèvres que Robert Levesque signalait comme devant être protégée (AG). Chenille sur Betula, puis sur Alnus, Salix, Carpinus, Corylus, en VII.

I. Signalé par Houmeau qui en avait pris 4 ex. le 31/06/1972 en forêt de Chizé. Pris ensuite tous les ans en forêt de Chizé, de l’Hermitain, Autun (RL 1983).

II. Chizé 15/03/1968 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/03/1971 (NT), 23/03/1973 (NT), 24/03/1974 (NT), 23/02/1980 (NT) - Villiers en Bois 31/03/1971 (NT), 09/03/1978 (NT), 20/02/1979 (NT), 30/03/1987 (NT), 15/03/2012 (AG et NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Endromis versicolora (Linnaeus, 1758)
Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Hibernie défeuillante, Phalène défeuillante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de novembre à décembre. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en juin. Répandu et commun partout. L’aberration obscurata Stgr., avec le fond des ailes antérieures d’un brun ocracé presque uniforme, a été prise dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hibernie défeuillante. La femelle est aptère et le mâle très variable. Europe : espèce répandue dans toute l’Europe. En France : presque partout et généralement commune dans son milieu. On la rencontre dans les bois de feuillus mélangés pourvu qu’ils soient frais et humides, les jardins abandonnés, les bocages et aussi en milieu urbain. Hiverne au stade d’œuf. Espèce univoltine en X-XII. Chenille sur Quercus, Fagus, Alnus, Salix, Carpinus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Crèche 17/02/1971 (NT), 18/02/1972 (NT), 13/03/1972 (NT), 14/03/1972 (NT), 20/02/1973 (NT), 28/02/1973 (NT), 21/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 19/11/1995 (CL), 19/12/1995 (CL) - Niort 07/12/1956 (NT), 11/11/2007 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 11/12/2005 (CL) - Villiers en Bois 11/12/1971 (NT), 28/12/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Erannis defoliaria (Clerck, 1759)
Dyseriocrania subpurpurella (Haworth, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure 10-14 mm. Les ailes sont de couleur or avec du bleu violacé. Le papillon se rencontre de jour mais est également attiré par la lumière. L’imago est visible en IV-VI. L’adulte se rencontre dans les forêts de feuillus mais également sur les coteaux arides autours de Genista et Asphodelus. La chenille se nourrit en creusant une mine vésiculeuse dans les feuilles. Elle se trouve presque toujours près du bord de la feuille. La larve est blanche, allongée, avec une tête brun clair. Il arrive que plusieurs mines fusionnent. Les larves quittent la mine pour se chrysalider. Les mines sont visibles pendant le mois de mai. Chenille sur Fagus, Quercus, Corylus.

II. Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Reffannes 08/04/2011 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dyseriocrania subpurpurella (Haworth, 1828)
Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Laineuse du cerisier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à avril puis de septembre à octobre en deux générations. Chenille sur crataegus, prunus spinosa, salix, betula etc. Elle est visible en juin. Le papillon n’éclôt parfois qu’après deux ans de nymphose. La chenille est abondante sur les haies, dans toute la région, pendant l’été. Quelques papillons éclosent en septembre octobre, mais beaucoup de chysalides hivernent et éclosent entre février et avril ; d’autres enfin n’éclosent qu’au bout de deux ans.

Deux-Sèvres : Des chenilles nombreuses recueillies à Saint-Symphorien et Frontenay le 21/05/1905, des papillons sont éclos du 20 février au 06 mars 1906 ; Niort, 05/03/1908 ; 31/03/1908 ; 25/03/1909 (5 ex.) (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Laineuse du cerisier. L’imago est visible en II-IV puis IX-XII en deux générations. Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Répandue partout en France, mais localisée et rare à l’état adulte. Bois de feuillus, forêts claires, vergers, haies. Chenille sur Crataegus, Prunus spinosa, Salix, Betula etc, en IV-VI.

I. La chenille est abondante sur les haies, dans toute la région, pendant l’été (G&L 1912). Des chenilles nombreuses recueillies à Saint-Symphorien et Frontenay le 21/05/1905 (HG), des papillons sont éclos du 20 /02 au 06/03 1906 - Niort, 05/03/1908 (HG) - 31/03/1908 (HG) - 5 ex. 25/03/1909 (HG).

II. Cersay 20/03/1987 (CL) - Chauray 15/03/1993 (chenilles) (AG) - Chizé 20/11/1973 (NT) - Genneton 26/06/2010 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 12/12/1971 (NT), 23/11/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 30/04/1982 (NT) - Niort 11/02/1956 (NT), 06/03/1957 (NT), 12/03/1965 (NT), 08/04/1965 (NT), 10/04/1965 (NT), 04/03/1982 (NT), 03/03/1983 (NT) – Saint-Pierre à Champ 20/03/1987 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Esperia sulphurella (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 12-16 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VI. Chenille sur Crataegus, bois mort.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 23/05/2001 (AG) - Moutiers sous Chantemerle 01/05/2009 (CL) - Niort 14/04/2009 (AG) - Secondigny 13/07/2007 (CL), 26/04/2008 (CL) – Thouars 14/07/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Esperia sulphurella (Fabricius, 1775)
Euchloe crameri (Butler, 1869)
Piéride de la biscutelle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juin à juillet, parfois de août à octobre en trois générations. Dans les plaines cultivées, volant très vite au-dessus des blés ; suce les fleurs de la moutarde des champs. Chenille sur barbarea vulgaris, sinapis arvensis, biscutella laevigata ; accepte en captivité, cichorium intybus, sisymbrium erucastrum. Elle est visible de juillet à septembre. - Belia vernalis appartient à la forme occidentalis Verity. La 2ème génération, Belia aestivalis (ausonia Hb.) est de taille plus forte, le corps est moins longuement velu, et l’espace costal, au lieu de stries noires transversales, porte des points noirs plus ou moins abondants. La variation sulphurea Obth., avec le dessous des ailes inférieures soupoudré d’atomes ochracés, a été prise à Niort (79) et à Villeneuve de Blaye (33). La variation albescens Obth., été dénommée sur un exemplaire provenant de cette dernière localité. En 1910, belia a présenté 3 générations ; quelques individus de la 2ème portaient, en-dessous, l’écaillure nacrée de belia typique ; enfin les exemplaires d’automne étaient plus grands qu’ausonia (53 mm d’envergure chez les mâles et femelles). - ça et là, mais jamais en grand nombre ; en Anjou et au sud de la Loire.

Deux-Sèvres : Pamproux, La Mothe, Saint-Maixent, Amuré, Bessines, Saint-Symphorien, Mauzé. Un exemplaire d’ausonia, pris à Niort le 21/08/1903, appartient à la variation sulphurea Obth. (Gelin).

Charente-Maritime : Rochefort le 08/03 16/05 ; Ausonia, 07/06 09/08 (Delav.) ; V. ausonia, Châtellaillon, 14/07/1902 (Gelin) ; Saint-Martin de la Coudre, 23/03/1910 (Lacroix), 3ème génération à Chatellaillon et au Marouillet, 18/10/1910 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

En 45 ans de chasse, j’ai pris la première génération en nombre quatre fois dans les Deux-Sèvres : le 27/04/1947, du 11/04 au 26/04/1971 ; et deux fois dans le Marais Poitevin de 1971 à 1982. Mais des observations faites depuis dix ans le long des côtes vendéennes et charentaises m’ont permis de constater qu’il y était commun, régulier et parfois abondant en avril, et souvent dès la fin mars (très abondant à l’île de Ré sur Biscuitella). Une migration allant des côtes vers l’intérieur du continent est peut-être l’explication de ma constatation du 24/04/1947. Certains exemplaires sont absolument similaires à la sous-espèce corse insularis (Staudinger). Une seconde génération de grande taille, déjà notée par Delahaye, n’est pas rare en août dans le Marais poitevin (Sansais).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la biscutelle. En France, surtout dans le Midi et sur le littoral atlantique. L’imago est visible en III-IV puis VI-X en deux ou trois générations. Dans les plaines cultivées, volant très vite au-dessus des blés ; suce les fleurs de la moutarde des champs. Chenille sur Barbarea vulgaris, Sinapis arvensis, Biscutella laevigata ; accepte en captivité, Cichorium intybus, Sisymbrium erucastrum, en VII-IX.

I. Amuré (HG) - Bessines (HG) - La Mothe (HG) - Mauzé sur le Mignon (HG) - Niort (HG) - Pamproux (HG) - Saint-Maixent (HG) - Saint-Symphorien (HG). En 45 ans de chasse, j’ai pris la première génération en nombre quatre fois dans les Deux-Sèvres : le 27/04/1947, du 11/04 au 26/04/1971 - Et deux fois dans le Marais Poitevin de 1971 à 1982 (RL).

II. Airvault 10/06/2006 (CL) - Availles-Thouarsais 10/06/2006 (CL) - Chizé 27/07/1969 (NT) - Etusson 20/06/1987 (CL) - La Rochénard 15/04/1981 (NT) - Marnes 05/06/2005 (CL) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Usseau 15/04/1981 (NT) - Villiers en Bois 11/06/1969 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euchloe crameri (Butler, 1869)
Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Eupithécie printanière

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Chenille sur les jeunes feuilles de quercus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie printannière. Répandue en Europe occidentale, centrale et méridionale. Répandue dans toute la France à l’exception de la Corse. Fréquente les forêts de feuillus, les maquis. L’imago est visible en IV en une génération. Chrysalide hivernante. Chenille sur Quercus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 17/06/1972 (NT) - Niort 07/04/1997 (AG) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 18/03/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecie de la centaurée, Eupithécie oblongue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur galium, senecio, achillea, centaurea et ombellifères. Elle est visible en juillet puis en octobre. Répandu et commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie de la centaurée, l’Eupithécie oblongue. Europe centrale et orientale jusqu’à l’Oural. Répandue partout en France. Fréquente les jardins, les parcs, les friches, les cultures, les prairies. L’imago est visible en IV-IX, en plusieurs générations. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Rumex, Clematis, Plantago, Vicia, Succisa, Daucus, Calluna, Rubus, Hypericum, Pimpinella, Peucedanum, Heracleum, Salvia, Knautia, Scabiosa, Eupatorium, Solidago, Aster, Achillea…

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Magné 19/08/2010 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 22/07/2005 (CL) - Niort 15/05/1948 (MG), 23/07/1949 (MG), 14/05/1957 (NT), 12/09/1969 (NT), 06/08/1970 (NT), 21/05/1976 (NT), 16/06/1982 (NT), 08/07/1982 (NT), 06/08/1995 (AG), 07/05/2009 (Rebeyrol Christian) - 13/06/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Secondigny 20/05/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecia dodoneata (Guenée, 1857)
Eupithécie sagittée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril puis en août en deux générations. Chenille sur quercus. Elle est visible en juin.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie sagittée. Répandue dans toute l’Europe moyenne et méditerranéenne. Partout en France. Fréquente les forêts de feuillus, les maquis. L’imago est visible en V-VI en une génération dans le nord, en IV-VI puis en IX en deux générations dans le sud. Chrysalide hivernante. Chenille sur Quercus, Crataegus.

II. Availles-Thouarsais 21/05/2010 (CL) - Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Magné 26/05/2001 (AG) - Niort 29/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 09/05/1998 (AG) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia dodoneata (Guenée, 1857)
Eupithecia insigniata (Hübner, 1790)
Eupithécie distinguée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai. Chenille sur malus, cerasus, crataegus. Elle est visible en juin.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui semble assez rare dans la région. Mentionnée pour la première fois sur le 79 par Christian Lemoine et sur le 86 par Samuel Ducept.




lire la suite de l'article : Eupithecia insigniata (Hübner, 1790)
Eupithecia pusillata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithécie chétive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Chenille sur juniperus, abies, pinus. Elle est visible en juillet.

Deux-Sèvres : Niort : 02/04/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie chétive. Euro-sibérienne. Répandue dans toute l’Europe. Partout en France. Fréquente les zones de collines, les éboulis, les prairies arbustives. L’imago est visible en VII-IX en une génération. Chrysalide hivernante. Chenille sur Juniperus.

I. Niort 02/04/1907 (HG).

II. Boussais 04/04/2008 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL), 19/04/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/04/1998 (CL) - Secondigny 20/05/2009 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia pusillata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Satellite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à avril (vole tout l’hiver). Chenille sur quercus, ulmus, populus, crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en juin. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun. On trouve, mais plus rarement, v. brunnea Lampa, dans laquelle la tache blanche et ses satellites sont remplacés par une tache et des points fauves.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 17/12/1903 ; 02/12/1905 ; 15/12/1906 ; 24/01/1905 ; 5, 10/02/1908 ; 15/02/1906 ; 25/03/1907 ; 08/04/1907 ; 12/10/1906 ; 02/04/1904 ; 06/04/1909 ; v. brunnea : 30/01/1906 ; 10/03/1907 ; 15/02/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Satellite. Eurasiatique. Sa répartition couvre presque toute l’Europe, excepté l’extrême Nord, le sud de l’Espagne et le sud de la Grèce. En France, elle est largement répandue. Elle occupe divers milieux, principalement forestiers, jusqu’à 1600 m d’altitude, et peut se rencontrer à proximité des habitations. La chenille est polyphage. Espèce univoltine en IX-IV, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. Chenille sur divers arbres ou plantes, mais aussi consommant d’autres chenilles.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins commun (G&L). Assez commun à Niort 17/12/1903 (HG), 02/04/1904 (HG), 24/01/1905 (HG), 02/12/1905 (HG), 15/02/1906 (HG), v. brunnea 15/02/1906 (HG), 12/10/1906 (HG), 15/12/1906 (HG), v. brunnea 30/01/1906 (HG), v. brunnea 10/03/1907 (HG), 25/03/1907 (HG), 08/04/1907 (HG), 05/02/1908 (HG), 10/02/1908 (HG), 06/04/1909 (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/05/2004 (CL) - Boussais 27/08/1998 (CL) - Chizé 15/03/1972 (NT) - La Crèche 16/02/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 31/03/1973 (NT), 05/04/1985 (NT), 26/11/1995 (CL) - Niort 08/08/1956 (MG), 01/03/1997 (AG) - Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 19/03/1976 (NT), 03/04/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Citron

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août ; quelques exemplaires volent encore dans la première quinzaine de septembre, hiverne, et reparaît dès les premiers beaux jours (3-5). Chenille sur rhamnus catharticus et frangula. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région. Rhamni commence très tôt son hibernation : le 15/09/1909, en enlevant une forte couche de lierres enchevêtrés sur les tuiles d’une toiture, au Fief de François (79), j’en ai fait envoler une dizaine d’exemplaires qui avaient certainement gagné déjà leur gîte hivernal, car on n’en voyait plus voler depuis quelques jours dans le voisinage ; et ceux que j’avais ainsi dérangés s’empressèrent, malgré l’heure peu avancée et un soleil superbe, de chercher une nouvelle retraite dans une touffe de lierre placée non loin de la première (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Citron. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en II-IX. Chenille sur Rhamnus catharticus et R. frangula, en VI.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Boismé 17/03/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 22/03/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 10/08/1975 (CL) - Chambroutet 29/03/2010 (Rolland Ludovic) – Fressines 17/02/2011 (Debordes Laurent) - Genneton 25/04/2011 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 14/07/1947 (MG), 02/07/1948 (MG), 07/08/1956 (NT), 02/07/1958 (MG), 02/09/1958 (MG), 02/07/1959 (MG) - Le Bourdet 06/07/1968 (NT) - Mazières en Gâtine 13/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Ménigoute 15/06/1991 (AG) - Missé 15/05/2005 (CL), 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 02/09/1958 (NT), 06/07/1964 (NT), 19/07/1970 (NT), 01/07/1972 (NT), 02/07/1976 (NT), 21/09/1976 (NT), 20/03/1981 (NT), 30/09/1981 (NT) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 20/04/1958 (MG), 16/07/1960 (MG), 19/07/1967 (NT), 14/04/1968 (NT), 26/07/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)
Gracillaria syringella (Fabricius, 1794)

Envergure : 10-13 mm. Espèce cosmopolite répandue en Europe. Période de vol : V-VI. Chenille sur Fraxinus, Ligustrum, Syringa, Jasminum, Phillyrea, Symphoricarpos.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).




lire la suite de l'article : Gracillaria syringella (Fabricius, 1794)
Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Fausse eupithécie, Phalène de l’olivier, Eupithécie des jardins

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à décembre en deux générations. Chenille sur silene otites, statice, ulex (fleurs) ; très polyphage. Elle est visible en juillet puis en novembre. Répandu et commun partout. Varie à ailes plus grises (tempestivata Z) ; à lignes brunes droites, formant un seul angle (pauxillaria Hs) ; à forme estivale plus petite (parvularia Hs.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fausse eupithécie. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. Présente partout en France. Fréquente un grand nombre de milieux dont les centres urbains. L’imago est visible en I-XII en plusieurs générations. Chenille sur Clematis, Calluna, Origanum, Digitalis, Eupatorium, Sambucus, Artemisia.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 04/10/1997 (AG) - Niort 15/04/1997 (AG), 30/05/1997 (AG), 15/08/1997 (AG), 05/10/1997 (AG), 09/07/2006 (AG), 30/03/2007 (AG), 10/08/2007 (AG), 11/08/2007 (AG), 02/03/2009 (Rebeyrol Christian), 18/03/2010 (AG), 26/06/2010 (AG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 03/04/1997 (AG), 14/06/2009 (AG), 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Hamearis lucina (Linnaeus, 1758)
Lucine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin (2ème génération en juillet-août dans le sud). Bords des allées et chemins des grands bois. Chenille sur primula, rumex. Elle est visible en juin puis en septembre. Commun en Anjou et dans toute la région au sud de la Loire.

Charente-Maritime : Rochefort du 30/04 au 15/08 (Delav.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lucine. Répandue en Europe centrale, absente de l’extrême nord et des zones de basse altitude en région méditerranéenne. En France, assez répandue sauf dans l’ouest, le nord et la région méditerranéenne. Fréquente les lisières et les clairières des bois. L’imago est visible en III-VIII en deux générations. Chenille sur Primula, Rumex, en VI puis IX.

I. Répandu et commun au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/05/2009 (CL) - Couture d’Argenson 05/07/2010 (Debordes Laurent) - Marigny 05/04/1997 (AG) – Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 19/07/1948 (MG), 14/05/1949 (MG), 14/07/1955 (MG), 06/04/1957 (MG), 14/07/1957 (MG), 19/07/1957 (MG), 03/05/1959 (MG), 09/05/1959 (MG), 29/07/1984 (NT), 27/07/1994 (CL), 30/06/2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hamearis lucina (Linnaeus, 1758)
Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Hypène des ponts

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hypène des ponts. Méditerranéo-asiatique. Europe : ouest et sud de la péninsule Ibérique au bassin égéen, remonte à l’ouest ponctuellement jusqu’en Angleterre. En France, espèce méridionale, sporadique sur le reste du continent les années chaudes. Affectionne les maisons d’habitation surtout dans les villages. Espèce bivoltine (peut-être plus) toute l’année, hiverne à l’état adulte. Chenille sur Urtica et Parietaria officinalis, P. judaica. Espèce commune à Niort ou elle peut se rencontrer en nombre dans certains vieux garages humides (AG).

I. Hanc 1983 (RL) - Commun à Niort, à peu près toute l’année (G&L 1912). L’hiver, dans les caves, où le papillon vole aux lumières (HG).

II. Niort 07/06/1969 (NT), 01/07/1972 (NT), 16/11/2008 (AG), 17/10/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypena obsitalis (Hübner, 1813)
Hypena rostralis (Linnaeus, 1758)
Toupet

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Toupet. Eurasiatique. Toute l’Europe ; dans les montagnes s’élève jusqu’à 1600 m, absente dans l’extrême nord. En France, présente quasiment partout. Hôte des lisières, clairières, prairies humides, habitations et leurs jardins. Espèce bivoltine à trivoltine en III-X. Chenille sur Humulus, Urtica, Plantago, Rubus. Je rencontrais autrefois très fréquemment cette espèce en hiver dans la vielle maison bien humide de ma grand-mère à Tauché (commune de Sainte-Blandine) (79), sans doute la grande parcelle de framboisiers du jardin y était pour quelque chose (NT).

I. Répandu et commun partout (G&L 1912) - La Mothe Saint-Héray (RL 1983) – Niort (RL 1983).

II. Beaussais 05/2006 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hypena rostralis (Linnaeus, 1758)
Jodia croceago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosie safranée, Xanthie safranée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie safranée, la Xanthie safranée Méditerranéo-asiatique. Occupe une grande partie de l’Europe, mais absente des pays nordiques et du Nord de la Grande-Bretagne, ainsi que du sud de l’Espagne. En France, on la rencontre un peu partout, quoique plus localisée dans la moitié nord du pays. Fréquente les milieux arbustifs et boisés secs, mais peut localement se rencontrer en milieux humides. Espèce univoltine en IX-V, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. La chenille se développe sur divers arbres dont Quercus, Fagus sylvatica, Acer.

I. Luzay 22/10/1909 (HG) - Niort 08/04/1907 (HG), 02/12/1907 (HG), 10/03/1908 (HG), 20/11/1908 (HG).

II. Marnes 28/04/2006 (CL), 03/05/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 19/04/2007 (CL), 21/04/2007 (CL) - Villiers en Bois 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Jodia croceago (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lampropteryx suffumata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie enfumée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie enfumée. Paléarctique. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie septentrionale. En France, espèce avec une répartition clairsemée. Fréquente les lisières forestières, les prairies humides. Espèce univoltine en III-V. La chrysalide hiverne. Chenille sur Galium.

I. Forêt de Chizé, commun en 04/1905 (HG) - Niort 12/04/1905 (HG), 13/04/1905 (HG).

II. Chizé 15/05/1971 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Crèche 15/05/1971 (NT), 15/03/1972 (NT) - Villiers en Bois 26/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lampropteryx suffumata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Piéride de la moutarde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur lotus corniculatus L., viciae, lathyrus pratensis, orobus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout, mais commun surtout au sud de la Loire. Sinapis vernalis se distingue par la tache apicale des ailes supérieures du mâle, qui est d’un noir cendré presque uniforme, alors que sa couleur est noir vif, découpé par les fines lignes blanches des nervures dans la forme aestivalis ; en dessous, les dessins grisâtres des ailes inférieures, bien marqués dans vernalis, s’atténuent et parfois disparaissent presque dans aestivalis. Les femelles des deux générations ont la tache apicale des ailes supérieures plus ou moins obsolète, parfois découpée en bandes grises parallèles. Dans les exemplaires de l’ouest, le dessous des ailes inférieures est plus ou moins grisâtre ; il n’atteint jamais tout à fait la nuance flavescente de Sartha Rühl, mais parfois il a la nuance verdâtre de lathyri Hb. (v. monographie de Leptidea sinapis, à la suite de Supplémént au Catalogue des Lépidoptères de Maine et Loire, par F. Delahaye, Angers, 1909).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la moutarde. Répandue dans toute l’Europe. En France, partout sauf en Bretagne. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur Lotus corniculatus, Lotus viciae, Lathyrus pratensis, Orobus, etc, en VI X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL), 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 18/09/1978 (CL) - Fontenille Saint-Martin (Wilding Neil) – La Crèche 24/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG) - Magné 27/05/1992 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 05/05/1956 (MG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 17/05/1952 (MG), 11/08/1968 (MG), 15/07/1972 (NT), 28/06/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 27/06/1995 (CL), 26/04/1998 (CL), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Ligdia adustata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène du fusain

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur evonymus, prunus spinosa. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu partout ; d’abondance variable suivant les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du fusain. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Caucase. Répandue dans toute la France. Fréquente un grand nombre d’habitats. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Evonymus.

I. Répandu partout - D’abondance variable suivant les localités (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2007 (CL) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 26/04/1969 (NT), 30/05/1970 (NT), 15/05/1971 (NT), 17/04/1991 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 09/04/1981 (NT), 22/04/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/07/1970 (NT), 04/06/1973 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/1998 (CL), 19/04/2007 (CL) - Niort 26/05/1957 (MG), 09/04/1971 (NT), 11/05/1971 (NT), 15/06/1997 (AG), 21/08/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1988 (CL) - Secondigny 28/04/2006 (CL) - Villiers en Bois 03/06/1970 (NT), 03/06/1970 (NT), 10/07/1970 (NT), 13/04/1971 (NT), 19/05/1971 (NT), 19/03/1976 (NT), 03/04/1997 (AG), 26/03/2003 (AG), 18/03/2005 (AG), 30/08/2005 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ligdia adustata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lithophane furcifera (Hufnagel, 1766)
Xyline du bouleau

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xyline du bouleau. Eurasiatique. Presque toute l’Europe sauf l’extrême nord et le sud de la péninsule Ibérique. En France, large répartition sauf la Corse. Localisée aux bétulaies et aulnaies de plaine dans une grande partie de la France. Espèce univoltine en VIII-IV (hiverne et vole de nouveau au printemps). Chenille sur Alnus, Betula.

I. Niort 15/03/1904 (HG), 3ex. 09/09/1907 (HG), 06/04/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lithophane furcifera (Hufnagel, 1766)
Lithophane ornitopus (Hufnagel, 1766)
Nébuleuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nébuleuse. Eurasiatique. Europe : large répartition exception faite du sud de la péninsule Ibérique et des pays nordiques. En France, espèce largement répandue. Comme L. semibrunnea c’est une espèce typique des feuillus en milieu forestier. Espèce hivernante univoltine en IX-IV. Chenille sur Salix, Populus, Prunus, Ulmus, Quercus, en V-VI.

I. Répandu et assez commun dans toute la zone (G&L 1912). Peu commun à Niort 07/11/1904 (HG), 17/02/1905 (HG), 29/03/1905 (HG), 13/04/1905 (HG), 10/03/1907 (HG), 20/09/1907 (HG), 04/10/1907 (HG), 02/11/1907 (HG), 25/03/1908 (HG).

II. Beaussais 03/2005 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/10/1980 (NT) - Marnes 07/10/2005 (CL) - Missé 02/08/2005 (CL) - Niort 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 06/12/1997 (AG), 18/03/2010 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lithophane ornitopus (Hufnagel, 1766)
Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Xyline du frêne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de octobre à avril (Niort, 12 octobre - 6 avril). Chenille sur quercus, fraxinus, prunus spinosa. Elle est visible en mai.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, du 12 octobre au 6 avril (Gelin).

Vienne : Sommières : 31/10/1911 (d’Ald.).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Royan ; Saintes : 10/04/1908 (Gelin).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Xyline du frêne. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest. En France, largement répandue. Espèce typique des milieux forestiers riches en feuillus. Espèce hivernante univoltine, en IX-V. Chenille surtout sur Fraxinus, Quercus, mais aussi sur Prunus, en IV-V.

I. Commun à Niort du 12 octobre au 6 avril (HG).

II. Niort 25/10/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Cuivré commun

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à octobre en deux générations. Prés, haies, bords des chemins. Chenille sur rumex, polygonum aviculare. Elle est visible en avril, juillet et septembre. Commun partout. Dans la génération estivale, les sujets sont bicaudés, et généralement beaucoup plus rembrunis que les exemplaires de printemps : c’est la forme eleus F. Dans les deux générations, on trouve partout, et en assez grand nombre, des sujets portant sur les ailes inférieures une ligne arquée, plus ou moins complète, de points bleus (v. coeruleo-punctata Stgr.). Une forme très mémanique d’eleus a été signalée dans les landes du Bordelais par Trimoulet et à Biarritz par Selis-Longchamps : c’est melanophlaeas de Villers. Un exemplaire de la variété cuprinus Peyer., a été capturée à l’Ile Saint-Jean de La Croix (49) par Aubert, et un autre à Charroux (86), en 09/1906, par M. Oberthur ; M. Delahaye a pris à Saint-Christophe du bois (49), un sujet à fond des ailes blanc mat (ab. Schmidtii Gerh.).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Cuivré commun. 22-27 mm. Espèce répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Sexes semblables. Fréquente des habitats ouverts variés. Papillon actif, comportement territorial. Habitat : milieux ouverts, lieux incultes ensoleillés. L’imago est visible de III à IX en deux ou trois générations. Chenille sur Rumex et cultivées, en IV puis en VII et en IX. Elle hiverne généralement jeune, plus rarement âgée.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Argenton les Vallées 10/09/2010 (Courtin Bernard) – Availles-Thouarsais 08/07/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Cersay 29/07/1976 (CL) - Chanteloup 09/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Etusson 10/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Fenioux 15/04/2011 (Chauveau Joseph) - Genneton 22/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 08/07/1993 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Largeasse 17/10/2010 (Rolland Ludovic) - Magné 01/09/1970 (NT) - Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2001 (CL) - Niort 09/09/1947 (MG), 17/09/1947 (MG), 24/09/1947 (MG), 15/09/1969 (NT), 04/07/1970 (NT), 03/05/1971 (NT), 28/09/1971 (NT), 31/08/1972 (NT), 09/09/1972 (NT), 15/09/1976 (NT), 23/09/1979 (NT), 26/09/1980 (NT), 25/09/1981 (NT), 05/08/1982 (NT), 30/09/1982 (NT), 21/09/1991 (AG), 06/05/2009 (Rebeyrol Christian), 26/04/2010 (Rebeyrol Christian), 21/04/2011 (AG) - Noireterre 05/05/2010 (Rolland Ludovic) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 08/07/2006 (AG) - Saint-Rémy 29/09/1972 (NT) - Taizé 15/05/2005 (CL) - Verrines sous Celles 16/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 10/09/1957 (MG) 27/08/1959 (MG) – Voultegon 22/10/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycaena phlaeas (Linnaeus, 1761)
Lycia hirtaria (Clerck, 1759)
Phalène hérissée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai. Chenille sur ulmus, prunus spinosa, quercus.

Deux-Sèvres : Commun à Niort. Un exemplaire pris le 26/05/1909, est très mélanisant, avec une bande blanche antémarginale très nette. Il est de taille normale, et paraît se rapporter à la variation hanoviensis Heymons (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène hérissée. Europe tempérée surtout, mais atteind également la Sibérie jusqu’au Japon. France : localement commune à très commune, de la plaine jusqu’en montagne. Espèce des prairies humides, des bois clairs de feuillus, des friches et des parcs. Selon certains auteurs, la chrysalide pourrait hiverner plusieurs années (NT). Espèce univoltine en III-IV (VI). Hiverne au stade de chrysalide. Chenille sur Populus, Salix, Betula, Alnus, Quercus, Rosa, Tilia, Lonicera, Fraxinus, en V-VIII.

I. Commun à Niort 1 ex. 26/05/1909 (HG).

II. Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL), 04/04/2008 (CL) - La Crèche 04/03/1972 (NT), 09/04/1981 (NT), 29/04/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1970 (NT), 23/03/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 09/04/1981 (NT), 15/04/1983 (NT) - Magné 01/05/1969 (NT), 06/05/1969 (NT), 13/05/1970 (NT) - Massais 23/02/2008 (CL) - Niort 21/04/1957 (MG), 01/04/1958 (NT), 21/04/1960 (NT), 09/04/1971 (NT), 20/04/1971 (NT), 03/04/1981 (NT), 11/05/1982 (NT), 17/03/2009 (Rebeyrol Christian), 31/03/2010 (Rebeyrol Christian) - 05/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Sansais 03/05/1970 (NT) - Secondigny 26/04/2008 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Taizé 18/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 17/04/1969 (NT), 26/04/1969 (NT), 13/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycia hirtaria (Clerck, 1759)
Meganola strigula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nole striolée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur quercus, fagus, tilia. Elle est visible en mai et en septembre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nole striolée. Eurasiatique. Europe moyenne, du sud de la Scandinavie jusqu’aux Pyrénées et, à l’est jusqu’au Caucase, aux Balkans et à l’Asie Mineure. En France, très largement répandue ainsi qu’en Corse. Espèce inféodée aux chênaies mais également dans les forêts dégagées de feuillus. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude en IV-VI puis en VII-VIII en zone méridionale et V-VI ailleurs. Chenille sur lichens et feuilles d’arbustes et diverses essences forestières : Quercus, Fagus, Tilia, Prunus, en V-VI.

II. Villiers en Bois 26/03/2003 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Meganola strigula (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mélitée des Centaurées, le grand Damier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Coteaux pierreux, prés secs et calcaires ; visite les chardons, les scabieuses. Chenille sur centaurea, erythraea, cirsium acaule. Elle est visible de avril à juillet. Espèce variable dans ses dessins et ses couleurs ; répandue et commune dans toute la région.

Deux-Sèvres : Variations nombreuses mais sans fixité. Les macules fauve foncé formant bande aux ailes inférieures sont quelque fois marquées au centre d’une tache noire (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Statut : déterminance P-C (Espèce en forte régression, peu commune et localisée).

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélitée des centaurées. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, disparue de Belgique et du Luxembourg. En France, très raréfiée dans la moitié nord, encore commune dans le Midi. Fréquente les prairies et les pelouses fleuries. Espèce monovoltine ou bivoltine selon l’altitude en V-IX. Chenille sur Plantago, Centaurea.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Amuré 28/05/1961 (MG) - Availles-Thouarsais 29/06/2010 (Rolland Ludovic) – Beaussais 05/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 21/06/1976 (CL), 01/05/1987 (CL) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Chauray 13/09/1947 (MG) - Cherveux 25/04/2011 (Debordes Laurent) – Etusson 26/03/1989 (CL), 04/05/2012 (Clochard Noé et Alain) - Genneton 11/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 20/05/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 09/09/1957 (MG), 28/05/1960 (MG), 05/06/1990 (NT) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Missé 15/05/2005 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 08/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Pamproux 20/03/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT), 05/06/1990 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Symphorien 10/05/1980 (NT) - Sainte-Neomaye 30/04/2011 (Debordes Laurent) – Sainte-Radegonde 14/07/2011 (chenille) (Miteu Martine) - Villiers en Bois 27/07/1959 (MG), 24/05/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 11/06/1983 (NT), 09/06/1984 (NT), 06/05/1990 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cinclidia phoebe (Denis & Schiffermüller, 1775)
Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Phalène pétrifiée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur genista, clematis, ligustrum, jasminum. Elle est visible en mars puis en juin. Répandu et commun dans toute la région. Un sujet pris à Chatelaillon (17), le 21/07/1901, a le fond des ailes d’un jaune fauve, et la bande subterminale des 4 ailes foncée jusqu’au bord interne (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie pétrifiée. Europe méridionale et centrale, de l’Afrique du nord aux Balkans et également en Asie Mineure. En France, largement répandue mais espèce plus commune au sud. Espèce des parties boisées surtout en lisière mais aussi dans les parcs et les jardins. Espèce bivoltine, trivoltine dans le sud, en IV puis en VI-IX. Chrysalide hivernante dans un cocon soyeux tissé entre les branches. Chenille sur Linaria, Syringa, Prunus, Ligustrum et sans aucun doute sur un bon nombre d’autres plantes.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Chizé 11/06/1981 (NT) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 24/03/2011 (Miteu Martine) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 12/07/1971 (NT), 22/03/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/03/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 09/05/1981 (NT) - Marnes 21/04/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 07/03/1997 (CL) - Niort 30/07/1956 (NT), 10/07/1969 (MG), 08/07/1970 (NT), 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 30/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 05/08/1970 (NT), 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 20/04/1971 (NT), 25/03/1981 (NT), 05/04/1982 (NT), 10/07/1982 (NT), 30/03/1996 (AG), 01/03/1997 (AG), 09/03/1997 (AG), 18/03/1998 (AG), 02/07/2006 (AG), 13/09/2008 (Rebeyrol Christian), 14/03/2009 (AG), 13/06/2009 (AG), 18/03/2010 (AG), 06/04/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Villiers en Bois 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Sphinx du tilleul

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Pris à Niort du 15 avril au 18 mai, et du 11 juillet au 10 août (Gelin). Chenille sur ulmus, alnus, tilia, betula, etc. Elle est visible en juin puis en septembre. Commun dans toute la région. La forme typique, à couleur foncière verdâtre et à bande médiane de l’aile supérieure ininterrompue, est la plus commune. L’espèce varie par la couleur et par le dessin. Quand la bande médiane reste entière, mais devient d’un brun vif, c’est l’aberration brunnescens Stgr. La bande peut s’évider par le milieu, et se diviser en deux macules : c’est alors l’aberration maculata Wallgr. ; la macule supérieure peut subsister seule et c’est l’aberration ulmi Stgr. Ajoutons que maculata et ulmi peuvent être viridescens ou brunnescens, selond que le fond et la fascie sont verdâtres ou bruns. Toutes ces formes, plus ou moins accusées, se rencontrent dans la zone océanique. Elles affectent indifféremment les deux générations.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du tilleul. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Le sphinx du tilleul peut se rencontrer en milieu urbanisé, surtout là où des tilleuls ont été plantés. Peuple les jardins, les haies, les avenues bordées d’arbres, les parcs et les bois de feuillus. Chenille sur Ulmus, Alnus, Tilia, Betula, etc, en V-X.

I. Commun et répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Beauvoir sur Niort 30/03/1948 (MG) - Chauray 30/06/2007 (chenille) (Réaud Michel et Geneviève) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 29/07/1976 (NT), 18/04/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 11/07/1971 (NT) - Magné 25/07/1969 (NT) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 15/07/1942 (MG), 31/03/1949 (MG), 22/08/1960 (MG), 28/08/1963 (NT), 25/05/1968 (NT), 02/08/1968 (NT), 17/07/1969 (NT), 17/07/1971 (MG), 14/07/1972 (MG), 01/09/1994 (AG), 12/09/1995 (AG), 07/05/1996 (AG), 16/05/1996 (AG), 13/06/1996 (AG), 15/06/1997 (AG), 11/05/1998 (AG), 12/08/1999 (AG), 26/04/2008 (AG) - Saint-Génard 27/09/2009 (Rousseau Astrid) - Saint-Jean de Thouars 25/08/1997 (AG) - Sainte-Blandine 19/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 14/07/1971 (MG), 21/05/2010 (AG), 07/07/2010 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Mimas tiliae (Linnaeus, 1758)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou, Noctuelle fiancée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à octobre. Chenille sur galium erectum, viola, erica cinerea, rumex pulcher, primula. Elle est visible en mai. Commun partout dans la région. La forme innuba Tr, avec thorax et base des ailes concolores, est aussicommune que le type.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Hibou, la Noctuelle fiancée. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. La plus commune du genre. Elle est très variable de coloration, allant du jaune clair au brun rougeâtre, mais ne peut être confondue avec aucune autre espèce. Euryèce, elle occupe tous types de milieux, y compris les zones urbanisées. Espèce univoltine qui effectue une diapause estivale, en IV-XI. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses, comme Primula, Taraxacum, Viola canina…

I. Commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 29/05/1971 (NT) - Chauray 20/08/2010 (Réaud Geneviève et Michel) - Chizé 22/06/1971 (NT), 03/07/1971 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Genneton 23/08/2008 (CL), 18/09/2010 (Miteu Martine) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 20/06/1970 (NT), 23/07/1970 (NT) - Magné 12/05/1969 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 28/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 23/06/2006 (CL) - Missé 11/06/2010 (Meyer Daniel) - Niort 17/05/1948 (NT), 26/05/1948 (MG), 15/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 20/03/1975 (MG), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 02/04/1993 (AG), 02/05/1993 (AG), 21/05/1993 (AG), 28/01/1995 (AG), 14/08/1996 (AG), 17/09/1996 (AG), 16/10/1996 (AG), 18/04/1997 (AG), 18/05/2006 (AG), 21/08/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/05/2010 (AG), 25/06/2010 (AG), 24/10/2010 (AG), 30/09/2011 (AG) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 31/08/2006 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 22/06/1971 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 23/09/2005 (AG), 07/10/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 14/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 22/06/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Nola cicatricalis (Treitschke, 1835)
Cicatrice

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en avril.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. aux Iles d’Echiré : 20/05/1911 (d’Olbreuse).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Echiré (d’Olbreuse).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cicatrice. Eurasiatique. Europe : ça et là en Europe méridionale et orientale. En France, sa répartition reste à définir mais semble localisée dans la moitié est du pays avec certaines intrusions (Cher, Gironde, Deux-Sèvres, Seine et Marne…). Cette espèce affectionne les chênaies et en partie les bois et forêts mixtes. Espèce bivoltine en II-V puis en VII-VIII. Chenille sur les lichens des chênes, des hêtres, en VI-VII.

I. Les Iles d’Echiré 1 ex. 20/05/1911 (d’Olbreuse).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nola cicatricalis (Treitschke, 1835)
Nycteola revayana (Scopoli, 1772)
Sarrothripe de Revay

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à octobre (hiverne, reparaît et pond au printemps). Chenille sur quercus. Elle est visible en juin. Sans doute répandu dans toute la région. La forme type, dont les ailes antérieures sont d’un gris plus ou moins unicolore, provient de chenilles ayant vécu sur le chêne. La v. ilicana F. a, sur les ailes antérieures, quelques points noirs bien marqués ; fusculana Schm. a la bande médiane rougeâtre ; ramosana Hb. a, sur les ailes antérieures, une bande brune longitudinale divisée en 3-4 rameaux.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. fusculana à Bessines : 21/12/1911 (Lacr.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sarrothripe de Revay. Euro-sibérienne. Largement répartie en Europe jusqu’en Afrique du Nord ainsi qu’au Moyen-Orient. En France, partout y compris en Corse. Espèce extrêmement variable en dessins et coloris des ailes. Cette espèce affectionne bois et forêts de chênes. Espèce bivoltine en VII-VIII puis en IX-X, III-V (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille sur différentes espèces de Quercus.

I. Bessines 1 ex. fusculana 21/12/1911 (Lacroix).

II. Beaussais 06/1999 (Wilding Neil) – Niort 20/03/2010 (Rebeyrol Christian).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nycteola revayana (Scopoli, 1772)
Nycteola siculana (Fuchs, 1899)
Nyctéole du Peuplier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à octobre (hiverne, reparaît et pond au printemps). Chenille sur salix. Elle est visible en juin. La v. dilutata Hb. a le fond gris, traversé par une bande brune.

  • Deux-Sèvres : Assez commun fin mars-avril, juillet puis du 9 octobre au 20 décembre (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nyctéole du peuplier. Euro-sibérienne. Europe de l’ouest jusqu’en Sibérie. En France, large répartition de l’espèce en des endroits les plus divers, Corse comprise. C’est l’hôte des peupleraies et saulaies. Espèce confondue avec N. asiatica. Espèce bivoltine en VI-VIII puis en IX-X, III-V (hiverne et reparaît au printemps). Chenille sur Salix et Populus.

I. Assez commun fin mars-avril, juillet puis du 9 octobre au 20 décembre (HG).

II. Le Chillou 20/08/1993 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nycteola siculana (Fuchs, 1899)
Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Grande tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Hiverne et reparaît nombreux en avril et mai. Avenues, jardins ; recherche les plaies suintantes des arbres cariés, les fruits tombés et pourris dans les vergers. Chenille sur ulmus, salix, pirus, malus. Elle est visible en juin puis en août. Répandu et commun partout, polychloros a été pris plusieurs fois à Auzay à un piège lumineux (Lucas), ce qui confirme les habitudes de vol nocturne de certains papillons du groupe vanessa.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Grande tortue. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe, en déclin dans le nord-ouest, migratrice rare au Danemark et en Norvège. En France, répandue mais en déclin dans le tiers nord. Fréquente les bois clairs, les forêts riveraines, les vergers et les landes arbustives. En grand nombre certaines années, par exemple en 2007 (AG). Espèce monovoltine en II-X. Chenille sur Ulmus, Salix, Prunus.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Argenton les Vallées 23/03/2011 (Courtin Bernard) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chanteloup 24/06/2006 (Bonnet Stéphane) - Clessé 06/07/2010 (Rolland Ludovic) – Genneton 17/04/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 29/05/2007 (NT), 09/04/2011 (Debordes Laurent) - Magné 03/07/1969 (NT) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 15/05/1930 (MG), 22/06/1948 (MG), 15/07/1954 (MG), 06/07/1963 (MG), 05/07/1964 (MG), 13/07/1964 (MG), 16/07/1980 (NT), 18/05/1989 (chenille) (AG), 18/05/2006 (chenille) (AG), 07/04/2007 (AG), 20/03/2010 (AG) – Pamproux 26/04/2010 (Debordes Laurent) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Prailles 04/04/2011 (Debordes Laurent) - Sainte-Radegonde 09/04/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 04/03/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Oncocera semirubella (Scopoli, 1763)
Phycide incarnat

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phycide incarnat. Envergure : 25-32 mm. L’imago est visible en III puis V-VI puis VII-X en plusieurs générations. Chenille sur Medicago lupulina, Ulex, Erica, Potentilla tormentilla, Lotus, Trifolium, Ononis, Hippocrepis, Medicago, en VI.

I. Assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Chizé 07/07/1972 (NT) - Cours 11/09/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Le Vanneau-Irleau 30/06/1969 (NT), 20/08/1971 (MG) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 22/08/2002 (CL) - Niort 15/08/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Villiers en Bois 19/06/1949 (NT), 25/06/2001 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Oncocera semirubella (Scopoli, 1763)
Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Etoilée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, rosa, prunus spinosa, fagus, ulmus, genista, salix. Elle est visible en mai puis en juillet. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Etoilée, le Bombyx antique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts et les zones de bocage. La femelle est brachyptère. Espèce univoltine ou bivoltine en V-X. Chenille urticante sur de nombreux arbres et arbustes à feuilles caduques (Salix caprea, Prunus spinosa…).

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant selon les localités (G&L).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - La Crèche 29/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 08/06/1959 (MG), 12/07/1971 (NT), 01/07/1983 (NT) - Marigny 25/03/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 15/06/1959 (MG), 05/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 08/06/1959 (MG) - 01/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orgyia antiqua (Linnaeus, 1758)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Téniocampe constante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible en juin. Très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie du cerisier. Eurasiatique. Toute l’Europe ainsi que toute la France. Probablement la plus commune des Orthosia. Se rencontre dans les milieux boisés, ainsi qu’en milieu urbain. Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur essences forestières, Quercus, Salix, Ulmus, Fagus etc … en V-VI.

I. Très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Chizé 11/04/1981 (NT), 17/04/1982 (NT) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 08/03/1973 (NT), 19/03/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 17/03/1972 (NT), 21/03/1973 (NT), 12/04/1975 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 05/05/1998 (CL), 13/03/1999 (CL), 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 12/04/1996 (CL) - Niort 25/03/1981 (NT), 03/04/1981 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/03/1997 (AG), 08/03/1997 (AG), 09/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 12/01/1998 (AG) , 02/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/04/1990 (CL), 12/03/2000 (CL), 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 12/03/2000 (CL), 18/03/2005 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 18/03/2005 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe ambigüe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur acer, quercus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la région. Varie du brun au verdâtre (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Téniocampe ambiguë. Méditerranéo-asiatique. En Europe, c’est une espèce largement répandue. En France, cette espèce printanière est l’une des plus communes. Hygrophile elle occupe les milieux forestiers jusque dans les zones urbaines. On récolte des adultes de cette espèce facilement en battant les chatons de saules en IV (NT). Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur Betula, Acer, Salix, Tilia et Crataegus, en IV-V.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Etusson 10/03/2001 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL), 28/04/2006 (CL) - Niort 18/07/1970 (NT), 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1971 (NT), 07/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, galium, genista, quercus. Elle est visible en juin. Répandu partout ; la deuxième génération est la plus abondante en Bretagne, et la première en Poitou. L’aberration gothicina H.S. (signes noirs des ailes antérieures réduits à des points isolés) a fourni deux exemplaires à Angers (Delah.) et un exemplaire à Niort (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gothique. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France et souvent très commune en de nombreuses régions. Occupe les régions boisées, les prairies, les clairières et atteint les hauts sommets en montagne. L’adulte visite au crépuscule et en soirée les chatons de saule. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Chenille polyphage sur plantes basses et arbustes, Medicago, Genista, Rumex, Galium, Sorbus, Prunus, Tilia, Quercus, etc, en IV-VI.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 16/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 02/2008 (Wilding Neil) - Chizé 04/04/1980 (NT), 17/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 21/03/1973 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL), 23/05/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 29/03/1976 (NT), 01/03/1997 (AG), 07/04/1997 (AG), 08/04/2006 (AG), 15/03/2008 (AG), 06/04/2010 (AG) -Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Martin d’Entraigues 06/05/2010 (chenille) (Conort Nadège) - Saint-Maurice la Fougereuse 10/03/2001 (CL) - Sainte-Verge 18/03/2005 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 01/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 17/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 04/04/1981 (NT), 23/04/1982 (NT), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Orthosia gracilis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe grêle

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Téniocampe grêle. Eurasiatique. Europe et France : on la rencontre un peu partout, mais c’est une espèce plutôt rare que l’on rencontre par individus isolés, tard dans la saison par rapport aux autres espèces du genre Orthosia. Espèce hygrophile en milieux chauds, prairies, clairières et ripisylves. Peut-être confondue avec O. cerasi (NT). Espèce univoltine, en III-V. Chenille sur Salix, Rosa, Prunus, Quercus, Geranium, Artemusia, Achillea, Epilobium, Trifolium, en VI-VII.

I. Répandu partout, mais en général peu commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Chizé 03/05/1989 (NT) - Niort 23/03/1971 (NT), 28/03/1971 (NT), 06/04/1971 (NT), 09/03/1981 (NT), 03/04/1981 (NT), 07/04/1997 (AG), 09/05/1998 (AG) - Souvigné 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 23/04/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia gracilis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosie variable

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, ulmus, populus, betula. Elle est visible en juin. Commun dans la zone, avec l’aberration fuscata Hw, dont les ailes antérieures sont d’un brun uniforme, et l’aberration nebulosus Hw, ayant les ailes antérieures gris lilas, avec une bande médiane brune interrompue au milieu et 3 macules, également brunes, alignées dans la marge et autres formes intermédiaires. La variation pallidior Stgr, beaucoup plus claire, a été prise en Vendée (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Inconstante. De nombreuses aberrations « sans intérêt » ont été nommées par les descripteurs, c’est une manière d’encombrer la nomenclature inutilement (NT). Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Espèce à très variable. En milieu forestier, dans les prairies mésophiles à méso-hygrophiles. Espèce univoltine, en II-V. Chenille polyphage sur de nombreuses essences dont Quercus, Betula, Tilia, Salix, Prunus spinosa, Crataegus monogyma etc, en V-VII.

I. Commun dans la zone (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 17/04/1969 (NT), 01/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 11/04/1981 (NT), 13/03/1989 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 16/03/1972 (NT), 06/04/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1970 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 16/03/1982 (NT), 26/03/1982 (NT), 30/04/1982 (NT), 05/04/1985 (NT), 25/03/1996 (CL), 04/06/1996 (CL) - Niort 06/04/1971 (NT), 09/04/1971 (NT), 13/03/1975 (NT), 25/03/1981 (NT), 13/03/1982 (NT), 19/03/1983 (NT), 01/03/1997 (AG), 02/04/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 14/04/1992 (AG) - Sansais 06/07/1970 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 09/04/1971 (NT), 12/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 13/03/1997 (AG), 18/03/2005 (AG), 10/03/2007 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosie rougeoyante

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Orthosie rougeoyante. Méditerranéo-asiatique. Toute l’Europe et toute la France, mais moins fréquente que les autres Orthosia. Occupe les milieux forestiers, ripisylves et milieux urbains arborés. Butine le soir les chatons de saule. Espèce univoltine, en III-V. Chenille sur Acer, Populus, Quercus, Ulmus, Prunus, en V-VI.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Cersay 12/07/1982 (CL) - Chizé 18/04/1971 (NT), 13/07/1989 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 04/03/1972 (NT), 08/03/1972 (NT), 16/03/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/03/1994 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 25/03/1996 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 03/04/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Proprette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur quercus, tilia, fagus, populus. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 24/03/1905, 2 exemplaires ; 30/03/1907 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Proprette. Eurasiatique. Toute l’Europe et en France, un peu partout sauf sur le pourtour méditerranéen. Elle fréquente les milieux forestiers frais et les prairies avoisinantes, jusqu’en milieu urbain. L’aberration immaculata (pas rare) est souvent confondue avec d’autres espèces d’Orthosia (NT). Espèce univoltine, en III-V. Chenille sur Quercus, Tilia, Fagus, Prunus spinosa, Ulmus, Salix, Populus, en V-VI.

I. Peu commun à Niort 2 ex. 24/03/1905 (HG), 2 ex. 04/04/1905 (HG), 30/03/1907 (HG).

II. Beaussais 04/2006 (Wilding Neil) - Chizé 01/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT) - La Crèche 14/03/1972 (NT), 04/04/1986 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 31/03/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 05/04/1985 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/03/1999 (CL) - Moutiers sous Argenton 07/03/1997 (CL) - Niort 22/03/1974 (NT), 01/03/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 08/04/1987 (CL), 01/05/1997 (CL), 12/03/2000 (CL) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 13/03/1997 (AG), 18/03/2005 (AG), 15/03/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Téniocampe du peuplier

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Téniocampe du peuplier. Eurasiatique. Largement répandue en Europe. En France, localisée dans la motié nord. Hygrophile on la trouve dans les zones boisées sèches à humides et surtout dans les peupleraies. Espèce univoltine, en III-V. Chenille sur Populus nigra, P. tremula, Salix alba, en III-V.

I. Amuré fin mars (d’Olbreuse, DL) - Niort 04/04/1905 (HG), 16/04/1904 (HG), 05/05/1906 (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 12/04/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Pachycnemia hippocastanaria (Hübner, 1799)
Callunaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Dans les lieux fleuris de bruyères. Chenille sur erica, calluna, galium. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun dans toute la zone ; particulièrement abondant sur le littoral.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pachycnémie des callunes, la Callunaire. Europe centrale et méridionale jusqu’en Asie Mineure. Largement répandue en France. Fréquente les milieux chauds riches en bruyère et callune. On peut trouver cette espèce de jour sur sa plante hôte, ailes entourées autour du corps. Vient à la lumière. Espèce bivoltine en II-IV puis en IX-X. Chrysalide hivernante. Chenille sur Erica, Calluna.

I. Répandu et assez commun dans toute la zone - Particulièrement abondant sur le littoral (G&L 1912).

II. Boussais 04/04/2008 (CL), 25/09/2008 (CL) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) – Secondigny 13/03/2009 (Aubineau Morgane).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pachycnemia hippocastanaria (Hübner, 1799)
Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Noctuelle blessée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L"imago est visible de mai à juillet puis de août à novembre (hiverne). Deux ou trois générations. Chenille sur rumex, sonchus, plantago. Elle est visible en mai. Commun dans toute la région. La var. margaritosa Hw. (partie costale des ailes antérieures très claire) est souvent aussi commune que la forme typique. Parfois cette partie costale aberre en sens inverse, et devient d’un noir intense (1 ex. pris à Niort, le 14/09/1909) ; on peut appeler cette forme nigrocosta (Gelin).

Deux-Sèvres : 19/02/1905 ; 02/07/1908 ; 01/06/1907 ; 03/07/1907 ; 25/08/1904 ; 01/09/1907 ; 12/10/1906 ; 06/11/1905 ; 28/12/1908, 10 exemplaires (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle blessée. Cosmopolite d’origine néotropicale. Europe : partout sauf le nord de la Scandinave. Partout en France. C’est une migratrice qui se rencontre en tous types de milieux. Espèce plurivoltine en V-X. Chenille polyphage sur plantes basses.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912). 25/08/1904 (HG), 19/02/1905 (HG), 06/11/1905 (HG), 12/10/1906 (HG), 01/06/1907 (HG), 03/07/1907 (HG), 01/09/1907 (HG), 02/07/1908 (HG), 28/12/1908 (HG) sans précision de lieu.

II. Beaussais 10/2006 (Wilding Neil) - Etusson 10/06/1993 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 11/08/1982 (NT) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Massais 21/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 30/10/2006 (CL) - Niort 01/10/1948 (MG), 24/10/1948 (MG), 26/08/1955 (MG), 31/07/1970 (NT), 06/08/1970 (NT), 29/08/1970 (NT), 30/08/1970 (NT), 02/09/1980 (NT), 22/01/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 01/02/1993 (AG), 02/08/1996 (AG), 11/03/1997 (AG), 12/08/1997 (AG), 16/03/1998 (AG), 27/10/2008 (Rebeyrol Christian) - Villiers en Bois 25/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Peridroma saucia (Hübner, 1808)
Petrophora narbonea (Linnaeus, 1767)
Pétrophore narbonnaise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur teucrium chamaedrys, dorycnium. Elle est visible en octobre. Espèce abondante dans la région méditerranéenne, et qui est représentée dans la zone océanique entre la Gironde et la Charente.

  • Charente-Maritime : 4 ex. à Martrou, près de Rochefort : 25/06/1905 (Lucas).
  • Charente : Jarnac (Delamain).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Dompierre sur mer, 06/09/1922 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 27/07/1927, 19/08/1928 (du Dresnay).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêts de Gâtine.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pétrophore narbonaise. Europe méridionale. Tout le sud de la France avec des incursions localisées dans l’ouest et le nord. Fréquente les pelouses sèches, les friches steppiques, milieux chauds et ensoleillés. Cette espèce vient à la lumière. Espèce bivoltine ou trivoltine en IV-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Teucrium, Thymus.

I. Forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 14/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL), 20/04/2007 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 21/04/1998 (CL), 21/06/1998 (CL), 17/08/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Petrophora narbonea (Linnaeus, 1767)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur lamium, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Très commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Craintive. Méditerranéo-asiatique. Occupe toute l’Europe, ainsi que toute la France. Se rencontre dans tout type de milieux jusqu’en zone urbaine. Paradoxalement les imagos ne viennent que très peu à la lumière (NT). Espèce plurivoltine en III-XI hiverne et reparaît en I-II. Chenille sur nombreuses plantes herbacées, très facile à observer, en II-IV puis en VII-X.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 23/08/2008 (CL), 27/02/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 18/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/05/1957 (MG), 28/08/1969 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marigny 01/07/1994 (CL) - Massais 20/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 15/05/1999 (CL) - Niort 24/04/1951 (MG), 02/04/1957 (MG), 24/05/1957 (MG), 15/08/1960 (MG), 12/01/1961 (MG), 14/01/1961 (MG), 22/07/1969 (NT), 19/03/1970 (NT), 03/04/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 02/10/1971 (NT), 20/03/1975 (NT), 22/09/1975 (MG), 10/04/1983 (NT), 13/06/1992 (AG), 10/10/1996 (AG), 15/10/1996 (AG), 09/06/1998 (AG) 15/07/2000 (AG), 15/06/2000 (chenille) (AG), 28/10/2007 (AG), 18/03/2008 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian), 20/04/2009 (Rebeyrol Christian) - Prin-Deyrançon 08/07/1971 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT), 17/05/1993 (CL), 18/04/2009 (Vanderschueren Claire) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 29/06/1970 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Phyllonorycter quercifoliella (Zeller, 1839)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 7-9 mm. Toute l’Europe à l’exception des îles méditerranéennes. Espèce bivoltine en IV-V puis VIII-IX. La chenille mine les feuilles de Quercus.

I. Signalé partout, très commun (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phyllonorycter quercifoliella (Zeller, 1839)
Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Piéride du navet

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Prairies, bois frais, jardins. Chenille sur brassica napus et rapa, sinapis. Elle est visible en juin et septembre. Les exemplaires de printemps ont le dessin du dessous des ailes un peu plus marqué que dans la génération estivale, qui répond à la forme napaeae Esp. Cette seconde génération donne, comme dans rapae et manni, des exemplaires de la variété quaterpuncta. J’ai rencontré dans les Deux-Sèvres quelques exemplaires de napi dont l’extrémité des nervures, fortement écrite en noir, et dilatée près de la frange, prête assez facilement à la confusion avec l’espèce asiatique (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du navet. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Très commune. L’imago est visible en III-X, en deux générations. Prairies, bois frais, jardins. Chenille sur Brassica napus et B. rapa, Sinapis, en VI IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 30/06/2011 (Courtin Bernard) - Assais les Jumeaux 24/09/2011 (Jacq Patrick) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 11/08/2011 (AG) – Boussais 24/06/2009 (Rolland Ludovic), 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 22/06/2009 (Séchet Vanina), 08/07/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 16/06/1976 (CL), 21/06/1977 (CL), 18/09/1979 (CL) - Chanteloup 25/06/2007 (Bonnet Stéphane) - Chef-Boutonne 16/05/2005 (CL) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 06/08/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 19/03/2011 (Debordes Laurent) - La Garette 14/06/1992 (AG) - La Mothe Saint-Héray 31/03/1957 (MG), 18/04/1981 (NT) - Le Chillou 30/08/1972 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/05/1954 (MG), 08/08/1971 (NT), 04/09/1977 (NT), 19/07/1980 (NT), 09/09/1980 (NT), 13/09/1980 (NT), 15/09/1980 (NT), 17/09/1980 (NT), 09/04/1981 (NT), 19/06/2005 (CL), 12/08/2005 (AG), 18/08/2007 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Georges de Rex 06/06/1982 (NT) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (NT) - Sainte-Gemme 02/04/2005 (CL) - Taizé 07/04/2007 (CL) - Villiers en Bois 02/07/1955 (MG), 20/07/1955 (MG), 06/04/1957 (MG), 03/04/1961 (MG), 08/04/1961 (MG), 29/05/1964 (MG), 16/09/2007 (AG) – Voultegon 04/07/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Robert le diable

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Quelques exemplaires hivernent et reparaissent en mars-avril. Vergers, bords des chemins. Chenille sur ulmus, urtica, corylus (tout l’été). Commun dans toute la région. De rares exemplaires avec le C réduit à une tache blanche filiforme, ont été pris en Maine et Loire (Delah.), en Charente-Maritime (Delav.) et en Gironde (Trim).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Robert le diable. La couleur du fond est très variable au fil des saisons et des générations. Espèce largement répandue en Europe et en France. Fréquente les clairières et les lisières des bois ainsi que les allées forestières. Espèce univoltine à trivoltine suivant la latitude et l’altitude en II-X. Chenille sur Urtica, Ulmus, Humulus.

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Argenton les Vallées 03/10/2011 (Courtin Bernard) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bressuire 17/03/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/05/1975 (CL), 27/09/1997 (CL), 11/09/2004 (CL), 15/11/2004 (CL), 27/10/2007 (CL) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) - Epannes 27/06/1971 (NT) - Etusson 26/03/1989 (CL) - Genneton 04/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 02/06/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 29/07/1971 (NT) - Marnes 12/06/2005 (CL), 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Massais 19/03/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/08/1998 (CL) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 23/07/1954 (MG), 09/09/1962 (MG), 05/09/1976 (NT), 18/10/1979 (NT), 19/10/1979 (NT), 20/03/1981 (NT), 14/09/1981 (NT), 07/10/1981 (NT), 29/09/1983 (NT), 19/06/2005 (CL), 21/07/2002 (AG), 21/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 05/09/1976 (NT) - Saint-Jean de Thouars 20/10/2004 (AG) - Sainte-Gemme 30/09/2005 (CL), 02/10/2005 (CL) - Sainte-Radegonde 09/04/2010 (Meyer Daniel) – Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 26/06/1948 (MG), 03/07/1948 (MG), 19/06/1949 (MG), 07/09/1957 (MG) – Voultegon 23/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polygonia c-album (Linnaeus, 1758)
Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Rieuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rieuse, la Moqueuse, la Tête rouge. Eurasiatique. Toute l’Europe tempérée et méditerranéenne. Partout en France. Fréquente les bois clairs et chauds. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur le Betula, Quercus.

I. Répandu mais en général peu commun dans la région (G&L 1912). Espèce très commune. La découverte récente de sa vaste distribution est probablement liée à l’utilisation de nouveaux moyens d’inventaire (UV) (RL1998).

II. Boussais 04/04/2008 (CL) - Chizé 14/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT), 23/04/1982 (NT) - La Crèche 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 20/06/1973 (NT), 19/05/1982 (NT), 15/04/1983 (NT), 05/04/1985 (NT) - Moutiers sous Argenton 12/04/1996 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 04/04/2009 (CL) – Villiers en Bois 20/04/1999 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Sabra harpagula (Esper, 1786)
Harpon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis en août en deux générations. Chenille sur fagus, quercus, betula, tilia. Elle est visible en juin et en septembre. Espèce capturée ça et là mais rarement, dans toutes les régions de la France.

Deux-Sèvres : Niort, 25/05/1904 ; 11/08/1905 ; 04/06/1905 ; 25/08/1904 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Harpon. Eurasiatique. Europe moyenne. En France, partout à l’exception des régions provençale et languedocienne. Fréquente les bois clairs. Espèce univoltine ou bivoltine selon les latitudes en V-IX. Chenille sur Alnus, Betula, Quercus et Tilia.

I. Niort 25/05/1904 (HG), 25/08/1904 (HG), 04/06/1905 (HG), 11/08/1905 (HG).

II. Beaussais 07/2000 (Wilding Neil) - Chizé 02/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 19/05/1982 (NT), 19/03/1989 (NT) - Coulon 27/05/1992 (CL) - La Chapelle-Bâton 13/05/1997 (CL), 21/08/1999 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 17/07/1973 (NT), 31/05/1981 (NT), 19/05/1982 (NT), 04/06/1983 (NT), 15/05/2001 (AG) - Marigny 30/07/1992 (CL) - Secondigny 30/07/2008 (CL), 19/05/2009 (CL), 22/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 02/06/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 15/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sabra harpagula (Esper, 1786)
Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Petit paon de nuit

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Le mâle vole souvent en plein jour. Chenille sur rubus, crataegus, potentilla tormentilla, prunus spinosa. Répandu et assez commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Petit paon de nuit. Eurasiatique. L’imago est visible en II-VI. Espèce à vaste distribution géographique recouvrant la majeure partie de l’Europe. Répandue partout en France. Elle fréquente principalement les landes collinéennes, les coteaux ensoleillés, les orées forestières jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Alpes. Espèce univoltine. Chenille sur Rubus, Crataegus, Potentilla tormentilla, Prunus spinosa, en V-VII.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Cersay 15/04/1983 (CL) - La Crèche 29/04/1982 (NT) - Niort 03/04/1959 (NT), 05/04/1961 (NT), 20/04/1971 (NT), 03/04/2007 (AG) - Sauzé-Vaussais 10/04/2011 (Enaud Lartial) - Villiers en Bois 04/04/1959 (NT), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Saturnia pavonia (Linnaeus, 1758)
Saturnia pyri (Denis & Schiffermüller, 1775)
Grand paon de nuit

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France)

L’imago est visible de avril à mai (Niort : 28 avril au 15 mai). C’est le plus grand papillon d’Europe. Assez commun et répandu partout. Chenille sur pirus, amygdalus, prunus, ulmus. Elle est visible en juillet. Des hybrides de pavonia et de pyri ont été obtenus par M. Braun, de Royan (Lucas). 1 exemplaire femelle, capturé à Angers, porte sur l’aile inférieure droite un second oeil, entre l’oeil normal et la base (Abot).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Grand paon de nuit. Méditerranéo-asiatique. L’imago est visible en IV-VI. C’est le plus grand papillon d’Europe. Espèce assez répandue en Europe méridionale et dans le Sud de l’Europe moyenne. Assez commune en France, mais absente du Nord. Longueur maximale : 120 mm. Chenille sur Pirus, Amygdalus, Prunus, Ulmus, en VII-VIII.

I. Assez commun et répandu partout (G&L 1912).

II. Aiffres 21/04/2011 (Dubois Thierry) – Ardin 03/05/2011 (Leray Julien) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) – Celles sur Belle 06/06/2010 (Fontaine Xavier) - Cersay 05/05/1992 (CL) - Chauray 23/07/2010 (chenille) (Réaud Michel) – Chizé 30/04/2011 (Aller Grégory) – Le Vanneau-Irleau 24/04/2011 (Boisde Virginie) – Luché-Thouarsais 03/05/2011 (Miteu Martine) - Magné 08/05/1992 (CL), 08/05/2008 (AG), 01/05/2010 (AG) - Mazières en Gâtine 15/04/2011 (Caillet Alain) – Melle 04/05/2011 (Minet Pierre et Edith) - Niort 13/04/1969 (NT), 13/05/1970 (NT), 14/05/1970 (NT), 08/05/1971 (NT), 15/05/1971 (NT), 13/05/1972 (NT), 06/05/2008 (AG) - Saint-Amand sur Sèvres 14/08/2007 (chenille) (Soulard Anne) – Saint-Aubin le Cloud 24/05/2012 (Rocher Olivier) - Sainte-Blandine 13/05/1967 (NT) – Verrines sous Celles 06/06/2010 (Fontaine Xavier) – Vouillé 14/05/2010 (Haillani Nassira).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Saturnia pyri (Denis & Schiffermüller, 1775)
Scoliopteryx libatrix (Linnaeus, 1758)
Découpure

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre (hiverne) puis de mars à mai en deux générations. Chenille sur salix. Elle est visible en mai. Répandu et assez commun partout. Pris l’hiver dans les salles basses du Donjon de Niort, dans les grottes d’Echiré, posé à côté des chauves-souris. Il y est généralement recouvert de fines gouttelettes d’eau (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Découpure. Holarctique. Habite toute l’Europe jusqu’à 2000 m d’altitude. En France, commune dans les biotopes humides ; ailleurs, par individus isolés. Affectionne les lisières humides, zones boisées périodiquement inondées, bois marécageux, dépressions fluviales, saulaies de vaste étendue. Adulte hivernant dans les grottes et lieux sombres humides. Espèce bivoltine en VI-VII puis en VIII-V. La chenille se nourrit de Salix et Populus, en V-VI, VII et IX.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912). Pris l’hiver dans les salles basses du Donjon de Niort, dans les grottes d’Echiré, posé à côté des chauves-souris. Il y est généralement recouvert de fines gouttelettes d’eau (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/03/2003 (CL) - Beaussais 06/2005 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL) - Cersay 01/07/1983 (CL) - Chizé 17/04/1982 (NT), 23/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - La Chapelle-Bâton 23/07/1998 (CL) - La Crèche 06/04/1973 (NT), 29/04/1982 (NT), 15/01/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 23/03/1970 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 27/07/2003 (chenille) (AG) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL) - 12/04/1996 (CL) - 18/06/1998 (CL) - Niort 16/08/1949 (MG), 12/10/1954 (MG), 12/09/1966 (MG), 05/07/1975 (NT), 29/03/1976 (NT), 25/03/1981 (NT), Niort 09/07/1983 (NT), 31/08/2003 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Secondigny 06/08/2008 (CL) - Souvigné 20/04/1984 (NT), 20/04/1984 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 10/07/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 22/06/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Scoliopteryx libatrix (Linnaeus, 1758)
Selenia dentaria (Fabricius, 1775)
Ennomos illunaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur rubus, tilia, salix, alnus. Elle est est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout dans la région. La génération estivale, beaucoup plus petite et plus pâle, a reçu le nom de juliaria Hw.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos illunaire. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie. Répandue partout en France. Fréquente les parcs, les jardins, les forêts et bois de feuillus, les zones humides. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Quercus, Betula, Prunus, Salix, Acer, Rosa.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 06/05/2000 (CL), 31/03/2003 (CL), 18/05/2004 (CL), 07/09/2004 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Cersay 27/07/1983 (CL) - Chizé 14/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT), 13/03/1989 (NT) - Fressines 15/03/2009 (AG) - La Crèche 18/07/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 28/02/1972 (NT), 15/03/1972 (NT), 16/03/1972 (NT), 28/03/1981 (NT), 09/04/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/05/1970 (MG), 23/07/1970 (NT), 27/03/1973 (NT), 27/03/1974 (NT), 13/08/1980 (NT), 15/04/1982 (NT), 15/05/2001 (AG) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 23/03/2003 (AG) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1996 (CL), 19/04/1997 (CL), 21/06/1998 (CL), 27/07/1998 (CL), 13/03/1999 (CL), 23/07/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 04/06/1996 (CL) - Niort 13/04/1962 (MG), 16/07/1970 (NT), 06/04/1971 (MG), 09/03/1981 (NT), 21/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Souvigné 20/04/1984 (NT), 26/04/1984 (NT) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/03/1976 (NT), 09/09/2005 (AG), 21/04/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Selenia dentaria (Fabricius, 1775)
Selenia tetralunaria (Hufnagel, 1767)
Ennomos illustre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juin à août en deux générations. Chenille sur corylus, quercus, alnus, salix, etc. Elle est visible en juin puis en septembre. N’a pas encore été trouvée dans la partie moyenne de l’Ouest de la France. La deuxième génération, plus petite et plus pâle, a reçu le nom de aestiva Stgr.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Commun dans les forêts.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos illustre. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’au Japon en Asie. Répandue dans toute la France. Fréquente les bois et forêts de feuillus. Espèce nettement plus colorée que les précédentes. Espèce bivoltine en IV-VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Alnus, Quercus, Fraxinus.

I. Commun dans les forêts (RL 1983).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Chizé 19/04/1971 (NT), 11/04/1981 (NT), 17/04/1982 (NT) - La Chapelle-Bâton 28/07/1996 (CL) - La Mothe Saint-Héray 03/08/1959 (NT), 23/07/1974 (NT), 25/03/1981 (NT), 15/04/1983 (NT), 15/05/2001 (AG) - Villiers en Bois 13/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 05/05/1971 (NT), 09/05/1971 (NT), 19/04/1974 (NT), 02/04/1976 (NT), 07/04/1976 (NT), 17/04/1982 (NT), 03/04/1997 (AG), 26/03/2003 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Selenia tetralunaria (Hufnagel, 1767)
Semioscopis steinkellneriana (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-25 mm. Répandue en Europe à l’exception d’une partie de la péninsule Balkanique, du Portugal et de l’Irlande. Période de vol : IV. Chenille sur Prunus spinosa, Crataegus, Cotoneaster, Fraxinus, Sorbus.

I. Forêt de Chizé 30/03/1910 (DL), 08/05/1912 (DL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Semioscopis steinkellneriana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Cucullie du bouillon-blanc

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin. Chenille sur verbascum thapsus. Elle est visible en juin. Répandu et commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brèche. Eurasiatique. Ça et là dans une grande partie de l’Europe. Largement répandue en France, parfois en nombre, dépasse 1600 m en montagne. En de nombreux milieux dont bordures des chemins de campagne, vallées rocailleuses, carrières, vignobles. Parfois difficile à séparer des espèces voisines. Dans les années 1990 cette espèce était très très commune sur la commune de La Crèche (79) (NT). Espèce univoltine en IV – VI. Chenille sur Buddleia, Scrophularia, Verbascum dont V. thapsus, en V-VIII.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) – Genneton 17/05/2008 (chenille) (Miteu Martine) – La Chapelle-Bâton 02/06/2000 (AG) - La Crèche 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/04/1990 (CL), 28/04/1998 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 18/06/1998 (CL) - Niort 27/06/1948 (MG), 23/04/1949 (MG), 24/05/1949 (MG), 22/04/1957 (MG), 27/04/1970 (NT), 18/03/1981 (NT), 19/03/1981 (NT), 22/03/1981 (NT), 25/03/1981 (NT), 26/03/1981 (NT), 25/05/1981 (NT) - Rom 02/04/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 12/06/2010 (AG) - Saint-Maxire 01/07/1969 (MG) - Sainte-Blandine 15/05/1979 (NT) – Villiers en Bois 24/04/2009 (Joris Antoine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Shargacucullia verbasci (Linnaeus, 1758)
Spudaea ruticilla (Esper, 1791)
Observations récentes :
Observation de Jouvel Orianne - Sainte Marie de Ré (17) - 14/04/2016 Observation de Laluque Olivier - Saint-Denis-d’Oléron (17) - 25/02/2016

lire la suite de l'article : Spudaea ruticilla (Esper, 1791)
Stigmella aurella (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

En III-VI. Chenille sur Rubus (mines) en X.

I. Forêt de Chizé, Niort, nombreuses mines (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stigmella aurella (Fabricius, 1775)
Stigmella microtheriella (Stainton, 1854)

Généralités : Imago est visible en VII-V (hiverne).


Situation actuelle - 2013 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été observé dans la région depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Stigmella microtheriella (Stainton, 1854)
Theria rupicapraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène chamoisée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible defévrier à mars. Chenille sur prunus spinosa, crataegus et autres rosacées arborescentes. Elle est visible en juin.

Deux-Sèvres : Niort : 30/01/1906 ; 29/01/1908 ; 10/02/1904 ; 13/02/1908 ; 14/02/1911 ; 05/03/1904 (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Echiré, 25/03/1930 (d’Olbreuse).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce assez rare récemment mentionnée pour la Vienne par Samuel Ducept.




lire la suite de l'article : Theria rupicapraria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trichophaga tapetzella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-19 mm. L’imago est visible en VI-IX. Chenille sur déjections animales, nourriture sèche, animaux morts, pelotes de rapaces, guano dans les nids d’oiseaux.

I. Niort 08/05/1903 et 09/05/1903 sortis d’une pelote à épingles bourrée de plumes (HG), 30/06/1906 (HG), 6 ex. 09/05/1911 (HG), 18/05/1912 (HG), 20 ex. 07-10/08/1912 (HG), 10 ex. 29-31/03/1914 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trichophaga tapetzella (Linnaeus, 1758)
Trichopteryx carpinata (Borkhausen, 1794)
Lobée, Phalène du Charme

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Lobée, la Phalène du charme. Largement répandue en Europe jusqu’en Sibérie. En France, presque partout, surtout dans la moitié nord et les montagnes. Fréquente les sous-bois des forêts froides et humides. Espèce univoltine en III-V. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Betula.

II. Saint-Maurice la Fougereuse 14/04/1988 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trichopteryx carpinata (Borkhausen, 1794)
Triphosa dubitata (Linnaeus, 1758)
Incertaine, Dent de scie, Douteuse
L’imago est visible de juillet à mai. Hiverne dans les caves, grottes et cavernes. Vu à Niort (79), Sommières (86) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en juin (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Triphosa dubitata (Linnaeus, 1758)
Tyta luctuosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle en deuil

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Vole en plein jour. Chenille sur malva, convolvulus arvensis. Elle est visible de juin à septembre. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Funèbre. Eurasiatique. Europe et toute la région paléarctique jusqu’en Sibérie orientale mais absente de l’extrême nord. En France, présente sur tout le territoire. L’adulte vole de jour sur les fleurs et fréquente les pentes herbeuses ensoleillées et les steppes, friches et jardins. Espèce bivoltine en IV-VII puis en VIII-IX. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Plantago, Convolvulus, Calystegia.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) - Beaussais 09/2004 (Wilding Neil) - Cersay 01/05/1990 (CL) - Fressines 17/06/2006 (AG), 03/07/2009 (AG) - Genneton 21/08/2010 (Miteu Martine), 30/04/2011 (Miteu Martine) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 14/08/1974 (NT), 09/06/2010 (Debordes Laurent) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 01/06/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 03/07/1987 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 14/05/1948 (NT), 15/05/1948 (MG), 28/05/1970 (NT), 20/04/1971 (NT), 08/07/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 05/08/1982 (NT), 05/08/1983 (NT), 16/07/1989 (NT), 10/08/1993 (AG), 15/04/1997 (AG), 03/06/2006 (AG), 16/06/2009 (Rebeyrol Christian), 23/05/2010 (AG) - Rom 19/05/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 08/08/1993 (AG), 25/07/2009 (AG) - Sainte-Blandine 15/05/1975 (NT) - Thouars 14/05/2010 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 13/05/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tyta luctuosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Valeria jaspidea (Villers, 1789)
Valérie jaspée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à avril. Chenille sur prunus, prunus spinosa. Elle est visible en juin.

  • Deux-Sèvres : Niort, 29 et 31/03/1905 ; 31/03/1908 ; 04/04/1905 ; 09/04/1904, 2 ex. ; 8 et 17/04/1907 ; 15/04/1908 ; 20/04/1909 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Rochefort, 13/03/1878 (Delavoie).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Echiré, du 1er au 10 avril, rare (d’Olbreuse et du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Jaspée, la Valérie Jaspée. Atlanto-méditerranéenne. Europe su sud-ouest. En France, semble absente du nord-ouest et de l’extrême nord. Fréquente les milieux boisés et arbustifs, friches et ripisylves. Espèce univoltine en II-V. Chenille sur Prunus spinosa.

I. Echiré, du 1er au 10 avril, rare (d’Olbreuse et du Dresnay). Niort 29/03/1905 (HG), 31/03/1905 (HG), 04/04/1905 (HG), 2 ex. 09/04/1904 (HG), 08/04/1907 (HG), 17/04/1907 (HG), 31/03/1908 (HG), 15/04/1908 (HG), 20/04/1909 (HG).

II. Availles-Thouarsais 31/03/2003 (CL) - La Crèche 06/04/1973 (NT) - Marnes 28/04/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 28/03/1996 (CL) - Niort 17/03/1967 (NT), 06/04/1971 (NT) - Villiers en Bois 26/03/1971 (NT), 07/04/1971 (NT), 13/03/1997 (AG), 10/03/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Valeria jaspidea (Villers, 1789)
Xanthorhoe fluctuata (Linnaeus, 1758)
Phalène ondée, L’Incertaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur sisymbrium alliaria et autres crucifères. Elle est visible en juillet puis en septembre. Répandu et commun dans toute la région. La forme costovata Hw. (chez qui la bande médiane des ailes antérieures manque ou est très réduite) a été prise en Vendée, à Auzay, 12/05/1904, 03/05/1909 (Lucas). Des formes variées, tant pour l’importance des fascies que pour la couleur du fond, ont été signalées d’Anjou par M. Delahaye.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ondée, l’Incertaine. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Fréquente les endroits bien exposés, y compris dans les villes. Espèce plurivoltine en III-IX. Chenille sur Diplotaxis, Alliaria, Lobularia, Brassica…

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2008 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 27/08/1997 (CL) - Magné 26/05/2001 (AG) - Mauzé-Thouarsais 11/09/1997 (CL), 28/04/1998 (CL) - Niort 07/05/1948 (MG), 10/05/1948 (MG), 27/05/1948 (MG), 21/04/1957 (MG), 08/06/1969 (MG), 19/06/1969 (MG), 06/05/1970 (NT), 09/05/1970 (NT), 23/05/1970 (NT), 22/08/1983 (MG), 26/09/1983 (NT), 16/06/1993 (AG), 13/03/1997 (AG), 07/07/2007 (AG), 06/04/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Villiers en Bois 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthorhoe fluctuata (Linnaeus, 1758)
Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Brunâtre, Bois sec

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brunâtre, le Bois sec. Eurasiatique. Toute l’Europe excepté l’extrême nord. En France, un peu partout. Fréquente les milieux frais et humides le plus souvent en forêt. Espèce univoltine en VIII-IV (hiverne puis reparaît au printemps). Chenille polyphage.

I. Répandu dans toute la région, mais partout rare (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Xylena vetusta (Hübner, 1813)
Antique, Noctuelle ancienne

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Antique, La Noctuelle ancienne. Holarctique. Toute l’Europe. En France, un peu partout. Fréquente les milieux frais et humides. Espèce univoltine en VIII-IV (hiverne et reparaît au printemps). Chenille sur divers arbres, arbustes et plantes des milieux humides.

I. Niort 11/05/1907 (HG), 18/05/1907 (HG), 04/04/1908 (HG), 25/03/1909 (HG), 06/04/1909 (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 03/05/1972 (NT) - Niort 21/09/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xylena vetusta (Hübner, 1813)
Xylocampa areola (Esper, 1789)
Noctuelle Lithorhize

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de février à mai (Niort, du 30 janvier au 11 mai). Chenille sur lonicera. Elle est visible en juin. Répandu dans toute la zone, et généralement assez commun ; paraît rare en Vendée.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle aréolée. Méditerranéo-asiatique. Europe de l’ouest jusqu’au sud de la Scandunavie et une partie de l’Europe centrale. En France, un peu partout. Fréquente les forêts claires chaudes et humides. Espèce univoltine en XI-V. Chenille sur Lonicera.

I. Répandu dans toute la zone et généralement assez commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2005 (Wilding Neil) - Chizé 11/05/1981 (NT) - Etusson 10/06/1983 (CL), 10/03/2001 (CL) - La Crèche 08/03/1973 (NT), 06/04/1973 (NT), 27/06/1973 (NT) - La Mothe Saint-Héray 25/03/1971 (NT), 23/03/1973 (NT), 27/03/1974 (NT), 23/03/1979 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 13/03/1996 (CL), 27/04/1998 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/03/1996 (CL), 01/11/1999 (CL) - Niort 02/04/1997 (AG), 01/03/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Jean de Thouars 14/04/1992 (AG), 13/03/2005 (AG), 23/08/2009 (AG), 31/12/2000 (AG) - Secondigny 05/05/1998 (CL), 13/03/2009 (Aubineau Morgane) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 16/04/1971 (NT), 15/04/1974 (NT), 26/03/1975 (NT), 13/04/1976 (NT), 27/02/1998 (AG), 21/04/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xylocampa areola (Esper, 1789)
Ypsolopha mucronella (Scopoli, 1763)
Observations récentes :
Observation de West Hazel et Ron - Mortagne sur Gironde (17) - 13/08/2013

lire la suite de l'article : Ypsolopha mucronella (Scopoli, 1763)
Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Chênes, Peupliers, Bouleaux
Observation de Villatte Raymond - Vaulry (87) - 25/03/2012 Observation de Mr Francoz Philippe - Trévignin (73) - 23/03/2009

lire la suite de l'article : Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pommier
Observation de Stas Roger - Herstal (Belgique) - 27/09/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 25/03/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 05/09/2010 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 08/07/2010 - imago obtenu par élevage Observation de Mr Francoz Philippe - Trévignin (73) - 08/04/2009 Capturé à Thin-le-Moutier ( 08) le 29 août 2002 ; Son envergure est de 20 mm.
Observation et commentaires de Mr Dauphin (...)

lire la suite de l'article : Acleris cristana (Denis & Schiffermüller, 1775)
Acleris kochiella (Goeze, 1783)
Observation de Joussain Jean-Michel - Périgueux (24) - 13/03/2012

lire la suite de l'article : Acleris kochiella (Goeze, 1783)
Agonopterix cnicella (Treitschke, 1832)
Hémilide du Panicaut
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/10/2012 (sous réserves - il peut s’agir de A. scopariella) Observation de Michel Bertrand - Cuise La Motte (60350) - 31/03/2013 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 22/09/2006 (id. Carbonecity)

lire la suite de l'article : Agonopterix cnicella (Treitschke, 1832)
Agonopterix ferocella (Chrétien, 1910)
Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 18/05/2009 Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 28/04/2008 Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 10/04/2008 Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 31/03/2008 (identification Carbonecity)

lire la suite de l'article : Agonopterix ferocella (Chrétien, 1910)
Agonopterix scopariella (Heinemann, 1870)
l’Hémilide du Genêt-à-balais
Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 20/03/2009 avec et sans flash (identification Carbonecity) Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 21/10/2008 (identification Carbonecity) Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 20/07/2008 (identification Carbonecity) Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 07/12/2007 (identification Carbonecity)

lire la suite de l'article : Agonopterix scopariella (Heinemann, 1870)
Lomographa distinctata (Herrich-Schäffer, 1839)
Phalène distincte

Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie Centrale. En france, elle est commune. Se rencontre en plaine, sur les côteaux bien exposés.

La chenille vit sur Prunellier (Prunus spinosa). La chrysalide hiverne.

Période de vol : III-IV. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Lomographa distinctata (Herrich-Schäffer, 1839)
Alsophila aescularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Phalène du marronnier, Alsophile printanière
Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Iran. Présente dans toute la France. Elle fréquente les prairies, forêts claires, éboulis, vergers, parcs et jardins. Abondante, on la rencontre facilement jusque dans les villes. Très commune en montagne. La chenille, polyphage, se nourrit sur les Prunier, Rosier, Pommier, Charme, Tilleul, Chêne, Erable, Aubépine, Bouleaux...(Prunus, Rosa, Malus, Carpinus, Tilia, Quercus, Acer, Crataegus, Betula,…) La femelle est aptère. La chrysalide hiverne dans un cocon. Période de vol : II-IV. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Alsophila aescularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Anthocharis euphenoides (Staudinger, 1869)
Aurore de Provence
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Aubais (30) - 05/04/2014 Observation de Cotta Serge - Robiac (30) - 24/03/2011 Observation de Champollion Dominique - Estoublon (04) - 28/04/2010 Observation de Mr Bouvier Yves - Restanques (83) - 12/05/2009 Observation de Mr Salès Christian - Garrigue (34)

lire la suite de l'article : Anthocharis euphenoides (Staudinger, 1869)
Anticlea badiata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Cidarie baie
Paléarctique, son habitus est assez variable. Elle est largement répandue en Europe, de l’Espagne à la Scandinavie puis jusqu’en Asie centrale. Presque partout en France. Elle est souvent abondante en montagne, elle affectionne les éboulis, les bords des chemins, les vieux jardins, les lisères forestières. La chenille se nourrit sur divers Rosiers et Aubépines (Rosa, Crataegus). La chrysalide hiverne. Période de vol III-V. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Anticlea badiata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Archiearis notha (Hübner, 1803)
Illégitime
Paléarctique. Toute l’Europe, depuis l’Espagne centrale jusqu’au Japon.Elle est répartie dans la partie Nord de la France, le centre, le massif alpin, les Pyrénées-Orientales, l’Ouest (Vendée et Gironde). Elle fréquente les bords de cours d’eau, les forêts humides où elle peut être commune. Elle vole autour des chatons, au sommet des saules et des trembles, en compagnie de A. parthenias. Sa chenille vit sur Populus tremula. La chrysalide hiverne dans un cocon. Période de vol : Mars-Avril. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Archiearis notha (Hübner, 1803)
Archiearis parthenias (Linnaeus, 1761)
L’Intruse
Observation de Vogel Gérard - Mouzon (08) - 13/03/2014 Observation de Gérard Vogel - Laneuville-s-Meuse (55) - 19/03/2012 Observation de Villatte Raymond - Thouron (87) - 14/03/2012 Observation de Francoz Philippe - Les Mollettes (73) - 03/03/2012 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 12/03/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 05/04/2010 Observation de Seys Brigitte - Forêt d’Olhain (62) - 06/04/2009 Observation de Mr Buquet Christophe - Seine Maritime (76) - (...)

lire la suite de l'article : Archiearis parthenias (Linnaeus, 1761)
Argyrotaenia ljungiana (Thunberg, 1797)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Marsillargues (34) - 27/03/2014 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 26/03/2012 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 08/04/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 04/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 24/07/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 23/05/2010 Observation de Vogel Gérard - Stenay (55) - 16/05/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 14/07/2009 et St-Valéry-sur-Somme (80) - 05/05/2009 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 06/08/2008 femelle (...)

lire la suite de l'article : Argyrotaenia ljungiana (Thunberg, 1797)
Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Observation de Brigitte Seys - Douadic (36) - 23/04/2012 Observation de Isamic Laval - St Denis de Vaux (71) - 22/03/2012 Observation de Brigitte Seys - Sec marais (59) - 19/03/2011 Observation de Kaldimidjian Catherine - Puimichel (04) - 10/03/2011 Observation de Meistermann Jean-Marc - Réserve naturelle de Cambounet (81) - 20/04/2010 Observation de Montenot Jean-Pierre - Cadouin (24) - 03/04/2010 Observation Commentry (03) - 17/03/2010 Observation de Mr Le Mao Patrick - Trémereuc (22) - 26/03/2009 Observation de Mr Francoz Philippe - Brison Saint-Innocent (73) - 26/02/2009 (...)

lire la suite de l'article : Biston strataria (Hufnagel, 1767)
Brachionycha nubeculosa (Esper, 1785)
Observation de Francoz Philippe - La Balme (73) - 09/03/2011 Observation de Mr Francoz Philippe - Aiguebelle (73) - 19/03/2009

lire la suite de l'article : Brachionycha nubeculosa (Esper, 1785)
Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Patte étendue, Pudibonde
Paléarctique. A travers toute l’Europe, à l’exception de l’extrême Nord, jusqu’au Moyen-Orient. Partout en France. Les papillons occupent de nombreux types de milieux tels que les bois, les vergers ainsi que les parcs en ville, jusqu’à plus de 1000 m d’altitude. Les chenilles sont très polyphages et se développent sur divers arbres dont les fruitiers : Chênes, Saules, Erables, Hêtres, Noisetiers, Tilleul, Sorbiers, Poiriers, pommiers… (Quercus, Salix, Acer, Fagus sylvatica, Corylus avellana, Tilia, Sorbus, Pyrus, Malus…). Forme concolor aux antérieures uniformément grises, fréquente chez le mâle. Dimorphisme sexuel important. Au repos, les imagos étendent leurs pattes antérieures, très velues, devant eux. Période de vol : V-VI. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Cerastis rubricosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle rubiconde
En France, elle semble présente un peu partout, hormis en Corse et sur le littoral méditerranéen. On la distingue facilement de C. faceta et C. leucographa, les taches orbiculaire et réniforme étant peu dessinées. L’adulte émerge dès la fin de l’hiver, durant les premières journées ensoleillées. Il butine au crépuscule les chatons de saules, avec les Orthosia et les Conistra. C’est en effet une espèce étroitement associée aux forêts de feuillus, ripisylves et prairies arbustives avoisinantes. La chenille, polyphage, vit aux dépens de diverses plantes herbacées : Fragaria, Rumex, Plantago, Taraxacum. Période de vol : Février à Avril. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Cerastis rubricosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chloroclysta siterata (Hufnagel, 1767)
Cidarie à bandes vertes, Phalène à bandes vertes

Adulte : 25-30 mm Ailes antérieures vert sombre à brun olivâtre, traversées par une bande médiane foncée s’élargissant vers le bord costal, et marquées à la côte d’une tache subapicale blanche.

Chenille : Atteint 27 mm. Grêle, vert clair, munie de deux pointes effilées à l’extrémité abdominale, souvent pourvue de stries dorsales rouges étirées, ou avec la face ventrale rouge.

Plantes hôtes : Sur diverses essences feuillues, notamment sur le Peuplier tremble, le Saule marsault, le Chêne pédonculé, le Sycomore, le Tilleul d’hiver et la Bourdaine.

Habitat : Forêts de feuillus sèches ou humides. Espèce commune presque partout.

Biologie : L’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte émerge à la fin de l’été et reparaît après hivernage dès la fin de février, époque à partir de laquelle interviennent les premiers accouplements. La chenille se tient à découvert sur la plante hôte ; elle se nymphose au sol. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Répandue à travers l’Europe, de la péninsule Ibérique au Caucase, puis jusqu’en Asie Mineure. Presque partout en France, plus commune en moyenne montagne, mais présente jusqu’au littoral méditerranéen. Elle fréquente jardins, vergers, forêts mixtes, friches. La chenille, polyphage, se nourrit sur Chêne, Sorbier, Rosier, Prunier, Sycomore, Saule, Peuplier tremble (Quercus, Sorbus, Rosa, Prunus, Acer pseudoplatanus, Salix caprea, Populus tremula). Période de vol : (III-V) VIII-IX. Espèce univoltine, qui réapparaît au premier printemps, après hivernage. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Chloroclysta siterata (Hufnagel, 1767)
Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Plusie chalcite
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 08/03/2013 - imago obtenu par élevage Observation de Josserand Véronique - Foulayronnes (47) - 12/12/2011 Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 08/04/2010 Observation de Boisseau Michel - Saint-Léger les Vignes (44) - 26/03/2010 Observation de Mme Vigan - Le Bon Cécile - Saint Gilles Croix de Vie (85) - 08/11/2008 Observation de Capdeville Yon - Tarnos (40) - 21/07/2007 Observation de Mr Delmas Gilbert - (...)

lire la suite de l'article : Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Cidarée pointillée

Espèce gris sale soyeux avec une bande médiane étroite, et les ailes antérieures allongées avec une légère ponctuation noire. Le dismorphisme sexuel est marqué. Son aire de répartition est discontinue en Europe : îles Britaniques, Suisse, Espagne... En France, elle forme deux populations : celle du Centre et du Nord (sous-espèce nominale), localisée dans les steppes, les friches xériques et celle du Sud, méridionale et littorale (ssp. olbiara, décrite par Millière, plus petite et toute grise). Une espèce discrète et peu fréquente.

La chenille vir sur les Galium et peut-être aussi les Asperula. Hiverne à l’état de chrysalide ou d’adulte.

Période de vol : IV (ssp multistrigaria) : XII-I (ssp olbiaria). Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)



lire la suite de l'article : Colostygia multistrigaria (Haworth, 1809)
Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hyacinthe, Noctuelle érythrocéphale, Orrhodie érythrocéphale
Méditerranéo-asiatique. Occupe une grande partie de l’Europe, excepté les pays nordiques et la moitié sud de la péninsule Ibérique. En France, un peu partout, mais plud répandue dans la Sud. Les adultes apparaissent sous deux formes tranchées, claire et foncée. Elle est étroitement liée aux forêts de feuillus. la chenille vit aux dépens de nombreuses plantes dont Faxinus, Fagus sylvatica, Prunus, Salix, Ulmus, Taraxacum... Période de vol : Octobre à Mai. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Conistra erythrocephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conistra rubiginea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tigrée, Orrhodie tigrée
Eurasiatique. Elle habite une grande partie de l’Europe, hormis l’extrême Nord, le nord de la Grande-Bretagne et le sud de l’Espagne. En France, un peu partout. Elle fréquente les zones boisées à forêts mixtes. La chenille est polyphage. Période de vol : Novembre à Mai. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Conistra rubiginea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Observation de Brigitte Seys - Henin Beaumont (62) - 21/01/2014 Observation de Michel Bertrand - Cuise La Motte (60) - 20/02/2013 ; autres observations : 18/12/2012 Observation de Stas Roger - Herstal Belgique - 16/03/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 20/03/2010 Observation de Mr Francoz Philippe - Brison Saint-Innocent (73) - 26/02/2009

lire la suite de l'article : Conistra rubiginosa (Scopoli, 1763)
Craniophora ligustri (Denis & Schiffermüller, 1775)
La Troènière, la Noctuelle du troène
Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe et toute la France. D’une grande variation chromatique, certains adultes ont les ailes antérieures presque noires. C’est une espèce forestière, occupant aussi bien la forêt méditerranéenne à chênes verts et les ripisylves chaudes de plaine, que les forêts mixtes fraîches plus au nord. Également jusqu’en ville. La chenille consomme les feuilles de troène, frêne, aulne, lilas... Période de vol : Avril à Juin ; Juillet à septembre. Espèce bivoltine à basse altitude. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Craniophora ligustri (Denis & Schiffermüller, 1775)
Danaus plexippus (Linnaeus, 1758)
Monarque
Migrateur occasionnel, essentiellement le long des côtes atlantiques (Lepinet).

lire la suite de l'article : Danaus plexippus (Linnaeus, 1758)
Dasystoma salicella (Hübner, [1796])
Observation de Villatte Raymond - Limoges (87) - 20/03/2013 Observation de Francoz Philippe - Ruffieux (73) - 16/03/2012 imago obtenu en élevage
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 03/03/2009 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 21/03/2009

lire la suite de l'article : Dasystoma salicella (Hübner, [1796])
Diurnea fagella (Denis & Schiffermüller, 1775)

Assez abondante, cette espèce forestière infeste divers arbres et arbustes d’ornement (voir ci-dessous). Largement répandue en Europe, elle est également présente en Asie.

DESCRIPTION. Femelle adulte : ailes effilées de 9 à 10 mm de long ; ailes antérieures blanchâtres, plus ou moins nuancées de noir-brunâtre, et parsemées de touffes d’écailles noirâtres et chamois ; ailes postérieures grisâtres à noir-brunâtre ; palpes longs. Mâle adulte : un peu plus grand, de même couleur que la femelle. Chenille : 15 à l8 mm de long ; vert-jaunâtre clair et terne, avec des taches jaunâtres entre les segments. tête brun pâle : Plaque prothoracique de teinte générale jaunâtre, portant une paire de taches latérales brunes ; 3è paire de pattes thoraciques charnues, dépassant nettement de part et d’autre du corps. Chrysalide : 10 mm de long ; brune ; crémaster portant un groupe de soies longues et crochues.

BIOLOGIE. Les papillons apparaissent en mars et en avril. Bien qu’incapable de voler, les femelles sont très actives, et, dérangées, se déplacent très rapidement. Les œufs sont pondus sur divers hôtes. De juin à octobre, les chenilles se développent dans des fourreaux, soit tissés, soit, parfois, dans des feuilles enroulées. En fin de croissance, elles tissent sur le sol, parmi les débris végétaux, un cocon dans lequel elles passent l’hiver.

DÉGÂTS. Les dommages, rarement importants, se limitent généralement à la chute de quelques feuilles. (Ravageurs des végétaux d’ornement : arbres, arbustes, fleurs Par David V. Alford,Marie-France Commeau,Rémi Coutin,Alain Fraval)



lire la suite de l'article : Diurnea fagella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Boarmie crépusculaire, Bi-ondulée
La séparation entre E. crepuscularia et E. bistortata est discutée par certains auteurs qui en font parfois deux taxons distincts. Répandue dans toute l’Europe. Présente dans la majeure partie de la où elle est commune en plaine et jusque vers 1600m d’altitude. La chenille, très polyphage, se développe sur diverses essences de feuillus et sur Ronces, Rosiers, Carottes, Artémises, Berberis… (Rubus, Rosa, Daucus, Artemisia, Berberis…). La chrysalide hiverne. Période de vol III-V ; VII-VIII. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Ectropis crepuscularia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore commun
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 30/01/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 21/11/2012 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 22/10/2012 Observation de M. Teulier Emilien - Albias (82) - 29072012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 05/12/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 29/10/2011 Observation de Laprat Michel - Epinay sur Orge (91) - 16/09/2011 Observation de Brigitte Seys - Etaing (62) - 30/07/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 25/03/2011 (...)

lire la suite de l'article : Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Endromis versicolora (Linnaeus, 1758)
Le Versicolore
Bouleau et parfois Aulne
Observation Mme Virginie Pellicer - les Arques (46) 02/04/2013 Observation de Gérard Vogel - Laneuville-s-Meuse (55) - 19/03/2012 Observation de Francoz Philippe - Les Mollettes (73) - 27/03/2012 Observation de Francoz Philippe - Ecole en Bauges (73) - 23/04/2008 Femelle Mâle Observations de Spill François - Lembach (67) - 25/03/2004

lire la suite de l'article : Endromis versicolora (Linnaeus, 1758)
Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Bombyx laineux, Laineuse du cerisier
Eurasiatique. Presque toute l’Europe. Répandue partout en France, mais localisée et rare à l’état adulte. Bois de feuillus, forêts claires, vergers, haies. Chenilles sur Prunus, Cerasus, Crataegus, Tilia, Betula, Sorbus, Alnus, Salix, vivant en communauté dans une poche de soie protectrice au début de leur développement. Période de vol : Octobre ; Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Eriogaster lanestris (Linnaeus, 1758)
Eupithecia dodoneata (Guenée, 1857)
Eupithécie sagittée

Variable, elle est proche d’Eupithecia abbreviata, mais plus petite, avec un point discal souvent rond. Présente dans toute l’Europe moyenne et méditerranéenne. En France, deux populations se partagent le territoire : celle du Sud, qui est plus petite, aux dessins plus contrastés, adaptée à la chênaie méditerranéenne (ssp austrina, Herbulot) et plus au nord, une population adaptée à la chênaie tempérée. La ssp austrina est plus commune. Elle vole en compagnie de E. abbreviata, avec laquelle elle partage les mêmes habitats, mais de manière bien moins abondante. Préfère les endroits chauds, les bords des forêts abritées, le maquis. Chenille sur chênes (Quercus).

Période de vol : V-VI dans le Nord, IV-VI ; (IX). Espèce univoltine dans le nord ou bivoltine dans le Sud, avec parfois une troisième génération dans l’extrême Sud.



lire la suite de l'article : Eupithecia dodoneata (Guenée, 1857)
Eupithecia subfuscata (Haworth, 1809)
Observation de Crismer Claude - Vic le Comte (63) - 25/08/2010 Eupithecia subfuscata ou virgaureata ou distinctaria
Observation de Mr Gérard Savéan - Saint-Georges sur Baulche (89) - 25/03/2009

lire la suite de l'article : Eupithecia subfuscata (Haworth, 1809)
Libythea celtis (Laicharting, 1782)
Echancré, libythée du micocoulier
Les motifs varient très peu malgré l’aire étendue de ce papillon en Europe. Vole autour de sa plante hôte dans les bois clairsemés jusqu’à 500m, bien qu’en fin d’été quelques individus vagabonds s’aventurent plus haut. L’adulte hiberne de longs mois de sept à mars, puis dépose les oeufs de la génération suivante. Facilement identifiable à la forme de l’aile et au palpe prolongé. Environ 34-44 mm ; vole d’avril à mai, juin à sept ; gén 1 ; PN micocoulier (Celtis australis) ; Rp Espagne, Portugal, France S ; Italie, Sicile, Autriche, Roumanie, Yougo, Bulgarie, Hongrie, Grèce, Corse, Sardaigne. (Tous les papillons de France et d’Europe p. Whalley, R. lewington)

lire la suite de l'article : Libythea celtis (Laicharting, 1782)
Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Xyline du frêne
Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 03/04/2011 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 22/03/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 11/10/2009 Observation de Mr Mulot Patrick - Draveil (91) - 02/10/2008

lire la suite de l'article : Lithophane semibrunnea (Haworth, 1809)
Metaxmeste schrankiana (Hochenwarth, 1785)
Observation de Billard Michel - Beaufortain, Arêches, Lac tournant 2002m (73) - 10/07/2010 observation de Francoz Philippe - Presle (73) - 24/05/2007 observation de Francoz philippe - Villarodin-Bourget (73) - 23/03/2011

lire la suite de l'article : Metaxmeste schrankiana (Hochenwarth, 1785)
Nymphalis antiopa (Linnaeus, 1758)
Morio
Si le morio n’est pas le papillon le plus coloré, la combinaison d’un marron intense et du blanc crème de la marge, avec un chapelet de taches bleues, donne au recto des ailes un charme indéniable. On aperçoit souvent ce papillon au vol rapide en train de planer très haut autour de la cime des arbres. Heureusement pour l’observateur, le morio descend aussi fréquemment et on peut le voir sur le sol ou sur un tronc d’arbre par temps ensoleillé. Affectionne les bois clairs et les escarpements broussailleux, de la plaine à 2000 m. Le morio est un puissant migrateur qui peut retourner chaque année n’importe où dans son domaine. En Angleterre, les vents d’est portent la plupart des migrateurs venus de l’est, qui traversent ainsi la mer du Nord. Envergure : 8 cm. Période de vol : Juin à Août, puis Mars-Avril après hivernage. Répandu, mais rarement commun. Régresse localement. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Nymphalis antiopa (Linnaeus, 1758)
Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Téniocampe ambiguë, Orthosie farineuse
Méditerranéo-asiatique. En Europe, elle est largement répandue. En France, elle est présente un peu partout et peut être localement abondante. C’est la plus petite espèce du genre Orthosia. Hygrophile, elle occupe les milieux forestiers, jusqu’en ville. On peut la rencontrer jusqu’en moyenne montagne où elle recherche également des stations bien exposées. La chenille, polyphage, vit principalement sur Chêne (Quercus) mais aussi sur Bouleau, érable, Saule et Aubépine (Betula, Acer, Salix, Crataegus). Période de vol : II-V. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau).

lire la suite de l'article : Orthosia cruda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Gothique
Eurasiatique. Occupe toute l’Europe et la France, où elle est souvent commune. Hygrophile, elle se rencontre dans les milieux forestiers, les clairières et les prairies avoisinantes, s’observant jusqu’en haute montagne dans les pelouses. Comme de nombreuses espèces printanières, elle visite au crépuscule et en soirée les chatons des saules (notamment ceux du saule Marsault). La chenille, polyphage, se nourrit sur divers arbres et arbustes, mais aussi sur des plantes herbacées. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia gothica (Linnaeus, 1758)
Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosie variable, Inconstante, Fragile
Eurasiatique. Répandue à travers toute l’Europe. En France, elle se rencontre un peu partout. C’est une espèce polymorphe, ce qui lu a valu son nom. Hygrophile, elle affectionne les ripisylves et les prairies mésophiles à méso-hygrophiles, la plupart du temps en contexte forestier. La chenille, polyphage, se développe sur de nombreux arbres et arbustes, et il n’est pas rare de l’observer à la fin du printemps. Période de vol : Février à Mai. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia incerta (Hufnagel, 1766)
Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Vogel Gérard - Laneuville-sur-Meuse (55) - 27/03/2011 Observation de Le Mao Patrick - La Rougeolais Saint-Pierre-de-Plesguen (35) - 23/03/2010

lire la suite de l'article : Orthosia miniosa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Proprette, Orthosie picotée
Eurasiatique. Dans toute l’Europe et un peu partout en France, sauf sur le pourtour méditerranéen où elle semble se retirer sur les contreforts plus frais. L’aberration immaculata, qui peut se rencontrer un peu partout, ne possède pas les taches noires caractéristiques des antérieures, ce qui peut prêter à confusion avec certaines Orthosia. Elle fréquente les milieux forestiers frais et les prairies avoisinantes, jusqu’en zone urbaine. La chenille, polyphage, vit sur divers arbres et arbustes. Période de vol : Mars à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Orthosia munda (Denis & Schiffermüller, 1775)
Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Observation de Francoz Philippe - Les Mollettes (73) - 27/03/2012 (confirmé par génitalia ) Observation de Brigitte Seys - Epersy (73) - 18/04/2010 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 22/03/2010

lire la suite de l'article : Orthosia populeti (Fabricius, 1775)
Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Caradrine rouillée
Ponto-méditerranéenne. Présente du nord de la péninsule Ibérique à la Russie, hormis le nord-ouest de l’Europe et la partie septentrionale de l’Europe centrale. En France, cette migratrice se rencontre principalement au sud d’une ligne joignant l’estuaire de la Loire à l’Isère. Semble absente de l’extrême Sud-Ouest. Depuis quelques années, elle tend à remonter vers le Nord, des observations étant régulièrement effectuées dans la région parisienne. Des confusions sont possibles avec P. proxima, espèce méditerranéenne, mais on sépare facilement P. kadenii en examinant la bordure marginale des postérieures, qui possède une série de tirets noirs, absents chez P. proxima. Elle semble occuper divers milieux ouverts, avec une nette préférence pour les zones à substrat sablonneux (littorales). La chenille, polyphage, hiverne et consomme diverses plantes basses. Période de vol : Mai-Juin ; Juillet à Octobre. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Platyperigea kadenii (Freyer, 1836)
Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Chênes
Observation de Gérard Vogel - Martincourt-s-Meuse (55) - 27/03/2012 Observation de Villatte Raymond - Vaulry (87) - 25/03/2012 Observation de Brigitte Seys - St Hilaire sur Benaize (36) - 21/04/2011 Observation de Le Mao Patrick - La Chapelle-sur-Erdre (44) - 27/04/2010 Observation de Porteneuve Jean-Jacques - "Pet du Loup" Echalas (69) - 20/04/2010 Observation de Mr Le Mao Patrick - Trémereuc (22) - 20/04/2009 Observation de Mr Francoz Philippe - Aiguebelle (73) - (...)

lire la suite de l'article : Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Pontia daplidice (Linnaeus, 1758)
Marbré de vert
Ce papillon actif au vol rapide est un migrateur bien connu qui s’étend parfois au nord de son aire. Le recto est blanc avec une marbrure grise sur les ailes postérieures. Les ailes antérieures ont des dessins foncés variables, plus prononcés chez la femelle. Au verso, l’aile postérieure est joliment marbrée de gris verdâtre, l’antérieure est blanche avec l’apex jaune. Se rencontre dans les lieux herbus fleuris. Comme il tend à migrer, on peut le trouver presque partout. Période de vol : Mars à Novembre. Répandu et commun, surtout au Sud. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Pontia daplidice (Linnaeus, 1758)
Ptilocephala plumifera (Ochsenheimer, 1810)
Observation de Réjane Paquereau - La Rochebeaucourt-et-Argentine (24) - 23/03/2013 Observation de Michel Billard - Savoie (73) - 17/04/2011

lire la suite de l'article : Ptilocephala plumifera (Ochsenheimer, 1810)
Selenia dentaria (Fabricius, 1775)
Ennomos illunaire
Les spécimens printaniers sont petits et colorés. La génération estivale est moins contrastée. La femelle est plus pâle. Occupe toute l’Europe, puis l’Asie jusqu’au Kamtchatka. en France, elle est présente partout, même en montagne. Elle fréquente des habitas variés : parcs, jardins, zones humides, allées forestières. Les chenilles se développent sur divers arbres tels que Chênes, Bouleaux, Prunelliers, Saules, Erable champêtre, Rosiers (Quercus, Betula, Prunus, Salix caprea, Acer campestre, Rosa ). La chrysalide hiverne. Période de vol : IV-V ; VII-IX. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Selenia dentaria (Fabricius, 1775)
Tortricodes alternella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Gérard Vogel - Brouennes (55) - 03/03/2012 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 13/03/2012 (confirmation par Robin Howard) Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 13 et 16/03/2012 Observation de Brigitte Seys - Sec Marais (59) - 20/02/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 13/03/2010 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 01/03/2009 Observation de M. Raymond Villatte - Cinturat (87) - 28/02/2009 femelle Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - (...)

lire la suite de l'article : Tortricodes alternella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trichopteryx carpinata (Borkhausen, 1794)
Lobée, Phalène du charme
Fond gris presque uni sur lequel les nervures plus foncées ressortent, les lignes transversales sont peu visibles. Largement distribuée sur toute l’Europe, puis en Sibérie, Kazakhstan. En France, presque partout, surtout dans la moitié Nord et dans les montagnes, Plus rare dans le Midi. Fréquente préférentiellement les sous-bois des forêts froides et humides. L’imago se rencontre parfois durant la journée, posé sur les troncs, les ailes en toit. La chenille se développe de juin à août sur Saules, Bouleaux (Salix caprea, S. aurita, Betula). La chrysalide hiverne. Période de vol : III-V. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Trichopteryx carpinata (Borkhausen, 1794)
Valeria jaspidea (Villers, 1789)
Valérie jaspée

Atlanto-méditerranéenne. Localisée au sud-ouest de l’Europe, de la péninsule Ibérique à l’ex-Yougoslavie, remontant au sud de l’Allemagne et de l’Autriche ainsi qu’en Suisse. En France, elle semble absente du Nord-Ouest et de l’extrême Nord. Thermophile, elle se rencontre dans les milieux boisés et arbustifs, les friches et les ripisylves.

La chenille vit sur Prunellier (Prunus spinosa).

Période de vol : II-V. Espèce univoltine.



lire la suite de l'article : Valeria jaspidea (Villers, 1789)
Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Observation de Francoz Philippe - Villarodin-Bourget (73) - 26/03/2011 Observation de Francoz Philippe - Valloire (73) - 24/10/2009

lire la suite de l'article : Xylena exsoleta (Linnaeus, 1758)
Xylocampa areola (Esper, 1789)
Noctuelle aréolée
Méditerranéo-asiatique. Elle est présente en Europe de l’Ouest et remonte au sud de la Scandinavie par une partie de l’Europe centrale., En France, elle est citée d’un peu partout. Elle affectionne les forêts claires, chaudes et humides, principalement à basse altitude. La chenille consomme du chèvrefeuille (lonicera). Période de vol : XI-V. Espèce univoltine, qui émerge au printemps dans le Nord et dès l’automne dans le Sud. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Xylocampa areola (Esper, 1789)
Ypsolopha asperella (Linnaeus, 1761)
observation de Francoz Philippe - St-Georges des Hurtières (73) - 19/03/2009

lire la suite de l'article : Ypsolopha asperella (Linnaeus, 1761)
Ypsolopha ustella (Clerck, 1759)
Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 09/05/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 02/04/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 23/03/2011 Observation de Mme Blanc Josselyne - Savas (07) - 10/03/2011 (identifié par Carbonecity) Observation de Francoz Philippe - Brison St Innocent (73) - 08/01/2011 Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 28/11/2009 observation de Francoz Philippe - Sillingy (74) - (...)

lire la suite de l'article : Ypsolopha ustella (Clerck, 1759)
Zerynthia rumina (Linnaeus, 1758)
Proserpine
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Aubais (30) - 05/04/2014 Observation de Soulère Jean-Pierre - Sournia (66) - 27/05/2010 Observation de Hocquet Jean-Marie - Marseille les Calanques (13) - 18/05/2010 Observation de Mme Berger Colette - Marseille (13) - 01/05/2009 Observation de Mr Sala André - Mas d’Allègre (30) - 29/04/2007 Hérault (34) - 09/06/2006 Observation de Vogel Gérard - Roquebrune-sur-Argens (83) - 26/04/2006

lire la suite de l'article : Zerynthia rumina (Linnaeus, 1758)
Aroga velocella (Zeller, 1839)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 14-19 mm. Répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’Irlande, de la Croatie, et de l’Islande. Espèce bivoltine en V puis VIII. Chenille sur Rumex acetosella.

II. Boussais 03/09/2010 (CL) - Le Breuil sous Argenton 20/08/2010 (CL) - Le Chillou 11/09/2010 (CL)

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aroga velocella (Zeller, 1839)
Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Batis

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur rubus idaeus. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu, mais plus ou moins commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Batis. Eurasiatique. Espèce largement répandue en Europe et en France. Fréquente les bois et forêts ainsi que les coteaux boisés. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude en IV-IX. Chenille sur Rubus.

I. Répandu, mais plus ou moins commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 17/08/1969 (NT) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 24/06/1970 (NT), 30/04/1989 (NT) - Coulon 27/05/1992 (CL) - La Crèche 12/06/1971 (NT), 16/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT), 28/08/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 28/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 19/05/1982 (NT), 01/07/1989 (NT) - Magné 20/09/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 19/08/2010 (AG) - Marigny 27/07/1994 (CL) - Massais 26/08/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 09/06/1997 (CL), 02/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 19/04/2007 (CL), 30/06/2007 (CL), 21/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL), 15/08/2007 (CL), 14/09/2007 (CL) - Niort 24/07/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 08/06/1971 (NT), 18/08/1979 (NT), 23/08/1979 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Sansais 26/07/1994 (CL) - Secondigny 28/04/2006 (CL) - Villiers en Bois 26/04/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 21/04/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Agonopterix arenella (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-23 mm. Répandue dans toute l’Europe à l’exception de la péninsule Ibérique. Période de vol : VIII-V. Chenille sur Cirsium, Arctium, Carduus, Centaurea, Knautia, Serratula.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Niort 11/03/2003 (AG) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix arenella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pyrgus malvoides (Elwes & Edwards, 1897)
Tacheté austral, Hespérie de l’aigremoine, Hespérie de la mauve du Sud
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 13/09/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 28/06/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Restinclières (34) - 26/04/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Marsillargues (34) - 27/03/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 19/05/2013

lire la suite de l'article : Pyrgus malvoides (Elwes & Edwards, 1897)
Platyedra subcinerea (Haworth, 1828)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 11/02/2017 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 06/01/2017 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (30) - 12/12/2016 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09/11/2016 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 27/02/2016 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 20/10/2015 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/10/2014 Observations Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 16 et 29/03/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - (...)

lire la suite de l'article : Platyedra subcinerea (Haworth, 1828)
Nemapogon cloacella (Haworth, 1828)
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 13/05/2015 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 14/04/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 31/03/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 28/08/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 06/12/2012 - sous réserves, peut être confondu avec N. granella Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - (...)

lire la suite de l'article : Nemapogon cloacella (Haworth, 1828)
Spudaea ruticilla (Esper, 1791)
Xanthie de l’Yeuse
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 07/04/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 16/03/2014

lire la suite de l'article : Spudaea ruticilla (Esper, 1791)
Pheosia tremula (Clerck, 1759)
Porcelaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, betula. Elle est visible de juillet à octobre. Signalé dans toute la région, et généralement assez commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Porcelaine. Eurasiatique. Partout en Europe et en France. Fréquente les milieux de feuillus humides. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Populus, Salix.

I. Signalé dans toute la région, et généralement assez commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Bessines 19/07/1971 (NT), 07/08/1982 (NT) - La Crèche 09/04/1981 (NT) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/2006 (CL), 21/07/2008 (CL) - Niort 31/05/1970 (NT), 14/08/1996 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/04/1984 (CL), 22/08/2001 (CL) - Sansais 04/06/1970 (NT), 29/07/1974 (NT), 28/08/1995 (CL) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 30/07/2008 (CL), 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pheosia tremula (Clerck, 1759)
Depressaria daucella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observations récentes :
Identification à confirmer
Observation de Guyonnet Antoine - Yves (17) - 25/06/2015 Identification à confirmer
Observation de Champion Emmanuelle - Romegoux (17) - 17/03/2016 Identification à confirmer
Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 21/01/2015

lire la suite de l'article : Depressaria daucella (Denis & Schiffermüller, 1775)
Harpyia milhauseri (Fabricius, 1775)
Dragon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, betula, ulmus, fagus. Elle est visible de août à octobre.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, 20/04/1909 ; 24/05/1905 ; 25/06/1908 ; 11/07/1907 ; 20/08/1908 ; 1 chrysalide en forêt de l’Hermitain (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Saintes, 05/05/1908 ; 12/06/1907 ; 01/07/1908 ; 28/07/1907 ; 05/09/1907 (Gelin). Rochefort, 18/04/1895 (Delav.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Dragon. Eurasiatique. Europe occidentale et centrale à l’Asie Mineure. En France, presque partout, jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les bois de feuillus. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-VIII. Chenille sur Quercus, Fagus, Betula, Ulmus, Populus.

I. Forêt de Chizé 23/04/1929 (d’Olbreuse) - Echiré (du Dresnay) - Forêt de l’Hermitain, 1 chrysalide (HG) - Commun à Niort 24/05/1905 (HG), 11/07/1907 (HG), 25/06/1908 (HG), 20/08/1908 (HG), 20/04/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1988 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT), 15/05/1982 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 14/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1971 (NT), 11/07/1971 (NT), 02/09/1972 (MG), 26/06/1973 (NT), 11/08/1982 (MG), 04/06/1983 (NT), 27/06/1990 (CL) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (MG) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 02/04/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 19/06/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 06/07/1970 (MG), 19/05/1971 (MG), 19/08/1980 (MG), 21/04/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG), 07/07/2010 (MG), 07/08/2010 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Harpyia milhauseri (Fabricius, 1775)
Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Petite épine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en juin et juillet. Commun dans toute la région. La génération estivale plus petite, et avec la macule médiane brune des ailes antérieures très réduite, a reçu le nom de aeruginata Trti.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite épine. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et méridionale. Partout en France. Fréquente les bois et les forêts, les parcs et jardins ainsi que les steppes buissonnantes. Espèce bivoltine en II-IX. Chenille principalement sur Prunus spinosa, Crataegus monogyna.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2004 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 25/09/2008 (CL) - La Crèche 13/06/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 22/04/1982 (NT) - Le Breuil sous Argenton 13/07/1988 (CL) – Magné 02/09/2000 - Marnes 22/04/2006 (CL), 09/05/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL), 27/08/2008 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/07/1989 (CL), 27/04/2008 (CL) - Niort 15/05/1948 (MG), 05/06/1948 (MG), 06/07/1956 (MG), 31/05/1957 (MG), 28/06/1969 (MG), 05/07/1969 (NT), 20/07/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 13/05/1982 (MG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 09/08/1991 (CL) - Sansais 03/05/1968 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 30/07/2008 (CL), 06/08/2008 (CL), 10/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Borkhausenia nefrax (Hodges, 1974)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 7 mm. Nous n’avons pas trouvé d’informations concernant cette espèce.

II. Niort 10/08/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Borkhausenia nefrax (Hodges, 1974)
Petrophora chlorosata (Scopoli, 1763)
Phalène de l’aquiline

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Lieux secs, bords des bois. Chenille sur pteris aquilina, erica. Elle est visible en août. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène de l’aquiline. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. Partout en France. Fréquente les sous-bois, les lisières forestières, les forêts de feuillus. Espèce univoltine en IV-VI. Chrysalide hivernante. Chenille sur Pteris.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2008 (Wilding Neil) - La Chapelle-Bâton 27/08/1999 (CL) - La Mothe Saint-Héray 03/06/1956 (MG), 13/05/1969 (NT), 22/05/1969 (NT), 28/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 19/05/1982 (NT), 04/06/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL), 27/07/2001 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 26/04/2008 (CL), 06/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Petrophora chlorosata (Scopoli, 1763)
Panolis flammea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Ardente, Pityphage

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ardente, la Pityphage. Eurasiatique. Répandue en Europe et en France. C’est la noctuelle par excellence inféodée aux pins. On la trouve dans les forêts de résineux. Egalement dans les bois mixtes installés sur sol sablonneux. Jusqu’à 1700 m d’altitude. Espèce univoltine, en II-V. Chenille sur Pinus sylvestris, P. monticola, Picea abies, Cedrus, en VI-VII.

I. Echiré 21/03/1929 (du Dresnay) - Niort 08/04/1907 (HG), 02/05/1908 (HG), 2 ex. 20/04/1909 (HG).

II. Availles-Thouarsais 16/04/2002 (CL) - Chizé 11/04/1981 (NT) - La Crèche 03/10/1971 (NT), 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 07/10/1969 (NT), 09/04/1981 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Panolis flammea (Denis & Schiffermüller, 1775)
Drymonia ruficornis (Hufnagel, 1766)
Demi-lune noire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Chenille sur quercus. Elle est visible en juillet. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant. Très variable pour la coloration. Plusieurs sujets de Vannes (de Joan.), un autre de Niort (Gelin), ont le disque des ailes supérieures presque complètement blanc.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Demi-lune noire. Eurasiatique. Toute l’Europe. Toute la France mais de façon localisée. Fréquente les bois et forêts de feuillus. Espèce univoltine en III-VI. Chenille sur Quercus.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Boussais 04/03/2008 (CL), 04/04/2008 (CL) - Chizé 11/07/1970 (NT), 30/04/1981 (NT) - Coulon 27/07/1989 (CL) - La Crèche 12/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1970 (NT), 07/04/1981 (NT), 30/04/1982 (NT), 15/04/1983 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 27/04/2008 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL), 20/04/2008 (CL) - Villiers en Bois 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 14/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT), 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Drymonia ruficornis (Hufnagel, 1766)
Peridea anceps (Goeze, 1781)
Timide

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin (Niort, 4 avril - 12 juin). 1 exemplaire pris à Saintes le 01/08/1908 (Gelin) paraît indiquer qu’il existe, certaines années, une seconde génération. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en août. Répandu et assez commun dans toute la zone océanique.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Timide. Eurasiatique. Partout en Europe et en France. Fréquente les bois, les forêts bien exposées, ainsi que les garrigues. Espèce univoltine en IV-VI. Chenille sur feuillus, surtout Quercus.

I. Répandu et assez commun dans toute la zone océanique (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Chizé 12/04/1980 (NT) - La Mothe Saint-Héray 01/05/1970 (NT), 02/05/1970 (NT), 28/05/1970 (NT), 11/04/1981 (NT), 04/06/1983 (NT) - Niort 23/04/1956 (NT) - Villiers en Bois 13/04/1971 (NT), 05/05/1971 (NT), 11/04/1981 (NT), 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 21/05/2010 (AG) - Vouillé 16/07/1955 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Peridea anceps (Goeze, 1781)
Egira conspicillaris (Linnaeus, 1758)
Conspicillaire

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Conspicillaire. Méditerranéo-asiatique. Occupe toute l’Europe, excepté l’extrême nord. Espèce typique des milieux forestiers et des steppes arborées. A progressivement colonisé les parcs, les jardins et les vergers. Espèce univoltine, en III-V. Chenille polyphage sur graminées et Fabacées.

I. Répandu partout mais plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Cersay 16/07/1990 (CL) - Chizé 01/05/1970 (NT), 18/04/1971 (NT), 17/05/1980 (NT), 11/04/1981 (NT), 17/05/1986 (NT) - La Crèche 03/05/1972 (NT), 19/04/1985 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 23/04/2006 (CL) - Niort 03/05/1970 (NT), 20/04/1971 (NT), 02/04/1997 (AG) - Saint-Jean de Thouars 09/05/1998 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 06/04/1987 (CL), 08/04/1987 (CL), 01/05/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Egira conspicillaris (Linnaeus, 1758)
Eudonia angustea (Curtis, 1827)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-22 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol VII-XI. Chenille sur les mousses des pierres, des rochers et des vieux murs.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Niort 30/11/2009 (AG), 09/10/2010 (AG), 21/11/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eudonia angustea (Curtis, 1827)
Selenia lunularia (Hübner, 1788)
Ennomos lunaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur ulmus, tilia, rosa, prunus spinosa. Elle est visible en juin puis en septembre. Répandu et commun partout. La deuxième génération, plus petite et plus pâle, a reçu le nom de delunaria Hb.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ennomos lunaire, le Croissant. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie centrale. Largement répandue en France. Fréquente les bois et forêts de feuillus. Espèce proche de S. dentaria. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Fagus, Prunus, Vaccinium, Tilia.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Chizé 26/04/1969 (NT), 24/05/1970 (NT), 16/04/1971 (NT), 19/04/1971 (NT), 30/05/1981 (NT), 23/04/1982 (NT), 03/06/1983 (NT), 04/04/1989 (NT), 13/07/1989 (NT) - La Crèche 09/04/1981 (NT), 29/04/1982 (NT), 25/05/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 22/02/1973 (NT) - Magné 25/04/1969 (NT), 11/05/1969 (NT), 12/05/1969 (NT) - Niort 22/08/1996 (AG), 18/04/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 06/06/1972 (NT) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sainte-Blandine 14/07/1983 (NT) - Secondigny 22/04/2004 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 30/08/2005 (AG), 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Selenia lunularia (Hübner, 1788)
Pseudaletia unipuncta (Haworth, 1809)
Leucanie orbicole

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Leucanie orbicole. Subcosmopolite. En Europe, n’est autochtone que dans le sud. En France, se rencontre un peu partout mais plus fréquemment au sud. Occupe divers milieux, grand ravageur dans les pays chauds, s’attaquant au maïs, à la canne à sucre, au riz, au sorgho. On la trouve jusqu’en zone urbaine. Ressemble à Aletia albipuncta (NT). Espèce plurivoltine, migratrice, en I IV VII-XI. Chenille polyphage sur graminées ainsi que diverses céréales et plantes cultivées.

I. A Niort et dans le Marais Poitevin de septembre à novembre (G&L 1912). Niort 10/11/1913 (HG), 13/11/1903 (HG).

II. Beaussais 06/2002 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (NT) - Magné 01/10/1983 (NT) - Marigny 01/10/2009 (AG) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 12/04/1996 (CL) - Niort 23/10/1971 (NT), 22/07/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 24/09/1983 (NT), 05/10/1983 (NT), 08/10/1983 (NT), 17/09/1996 (AG), 10/10/1996 (AG), 11/01/1998 (AG), 12/01/1998 (AG) - Sansais 01/10/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudaletia unipuncta (Haworth, 1809)
Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Museau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, quercus, tilia. Elle est visible de juillet à octobre. Commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Museau. Paléarctique. Partout en Europe et en France. Fréquente un grand nombre de milieux. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-IX. Chenille sur Populus, Salix.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 23/04/1982 (NT) - Coulon 27/06/1993 (CL) - Genneton 19/08/1996 (CL) - La Crèche 09/06/1981 (NT), 12/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1981 (NT), 19/05/1982 (NT), 04/06/1983 (NT), 15/05/1992 (CL) - Magné 26/05/1970 (NT), 04/06/1971 (NT), 03/05/1972 (NT), 08/05/2008 (AG), 01/05/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 28/04/1998 (CL), 23/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 27/04/2008 (CL) - Niort 30/08/1948 (NT), 20/04/1957 (NT), 17/05/1957 (NT), 10/06/1969 (NT), 11/05/1971 (NT), 10/07/1982 (NT), 26/04/1996 (AG), 05/08/1998 (AG), 10/04/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/05/2000 (CL), 20/08/2001 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/08/2001 (CL) - Sansais 03/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT) - Secondigny 22/04/2006 (CL), 28/04/2006 (CL), 06/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 11/06/1970 (NT) - 23/04/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Lomographa bimaculata (Fabricius, 1775)
Phalène à deux taches

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Chenille sur prunus, betulus, crataegus. Elle est visible en juillet.

Deux-Sèvres : Bois d’Arpentéraux, 1 ex. : 29/05/1904 ; forêt de Chizé, 2 ex. : 31/03/1910 (Gelin) ; Amuré, en mai 1911 (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène à deux tâches. Toute l’Europe tempérée, depuis le niveau des plaines jusqu’à des altitudes élevées. France centrale et méridionale, mais aussi dans les Alpes du sud. Affectionne les jardins sauvages, les parcs, les bois clairs de feuillus. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur Rhamnus, Betula, Prunus, Crataegus, Tilia, Cornus, en VI-VII.

I. Amuré mai 1911 (DL) - Bois d’Arpentéraux 1 ex. 29/05/1904 (HG) - Forêt de Chizé 2 ex. 31/03/1910 (HG), 23/05/1911, 23/07/1912 sans doute deux générations (HG).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Chizé 15/05/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 20/05/2001 (AG) - Niort 03/04/1981 (NT) - Villiers en Bois 19/04/1952 (MG), 19/04/1957 (MG), 02/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 13/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 21/07/1993 (AG), 05/07/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lomographa bimaculata (Fabricius, 1775)
Utetheisa pulchella (Linnaeus, 1758)
Ecaille du myosotis, Gentille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en avril puis de août à octobre. Chenille sur heliotropa, myosotis, etc. Elle est visible en juin. Cette belle espèce, abondante dans la région méditerranéenne, a été prise, de façon irrégulière, sur des points très divers de la zone océanique.

  • Deux-Sèvres : Niort, 1 ex. le 04/04/1905 (Gelin).
  • Charente-Maritime : Bois de Saint-Georges de Didonne, en 1900 (Braun) ; Saintes : 25/08/1908 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Gentille, l’Ecaille du myosotis. Présente en Afrique du Nord et en Corse, migratrice ailleurs. L’imago est visible en V-X en plusieurs générations. La chenille, polyphage, se nourrit sur Myosotis, Echium et Borago.

I. Cette belle espèce, abondante dans la région méditerranéenne, a été prise, de façon irrégulière, sur des points très divers de la zone océanique (G&L 1912). Niort 1 ex. 04/04/1905 (HG).

II. Niort 29/05/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Utetheisa pulchella (Linnaeus, 1758)
Clostera anachoreta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Anachorète

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Forêts de l’Hermitain, de la Gâtine, vallée de la Courance (79), en mai et août (deux générations).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Anachorète. Paléarctique. Espèce largement répandue en Europe et en France mais localisée. Fréquente les plaines assez humides à proximité d’étangs ou de marais. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chenille sur Salix, Populus.

I. Forêts de l’Hermitain, de la Gâtine, vallée de la Courance (79), en mai et août (deux générations), 1983 (RL).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clostera anachoreta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Pammene giganteana (Peyerimhoff, 1863)
Observations récentes :
Observation de West Hazel - La Clotte (17) - 30/03/2017

lire la suite de l'article : Pammene giganteana (Peyerimhoff, 1863)
Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Moro-Sphinx

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à octobre en deux générations. Quelques papillons hivernent et reparaissent d’avril à juin. Vole et butine en plein jour. Chenille sur galium, stellaria. Elle est visible en juin puis en août. J’ai recueilli dans le sable des dunes, à La Couarde (Ile de Ré), 5 chrysalides de stellatarum au pide de matthiola sinuata, au voisinage de galium arenarum (Gelin). Extrêmement commun dans toute la région. Un papillon de cette espèce, réfugié à l’automne 1909 dans ma chambre à coucher, a passé l’hiver accroché au baldaquin du lit. Quand on allumait du feu dans la pièce, il voltigeait des heures entières. Il s’est échappé au printemps (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Moro-Sphinx, l’Oiseau mouche, le Sphinx du caille lait. Méditerranéo-asiatique. Espèce migratrice répandue dans toute la France. L’imago est visible en IV-X, en deux générations. Quelques papillons hivernent et reparaissent d’avril à juin. Vole et butine en plein jour. Chenille sur Galium, Stellaria, en VI-VIII.

I. Extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 20/08/2010 (CL) - Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) – Genneton 03/08/2010 (Miteu Martine) – Germond-Rouvre 08/09/2011 (AG) – La Crèche 05/06/2011 (Debordes Laurent) - Niort 15/05/1947 (MG), 16/05/1947 (MG), 06/08/1950 (MG), 08/09/1957 (MG), 15/09/1957 (MG), 09/09/1970 (NT), 09/08/1979 (NT), 22/09/1983 (NT), 20/06/2009 (CL), 27/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1992 (AG) - Saint-Maxire 20/08/1972 (NT) – Verrines sous Celles 05/06/2010 (Fontaine Xavier).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Agonopterix pallorella (Zeller, 1839)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 19-24 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol VI-III. Chenille sur Centaurea scabiosa, Serratula.

I. Forêt de Chizé 27/05/1912 (DL).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Favretto Jean-Pierre) - Villiers en Bois 21/04/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agonopterix pallorella (Zeller, 1839)
Dyspessa ulula (Borkhausen, 1790)
Petite marbrure
Poireau, Ail
Observations Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 12/03/2007 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 03/02/2007

lire la suite de l'article : Dyspessa ulula (Borkhausen, 1790)
Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Aurore, Piéride du cresson

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Bois frais, jardins, prairies. Chenille sur cardamine, barbarea vulgaris, brassica, alliaria, reseda, sisymbrium, turritis, arabis. Elle est visible en août. L’espèce est répandue et commune dans toute la région. Quelques exemplaires mâles et femelles portent un petit point noir dans l’angle rentrant de la discocellulaire, aux ailes inférieures (Maine et Loire, Deux-Sèvres).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aurore, La Piéride du cresson. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en II-VIII. Bois frais, jardins, prairies. Chenille sur Cardamine, Barbarea vulgaris, Brassica, Alliaria, Reseda, Sisymbrium, Turritis, Arabis, en VIII.

I. Répandu et commune dans toute la région (G&L 1912).

II. Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 13/04/2011 (Courtin Bernard) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Beaussais 19/04/1981 (NT) - Cersay 12/07/1975 (CL) - Chanteloup 07/05/2006 (Bonnet Stéphane), 08/04/2010 (Rolland Ludovic) - Chizé 07/09/1959 (NT), 06/04/1981 (NT), 15/03/1984 (NT), 06/05/1990 (NT) - Frontenay Rohan Rohan 18/04/2009 (Sellier Nicolas) - Genneton 25/05/2010 (Miteu Martine), 14/04/2011 (Miteu Martine) – La Crèche 19/03/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG), 22/05/1969 (NT), 18/04/1981 (NT), 28/04/1994 (CL) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Ménigoute 02/06/1991 (AG) – Missé 03/04/2010 (Meyer Daniel) - Niort 18/05/1956 (MG), 04/04/1961 (MG), 09/04/1981 (NT), 04/05/2009 (Rebeyrol Christian), 26/04/2010 (Rebeyrol Christian) - Périgné 14/05/1967 (NT) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Gelais 30/04/1990 (NT) - Saint-Généroux 17/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Lin 22/05/1997 (chenille) (AG) - Saint-Symphorien 16/05/1956 (MG) - Sainte-Blandine 13/05/1968 (NT), 03/06/1968 (NT), 30/03/1988 (NT) - Villiers en Bois 19/04/1954 (MG), 27/05/1954 (MG), 13/05/1956 (MG), 18/05/1956 (MG), 26/05/1956 (MG), 23/04/1960 (MG), 14/05/1967 (NT), 15/04/1968 (NT), 21/05/1968 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anthocharis cardamines (Linnaeus, 1758)
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre ; hiverne et reparaît en avril ; parfois une génération en mai juin, provenant de chrysalides ayant hiverné. Jardins, bords des chemins. Chenille sur urtica, humulus. Elle est visible de juin à septembre. Inachis io, appelée vulgairement le Paon du jour, est répandue, mais rarement abondante, dans toute la région. Quelques exemplaires provenant de chenilles mal nourries, restent de petite taille et constituent l’aberration ioides O. I. M. Frionnet dit (Les Premiers états des Lépidoptères, 2 ème fascicule, p.XXXVIII) que Pyrameis cardui vole "aussi bien la nuit que le jour". J’ai fait deux fois, aux lampes électriques de Niort, le 25/01 et le 10/11/1904, la capture de v. io. L’espèce n’a pu être prise ainsi qu’à condition d’exécuter, comme cardui, un vol nocturne (Gelin).


Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Remarque de Mathieu Charneau concernant l’année 2010 :

Concernant la raréfaction de l’espèce "Petite tortue" et notamment l’étude sur le parasitisme touchant les chenilles de cette espèce. Je voulais faire part d’une observation concernant le parasitisme des chenilles de paon de jour. L’année dernière (2010), je suis tombé sur une "colonie" de chenilles de Paon de jour. J’avais capturé deux chenilles âgées pour terminer l’élevage. Ces deux chenilles sont devenues chrysalides. Malheureusement, de ces deux chrysalides sont sorties deux asticots (diptères) ! Cela correspond donc à un taux de 100% de parasitisme même si sur un si petit échantillon cela ne peut pas être représentatif.

L’évolution des populations de paon de jour est donc lui aussi à surveiller car cette espèce pourrait dans les années à venir décliner comme l’a fait la Petite tortue. A suivre ...


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Paon du jour. Espèce très répandue en Europe sauf dans le nord de la Scandinavie et le sud de la péninsule Ibérique. Partout en France mais habituellement rare en climat méditerranéen sec. Fréquente les prairies, les friches, les lisières des bois, les parcs et jardins. Espèce univoltine à trivoltine selon les régions et les années en II-X. Chenille sur Urtica.

I. Répandu dans toute la région. Rarement abondant (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG), 11/06/2011 (AG) - Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/10/2007 (CL) - Chanteloup 20/08/2005 (Bonnet Stéphane), 22/04/2010 (Rolland Ludovic) – Chauray 11/10/2011 (Vien Danielle) - Clessé 24/04/2010 (Rolland Ludovic) – La Mothe Saint-Héray 03/07/2010 (Debordes Laurent) - Marnes 18/03/2010 (Rolland Ludovic) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Niort 14/03/1993 (chenille) (AG), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 20/06/2009 (AG), 08/09/2012 (AG) – Parthenay 28/08/2011 (Courant Julien) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Villiers en Bois 29/08/1988 (CL)- Voultegon 28/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Se pose sur les rochers, sur les murs de clôture des endroits habités. Chenille sur triticum, poa, hordeum. Elle est visible en mars puis en mai et en juillet. Répandu et commun partout. Peu variable. M. Delahaye a pris aux environs d’Angers 2 exemplaires pourvus de 4 ocelles sur les ailes antérieures.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mégère (femelle), le Satyre (mâle). Répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’Ecosse et de la Scandinavie. Partout en France. Fréquente les pelouses caillouteuses, les landes et lisières ensoleillées. Espèce plurivoltine en III-X. Chenille sur Bromus, Lolium, Festuca.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Bressuire 23/09/2011 (Séchet Vanina) - Cersay 15/05/1976 (CL) - Genneton 13/08/2009 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1957 (MG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Marnes 25/05/2010 (Rolland Ludovic) - Missé 21/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 15/06/1940 (MG), 11/04/1948 (MG), 18/08/1955 (MG), 08/07/1991 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) – Pressigny 29/08/2010 (Debordes Laurent) - Saint-Gelais 30/04/1990 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 26/08/2001 (CL) - Saint-Maxire 20/08/1959 (MG) - Villiers en Bois 06/04/1957 (MG), 05/05/1957 (MG), 16/09/2007 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Tircis

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de août à septembre en deux générations (quelques uns des exemplaires que l’on trouve en mars et avril ont certainement hiverné). Le papillon aime à se poser sur les pampres, les feuilles des arbustes. Chenille sur poa annua et trivialis, triticum repens (toute la belle saison). Répandu et commun partout. La vallée de la Loire constitue ici la limite de séparation de la forme pâle du nord (egerides Stgr.) et de la forme fauve foncé du midi (aegeria type). A Vannes, egerides domine. A Nantes et Angers on trouve, avec les deux formes principales, de nombreux individus intermédiaires, et ces derniers se rencontrent encore vers le sud jusqu’aux environs de Niort, à Sainte-Pezenne, 05/06/1910, 26/05/1911 (Gelin). Dans la partie méridionale de la région on ne trouve que le type. Une bande marginale fauve, qui part de l’apex des ailes antérieures peut descendre jusqu’au tiers inférieur de la bordure, mais est parfois réduite à une simple macule placée au milieu du bord externe. La tache jaune en forme d’S retourné, qui part du bord costal de l’aile postérieure, est fréquemment divisée en deux macules distinctes. La bande maculaire jaune des ailes postérieures porte en dessus 4 ocelles noirs, dont les 3 derniers seulement sont papillés de blanc ; en dessous, on voit 5 ocelles plus pâles, dont le second est à peine indiqué. Quelques exemplaires ayant le dessus des ailes plus ou moins envahi par la teinte fauve ont été capturés en Vendée, à La Vergne, près de la Châtaigneraie ’Allard), à Auzay, 24/04/1911 (Lucas), et dans les Deux-Sèvres, forêt de Chizé, 06/05/1911 (Gelin). M. Ch. Oberthur a figuré, pl. 2 du XV ième fascicule des Et. d’entomol., une aberration albine prise en Gironde, à Saint-André de Cubzac, par l’abbé Mège.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Tircis. Espèce très répandue et abondante en Europe à l’exception de la Scandinavie. Partout en France. Fréquente bois, vergers, parcs, jardins, clairières et lisières des forêts. Plurivoltin en II-XI. Chenille sur Agropyron repens, Poa bulbosa.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Arçais 12/06/2002 (AG) – Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Argenton les Vallées 23/06/2011 (Courant Julien) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) – Bressuire 22/06/2009 (Séchet Vanina) - Cersay 01/05/1989 (CL) - Chambroutet 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 03/06/2006 (Bonnet Stéphane) – Cirières 07/05/2012 Clochard Noé et Alain) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 07/08/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 07/08/1974 (NT), 15/05/1989 (NT) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Magné 24/07/2000 (AG) – Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic) - Mauzé-Thouarsais 21/08/2008 (CL) - Missé 24/05/2010 (Meyer Daniel) - Niort 16/10/1979 (NT), 13/04/1980 (NT), 10/08/1980 (NT), 15/06/2000 (AG), 10/05/2009 (AG), 18/09/2009 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian) - Parthenay 28/08/2011 (Courant Julien) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 25/06/2006 (AG) – Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Sansais 24/07/1974 (NT) - Scieq 20/02/1993 (AG) – Sompt 27/08/2009 (Orsini Maria) – Thouars 18/04/2011 (Courtin Bernard) - Villiers en Bois 30/03/1989 (CL), 27/07/1994 (CL), 16/09/2007 (AG) – Vouillé 06/06/1993 (AG) – Voultegon 23/09/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pararge aegeria (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis d’août à septembre e deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur brassica, raphanus, sinapis, tropaelum. Elle est visible en juin, août, octobre. Elle détruit parfois complètement les plantations de choux. La génération printannière de brassica a généralement la tâche apicale d’un noir moins vif, avec le contour interne moins dentelé chez le mâle que dans la génération d’été. Répandu dans toute la région, et extrêmement commun certaines années. La chenille est parasitée par divers hyménoptères, dont le plus commun est le microgaster granulatus L, qui enraye heureusement l’extrême prolifération de cette espèce. - Une femelle aberrante, de 5 cm d’envergure, prise à Niort le 11/05/1911, a les ailes allongées et très étroites, celles du côté droit excavées au bord externe, les postérieures nuancées de jaunâtre en dessus (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Pieris brassicae Etat connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du chou. Répandue dans toute l’Europe et toute la France, espèce migratrice. L’imago est visible en III-XI en deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur Brassica, Raphanus, Sinapis, Tropaelum, en V-VI puis VIII-X.

I. Répandu et extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) – Bressuire 09/04/2011 (Séchet Vanina), 30/06/2011 (Séchet Vanina) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 05/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 16/07/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/07/1955 (MG) - Marnes 06/04/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/07/1947 (MG), 09/09/1947 (MG), 10/08/1955 (MG), 20/04/1970 (NT), 09/05/1970 (NT), 10/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 06/09/1980 (NT), 25/09/2008 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian), 10/04/2010 (AG), 09/10/2010 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 05/09/2003 (AG), 09/06/2007 (AG) - Saint-Rémy 07/09/1980 (NT) - Sainte-Blandine 15/03/1968 (NT), 30/03/1968 (NT), 14/09/1980 (NT), 25/08/2000 (AG), 02/09/2000 (AG) - Taizé 07/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 14/06/1965 (NT), 13/09/1980 (NT), 16/09/2007 (AG), Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Piéride de la rave

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Très commun partout. Chenille sur brassica, cichorium intybus, tropoelum etc. Elle est visible de juillet à septembre. Elle est, comme celle de brassicae, parasitée par les microgaster. Les papillons éclos au printemps ont les macules noires peu développées : certains mâles ne portent pas de point noir en dessus et la tâche apicale est à peine indiquée (var. immaculata CKll.) ; d’autres ont un point discal petit et peu apparent (var. leucotera Stefan.). Les macules noires deviennent plus vives dans les deux sexes à mesure que la saison avance, et beaucoup de femelles de la seconde génération ont tout le dessus envahi par une coloration jaunâtre, très accentuée dans quelques exemplaires. De plus, l’espace qui s’étend entre les deux macules discales des ailes antérieures des femelles porte quelquefois un semis plus ou moins dense d’écailles noires, et les ailes postérieures peuvent être marquées, entre les nervures 3 et 4, d’un second point noir plus ou moins obsolète (ab. quaterpuncta Delahaye). Ces diverses formes se rencontrent sur tous les points de la région. - J’ai capturé à Niort, en avril-mai 1911, six rapae femelles dans lesquelles la 2 ème macule des ailes antérieures se divise en deux points nettement séparés. On peut la nommer : ab. divisa (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la rave. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en III-X, en deux ou trois générations. Très commun partout. Chenille sur Brassica, Cichorium intybus, Tropaelum etc, en VII-IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Aiffres 04/10/1993 (AG) – Ardin 27/07/1993 (AG) – Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 29/07/2009 (Séchet Vanina), 07/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic), 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chauray 22/08/1993 (AG) - Chizé 10/04/1968 (NT), 14/04/1968 (NT) - Echiré 22/08/1993 (AG) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) - Fressines 06/08/2006 (AG) – Frontenay Rohan-Rohan 09/07/1993 (AG) – Genneton 14/06/2010 (Miteu Martine), 03/10/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 18/04/1981 (NT) - Luzay 27/08/2006 (AG) – Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic), 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/05/1954 (MG), 11/05/1954 (MG), 27/07/1955 (MG), 24/09/1955 (MG), 17/04/1957 (MG), 23/09/1960 (MG), 17/09/1970 (MG), 13/08/1972 (NT), 01/07/1976 (NT), 31/08/1977 (NT), 04/09/1977 (NT), 09/09/1980 (NT), 09/09/1980 (NT), 02/05/2004 (AG), 19/06/2005 (CL), 21/09/2008 (AG), 01/04/2010 (Rebeyrol Christian), 18/06/2012 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 24/07/1993 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Gelais 10/04/1990 (NT) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) - Saint-Rémy 06/09/1980 (NT) - Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Scieq 22/08/1993 (AG) – Sompt 27/08/2009 (Orsini Maria) - Villiers en Bois 30/05/1959 (MG), 30/03/1989 (CL), 30/08/2005 (AG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne comme papillon, plus rarement comme chrysalide ; les papillons reparaissent en mars-mai ; les chrysalides hivernées éclosent en mai-juin. La génération de septembre est la plus abondante. Chenille sur urtica, parietaria. Elle est visible de juin à octobre. Ce papillon, appelé vulgairement le Vulcain, est répandu dans toute la région, en quantité plus ou moin abondante selon les années. Il recherche les suintements des arbres cariés, les fruits pourris ou déjà attaqués par d’autres insectes. Quelques exemplaires possèdent un point blanc dans le tiers externe de la bande rouge des ailes antérieures (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vulcain. Espèce très répandue en Europe, migratrice. En France, largement répandue. Fréquente des habitats divers avec une préférence pour les lisières et les clairières des bois et les vergers. Espèce plurivoltine en II-XI. Souvent visible en plein hiver dans le sud de l’Europe. Chenille sur Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Bressuire 27/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 25/05/2005 (Bonnet Stéphane), 03/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 26/07/2009 (Miteu Martine), 18/09/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 13/10/2010 (AG) - La Crèche 14/09/2010 (Debordes Laurent), 20/09/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 09/08/2005 (Breuil Sandrine) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Missé 08/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 11/07/1955 (MG), 19/09/1964 (MG), 06/09/1968 (NT), 06/07/1970 (MG), 24/07/1970 (NT), 19/07/1978 (NT), 21/10/1979 (NT), 02/09/1980 (NT), 25/09/1980 (NT), 26/09/1980 (NT), 09/10/1980 (NT), 21/10/1980 (NT), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 08/09/2012 (AG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Sainte-Gemme 08/09/2005 (CL) – Sompt 30/08/2009 (Orsini Maria) – Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 03/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience, Cendrée noirâtre

Adulte : 30 à 35 mm d’envergure. Comparables à V. euphorbiae, à Subacronicta megacephala et à Arctomyscis (=Acronicta) aceris, mais de teint plus sombre, avec une petite tache blanche en forme de virgule ou de demi-lune à proximité du tornus des ailes antérieures.

Chenille : Atteint 38 mm. Brun-rouge ou brun-gris avec des touffes de poils bruns ou gris, une rangée dorsale de points rouges, deux rangées subdorsales de taches blanches et une ligne substigmatale blanc-jaunâtre, maculée de rouge.

Plantes hôtes : Sur divers végétaux herbacés ou ligneux, entre autres le Saule marsault ( Salix caprea), la Patience sauvage (Rumex obtusifolius), la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), l’Euphorbe petit-cyptès (Euphorbia cyparissas), la Bruère commune (Calluna vulgaris), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata), la Centaurée jacée (Centaurea jacea), et le Pissenlit dent de lion (Taraxacum officinale).

Habitat : Dans les milieux les plus divers, de préférence ouverts. Espèce très commune partout.

Biologie : L’espèce donne deux voire trois générations annuelles ; elle hiverne à l’état nymphal. La chenille, qui vit à découvert, se nymphose au sol ou parmi la végétation dans un cocon de consistance parcheminée. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Répandue dans toute l’Europe, on la rencontre un peu partout en France. On la sépare de V. auricoma (la Chevelure dorée) et de V. menyanthidis (la Noctuelle du ményanthe) assez facilement, grâce à la présence d’une virgule blanche à proximité du tornus. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre dans divers milieux, principalement mésophiles, y compris jusqu’en zone urbaine. La chenille, polyphage, se nourrit de diverses plantes basses. Période de vol : Mars à Juin, puis Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)



lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Hibernie hâtive
Mâle assez proche de celui de Larerannis aurantaria mais d’un ton plus ocre-roux sur la bande marginale, les points ressortant en clair. La femelle est microptère, avec les ailes postérieures plus longues que les antérieures. De nombreuses variations dans la coloration peuvent être observées. Espèce répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural et au Caucase. En France, elle est présente partout dans les zones boisées, jusqu’en montagne. Les chenilles vivent sur les Saules, Hêtres, Pommiers, Rosiers, Bouleau, Chênes, Pruniers… (Salix, Fagus, Malus, Rosa, Betula, Quercus, Prunus…). Hiverne en chrysalide. Période de vol III-IV. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Larerannis marginaria (Fabricius, 1777)
Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Ecaille villageoise, Ecaille fermière

Les taches sont plus ou moins variables. L’imago est visible de avril à juillet. Fréquente les lieux broussailleux, les haies et les jardins.

Adulte : Ailes antérieures noires, ornées de huit taches crème, arrondies, de tailles diverses. Ailes posrérieures jaune orangé, marquées de taches noires plus ou moins disposées en quatre rangées. Thorax noir ; abdomen jaune orangé, avec la moitié apicale rouge Chenille : Atteint 50 mm. Noire avec des touffes de poils brun clair. Tête et pattes rougeâtres. Plantes-hôtes : Sur diverses plantes arbustives et herbacées, avant tout sur la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), le Lamier tacheté (Lamium maculatum), le Pissenlit dent-de-lion (taraxacum offininale), et le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata). Habitat : Dans les milieux ouverts à semi-ombragés, xérothermophiles, avant tout sur les pelouses sèches et les coteaux faiblement boisés d’exposition sud. Espèce thermophile, encore commune dans le Midi, en régression significative dans toute la moitié nord de la France où elle a déjà disparu localement. Biologie : l’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte, de mœurs nocturnes, peut aussi voler de jour par temps chaud, surtout le mâle. Les œufs sont déposés en ooplaques d’une centaine d’unités à la face inférieure des feuilles. La chenille hiverne et se nymphose à terre au printemps, à l’abri d’un cocon lâche et blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Répartie à travers toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. En France, elle est partout présente. C’est certainement la plus commune de nos « écailles », on la trouve partout, même en ville, attirée par l’éclairage urbain. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses. Elle est très variable quantà l’étendue des taches, qui fusionnent quelquefois presque complètement. Vol : V-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 42-55 mm. Aile antérieure noir fuligineux avec de grosses taches arrondies, blanc à crème, parfois jaunâtres. Postérieure jaune d’oeuf, à apex envahi de noir avec quelques points noirs. Thorax noir bordé de blanchâtre. Abdomen orangé à la base, rouge cramoisi à l’apex. Femelle. Envergure : 50-60 mm. Semblable. Variation. L’étendue, la forme et la couleur tes taches de l’aile antérieure varient beaucoup et de très nombreux noms ont été créés pour baptiser ces formes parfois spectaculaires. Chez la f. dryope Catherine, 1929, les taches confluent à partir de la base, l’aile postérieure est toute jaune et le thorax est orange et blanc. Chez la f. nigrella Fettig, l’aile postérieure est brune. La ssp. Britannica Oberthür, 1911, d’Angleterre et des côtes normandes, a des taches nettement jaune pâle. La ssp. Angellica (Boisduval, 1829) d’Afrique du Nord, d’Espagne et de Sicile a des antérieures dont les macules jaunes confluent et les parties noires forment souvent des bandes transversales, les points noirs sont plus développés aux postérieures. La ssp. Fulminans Staudinger, 1871 (Liban) a des postérieures rose saumoné. Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille sur de nombreuses plantes basses, Plantain, Ortie, Fraisier, Centaurée, Pissenlit, etc., signalé sur jeune pousse d’Ajonc. Bois et autres lieux boisés, jardins, parcs, dunes littorales ; jusqu’à 2800 m en montagne. Facilement débusqué durant la journée. Période d’apparition. Juin-juillet. Distribution. Domaine paléarctique, y compris l’Afrique Nord. En Europe, de l’Angleterre aux Balkans. En France, partout y compris en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Conistra vaccinii (Linnaeus, 1761)
Robuste, Conistre polie, Orrhodie de l’Airelle
Eurasiatique. Elle occupe l’Europe tempérée, mais est absente de la partie septentrionale et de la moitié sud de la péninsule Ibérique. En France, elle est largement répandue. On la rencontre toujours associée aux milieux forestiers mixtes, y compris dans les zones urbaines. Ses variations chromatiques sont très importantes et son identification n’est pas toujours aisée. La chenille est polyphage. Période de vol : X-IV. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Conistra vaccinii (Linnaeus, 1761)
Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Eupithécie printanière
En Europe, occidentale, centrale et méridionale. Toute la France sauf en Corse. Affectionne les clairières et lisières des forêts mixtes, les allées forestières, le maquis. Répandue, on peut parfois la découvrir le jour difficilement à cause de son camouflage, les ailes étendues sur les troncs. Vient en nombre à la lumière. La chenille se développe sur divers chênes (Quercus). Période de vol (II) IV (V) Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Eupithecia abbreviata (Stephens, 1831)
Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Satellite
Eurasiatique. Sa répartition couvre presque toute l’Europe, excepté l’extrême Nord, le sud de l’Espagne et le sud de la Grèce. En France, elle est largement répandue. Elle occupe divers milieux, principalement forestiers, jusqu’à 1600 m d’altitude, et peut se rencontrer à proximité des habitations. La chenille est polyphage. Période de vol : Septembre à Avril. Espèce univoltine, l’adulte hiverne et vole de nouveau au printemps. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Eupsilia transversa (Hufnagel, 1766)
Gonepteryx cleopatra (Linnaeus, 1767)
Citron de Provence
Bien qu’il ressemble au Citron, le mâle du Citron de Provence s’en distingue à ses ailes jaune vif, dont l’antérieure est envahie d’orange. La femelle très claire est moins caractéristique et il faut l’observer de près au repos : une légère nuance orange au revers de l’aile antérieure fournit un indice pour l’identification. Se rencontre dans une variété d’habitats broussailleux, dont les garrigues, dans le sud de l’Europe. Période de vol : Mai à Août et Février à Avril après hivernage. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Gonepteryx cleopatra (Linnaeus, 1767)
Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Fausse eupithécie, Phalène de l’olivier, Eupithécie des jardins
Largement répartie dans toute l’Europe, jusqu’à l’Asie centrale. En France, elle est présente même en milieu urbanisé. Se rencontre souvent posée sur les murs. La chenille est polyphage et se nourrit des fleurs de (Clématite, Bruyère, Origan, Digitale, Eupatoire, Sureau, Armoise) Clematis, Calluna, Origanum, Digitalis, Eupatorium, Sambucus, Artemisia. Hiverne généralement en chrysalide, mais sous toute forme dans le Midi. Période de vol : I-XII. Espèce bivoltine ou trivoltine, avec plusieurs générations étalées dans l’année. (Delachaux et Niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Gymnoscelis rufifasciata (Haworth, 1809)
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour
Les ocelles spectaculaires et la couleur criarde du paon du jour le rendent sans pareil. Comme d’autres vanesses colorées, c’est un visiteur fréquent des jardins où il vient butiner, notamment les fleurs de buddleias et les Mesembryanthemum. Au repos, les ailes repliées, la coloration cryptique du verso et le bord découpé des ailes donnent au papillon l’aspect d’une feuille morte ou d’une écorce, tel un excellent camouflage. Inquiété, le paon du jour ouvre brusquement ses ailes, dévoilant ainsi ses ocelles qui effraient les prédateurs potentiels. Fréquente les bords des chemins, les haies, les talus, les prairies, les jardins et les parcs. Vol : Juillet à Septembre, puis Mars à Mai après hivernage. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Issoria lathonia (Linnaeus, 1758)
Petit nacré

Adulte : fond fauve orangé vif, suffusé de gris-verdâtre chez la femelle, agrémenté de taches noires arrondies disposées en rangées régulières. Les revers de ailes postérieures ornés de taches nacrées particulièrement étendues, traversés par une rangée postdiscale d’ocelles noires pupillés de nacré ; quelques taches nacrées à l’apex des antérieures.

Chenille : atteint 35 mm de longueur. Brun grisâtre, avec des taches noires, et des épines relativement courtes, brunes à pointe blanche, et une double rangée dorsale de stries blanches.

Plantes hôtes : Avant tout sur la pensée des champs. En élevage, accepte volontiers les variétés horticoles de la pensée sauvage.

Habitat : Milieux ouverts et lacunaires, notamment pelouses sèches, friches agricoles, champs en jachère et cultures extensives Espèce migratrice encore assez répandue partout en France, mais d’abondance variable selon les flux migratoires

Biologie : l’espèce se montre presque tout au long de l’année, au cours de 3 ou 4 générations successives. Les populations autochtones semblent continuellement enrichies par l’arrivée de nouveaux immigrants venus du sud. L’adulte aime à se poser sur le sol nu, ailes déployées, pour se chauffer au soleil, surtout au printemps et en automne. Les oeufs sont déposés isolément à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. Le cycle larvaire est exceptionnellement court. La nymphose s’effectue parmi la végétation basse, entre quelques feuilles réunies par de la soie. La chrysalide suspendue, brun sombre, porte une grande tache dorsale blanche en forme de selle et quelques autres, plus petites, de même couleur, ressemblant de la sorte à une fiente d’oiseau. L’espèce est susceptible d’hiverner sous ces quatre états, ainsi qu’à tous les stades larvaires. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Issoria lathonia (Linnaeus, 1758)
Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Mégère, Satyre
La femelle est souvent plus pâle que le mâle. L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre-octobre. Répandu et commun dans toute la région. Il fréquente les lieux incultes riches en graminées, les allées forestières (Forêt de La Coubre 17). Adulte : Jaune fauve marqué de lignes transversales brunes, avec un ocelle aux ailes antérieures et quatre aux postérieures. Mâle pourvu d’une plage androconiale oblique aux ailes antérieures, qui fait défaut chez la femelle. Revers des ailes postérieures marbré de gris, pourvu de sept ocelles antémarginaux entourés de fauve et bicerclés de noirâtre. Chenille : 25 mm. Verte avec une ligne latérale blanche nettement indiquée. Plante – hôte : Graminées : Fétuque des brebis, Palène, Brome dressé, Dactyle pelotonné Habitat : Dans les milieux ouverts chauds, avant tout sur les sites sablonneux, argileux ou calcaires, notamment dans les carrières, sur les landes rocailleuses septiques et les pelouses écorchées. Encore assez répandu presque partout, mais accuse localement un certain recul. Biologie : L’espèce donne 2 ou 3 générations. L’adulte se pose volontiers, ailes fermées, sur les rochers ou la terre nue : les couleurs cryptiques de son revers l’y rendent presque invisible. Lorsqu’il se chauffe au soleil, il se tient soit les ailes fermées (orientées face au rayonnement), soit ailes largement ouvertes. Il fréquent assidûment les fleurs, surtout celles de teintes pourpre ou violette. Les œufs sont déposés isolément sur les chaumes ou les feuilles des plantes hôtes. La chenille, très homotypique, diurne dans son jeune âge, adopte en cours de croissance des mœurs nocturnes et se nymphose à proximité du sol, sur une tige desséchée ou contre un rocher. La chrysalide, assez élancée, vert pâle ou brune, porte deux rangées dorsales de protubérances blanchâtres. L’espèce hiverne à l’état larvaire (à mi-taille). Elle ne compte que quatre stades larvaires contre cinq chez la plupart des autres espèces. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Lasiommata megera (Linnaeus, 1767)
Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Moro-sphinx, Sphinx du caille-lait, Oiseau-mouche
Ce papillon à vol diurne, relativement petit pour un sphingidae, ressemble à un oiseau-mouche lorsqu’il fait du sur place devant les fleurs pour butiner. Originaire du sud de l’Europe, il s’y reproduit toute l’année et migre plus ou moins vers le nord chaque année, parfois jusqu’en Suède. (Nature en poche - Larousse) Vol : surtout d’Avril à Novembre.

lire la suite de l'article : Macroglossum stellatarum (Linnaeus, 1758)
Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Phalène pétrifiée, Boarmie pétrifiée
Fond roussâtre à ocre, ailes postérieures marquées par une bande sombre arquée. La femelle est plus grande et plus pâle. Répartie de l’Afrique du Nord au Balkans, en passant par l’Europe méridionale et centrale, puis en Asie Mineure. En France, elle est répandue un peu partout, plus fréquente dans le Sud. Elle vole dans les parcs, lisières, jardins. La chenille se développe sur linaria vulgaris, Prunus spinosa, Syringa, Ligustrum, et a été élevée sur de nombreuses autres plantes. La chrysalide hiverne dans un cocon soyeux tissé entre les branches. Période de vol : IV ; VI-(IX). Espèce bivoltine ou trivoltine dans le Sud. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Menophra abruptaria (Thunberg, 1792)
Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Grande tortue, Vanesse de l’Orme

Ce papillon actif vole rapidement. Si on peut le voir prendre le soleil au sol ou sur un tronc, il est souvent difficile à observer de près, car il préfère les frondaisons. Le recto des ailes orange est orné de taches noires quadrangulaires, et un examen attentif de l’aile postérieure révèle la présence de lunules bleues le long de la marge noire. Le verso marbré de brun fuligineux camoufle le papillon lorsqu’il se pose sur un tronc les ailes repliées. Toujours sur le revers, uns bande bleue peu nette longe la marge des ailes. La grande tortue pompe souvent le miellat et la sève des arbres. Affectionne les haies, les bois clairs et le bord des champs, jusqu’à 2000 m, surtout là où croissent des ormes. Vol : Juin à Août, puis après hivernage en Mars-Avril. (Nature en poche - Larousse)

Adulte : 50-55 mm. Même livrée que la petite tortue (3497), mais fond d’un fauve plus terne, absence de lunules bleues aux ailes antérieures et tache noire basilaire réduite aux ailes postérieures, envergure nettement supérieure.

Plante – hôte : Essentiellement sur le Saule marsault, mais aussi sur le Peuplier tremble, le pommier cultivé, le poirier commun et sur diverses autres essences feuillues.

Chenille : Atteint 45 mm. Gris sombre avec une bande dorsale, des bandes latérales et des épines roux ferrugineux.

Habitat : Dans les clairs bois et le long des orées forestières, sur les pelouses sèches en voie d’embroussaillement et dans les vergers. En déclin significatif dans le nord et ça et là dans d’autres régions.

Biologie : L’adulte visite assez rarement les fleurs, si ce n’est au printemps, celles des Saules ; en revanche, il est attiré par les écoulements de sève des arbres blessés. La ponte se présente comme celle du Morio (œufs déposés par groupe de 100 à 200 unités alignés en longs manchons sur les rameaux d’environ 5mm de diamètre de la plante nourricière) et les chenilles se comportent de la même manière (existence communautaire et dispersion après la dernière mue), mais quittent toujours les rameaux avant de les avoir entièrement défeuillés. Selon les régions l’espèce donne 1 ou 2 générations ; elle hiverne à l’état imagal. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Nymphalis polychloros (Linnaeus, 1758)
Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Phalène brumeuse
Comme son nom le suggère, la phalène brumeuse ne vole qu’en hiver. Comme chez d’autres géomètres, seul le mâle de cette espèce vole ; la femelle est presque aptère et évoque plutôt une araignée. On peut trouver les deux sexes sur les troncs en soirée. Le mâle vole volontiers les nuits pas trop froides. Se rencontre partout où se trouvent des arbres et arbustes feuillus. Le papillon occasionne de gros dégâts dans les vergers. Période de vol : Novembre à Février. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Operophtera brumata (Linnaeus, 1758)
Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Orthosie du Cerisier, Noctuelle constante, Téniocampe constante

Ailes antérieures brun canelle assez pâle, avec une ligne submarginale claire ; contours des tâches orbiculaire et réniforme très finement soulignés de clair. (quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

En France, elle est largement répandue. Il s’agit probablement de la plus fréquente des Orthosia. Ressemblant à O. gracilis, elle est plus petite, de forme générale plus arrondie, l’orbiculaire et la réniforme, très rapprochées, se touchent dans bien des cas. Moins hygrophile que ses congénères, elle se rencontre dans de nombreux milieux boisés, même en ville. la chenille, polyphage, se développe sur divers arbres (Quercus, Salix, Ulmus, Fagus) où il est facile de l’observer à la fin du printemps. Période de vol : Février à Mai. Espèce univoltine. (Guide des papillons nocturnes de France - Coordonné par R. Robineau - Delachaux et Niestlé)



lire la suite de l'article : Orthosia cerasi (Fabricius, 1775)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou

Dimorphisme sexuel : la femelle a des points noirs sur les ailes antérieures. Les chenilles vivent en groupe et peuvent causer des dégâts sur les choux. L’imago est visible de avril à septembre en deux ou trois générations.

50-65mm. 3 générations. Dessus des ailes antérieures avec large bordure apicale noire et chez la femelle deux taches et une strie discale noires. Revers blanc jaunâtre, sans dessins distincts. Habitat : Jardins, cultures maraîchères. Espèce commune jadis,de nos jours fort en recul. Biologie : Au printemps les œufs sont déposés par petits groupes, parfois même isolément. En été les pontes peuvent regrouper plusieurs centaines d’œufs.Plantes hôtes : Crucifères : Chou, Colza, Ravenelle, Grande Capucine. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)



lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Piéride du navet
35-45 mm. Ressemble à la Piéride de la rave, un seul petit point noir aux ailes antérieures chez le mâle, deux plus gros chez la femelle. Revers des ailes postérieures très caractéristiques avec des nervures largement suffusées de vert grisâtre. Habitat Beaucoup moins lié aux agrocénoses que P.Brassicae et P.Rapae . Commune presque partout. Biologie : Contrairement aux Piérides du chou et de la rave, la Piéride du navet n’est nullement dommageable aux cultures. Sa chenille se développe essentiellement sur les Crucifères sauvages. Le nom vulgaire de cette espèce est trompeur, d’autant que le Navet n’a jamais été attesté comme plante nourricière de cette Piéride. Œufs déposés isolément ou par petits groupes sur la face inférieure des feuilles de la plante hôte, de préférence dans les endroits ombragés, ou profondément enfoncés au sein de la végétation. Voir Alliaire officinale.(Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Pieris napi (Linnaeus, 1758)
Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Piéride de la rave
40-50 mm. Ressemble à la Piéride du chou, mais plus petit, avec bordure apicale des ailes antérieures moins étendue. Mâle pourvu d’un petit point discal noir, Revers jaunâtre dans les deux sexes. Habitat : Jardins et cultures maraîchères. De loin le Rhopalocère le plus commun. Biologie : 4 générations. Œufs verdâtre pâle, déposés isolément. Plantes hôtes : Crucifères : Chou potager, Colza, Moutarde des champs, Ravenelle, Alliaire officinale, en outre : Réséda jaune, Grande Capucine. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann) Vol : Avril à Octobre

lire la suite de l'article : Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Plodia interpunctella (Hübner, [1813])
Mite du blé, Pyrale des fruits secs
L’envergure atteint 16 à 20 mm. La couleur de fond est beige cuivré clair sur le tiers intérieur de l’aile, rouge cuivré avec des bandes brun foncé sur le reste de l’aile vers l’apex. La chenille est active pratiquement toute l’année. Les œufs sont petits, gris blanchâtre, pondus directement sur la nourriture. Ils éclosent après quelques jours. Les larves sont généralement blanchâtres mais sont parfois brunes, jaunâtres. La chrysalidation a lieu souvent assez loin de la source de nourriture. Plusieurs générations par an. La période de vol couvre pratiquement toute l’année. Habitats : maisons, entrepôts de céréales, moulins, boulangeries, granges. Espèce sédentaire Espèce graniphage : céréales stockées, farines, fruits secs, aliments secs pour chiens et chats. (www.odezia-atrata.be/Fauna/Lepidoptera)

lire la suite de l'article : Plodia interpunctella (Hübner, [1813])
Zerynthia polyxena (Denis & Schiffermüller, 1775)
Diane
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lansargues (34) - 24/04/2013 Observation de Mr Sala André - Saint-Chamas (13) - 08/04/2007 Observation de Vogel Gérard - Le Muy (83) 26/04/2006 Observation de Mr Gilbert Verjans - Saint-Christol de Rhodière (30) - 05/04/2005
vt603053@versateladsl.be Observation de Mr Rouché Michel - St Martin de Valgalgues (30) - 03/2005 Observation de Mr Pierre Sévin - Valbonne (06) - 11/04/2004
http://perso.wanadoo.fr/photobotanica/botanic

lire la suite de l'article : Zerynthia polyxena (Denis & Schiffermüller, 1775)
Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Lambda, Plusie gamma, Gamma

Eurasiatique. Largement répandue en Europe. En France, cette espèce migratrice se rencontre partout. Il semble qu’elle ne soit résidente que dans les régions méridionales aux hivers doux. Elle remonte régulièrement dans le nord du pays, la majeure partie des observations s’effectuant en fin d’été avec l’arrivée de migrants. Euryèce, elle se rencontre jusque dans les villes. Il n’est pas rare de l’observer la journée dans les herbes hautes. La chenille est polyphage. Période de vol : V-IX. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Adulte : 35-40 mm d’envergure. Ailes antérieures chatoyantes, brun grisâtre clair à brun rougeâtre, variées de motifs brun-noir, avec un dessin discal argenté évoquant les lettres grecques lambda ou gamma. Ailes postérieures brun jaunâtre avec la marge nettement plus sombre. Chenille : Atteint 35 mm. Légèrement atténuée dans sa partie antérieure, ne compte que deux paires de fausses pattes (les anales non comprises). Vert pâle, avec de fines lignes dorsales claires et une ligne stigmatale blanche un peu plus épaisse. Tête généralement pourvue d’une strie noire de chaque côté. Plantes hôtes : Sur de nombreuses plantes herbacées appartenant aux familles botaniques les plus diverses, par exemple sur la luzerne cultivée (Medicago sativa), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le chou potager (Brassica oleracea), le Trèfle de prés (Trifolium pratensis), la Carotte sauvage (Daucus carota), la Sauge des prés (Salvia pratensis), et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Avant tout dans les milieux ouverts, mais dans les biotopes les plus divers, y compris dans les régions de culture intensive et jusqu’au cœur des villes. Espèce très banale partout. Biologie : Le Lambda est le plus commun des papillons migrateurs fréquentant l’Europe. L’imago se montre pendant presque toute l’année, présentant un pic d’abondance vers la fin de l’été. L’espèce hiverne d’ordinairement à l’état larvaire, et sans doute occasionnellement sous forme de chrysalide ou d’imago, au moins dans les régions les plus chaudes. Dans les contrées climatiquement moins favorables, elle ne survit pas à l’hiver ; ses effectifs se reconstituent chaque année à l’occasion des flux migratoires. Durant l’été, l’espèce engendre sur place deux ou trois générations successives. L’adulte est actif de nuit comme de jour, butinant activement les fleurs, sur lesquelles il se pose brièvement, ailes entrouvertes et vibrantes, constamment prêt à l’envol immédiat. Les œufs sont déposés isolément à la face inférieure des feuilles. La chenille montre une prédilection pour les plantes cultivées, sur lesquelles elle peut parfois causer des dommages. La nymphose s’effectue dans un cocon blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Le lambda est l’un des plus grands insectes migrateurs de la planète. Régulièrement, il vient en grand nombre des régions chaudes, au printemps et au début de l’été, pour se reproduire au Nord de l’Europe. Cette espèce ne survit pas aux rigueurs des hivers nordiques, chenilles, chrysalides et adultes périssant de froid. Le papillon, actif de jour comme de nuit, butine diverses fleurs dont le trèfle, la bruyère, le buddleia, le cardère et la valérianne (surtout la nuit). Il est attiré par la lumière. Période de vol : Mai à Octobre. (Nature en poche - Larousse)



lire la suite de l'article : Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Epirrhoe alternata (Müller, 1764)
Alternée, Mélanippe de l’alchémille, Phalène du pied-de-lion
En France, elle est commune et se rencontre dans presque tout le pays. Elle fréquente les bords de chemins herbus, les lisières forestières, les jardins... L’imago se rencontre le jour, butinant les fleurs, ainsi qu’au crépuscule. Il vient également à la lumière. Les chenilles se développent sur différents Gaillets, notamment le caille-lait blanc, le gaillet des bois, le gaillet gratteron(Galium mollugo, G. sylvaticum et G. aparine). Période de vol : Juin à Septembre. Espèce bivoltine.(Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

lire la suite de l'article : Epirrhoe alternata (Müller, 1764)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive, Méticuleuse
Au repos, les ailes de la méticuleuse sont repliées d’une façon singulière, qui lui donne l’aspect d’une feuille racornie. La couleur de l’aile antérieure varie du vert olive au brun roussâtre, mais le dessin reste constant. Certains sujets migrent vers le nord chaque année. Ce papillon se rencontre dans les jardins, bois, friches et en milieu urbanisé, car il n’est pas lié à un habitat spécifique, vu sa polyphagie. Période de vol : Mars à Novembre, en plusieurs générations. (Nature en poche - Larousse)

lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Pyrausta despicata (Scopoli, 1763)
Pyrale des buissons
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 16/03/2014 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Vauvert (30) - 17/04/2013 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 02/10/2012 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 27/09/2012 Observation de Brigitte Seys - Les Salles (42) - 27/08/2012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 06/05/2012 Observation de Despland Claudine - Collonges sous Salève (74) - 02/04/2012 Observation de Mme Blanc Josselyne – Savas (07) – 15/09/2011 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 14/07/2011 (...)

lire la suite de l'article : Pyrausta despicata (Scopoli, 1763)
Idaea seriata (Schrank, 1802)
Vieillie, Voisine
Avec un semis de points formant une ligne caractéristique sur les ailes, très variables d’aspect et parfois très enfumées. Présente dans presque toute l’Europe et partout en France. Commune, très répandue jusque sur les vitrines des commerces en ville... La chenille vit sur les silènes, mais aussi les pommiers, chèvrefeuilles, plantain, orties... Période de vol : Mars à Octobre. Espèce plurivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Idaea seriata (Schrank, 1802)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/