Objets associés au mot-clé : 20. 16 - 31 Octobre
Articles associés
Diaphania perspectalis (Walker, 1859)
Pyrale du Buis

La pyrale du buis est un lépidoptère de la famille des Crambidae, originaire d’Asie (Chine, Japon, Corée).

C’est un papillon nocturne, attiré par la lumière, que l’on peut voir tournoyer autour des lampadaires, mais que l’on ne voit voler de jour que s’il a été dérangé. La chenille de ce papillon ne semble consommer que des feuilles de buis (déjà observé en europe sur Buxus sempervirens (buis commun) ; Buxus sempervirens L. ’ Rotundifolia ’ (ou buis à feuille ronde qui est une variété horticole), et Buxus colchica Pojark (ou buis de Colchide ou du Caucase).

Il s’agit d’une espèce invasive, qui figure depuis 2008 sur la liste d’alerte de l’Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes (OEPP, 2007). Son introduction accidentelle en France a été repérée en 2008, mais le nombre d’individu laisse penser qu’elle date de 2005 au moins. Depuis, cette espèce est régulièrement signalé en Alsace, et plus récemment en Île-de-France et en Poitou-Charentes. On le trouve également en Suisse et sur la Côte d’Azur. (WIKIPEDIA)


Plusieurs photos de cet article sont issues de la page créée par Christophe Brua sur le site de la Société Alsacienne d’Entomologie réalisée en partenariat avec la Société Entomologique de Mulhouse (http://viltanso.free.fr/) et sont de Jean-François Feldtrauer : http://sites.estvideo.net/sae/pyral....

Si vous trouvez le papillon ou la chenille de cette espèce, vous pouvez contacter les membres de cette association via leur site :

http://sites.estvideo.net/sae/pyral...



lire la suite de l'article : Diaphania perspectalis (Walker, 1859)
Cilix hispanica (Pérez De-Gregorio et al., 2002)
Petite épine hispanique

Etat des connaissances en décembre 2013 - Premier complément au Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite épine hispanique. Méditerranéenne. En deux générations, l’imago est visible en II-V puis en VII-VIII.

III. Villiers-en-Bois, 8-IX-2012 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cilix hispanica (Pérez De-Gregorio et al., 2002)
Panorpa sp.
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 31/10/2008 dans poireau

lire la suite de l'article : Panorpa sp.
Rhogogaster viridis (Linnaeus, 1758)
Observation de M. Stas Roger - près de Liège (Belgique) - 19/09/2008 Observation de Brigitte Seys - Peronne en Mélantois (59) - 28/10/2008

lire la suite de l'article : Rhogogaster viridis (Linnaeus, 1758)
Eacles penelope (Cramer, 1775)
Observation de Goeleven Daniel - Piste de Kaw (973) - 03/2010 Observation de Guyonnet Antoine - Camp Patawa (973) - 22/07/2008 Observation de Guyonnet Antoine - Route de Saut Léodate (973) - 20/10/1998 Observation de Guyonnet Antoine - Route de Saut Léodate (973) - 09/10/1998 Observation de Guyonnet Antoine - Route de Saut Léodate (973) - 07/10/1998 Femelle Mâle
Observation de Guyonnet Antoine - Route de Saut Léodate (973) - 05/10/1998

lire la suite de l'article : Eacles penelope (Cramer, 1775)
Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Anneau du diable, Bombyx de la ronce
Les chenilles hivernent et se nymphosent au printemps. En automne, on les rencontre souvent sur les chemins, à la recherche d’un abri. Les mâles volent au soleil, les femelles la nuit en Mai et Juin. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Inachis io (Linnaeus, 1758)
Paon du jour
La chenille du paon du jour vit dans une toile de soie sur sa plante nourricière (orties). Il faut rechercher les structures de ce type dans les touffes d’orties en été. Vol : Juillet à Septembre, puis Mars à Mai après hivernage. (Nature en poche - Larousse) Longueur maximale : 42 mm. Corps noir, avec des points blancs bien visibles. Flancs et région dorsale avec des scoli grêles, de couleur noire. Fausses pattes brun jaunâtre. Tête d’un noir brillant. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Inachis io (Linnaeus, 1758)
Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Patte étendue, Pudibonde
Atteint 50 mm de longueur. pourvue d’une pilosité longue et dense ; face dorsale portant des pinceaux de poils en forme de blaireau sur les segments 4 à 7, ainsi qu’un autre, étroit et allongé, sur le onzième segment. Teinte variable, soit jaune verdâtre ou jaune, avec les pinceaux anterieurs jaunes ou blancs, soit beige rosâtre, avec les pinceaux anterieurs rose blanchâtre ; pinceau posterieur variant du rouge au noir. Guide nature "Quel est donc ce papillon ? Nathan

lire la suite de l'article : Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Daphnis nerii (Linnaeus, 1758)
Sphinx du laurier rose
Chrysalide Observation de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 12/06/2007 Chrysalide Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 21/06/2007 Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 22 et 23/06/2007 Chenilles Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 26/10/2007 Chrysalides Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 08/11/2007 Chenilles Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - 16/11/2007 Observations de Mme Bornot Claude - Le Tampon (La Réunion) - Du 24/11 au 03/12/2007 Ponte (...)

lire la suite de l'article : Daphnis nerii (Linnaeus, 1758)
Abrostola triplasia (Linnaeus, 1758)
Observation de Villatte Raymond - Le Vigen (87) - 12/06/2012 Observation de Nicole Voltz - Saint- Memmie (51) - 21/10/2007 Observation de Vogel Gérard - Stenay (55) - 12/09/2007

lire la suite de l'article : Abrostola triplasia (Linnaeus, 1758)
Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Sphinx tête de mort
Olivier, Lilas, Catalpa, Datura, Pommes de terre, Jasmin, Buddleia, Aubergine, Frêne
Observation de Filomenko Madeleine - Ahuy (21) - 21/07/2016 Observation de Sérieys Claude - Gémenos (13) - 19/07/2016 Observation de Bigot Jean-Marc - Tours (37) - 13/08/2015 Observation de Bigot Jean-Marc - Tours (37) - 30/07/2015 Observation de Tashan Michel - Gap (05) - 09/08/2013 Observation de Georges Gwénaël - Yvré l’Evèque (72) - 31/07/2013 Observation de Madame Golé Mireille - Lavercantière (46)- 18/07/2013 sur Pomme de terre Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/11/2012 (...)

lire la suite de l'article : Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 01/10/2013 Observation de Meistermann Jean-Marc - Roquevidal (81) - 07/10/2012 Observation de Mr Coutureau Michel - L’Isle d’Espagnac (16) - 17/10/2006

lire la suite de l'article : Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Sphinx du liseron, Sphinx à cornes de boeuf

Adulte : 8 à 12 cm d’envergure. Ailes antérieures gris brunâtre ornées de motifs complexes à base de stries longitudinales et de taches ; ailes postérieures marquées de bandes transversales sombres. Abdomen rose vif, annelé de noir. Trompe atteignant 8 à 10 cm, et même parfois 13 de longueur.

Chenille : Atteint 12 cm. De teinte très variable. Généralement brune, avec des stries obliques blanchâtres bordées de sombre du côté supérieur, et la face ventrale foncée, mais aussi fréquemment vert pâle, avec des stries obliques claires et des rangées de points noirs, voire presque entièrement noire avec des bandes longitudinales latérales jaune ochracé. La corne abdominale, falquée, est jaune avec l’apex noir dans les deux premières variétés chromatique, noire dans la troisième.

Plantes hôtes : En Europe, la chenille se développe essentiellement sur le Liseron des champs (convolvulus arvensis) et le Liseron des haies (Calystegia sepium), et, plus occasionnellement, sur d’autres convolvulacées cultivées comme plantes ornementales. Hors d’Europe, sur ses terres d’origine, elle vit sur la patate douce et, plus rarement, sur les haricots.

Habitat : Largement répandu dans les régions tropicales et subtropicales d’Afrique et d’Asie, ainsi qu’en Australie. En Europe, n’est autochtone que dans l’extrême Sud (Sicile, Crète, sud du Péloponnèse) ; plus au nord, exclusivement représenté par des sujets migrateurs dont l’abondance varie selon les années en fonction des flux migratoires.

Biologie : L’adulte, essentiellement crépusculaire et nocturne, se dissimule durant la journée contre les troncs et les parois rocheuses, où sa livrée homotypique lui assure un camouflage efficace, en dépit de sa grande taille. A la tombée de la nuit, mais parfois dès la fin de l’après-midi, il butine en vol stationnaire sur les fleurs à profonde corolle tubuleuse, notamment sur celles des Tabacs, Plox, Pétunias, Stramoines, ou Saponaires, qu’il explore grâce à sa trompe démesurément longue. Attiré par les éclairages urbains, il vient tournoyer autour des réverbères, où il est souvent confondu avec une chauve-souris. Grâce à ses formes particulièrement aérodynamiques, il compte parmi les plus puissants volateurs de l’ordre des Lépidoptères. Sa vitesse de croisière, sur de courtes distances, peut dépasser 100km/h, et sur les longs trajets, se maintient autour de 50km/h. Cette capacité de vol soutenu lui permet de partir de son principal réservoir, le continent africain, notamment en présence de courants aériens favorables , de franchir sans peine la Méditerranée, puis les Alpes et de se répandre à travers toute l’Europe, souvent jusqu’en Scandinavie. Les individus migrateurs voyagent par petits groupes. Une première vague migratoire quitte l’Afrique dès la mi-avril, atteignant le Nord de la France dès la mi-mai. La vague la plus abondante déferle en juin et peut se prolonger jusqu’en juillet. En cours de migrations, les femelles déposent leurs œufs dès qu’elles rencontrent un milieu favorable abritant des liserons (bermes de chemins et cultures céréalières, par exemple). La ponte peut renfermer jusqu’à mille œufs ; la taille de ces derniers est très faible (environ 1 mm), comparativement à celle du papillon. La chenille grâce à sa robe discrète, jouit d’un camouflage efficace. On ne l’observe guère qu’à l’époque de l’errance de prénymphose, lorsqu’elle traverse routes et chemins à la recherche d’un abri convenable. Elle finit par s’enfouir et aménager une loge souterraine ovoïde, de la taille d’un œuf de poule, dans laquelle elle se transforme, de dix à quinze jours plus tard, en une chrysalide longue de 5 à 6 cm. Grâce au fourreau libre et contourné en spirale qui abrite sa longue trompe, cette chrysalide se distingue aisément des nymphes de toutes les autres espèces européennes des sphingides. En présente de conditions météorologiques favorables, les premiers imagos peuvent émerger chez nous dès le mois de juillet. Cependant, lorsque le cycle larvaire se prolonge trop tard en saison, la nymphose n’a lieu qu’en septembre, et les chrysalides sont dès lors condamnées à périr durant les froids hivernaux. Les individus nés sur le sol européen effectuent, pour partie seulement, une migration de retour, s’envolant vers l’Afrique. L’élevage de cette espèce est aisé. Pour obtenir l’accouplement des sujets nés en captivité, il est nécessaire de les nourrir avec une solution miellée (miel dilué à 1/10). Pour ce faire, on déroule la trompe de l’animal au moyen d’une pince fine et on en plonge l’extrémité dans une coupelle contenant la solution aqueuse. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Afrotropicale. Répartie jusqu’en Papouasie, migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France continentale où elle se reproduit ainsi qu’en Corse. La chenille se développe principalement sur Convolvulus arvensis et Ipomea ; et sur Rumex, Impatiens, Chrysanthenum et Helianthus. Le papillon s’observe dès le crépuscule, sur les fleurs des jardins et des prairies. Période de vol : VI-IX. Espèce bivoltine, plus fréquente en seconde génération. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 85-110 mm. L’aile antérieure, à apex pointu, est gris brunâtre, avec des stries noires longitudinales et des sinuosités blanchâtres et transversales peu distinctes. La postérieure présente une série de lignes noirâtres et concentriques sur fond plus clair. L’abdomen est de façon caractéristique annelé de noir et de rose vif, avec une ligne médiane gris brunâtre.

Femelle. Envergure : 90-115 mm. Semblable, mais aile antérieure moins contastée.

Variation. F. virgata Tutt, 1904 : aire médiane de l’aile antérieure plus foncée. Forme variegata Tutt, 1904 : aires basale et terminale envahies de blanc. Forme obscurata Tutt, 1904 : assombrissement des quatre ailes. Forme alicea Neuburger, 1899, abdomen brun doré (et non gris), lignes transversales jaune doré (et non rouges). Espèce proche : aucune en Europe.

Biologie. Plantes-hôtes : surtout les liserons (dont Convolvulus arvensis). Tous types de biotopes, y compris en ville, puisqu’il s’agit d’un migrateur. Observé jusqu’à 2800 m d’altitude. Vole au crépuscule pour butiner les corolles du tabac, du pétunia, du phlox de la saponaire et du buddléia. Ce grand migrateur revient en Europe chaque année à la saison chaude. Il se reproduit sur place mais ne résiste pas à l’hiver. C’est l’un des papillons les plus rapides en vol (il peut dépasser les 50k m/h). Période d’apparition de mai à novembre.

Distribution. Presque mondiale (sauf vers les pôles). Grand migrateur qui atteint l’Europe chaque année (en quantité variable) et qui remonte parfois en petit nombre jusqu’au grand nord. Statut. Migrateur assez régulier.

Remarque. Agrius cingulatus (fabricius), espèce très proche d’Amérique, a été signalé récemment au Portugal. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Brun du Pélargonium, Lycène du géranium, porte queue de Marshall

C’est un papillon de petite taille (maximum 2.6 cm) Le dessous des ailes comporte des dessins gris brunâtre, entremêlés de blanc. Parti des Baléares en 1989, ce papillon a progressé rapidement en ESPAGNE et envahi la FRANCE. Il est monophage et ne se nourrit que de géranium. Il se multiplie sans cesse du printemps jusqu’à l’hiver, contrairement à ses congénères. Cycle de 33 jours ! Jusqu’à 6 générations par an. Lors de journées ensoleillées, il vole autour des géraniums et s’y pose de temps en temps, il dépose ses oeufs sur les boutons floraux. Lors de l’éclosion, la minuscule chenille d’un vert tendre pénètre de suite à l’intérieur du bouton de fleur qu’elle dévore, et passe ensuite au bouton voisin. Elle rentre dans la hampe florale et chemine en dévorant l’intérieur, ne laissant que du vide. Elle peut aussi s’attaquer aux tiges qui finissent par casser, mais ne mange que très rarement les feuilles. A partir d’une certaine taille, apparaissent trois lignes roses longitudinales qui lui permettent de la confondre plus facilement avec les fleurs. Pendant l’hiver elle redevient entièrement verte.

Les oeufs, les chrysalides et les chenilles sont très résistantes, les froids hivernaux ne les inquiètent pas. (www.bonplant.fr/pages/cacyreus.htm)



lire la suite de l'article : Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Jason, Pacha à deux queues
Suivi d’une ponte sur arbousier depuis le 02/08/2007 jusqu’à l’éclosion le 28/05/2008. La chenille a supporté en extérieur une température de - 8° C et la neige en novembre ; elle a été abritée sous serre en janvier 2008 jusqu’à éclosion. Apport de feuilles fraîches tous les 5 jours.

lire la suite de l'article : Charaxes jasius (Linnaeus, 1767)
Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Plusie chalcite
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 20/11/2012 - chenille mise en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 24/11 et 03/12/2012 - chrysalide (imago obtenu le 08/02/2013) Observation : (sur verveine) Cazaux Henri - Pau (64) - 07/10/2010 Chrysalide
Observation de Mme Vigan - Le Bon Cécile - Saint Gilles Croix de Vie (85) - 20/01/2009 Cocon
Observation de Mme Vigan - Le Bon Cécile - Saint Gilles Croix de Vie (85) - (...)

lire la suite de l'article : Chrysodeixis chalcites (Esper, 1789)
Cilix hispanica (Pérez De-Gregorio et al., 2002)
Elevage de Wilding Neil - Beaussais (79) - 24/10/2013 Elevage de Wilding Neil - Beaussais (79) - 13/10/2013 Elevage de Wilding Neil - Beaussais (79) - 20/09/2013

lire la suite de l'article : Cilix hispanica (Pérez De-Gregorio et al., 2002)
Colocasia coryli (Linnaeus, 1758)
Observation de Brigitte Seys - La Ferté St Cyr (41) - 20/08/2014 Observation de Vogel Gérard - Laneuville/Meuse (55) - 19/06/2014 Observation de Villatte Raymond - Grandmont (87) - 18/10/2013 Observation de Brigitte Seys - St Jost sur mer (62) - 15/09/2012 Observation de Brigitte Seys - Lavoine (03) - 30/08/2012 Observation de Brigitte Seys - Brandon (71) - 06/09/2009

lire la suite de l'article : Colocasia coryli (Linnaeus, 1758)
Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Ecaille tesselée, Ecaille pudique
Polyphage sur plantes basses
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/04/2017 - imago obtenu le 28/09/2017 Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 28/09/2012 - ponte Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 09/10/2012 - Œufs en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 10/10/2012 - naissances Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 15/10/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 20 et 24/10/2012 - chenilles en élevage Observation Porteneuve (...)

lire la suite de l'article : Cymbalophora pudica (Esper, 1784)
Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Vert-doré
Longueur maximale : 35 mm. Corps légèrement aminci vers l’avant. Tégument d’un vert clair plus ou moins bleuté. Région dorsale avec une série de chevrons blanchâtres. Une paire de lignes latérales blanchâtres, dorsalement bordées de vert foncé. Uniquement trois paires de fausses pattes (sur les segments abdominaux 5, 6 et 10). Stigmates blanchâtres, finement cerclés de brun. Tête d’un vert jaunâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Diachrysia chrysitis (Linnaeus, 1758)
Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Bordure ensanglantée, Ecaille roussette, Ecaille à bordure amarante

Adulte : Présente un fort dimorphisme sexuel. Mâle : avec les ailes antérieures jaune soufre, ourlées de rose vif et marquées d’une tache discoïdale de même couleur, et les ailes postérieures jaune paille, plus ou moins suffusées de gris. Femelle : nettement plus petite, avec les ailes antérieures fauve rougeâtre ochracé, veinées de sombre, et les ailes postérieures jaune orangé, maculées de noir. Chenille : Atteint 40 mm. Brun sombre, avec une ligne dorsale orange, entrecoupée de blanc ; pilosité blancâtre, noire et brun roussâtre. Plantes hôtes : Sur diverses plantes herbacées et arbustives, notamment sur l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le Gaillet blanc (Galium album), le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata) et le Piment royal (Myrica gale). Habitat : Avant tout sur les prairies humides et dans les prés-bois mésophiles, mais également sur les pelouses sèches et les pentes chaudes et ensoleillées. Espèce encore largement répandue, mais localisée et accusant une régression significative. Biologie : selon les conditions climatiques locales, l’espèce donne une ou deux générations annuelles. L’adulte, essentiellement nocturne, se laisse facilement débusquer durant le jour, surtout le mâle ; très farouche, il se repose rapidement, plongeant au cœur de la végétation. La femelle, assez indolente, dépose ses œufs en ooplaques à la face inférieure des feuilles de la plante hôte. la chenille, de mœurs nocturne, s’enfuit avec une grande vivacité lorsqu’elle est inquiétée. Longue d’environ 10 mm en automne, elle se retire pour hiverner à l’intérieure d’une tige creuse, par exemple dans celle d’une ombellifère. La nymphose s’effectue au sol dans un cocon ténu, de teinte grise. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf le sud des régions méditerranéenne, jusqu’en Asie orientale. En France, elle est répandue presque partout, y compris en Corse. On la rencontre en plaine, mais surtout en moyenne montagne jusqu’à 2000 m d’altitude dans tous les milieux herbeux. La chenille, polyphage, se nourrit sur diverses plantes basses. Le dimorphisme sexuel est accusé. Vol : V-IX. Espèce univoltine ou bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 35-42 mm. Aile antérieure jaune pâle ; tache discale, bord interne et frange pourprés. Aile postérieure blanchâtre, avec une marge et une tache discale grisâtres. Femelle. Envergure : 28-40 mm. Aile antérieure orange pourpré, plus jaunâtre au milieu. Postérieure rose orangé, largement envahie de noir. Variation. Aile postérieure davantage envahie de gris noirâtre : f. moerens Strand, 1903 (mâle). Aile postérieure sans marge grise : f. pallida Staudinger, 1892 (mâle). Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille polyphage sur plantes basses, dont les plantains, les gaillets, les oseilles. Prairies humides et autres lieux herbus, jusqu’à 2500 m en montagne. Période d’apparition. Fin avril à juin, puis août à septembre. Distribution. De L’Europe au Japon. En Europe, presque partout. En France, presque partout, excepté en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Diacrisia sannio (Linnaeus, 1758)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Mendiante, Ecaille mendiante
Longueur maximale : 40 mm. Corps brun grisâtre, avec de nombreuses soies brun jaunâtre, regroupées sur des petites verrues sombres. Parfois, une ligne médio-dorsale claire, mal indiquée. Tête d’un brun jaunâtre. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Ptérophore commun
Liseron
Observation Porteneuve Jean-Jacques - Lunel-Viel (34) - 03/10/2012 Chrysalide Observation de M. Teulier Emilien - Albias (82) - 26/07/2012 Observation de M. Teulier Emilien - Albias (82) - 29/07/2012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 11/06/2012 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 21/10/2011 Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 07/11/2011 - Chrysalide en élevage Observation de M. Porteneuve Jean-Jacques - Brioude (43) - 14/08/2009 - chrysalide formée le 10/08/2009 (naissance le 16 août 2009) Observation (...)

lire la suite de l'article : Emmelina monodactyla (Linnaeus, 1758)
Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observation de Vogel Gérard - Inor (55) - 27/09/2013 Observation de Villatte Raymond - l’Arbre (16) - 18/09/2011 Observation de Brigitte Seys - Carvin (62) - 18/10/2010 Observation de Brigitte Seys - Thumeries (59) - 12/10/2009 Observation de Brigitte Seys - St Martin d’Auxy (71) - 10/09/2009

lire la suite de l'article : Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecia virgaureata (Doubleday, 1861)
Eupithécie de la Verge d’or
Espèce assez largement répandue en France et en Europe. Longueur maximale : 19 mm. Coloration trés variable, allant du jaune au gris et au brun clair. Région dorsale avec des dessins caractéristiques, sombres et lancéolés. Flancs avec des taches triangulaires brun foncé. Tête brune. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Eupithecia virgaureata (Doubleday, 1861)
Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Buveuse
Longueur maximale : 75 mm. Corps gris bleuté dorsalement, noir latéralement. Abondante pilosité d’un roux clair. Sur le dos, une double série longitudinale de petites touffes de soies noires. Mésothorax et huitième segment abdominal dorsalement pourvus d’une grande touffe médiane de poils noirs. Flancs avec une large bande de dessins rouge orangé au-dessus des stigmates et, sous ces derniers, une série de touffes blanches entrecoupées de dessins rougeâtres. Tête noire, marquée de roux. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Euthrix potatoria (Linnaeus, 1758)
Evergestis pallidata (Hufnagel, 1767)
Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 26/09/2009 Observation de Brigitte Seys - Peronne en Mélantois (59) - 21/10/2008
identification confirmée par Tymo Muus

lire la suite de l'article : Evergestis pallidata (Hufnagel, 1767)
Hippotion celerio (Linnaeus, 1758)
Observation : Isle sur sorgue (84) - 18/10/2009 Observation de Molzino Odile - Saint-Rémy de Provence (13) - 09/10/2009 Observation de Guiraud Christophe - Nîmes (30) - 27/09/2009 Observation de Elby Philippe - Saint-Révérien (58) - 07/07/2009 Observation de Yvorra Pascale - Toulon (83) - 21/10/2007 Observation de Riaux Estaque - Marseille (13) - 20/10/2007 Observation de Joubert Jean-Louis - Grasse (06) - 23/09/2007

lire la suite de l'article : Hippotion celerio (Linnaeus, 1758)
Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle à museau
Partout, en France. Longueur maximale : 25 mm. Troisième segment abdominal sans fausses pattes, de sorte qu’il n’y a que quatre paires de fausses pattes (assez grêles). Corps vert jaunâtre à vert foncé, avec des bandes transversales, intersegmentaires, de couleur jaunâtre. Région dorsale habituellement pourvue de deux lignes longitudinales, d’un blanc verdâtre. Flancs longitudinalement rayés d’une bande blanche, située au niveau des stigmates. Des points vert clair, légèrement en relief. Tête verte, mouchetée de noir (le guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Hypena proboscidalis (Linnaeus, 1758)
Hypomecis punctinalis (Scopoli, 1763)
Boarmie apparentée, Boarmie pointillée
Assez proche de Hypomecis roboraria, mais plus petite, sur le revers des antérieures, l’angle de l’apex ne présente pas d’ombre sombre. Elle est répandue à travers toute l’Europe, puis en Asie. Fréquente et abondante en France, en plaine comme en montagne. Le papillon s’observe dans les allées forestières et les jardins. La chenille, très polyphage, se nourrit sur divers arbres et arbustes tels que Larix decidua, Tilia, Salix, Carpinus, Alnus, Berberis, Rubus, Acer, Vaccinium… La chrysalide hiverne. Période de vol : V ; VI-VII ; VIII-IX. Espèce trivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Hypomecis punctinalis (Scopoli, 1763)
Laothoe populi (Linnaeus, 1758)
Sphinx du peuplier
Observation de Brigitte Seys - Pierre Pamole (63) - 04/09/2012 Observation de Brigitte Seys - Marchiennes (59) - 16/09/2011 Observation de Teulier Emilien - Albias (82) - 21/10/2010 Observation Mme Aarts Carla - Castelfranc (46) - 05/08/2010 Observation de Ribaud Franck - dépt 84 - 15/07/2009 Observation : Montbrun (48) - 30/08/2006 Observation de Vogel Gérard - Thonne-le-Thil (55) - 02/08/2006 Observation de M.Marin - Ressons le Long (02) - 23/07/2006 Observation de Mr Deymie Yves - (81) - 12/07/2005 Observations de Mr Guyonnet Antoine - Niort (79) - (...)

lire la suite de l'article : Laothoe populi (Linnaeus, 1758)
Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Écaille cramoisie
Elle fréquente tous les milieux, et il n’est pas rare de l’observer jusqu’en ville. La chenille vit aux dépens des Myosotis, Rumex, Galium et de nombreuses autres plantes basses . Période de vol : Mars à Juin et Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Plodia interpunctella (Hübner, [1813])
Mite du blé, Pyrale des fruits secs
La chenille est active pratiquement toute l’année. Les œufs sont petits, gris blanchâtre, pondus directement sur la nourriture. Ils éclosent après quelques jours. Les larves sont généralement blanchâtres mais sont parfois brunes, jaunâtres. La chrysalidation a lieu souvent assez loin de la source de nourriture. Plusieurs générations par an. La période de vol couvre pratiquement toute l’année. Habitats : maisons, entrepôts de céréales, moulins, boulangeries, granges. Espèce sédentaire Espèce graniphage : céréales stockées, farines, fruits secs, aliments secs pour chiens et chats. (www.odezia-atrata.be/Fauna/Lepidoptera)

lire la suite de l'article : Plodia interpunctella (Hübner, [1813])
Ptilodon capucina (Linnaeus, 1758)
Crête de coq
Longueur maximale : 35 mm. Corps vert clair, avec la région dorsale d’un vert bleuté. Le tégument est parfois teinté d’ocre clair ou de rose pourpré. Une paire de bandes latérales blanc jaunâtre, situées au niveau des stigmates. Au contact de chacun de ces derniers, une petite tâche rouge en position postérieure. Sur la partie dorsale du huitième segment abdominal, une paire de protubérances à apex rouge. Pattes rouges. Fausses pattes marquées de rouge. Tête vert clair ou ocre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Ptilodon capucina (Linnaeus, 1758)
Sphinx ligustri (Linnaeus, 1758)
Sphinx du troëne
Toute la France et presque toute l’Europe. Description. Longueur maxilmale : 100 mm. Corps vert vif avec, de chaque côté, sept stries obliques formées chacune d’une ligne blanche accolée à une ligne pourpre. Huitième segment abdominal avec un scolus pointu, noir et luisant. Capsule céphalique vert jaunâtre avec deux larges stries noires. Biotope. Haies, parcs et jardins. Cycle biologique. Une génération par an dans le Nord de l’Europe, deux dans le Sud. Les oeufs sont pondus isolément sur les feuilles, les tiges ou les branches. Quand il n’y a qu’une seule génération : ponte en juin-juillet, éclosion une quinzaine de jours après, chenilles en juillet-août, nymphose fin août et émergence en juin, un an plus tard (voire deux ans plus tard, certaines chrysalides ayant à passer deux hivers). Les chenilles ont une activité principalement nocturne ; pendant la journée, elles restent sur leur plante-hôte, mais leur homochromie les rend difficiles à repérer. Les chrysalides sont profondément enterrées. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Sphinx ligustri (Linnaeus, 1758)
Syndemis musculana (Hübner, 1799)
Observation de Brigitte Seys - Phalempin (59) - 25/10/2009 (identification Tymo Muus)

lire la suite de l'article : Syndemis musculana (Hübner, 1799)
Theretra alecto (Linnaeus, 1758)
Deiléphile candiote
Le deiléphile candiote est un lépidoptère appartenant à la famille des Sphingidae. Répartition : du sud-est de l’Europe à l’Asie. Envergure du mâle : de 33 à 38 mm. Période de vol : de juin à septembre. (Wikipedia)

lire la suite de l'article : Theretra alecto (Linnaeus, 1758)
Xanthorhoe fluctuata (Linnaeus, 1758)
Phalène ondée
Toute la France Longueur maximale : 25 mm. Coloration trés variable, allant du vert au gris et au brun, avec parfois une nuance rosée. Flancs plus pâles au-dessous de la ligne des stigmates. Une série médio-dorsale de tâches claires, parfois teintées de rose ou d’orange. Tête claire, tachetée de noir. (guide des chenille d’Europe)

lire la suite de l'article : Xanthorhoe fluctuata (Linnaeus, 1758)
Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trimaculée, Xanthographe
longueur maximale : 33 mm. Corps d’un brun ocreux clair, avec des bandes brun noir. Région dorsale ornée de trois lignes claires et de deux rangées de tâches noires (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Xestia xanthographa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Abrostola tripartita (Hufnagel, 1766)
Plusie de l’ortie

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Plusie de l’ortie. Eurasiatique. Présente dans toute l’Europe. En France, largement répandue. Affectionne tout type de milieux relativement ouvert, parcs et jardins en zone urbaine. Espèce bivoltine en V-VIII puis en VIII-IX. Chenille sur Urtica.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912). Niort 05/08/1897 (HG), 15/05/1904 (HG), 20/06/1904 (HG), 14/08/1904 (HG), 26/09/1907 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Abrostola tripartita (Hufnagel, 1766)
Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Sphinx Tête de mort

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de août à septembre en deux générations. Dans la zone méditerranéenne atropos a deux générations de mai à juillet puis de août à novembre. La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espècepeuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. La chenille vit sur sur solanum, tuberosum, et dulcamara, fraxinus excelsior, datura stramonium, lycium, ligustrum vulgare, syringa vulgaris. Elle est visible en juillet. Dans son 7ème Mém. sur les insectes, écrit vers 1736, c’est à dire avant l’époque de la diffusion de la pomme de terre comme plante agricole, Réaumur dit que la chenille d’atropos se nourrit de jasmin. Répandu dans toute la région, mais ne se trouvant d’ordinaire que par unité. On rencontre ça et là des chenilles de couleur brune ou grise.

Deux-Sèvres : Niort, 07/05/1905, 25/08/1904, 06/09/1907 ; 02/10/2005. Trouvé la chenille sur pomme de terre, lyciet (chen. brune) et sur lilas (Gelin).

Charente-Maritime : Chenille trouvée sur fraxinus à Royan (Ch. Perez).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx Tête de mort. Afrotropicale. Migratrice en Europe jusqu’en Scandinavie. Répandue dans toute la France. L’imago est visible en VI-VIII. Espèce migratrice. Extrait de Gelin et lucas 1912 : « La question de savoir si les exemplaires d’atropos qu’on rencontre en mai ont hiverné à l’état d’imago ou de chrysalide a été longuement contrversée (v. Feuille des jeunes Nat., an. 1903), sans recevoir de solution complète, parce que, pendant longtemps, on n’avait pu signaler aucune capture anthentique du papillon vivant faite en plein hiver. Cependant Goossens dit l’avoir "vu au bois de Boulogne dans une cabane et cela tout un hiver" (Ann. Levallois, année 1905, p. 27). Ce qui est très probable, c’est que les deux systèmes biologiques destinés à maintenir la continuité de l’espèce peuvent fonctionner, tour à tour ou simultanément selon les années, les latitudes et les localités, comme le fait est maintenant établi pour quelques unes de nos vanesses, dont on capture, au mois de mai, des sujets frais à côté de sujets fatigués par une hibernation évidente. Les captures d’atropos dans des ruches ont donné naissance à une croyance qui doit-être sans fondement : on l’accuse de se délecter du miel des abeilles ; or, à notre connaissance, jamais ce papillon n’a été pris aux miellées, alors que d’autres sphinx, elpenor notamment, ont été capturés par nous à plusieurs reprises sur les appâts sucrés. » La chenille vit sur sur Solanum tuberosum et Solanum dulcamara, Fraxinus excelsior, Datura stramonium, Lycium, Ligustrum vulgare, Syringa vulgaris, en VI-VIII X XII.

I. Niort 25/08/1904 (HG), 07/05/1905 (HG), 02/10/1905 (HG), 06/09/1907 (HG).

II. Argenton les Vallées 14/10/1954 (MG) - Azay le Brûlé 31/10/2004 (NT) - Champeaux 07/08/2010 (AG) - Coulon 14/07/2006 (chenille) (AG) – Magné 11/10/2003 (chenille) (AG) - Niort 15/09/1941 (MG), 25/08/1951 (MG), 02/10/1967 (MG), 09/10/1967 (NT), 23/08/1970 (MG), 02/09/1970 (MG), 15/10/1996 (AG), 16/06/1998 (AG), 25/09/1998 (AG) - Saint-Join de Marnes 15/08/2003 (chenille) (Meyer Daniel) - Saint-Maxire 15/09/1959 (MG) - Sainte-Blandine 15/09/1998 (NT) - Sauzé-Vaussais 15/10/1962 (MG) - Villiers en Bois 20/10/1980 (NT), 23/08/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acherontia atropos (Linnaeus, 1758)
Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Flavicorne

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Flavicorne, la Bi-sulphurée. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et septentrionale. En France, partout à l’exception des régions les plus méridionales. Fréquente les landes plantées de bouleaux, les vallons frais et les peupleraies. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur le Betula, Populus, Quercus et arbres fruitiers.

I. Niort 1 ex. 20/07/1904 (HG).

II. Boussais 04/03/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 23/02/1973 (NT), 27/03/1973 (NT), 28/03/1973 (NT) - Secondigny 10/03/2009 (CL), 13/03/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Achlya flavicornis (Linnaeus, 1758)
Acronicta leporina (Linnaeus, 1758)
Noctuelle-Lièvre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur Betula, Populus, Alnus glutinosa, Salix, Quercus. Elle est visible en octobre.

Deux-Sèvres : Niort 04/06/1905 ; 11/07/1904 (Gelin), 25/08/1907 (Sauvaget).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Flocon de laine. Eurasiatique. Europe, largement répandue mais ne dépasse pas 1600 m d’altitude en montagne. En France, pas rare, mais plus localisée en région méditerranéenne. Hôte des mouillères, marais, berge des ruisseaux et des cours d’eau et forêts mixtes claires. Espèce bivoltine en V-VI puis en VII-VIII. Chenille polyphage et chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Populus, Acer, Ulmus, en VII-IX.

I. Hanc 1983 (RL) - Niort 11/07/1904 (HG), 04/06/1905 (HG), 25/08/1907 (Sauvaget).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - La Crèche 03/07/2011 (AG) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Acronicta leporina (Linnaeus, 1758)
Subacronicta megacephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mégacéphale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur Populus, Betula, Salix, Ulmus. Elle est visible en octobre. Répandu partout, mais plus ou moins commun. Varie beaucoup comme coloration foncière ; parfois d’un gris blanchâtre.

Deux-Sèvres : Niort, du 5 mai au 20 septembre ; 1 exemplaire du 25/04/1904 a le fond des ailes supérieures d’un gris jaunâtre (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mégacéphale. Eurasiatique. Toute l’Europe mais plus rare dans la partie nord. Elle affectionne les prairies humides, les marais mais aussi les jachères ainsi que bois, parcs et jardins. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-IX. Chenille sur Populus, Salix, plus rarement sur Alnus, en VI-X.

I. Répandu partout, mais plus ou moins commun (G&L 1912) – Hanc 1983 (RL).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Bessines 07/08/1982 (NT) - Chizé 19/04/1971 (NT), 11/05/1981 (NT), 20/05/1982 (NT) - La Crèche 05/06/2011 (chenille) (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 19/05/1982 (NT), 11/06/1982 (NT) - Magné 26/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG), 19/08/2010 (AG) - Marigny 10/11/1992 (CL) - Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 14/07/1972 (NT), 07/08/1982 (NT) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT), 24/06/1975 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT) - Villiers en Bois 25/05/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Subacronicta megacephala (Denis & Schiffermüller, 1775)
Triaena psi (Linnaeus, 1758)
Psi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. La chenille est polyphage, et vit principalement sur les arbres fruitiers et forestiers. Elle est visible en septembre. Commun partout. Quelques exemplaires portent, sur le milieu du prothorax, une ligne noire longitudinale, qui les rapproche de cuspis Hb.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Psi. Eurasiatique. Europe : espèce très largement répandue jusqu’à 1600 m dans les Alpes. En France, large distribution. Elle occupe les bois mixtes, les bords des grandes routes, les chemins de campagne, bocages et jardins sauvages. Espèce bivoltine en III-VI puis en VII-IX. Chenille sur Salix, Alnus, Populus, … Polyphage sur arbres divers et arbustes. Séparation difficile avec T. tridens (génitalia souhaitables) même si cette espèce est la plus commune du genre (NT). La distinction peut se faire sur les chenilles, qui elles, sont tès différentes (AG).

I. Commun partout (G&L 1912) – Hanc 1983 (RL).

II. Aiffres 26/10/1968 (NT) - Beaussais 06/2001 (Wilding Neil) - Bessines 07/08/1982 (NT) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT), 20/05/1982 (NT) - La Crèche 30/08/1971 (NT), 16/07/1972 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 16/04/1990 (CL), 27/05/1990 (CL) - Marnes 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 13/08/1999 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 14/07/1972 (NT), 16/06/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 27/06/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 21/08/2006 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Villiers en Bois 15/05/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Triaena psi (Linnaeus, 1758)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations (1 exemplaire du 15/09/1906 à Niort). La chenille est polyphage : Rumex, polygonum aviculare, plantago, malva, scabiosa, iris, etc. Elle est visible en juillet. Extrêmement commun partout. Ne diffère guère de auricoma que par une teinte plus foncée qui laisse mieux ressortir la virgule blanche terminant la coudée vers le bord intérieur des ailes supérieures.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la patience. Eurasiatique. Europe : largement répandue, mais moins fréquente dans le nord. En France, c’est une noctuelle banale que l’on trouve un peu partout. Habite de nombreux biotopes découverts, y compris les régions de cultures. Voir V. auricoma et V. menyanthidis ; à ne pas confondre. Espèce bivoltine en III-VI puis en VII-IX. Chenille polyphage sur arbustes et plantes herbacées. Je l’ai trouvé en juin à Villeneuve sur Rumex acetosa (NT).

I. Extrêmement commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2008 (Wilding Neil) - Bessines 02/10/1994 (AG) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 11/05/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 20/07/1971 (NT), 28/05/1973 (NT), 15/06/2009 (chenille) (Conort Nadège) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 30/10/2008 (chenille) (AG) - Marigny 03/09/1989 (CL) - Marnes 22/04/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 26/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 18/04/2000 (CL) - Moutiers sous Argenton 16/04/1996 (CL), 23/04/2006 (CL) - Niort 24/05/1957 (MG), 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 20/04/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 19/05/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 04/05/1983 (NT), 15/07/2000 (AG), 10/09/2008 (Rebeyrol Christian), 24/06/2009 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 15/07/1969 (NT), 04/08/1969 (NT) - Saint-Jean de Thouars 06/10/1996 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1988 (CL) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Sansais 22/06/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) 24/09/2009 (AG) - Taizé 28/03/1998 (CL) - Villiers en Bois 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Actinotia polyodon (Clerck, 1759)
Camomillère

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Camomillère. Eurasiatique. Europe, de l’Espagne à la Russie. En France, presque partout mais localisée. Affectionne les clairières et pelouses sèches. Espèce bivoltine en V-VIII. Chenille sur Hypericum, en VII-VIII.

I. Echiré 08/05/1912 (du Dresnay) - Hanc, plusieurs exemplaires fin avril et début mai de 1978 à 1982 (RL).

II. Beaussais 07/2001 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 19/05/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Actinotia polyodon (Clerck, 1759)
Adactylotis contaminaria (Hübner, 1813)
Boarmie souillée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juillet puis en août en deux générations. Chenille sur betula, quercus. Elle est visible en octobre.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. Bois d’Arpentéreaux : 29/05/1904 ; 2 ex. Bois d’Olbresuse : 14/05/1911 (Gelin) ; 15 ex. Forêt de Chizé : 06/05/1911 (Gelin et Lucas) ; 1 ex. Bois de la Foye-Monjault : 09/05/1911 (Lucas).
  • Charente : Jarnac (Delam.).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêt de Chizé, fin avril, mai (Lucas et d’Olbreuse).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie souillée. Europe : restreinte à quelques pays : péninsule Ibérique, Suisse, Italie, France. Espèce en nette régression qui occupait autrefois beaucoup plus de départements français. Affectionne les bosquets, taillis, petits bois et forêts de chênes, ça et là dans les endroits chauds. Espèce bivoltine en IV-V puis en IX-X. Chenille sur Quercus en V-VI puis en X-XI.

I. Bois d’Arpentéreaux 1 ex. 29/05/1904 (HG) - Forêt de Chizé 15 ex. 06/05/1911 (G&L), fin avril, mai (Lucas et d’Olbreuse) - Bois de la Foye-Monjault 1 ex. 09/05/1911 (DL) - Bois d’Olbreuse 14/05/1911 (HG).

II. La Mothe Saint-Héray 04/06/1973 (NT), 30/04/1982 (NT), 19/05/1982 (NT), 20/05/2001 (AG) - Marigny 27/07/1995 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1994 (CL) - Sansais 27/05/1992 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Adactylotis contaminaria (Hübner, 1813)
Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
L’imago est visible de juin à juillet. Vu à Royan (17) (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Aedia leucomelas (Linnaeus, 1758)
Agrotis ripae (Hübner, 1823)
Noctuelle du littoral

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur Honkenya peploides, kakile maritima, atriplex, salsola kaki. Elle est visible en octobre. "Le papillon est extrêmement variable : parfois blanc crème uni, avec une faible indication, en jaunâtre, des taches ordinaires (var. Weissenborni Frr.), parfois rougeâtre (var. Desillei Pierret) ; chez quelques-uns les traits sagittés sont extrêmement accentués, alors que chez d’autres exemplaires ils sont totalement absents" (de Joan.). Ripae est certainement répandu, et sans doute assez commun sur tout le littoral océanique.

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Grande côte de Royan, assez commun, 18/08/1901 ; 20/08/1903 et ab. Desillei Pier. (Lucas).




lire la suite de l'article : Agrotis ripae (Hübner, 1823)
Anarta myrtilli (Linnaeus, 1761)
Noctuelle de la myrtille

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la myrtille. Atlanto-méditerranéenne. En Europe, la présence de cette espèce est liée à celle de la Callune, et manque dans les régions polaires. En France, elle est localisée mais se rencontre un peu partout. Elle se déplace la journée à vive allure par temps ensoleillé et affectionne les landes à bruyères, les tourbières jusqu’aux forêts de pins et proches prairies. Espèce bivoltine entre V-IX. Hiverne au stade nymphal. Chenille sur Calluna vulgaris et Vaccinium, en VI-X. La chenille d’une beauté exceptionnelle se trouve assez facilement sur les callunes à la fin de l’automne (NT).

I. Répandu, mais non commun partout (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Anarta myrtilli (Linnaeus, 1761)
Apoda limacodes (Hufnagel, 1766)
Tortue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur quercus, fagus. Elle est visible de septembre à octobre. Répandu dans toute la zone, mais en général fort peu commune ; grands bois, forêts.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Tortue. Eurasiatique. L’imago est visible en V-IX. Répandue dans toute la zone dans les grands bois, forêts. Adulte : 20-30 mm. Chenille sur Quercus, Carpinus, Fagus, en IX-X. Elle est pourvue de pattes vestigiales et se déplace comme les escargots, en glissant par mouvements ondulatoires sur un pied musculaire sécrétant un mucus adhésif.

I. Répandu dans toute la zone, mais en général fort peu commune (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Coulon 28/07/1989 (CL) - La Couarde (Neil Wilding) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1971 (NT), 11/07/1971 (NT), 07/05/1975 (NT), 16/07/1982 (NT), 01/07/1983 (NT), 01/07/1983 (NT), 27/05/1990 (CL) - Marigny 25/07/1995 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL), 22/07/2005 (CL), 23/06/2006 (CL), 04/07/2008 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL), 30/07/2008 (CL) - Soudan 12/10/2004 (chenille) (AG) - Villiers en Bois 13/07/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 21/07/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 14/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Apoda limacodes (Hufnagel, 1766)
Aspitates gilvaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Aspilate jaunâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juin à août en deux générations. Chenille sur achillea millefolium, genista, hypericum. Elle est visible en mai et en octobre.

  • Deux-Sèvres : Bois de Mallet, près Mauzé, 1 ex. : 08/06/1894 ; sapinière de Rimbault, près de Beauvoir : 23/06/1907, 3 ex. (Gelin).
  • Charente-Maritime : Saint-Martin de la Coudre : 29/08/1911 (Lacroix).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon (Lucas).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Aspilate jaunâtre. Europe occidentale à la Sibérie par l’Europe du sud-est et l’Asie mineure. En France, espèce répandue en de nombreux endroits, mais plus rare dans le nord. Espèce des steppes et des champs chauds. On rencontre le papillon de jour sur des herbes (NT). Espèce univoltine en V-VI dans le sud, VIII-IX ailleurs. Chenille hivernante sur Lotus corniculatus, Genista sagittalis, Lonicera, Biscutella, Potentilla, Pastinaca.

I. Bois de Mallet près Mauzé 1 ex. 08/06/1894 (HG), assez commun les 30/06 et 23/08/1913 (HG) - Sapinière de Rimbault près de Beauvoir 3 ex. 23/06/1907 (HG).

II. Beaussais 05/1999 (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 27/09/1997 (CL), 28/08/2001 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Aspitates gilvaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 22/07/1909 ; Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie ichneumoniforme. Envergure : environ 30 mm. Paléarctique. Période de vol : V-VIII. Chenille sur Lotus, Anthyllis.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région. (G&L 1912). Commun à Bessines 22/07/1909 (HG) - Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia ichneumoniformis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. La chenille vit deux ans dans les mêmes troncs de chêne, les racines de rumex acetosella. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Chizé : 09/07/1909 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 20-23 juin 1928 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 18-22 mm. Europe du sud-est et Europe centrale. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Genista, Cytisus, Colutea, Chamaecytisus, Astragalus, Corothamus.

I. Cette sésie est sans doute répandue dans toute la région (G&L 1912). Chizé 09/07/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bembecia megillaeformis (Hübner, 1813)
Bena bicolorana (Fuessly, 1775)
Halias du chêne, Chappe verte à bande

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur quercus, fagus, alnus, betula. Elle est visible en juillet et en octobre. Répandu partout mais beaucoup moins commun que prasinanus.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Halias du chêne. Eurasiatique. Europe et au-delà, largement répandue, du sud de la Scandinavie au bassin méditerranéen et à l’Oural. En France, partout y compris en Corse. Cette espèce se rencontre dans les bois et forêts de feuillus en basse altitude et en moyenne montagne. Espèce univoltine en VI-VII. Chenille sur divers Quercus et sur Betula. D’automne à fin mai dans les feuilles mortes, en juin sur le chêne.

I. Répandu partout mais beaucoup moins commun que prasinanus (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2001 (Wilding Neil) - La Crèche 18/07/1972 (NT), 15/07/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 20/07/1997 (CL) - Niort 10/07/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Bena bicolorana (Fuessly, 1775)
Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Phalène du Bouleau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet (Niort, 15 mai - 22 juillet). Chenille sur quercus, rubus, prunus spinosa, crataegus, salix. Elle est visible en octobre. Répandu et commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène du bouleau. Largement répandue à travers l’Europe jusqu’en Scandinavie centrale et en Finlande méridionale. En France, commune dans les zones boisées de plaine comme d’altitude (feuillus mélangés). Les formes mélanisantes sont assez rares mais peuvent se trouver dans d’autres milieux que les milieux urbains (NT). Chrysalide hivernante. Espèce univoltine en IV-VII. Chenille sur divers feuillus ; Salix, Betula, Carpinus, Alnus, Fagus, Sorbus, Prunus, Cornus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) - Chizé 06/07/1970 (NT), 30/05/1981 (NT) - Etusson 20/09/1985 (CL) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 22/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 24/06/1989 (NT), 24/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/03/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 26/06/1970 (NT), 23/07/1974 (NT) - Magné 19/06/1969 (NT), 22/07/1969 (NT) - Mauzé-Thouarsais 06/07/1997 (CL), 17/07/2002 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/06/1998 (CL) - Niort 29/04/1957 (NT), 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 08/06/1982 (NT), 09/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 05/05/1987 (MG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 13/03/2005 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 06/04/1987 (CL), 15/04/1988 (CL) - Sainte-Blandine 24/06/1967 (NT) - Sansais 26/07/1990 (CL) - Secondigny 20/07/2007 (CL) - Souvigné 15/07/1959 (MG) - Villiers en Bois 04/07/1970 (NT), 13/03/1997 (AG), 27/02/1998 (AG), 21/07/2001 (AG), 15/03/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 18/03/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Biston betularia (Linnaeus, 1758)
Callisto denticulella (Thunberg, 1794)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : environ 11 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. Période de vol : V-VI. Chenille sur Malus, Crataegus, Pirus, Cotoneaster (mines).

I. Niort 26/04/1912 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Callisto denticulella (Thunberg, 1794)
Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Orgyie pudibonde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations ; (cette seconde génération ne se produit pas tous les ans). Chenille sur quercus, populus, corylus, ulmus, etc. Elle est visible en juillet. Occasionne parfois des dégâts. Assez commun partout.

Charente-Maritime : Saintes, commun en mai ; 1 exemplaire le 27/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Patte étendue, la Pudibonde. Paléarctique. Toute l’Europe, à l’exception de l’extrême Nord, jusqu’au Moyen-Orient. Partout en France. Fréquente un grand nombre de types de milieux. Dimorphisme sexuel important. Espèce univoltine en V-VI. Chenille polyphage sur divers arbres à feuilles caduques.

I. Assez commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Chizé 23/05/1970 (NT), 30/05/1970 (NT), 05/05/1973 (NT), 23/05/1978 (NT), 30/05/1981 (NT), 29/04/1982 (NT) - Coulon 26/05/1992 (CL) - Germond-Rouvre 19/09/2007 (chenille) (Chausseray Stéphane) - La Crèche 04/06/1972 (NT), 12/06/1973 (NT), 21/05/1974 (NT), 30/08/2009 (chenille) (Chupeau Pierre) - La Foye-Monjault 22/10/2006 (chenille) (Coutureau Michel) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT), 31/05/1981 (NT), 05/06/1981 (NT), 30/04/1982 (NT) - Magné 23/05/1969 (NT), 23/05/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Niort 30/05/1970 (NT), 18/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL) - Sansais 26/05/1970 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL) - Villiers en Bois 25/04/1971 (NT), 19/05/1971 (NT), 28/05/1976 (NT), 25/03/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Calliteara pudibunda (Linnaeus, 1758)
Callopistria juventina (Stoll, 1782)
Noctuelle de la fougère

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la fougère. Eurasiatique. En Europe, de la péninsule Ibérique à la Russie, sauf dans l’extrême Nord. En France, surtout centrale et méridionale. Affectionne les milieux acides à fougères, de la plaine jusqu’en moyenne montagne dans les pâtures à fougères. Espèce univoltine, en VI-VIII. Chenille sur Pteridum aquilinum, en X.

I. Niort 1 ex. 15/07/1902 (HG), 20/08/1906 (Sauvaget).

II. La Mothe Saint-Héray 26/06/1970 (NT), 15/08/1970 (NT), 29/06/1973 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Callopistria juventina (Stoll, 1782)
Calophasia lunula (Hufnagel, 1766)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur linaria. Elle est visible en juillet puis en octobre.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, du 15 mai au 12 juin, puis du 7 juillet au 12 septembre, 15 exemplaires de 1903 à 1909 (Gelin).

Charente-Maritime : Dompierre (Vigé), Saintes : 22/05/1908 ; 28/07/1907 ; 01/07/1908 (Gelin), Royan : 01/08/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Calophasie d’Hufnagel. Holarctique. Largement répandue en Europe, sauf dans l’extrême nord, présente en Grande-Bretagne et le sud de la péninsule ibérique. En France, un peu partout. On la rencontre dans les prairies, les pelouses sèches ouvertes et en bordure des bois et forêts claires. Espèce bivoltine et parfois trivoltine selon la région et le climat, en V-VI puis VII-VIII et éventuellement IX. Chenille sur Linaria, en VI-VIII.

I. Assez commun à Niort, du 15 mai au 12 juin, puis du 7 juillet au 12 septembre, 15 exemplaires de 1903 à 1909 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL) - Niort 22/08/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Calophasia lunula (Hufnagel, 1766)
Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Hespérie de la Passe-rose, Hespérie de l’Alcée, Grisette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Côteaux boisés, clairières, lieux secs et ensoleillés. La chenille vit dans la feuille enroulée des malva et des althaea. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie du Marrube. Répandue en Europe centrale et du sud. Partout en France. L’imago est visible en V-IX, en deux générations. Clairières des bois, friches, jardins. Chenille sur Stachys germanica, Marrubium, en IV.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 23/04/2001 (CL), 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Bessines 02/09/1971 (NT) - Bressuire 27/08/2009 (Séchet Vanina) - Chanteloup 26/07/2005 (Bonnet Stéphane) – Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) – La Crèche 18/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 08/07/1947 (MG) - Le Chillou 09/05/2004 (CL) - Magné 05/06/1971 (NT) - Niort 24/09/1947 (MG), 03/05/1971 (NT), 06/07/1971 (NT), 31/08/1974 (NT), 10/07/1976 (NT), 20/08/1976 (NT), 25/08/1982 (NT), 01/09/1982 (NT), 13/09/2006 (AG) - Saint-Maxire 16/08/1959 (MG) - Saint-Symphorien 18/05/1980 (NT) - Sainte-Ouenne 30/07/2010 (Debordes Laurent) - Villiers en Bois 29/08/1947 (MG), 30/05/1948 (MG), 14/04/1958 (MG) – Voultegon 16/07/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Actinotia hyperici (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle du millepertuis

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du millepertuis. Ouest-paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France mais plus fréquente dans le Nord. Clairières et prairies. Espèce bivoltine en III-V puis en VII-VIII. Chenille sur espèces de Hypericum, en VII-X.

I. Niort 05/05/1904 (HG), 07/05/1904 (HG), 15/04/1905 (HG), 16/05/1905 (HG), 26/05/1906 (HG).

II. Cersay 16/07/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1989 (CL) - Niort 18/05/1982 (NT), 10/07/1982 (NT), 12/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Actinotia hyperici (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chlorissa viridata (Linnaeus, 1758)
Phalène verte des Callunes

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène verte des callunes, l’Herbacée. Euro-sibérienne. Toute l’Europe et toute la France mais paraît rare dans le sud-est. Absente du massif pyrénéen. Fréquente les sites bien exposés, les friches. Espèce univoltine en V-VI. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Calluna, Vaccinium, Quercus, Potentilla, Galium, Artemisia, Prunus, Ononis, Genista.

II. Bessines 11/08/1972 (NT) - Chizé 11/06/1971 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Niort 12/08/1966 (MG), 21/08/1998 (AG) - Sainte-Blandine 10/08/1961 (NT), 10/08/1969 (NT) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 19/05/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Chlorissa viridata (Linnaeus, 1758)
Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Petite épine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur crataegus, prunus spinosa. Elle est visible en juin et juillet. Commun dans toute la région. La génération estivale plus petite, et avec la macule médiane brune des ailes antérieures très réduite, a reçu le nom de aeruginata Trti.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite épine. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et méridionale. Partout en France. Fréquente les bois et les forêts, les parcs et jardins ainsi que les steppes buissonnantes. Espèce bivoltine en II-IX. Chenille principalement sur Prunus spinosa, Crataegus monogyna.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 05/2004 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 25/09/2008 (CL) - La Crèche 13/06/1973 (NT), 09/04/1981 (NT), 22/04/1982 (NT) - Le Breuil sous Argenton 13/07/1988 (CL) – Magné 02/09/2000 - Marnes 22/04/2006 (CL), 09/05/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL), 27/08/2008 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/07/1989 (CL), 27/04/2008 (CL) - Niort 15/05/1948 (MG), 05/06/1948 (MG), 06/07/1956 (MG), 31/05/1957 (MG), 28/06/1969 (MG), 05/07/1969 (NT), 20/07/1969 (NT), 11/07/1970 (NT), 13/05/1982 (MG) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 09/08/1991 (CL) - Sansais 03/05/1968 (NT) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 30/07/2008 (CL), 06/08/2008 (CL), 10/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Boarmie des lichens

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur lichens des murs et des arbres. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout mais en plus ou moins grande abondance. Les exemplaires de la deuxième génération sont plus petits.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie des lichens. Europe : largement répartie jusqu’en Russie dont le Caucase. France centrale et septentrionale ainsi que dans les Alpes du sud et en Corse. Affectionne les forêts de feuillus jusqu’en moyenne altitude (1000 m). Espèce en voie de régression en de nombreuses régions. Espèce bivoltine en V-VIII. Imagos de la seconde génération plus petits et plus colorés. Chenille hivernante se nourissant sur lichens de feuillus dont Quercus, Populus, Ulmus.

I. Répandu partout mais en plus ou moins grande abondance (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) – Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 04/06/2008 (CL), 27/06/2008 (CL), 28/06/2008 (CL) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Crèche 27/05/1973 (NT), 10/06/1973 (NT), 14/06/1973 (NT), 11/07/1975 (NT) - La Mothe Saint-Héray 29/06/1973 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT), 26/05/1970 (NT), 19/08/2010 (AG) - Marnes 18/06/2005 (CL), 02/08/2005 (CL), 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/08/1998 (CL), 06/09/1999 (CL), 26/08/2001 (CL), 21/08/2004 (CL), 04/06/2006 (CL), 20/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 14/07/2007 (CL), 15/09/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 04/06/1996 (CL) - Niort 31/05/1957 (MG), 20/05/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 30/07/1970 (NT), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 09/04/1971 (NT), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Saint-Jean de Thouars 22/08/2009 (AG), 23/08/2009 (AG) - Souvigné 13/09/1980 (NT), 20/04/1984 (NT) - Villiers en Bois 23/05/1970 (NT), 12/04/1971 (NT), 25/04/1971 (NT), 24/03/1974 (NT), 04/04/1981 (NT), 17/09/1982 (NT), 09/09/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cleorodes lichenaria (Hufnagel, 1767)
Clostera anachoreta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Anachorète

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Forêts de l’Hermitain, de la Gâtine, vallée de la Courance (79), en mai et août (deux générations).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Anachorète. Paléarctique. Espèce largement répandue en Europe et en France mais localisée. Fréquente les plaines assez humides à proximité d’étangs ou de marais. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chenille sur Salix, Populus.

I. Forêts de l’Hermitain, de la Gâtine, vallée de la Courance (79), en mai et août (deux générations), 1983 (RL).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clostera anachoreta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Clostera curtula (Linnaeus, 1758)
Courtaud

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur salix, populus, ulmus, alni etc. Elle est visible de juillet à octobre.

Deux-Sèvres : Niort, 10/04/1905 ; 17/04/1907 ; 24/04/1904 ; 06/07/1907 ; 16/08/1905 ; 01/09/1905 ; 10/09/1904 (Gelin).

Charente-Maritime : Rochefort, juillet (Delavoie) ; Saintes, 05/05/1908 ; 28/07/1907 ; 01/08/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Courtaud, La Hausse queue blanche. Paléarctique. Espèce répandue en Europe et en France. Fréquente les forêts, bois et parcs. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chenille sur Populus, Salix et de nombreux autres feuillus.

I. Amuré 10/08/1929 (G. Durand) - Le Fief de François, chenille sur peuplier, 15/08/1917 (HG) - Niort 24/04/1904 (HG), 10/09/1904 (HG), 10/04/1905 (HG), 16/08/1905 (HG), 01/09/1905 (HG), 17/04/1907 (HG), 06/07/1907 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 16/07/1982 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Massais 20/06/1988 (CL) - Niort 02/05/1959 (NT), 20/04/1971 (NT), 02/08/2006 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL), 03/07/1997 (CL) - Sansais 03/05/1970 (NT) - Secondigny 12/05/1998 (CL), 28/04/2006 (CL), 06/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 23/04/1982 (NT), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clostera curtula (Linnaeus, 1758)
Clostera pigra (Hufnagel, 1766)
Recluse, Hausse queue brune

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur salix, populus, quercus. Elle est visible en juillet puis en octobre.

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Saintes, 22/05/1908 (Gelin), 10/08/1911 (Lacroix).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Hausse queue brune, la Recluse. Paléarctique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les milieux boisés et humides. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-VIII. Chenille sur Salix, Alnus.

II. Boussais 27/07/1998 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - Saint-Maurice la Fougereuse 27/07/1996 (CL), 01/05/1997 (CL) - Secondigny 06/08/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Clostera pigra (Hufnagel, 1766)
Cochylis posterana (Zeller, 1847)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Largement répandue en Europe et presque partout en France. Chenille sur Centaurea, Carduus, Arctium, Cirsium, Senecio…

I. Forêt de Chizé 08/05/1905 (DL) - Niort 05/05/1904 (HG).

II. Mauzé-Thouarsais 14/07/2007 (CL) - Niort 24/04/2009 (AG) - Secondigny 30/07/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cochylis posterana (Zeller, 1847)
Coleophora badiipennella (Duponchel, 1843)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 9-11 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Ulmus campestris, Fraxinus, Corylus.

I. Niort 12/06/1907 (HG), 14/06/1907 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coleophora badiipennella (Duponchel, 1843)
Coleophora gryphipennella (Hübner, 1796)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 11-13 mm. Répandue dans toute l’Europe. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Rosa.

I. Forêt de Chizé 11/06/1914 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Coleophora gryphipennella (Hübner, 1796)
Costaconvexa polygrammata (Borkhausen, 1794)
Phalène convexe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur galium erectum et palustre. Elle est visible en juillet puis en octobre. Espèce répandue sur tout le littoral océanique et qui paraît s’avancer peu à peu dans les terres.

Charente-Maritime : Rare à Dompierre (Vigé) ; Le Galon d’Or, août 1910 (Mab.) ; Royan : 15/08/1902 (Lucas) ; Saint-Trojan : 11/09/1905, et Royan (Gelin).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Connue de toute la côte océanique.

Deux-Sèvres : Cette géomètre existe aussi dans les Deux-Sèvres, au Marais Poitevin.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène convexe. Répandue en Europe jusqu’au Caucase. En France, sa répartition a tendance à se restreindre et à être localisée. De plus c’est une espèce discrète, ce qui ne favorise pas son inventaire. Fréquente les friches, les prairies sablonneuses, les bords des rivières. Espèce bivoltine en III-V puis IX-X. Chenille sur Galium.

I. Connue de toute la côte océanique, cette géomètre existe aussi dans les Deux-Sèvres, au Marais Poitevin (RL 1999).

II. Beaussais 08/2006, 09/2007 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Costaconvexa polygrammata (Borkhausen, 1794)
Cucullia umbratica (Linnaeus, 1758)
Ombrageuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ombrageuse. Eurasiatique. Répandue de l’Europe jusqu’en Asie centrale. En France, régulière et très commune. Cette espèce affectionne les landes, bord des chemins, lisières, mouillères, bois mixtes, prairies des vallées. Espèce univoltine avec parfois une seconde génération, en V-VII puis quelquefois en X. Chenille sur Sonchus, Hypochoeris, Eri geron, Cichorium, Convolvulus, Leontodon, Taraxacum. Nymphose au niveau du sol. La phase nymphale dure parfois deux ans (NT).

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - La Crèche 15/08/1971 (NT), 20/07/1987 (NT) - Magné 25/06/1969 (NT) - Niort 16/06/1982 (NT) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/04/1984 (CL) - Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 10/07/1970 (NT), 01/07/1971 (NT), 18/07/1971 (NT), 12/07/1972 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cucullia umbratica (Linnaeus, 1758)
Cyclophora lennigiaria (Fuchs, 1883)
Ocellée picotée, Ephyre oocellée de blanc

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ephyre myope, l’Ocellée picotée, Ephyre ocellée de blanc. Europe occidentale. En France, tout le sud du pays, la façade atlantique. Fréquente les coteaux bien exposés, les maquis. Espèce bivoltine en IV-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Acer.

I. Forêt de Chizé en mai (DL), 1 ex. 23/05/1911 (Lacroix) - Bois de la Foye-Monjault 1 ex. 09/05/1911 (Lacroix) - Hanc 1983 (RL) - Niort, assez commun, 04/08/1903 (HG), 06/08/1903 (HG), 10/08/1903 (HG), 28/04/1904 (HG), 08/07/1906 (HG), 27/04/1909 (HG).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Marigny 25/05/1995 (CL) - Villiers en Bois 02/06/1970 (NT), 06/07/1970 (NT), 10/07/1970 (NT), 24/04/1971 (NT), 19/05/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 20/06/1982 (NT), 03/04/1997 (AG), 14/06/2009 (AG), 05/07/2009 (AG), 25/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora lennigiaria (Fuchs, 1883)
Cyclophora annularia (Fabricius, 1775)
Phalène mariée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur quercus, prunus spinosa, acer, betula. Elle est visible en juin puis en octobre.

Deux-Sèvres : Commun à Bessines : 12/05/1904 ; 08/05/1909 ; forêt de Chizé : 23/05/1904 ; 09/07/1909 ; Niort : 8, 22/07/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène mariée, l’Ephyre omicron. Espèce répandue de l’ouest de l’Europe jusqu’en Iran, en France, elle est présente dans presque tout le pays, sauf la partie la plus à l’ouest et le sud-ouest. L’imago est visible en IV-IX en deux générations. Chenille sur Acer, Betula, en VI puis X.

I. Commun à Bessines 12/05/1904 (HG), 08/05/1909 - Forêt de Chizé 23/05/1904 (HG), 09/07/1909 (HG) - Niort 08/07/1906 (HG), 22/07/1906 (HG).

II. Beaussais 09/2003 (Wilding Neil) – Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 05/05/1982 (NT), 20/06/1982 (NT) - La Crèche 03/07/2011 (AG) - La Mothe Saint-Héray 26/05/1973 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 08/07/1997 (CL) - Niort 01/06/1976 (NT) - Secondigny 19/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 19/04/1952 (NT), 02/06/1970 (NT), 03/08/1970 (NT), 25/04/1971 (NT), 28/07/1976 (NT), 25/08/2001 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora annularia (Fabricius, 1775)
Cyclophora linearia (Hübner, 1799)
Phalène trilignée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène trilignée. Toute l’Europe. Toute la France à l’exception du Sud. Fréquente les forêts ombragées et les bords des cours d’eau. L’imago est visible en IV-VI puis en VII-IX en deux générations. Chrysalide hivernante. Chenille sur Fagus, en VI-X.

I. Forêt de Chizé 3 ex. 23/07/1912 (HG), commun en mai (HG) - Sainte-Pezenne 1 ex. 25/05/1911 (Lacroix).

II. Boussais 22/07/1998 (CL) - Chizé 20/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT) - Niort 20/05/1948 (MG), 15/06/1949 (MG), 09/06/1969 (NT), 26/06/1969 (NT), 29/06/1969 (NT), 02/07/1969 (NT), 05/07/1969 (NT), 19/04/2009 (CL), 07/05/2009 (CL) - Secondigny 06/08/2006 (CL), 19/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 20/05/1956 (NT), 03/05/1959 (NT), 02/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 28/05/1976 (NT), 03/04/1997 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora linearia (Hübner, 1799)
Cyclophora pendularia (Clerck, 1759)
Ocellée lichenée, Ephyre orbiculaire

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ocellée lichenée, l’Ephyre orbiculaire. De l’ouest de l’Europe à la Sibérie. En France, espèce répandue de l’ouest au nord-est, dans le centre et le sud-est. Fréquente les bords des cours d’eau, des étangs et les zones humides. Espèce bivoltine en IV-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Alnus.

I. Marais d’Amuré 06/05/1911 (DL) - Hanc 1983 (RL) - Niort 1 ex. 20/05/1905 (HG) - Vouhé 1 ex. 14/07/1911 (Lacroix). Paraît répandu dans toute la région mais toujours en très petit nombre (G&L 1912).

II. La Mothe Saint-Héray 11/08/1982 (NT), 04/06/1983 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora pendularia (Clerck, 1759)
Cyclophora porata (Linnaeus, 1767)
Phalène ocellée, Ephyre trouée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ocellée, l’Ephyre trouée. Subméditérranéenne, son aire s’étend jusqu’à la Grande-Bretagne, le Danemark, la Russie et l’Iran. En France, elle occupe presque tout le pays. Fréquente les chênaies bien exposées, les maquis. L’imago est visible en IV-VI puis en VII-IX en deux générations. Chenille sur Quercus robur, Q. petraea, en VI-X.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912) – La Chapelle-Bâton 1983 (RL).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) – La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 09/04/1980 (NT), 16/07/1982 (NT) - Mauzé-Thouarsais 28/07/1997 (CL), 26/04/2000 (CL), 22/07/2005 (CL) - Niort 26/07/1970 (NT) - Secondigny 22/04/2004 (CL), 06/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 18/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora porata (Linnaeus, 1767)
Cyclophora punctaria (Linnaeus, 1758)
Soutenue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur quercus, betula. Elle est visible en juin puis en octobre. Commun et répandu partout.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire de ab. radiomarginata, à Niort (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Phalène ponctuée, l’Ephyre ponctuée, la Soutenue. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Scandinavie et au Liban. En France, elle est présente presque partout, sauf dans l’extrême sud, exception faite des Alpes-Maritimes. Elle fréquente les forêts mixtes et les chênaies. L’imago est visible en IV-IX en deux générations. Chrysalide hivernante. Chenille sur Quercus robur, Q. petraea, en VI puis en X.

I. Commun et répandu partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Chizé 20/06/1982 (NT) - La Chapelle-Bâton 23/07/1996 (CL), 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 07/05/1960 (NT), 22/05/1969 (MG), 28/05/1970 (NT), 28/06/1970 (NT), 11/08/1982 (NT) - Niort 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 02/09/1980 (MG), 08/07/1982 (NT), 10/07/1982 (NT) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 24/07/1971 (NT), 26/04/1981 (NT), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora punctaria (Linnaeus, 1758)
Cyclophora puppillaria (Hübner, 1799)
Phalène pupillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ephyre pupillée. Cette espèce méditerranéenne migratrice est présente en France depuis le sud jusqu’au centre et sur la côte atlantique. Espèce à l’habitus très variable. L’imago est visible en III-X, en plusieurs générations. Chenille sur Quercus ilex, Q. cocciferus, Cistus, Myrtus communis, Erica, Arbustus unedo, en VI X.

II. Niort 20/07/1984 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora puppillaria (Hübner, 1799)
Cyclophora ruficiliaria (Herrich-Schäffer, 1855)
Trois cerceaux

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Trois cerceaux. Sud-ouest de l’Europe, espèce répandue jusqu’en Ukraine. En France, présente dans l’ouest du pays, le centre et le sud-est. Fréquente forêts et leurs lisières. L’imago est visible en IV-IX en deux générations. Chrysalide hivernante. Chenille monophage sur Quercus.

I. Forêt de Chizé 27/09/1930 (d’Olbreuse) - Bois de la Foye-Monjault 1 ex. 09/05/1911 (DL).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - La Mothe Saint-Héray 28/04/1960 (NT), 22/05/1969 (NT), 19/05/1982 (NT) - Magné 15/08/1999 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 19/04/2009 (CL), 07/05/2009 (CL) - Niort 30/05/1970 (NT), 17/05/1971 (NT) - Villiers en Bois 02/06/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 23/06/2001 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cyclophora ruficiliaria (Herrich-Schäffer, 1855)
Discestra trifolii (Hufnagel, 1766)
Noctuelle de l’Ansérine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur chenopodium, atriplex, polygonum, genista. Répandu et commun partout. Elle est visible en octobre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle du trèfle. Holarctique. Répandue dans toute l’Europe et en France. Adultes capturés dans les Alpes jusqu’à plus ou moins 1600 m à la lampe (NT). On la trouve un peu partout et remarquablement adaptée aux milieux agricoles en y occasionnant parfois des dégâts. Espèce bivoltine en IV-VI puis VII-IX. Espèce hivernante à l’état nymphal. Chenille polyphage sur plantes herbacées, en VI-X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Crèche 13/06/1973 (NT), 31/07/1974 (NT), 11/09/1975 (NT), 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 23/07/1974 (NT), 25/05/1998 (CL) - Marnes 02/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT), 16/07/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 11/05/1971 (NT), 22/08/1982 (NT), 13/09/1982 (NT), 09/07/1983 (NT), 03/08/1997 (AG), 07/08/1997 (AG), 08/08/1997 (AG), 02/09/1997 (AG), 04/10/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2000 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Discestra trifolii (Hufnagel, 1766)
Dysgonia algira (Linnaeus, 1767)
Passagère

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet puis de août à septembre. Niort, 26 juin, 22 juillet, 20 août, 14 septembre. Chenille sur rubus, salix, genista. Elle est visible en octobre. Répandu et assez commun dans toute la zone.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Passagère. Méditerranéo-asiatique. Europe : moitié sud et à l’est jusqu’au nord du bassin de la mer noire. En France, espèce migratrice largement distribuée mais localisée sur une bonne partie nord. Cette espèce se rencontre dans les zones forestières ainsi qu’en lisière des bois et forêts jusque dans les parcs des zones urbaines. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille polyphage sur Salix, Rubus etc.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Arçais 02/08/2009 (Quete Jean-François) - Ardin 27/07/1993 (AG) - Beaussais 09/2006 (Wilding Neil) – Chauray 02/08/2009 (Réaud Michel et Geneviève) - Chizé 14/08/1981 (NT) - Etusson 04/05/2000 (CL) - La Crèche 12/07/1971 (NT), 15/07/1983 (NT), 25/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/05/1990 (CL) - Massais 20/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 31/07/1993 (CL), 13/08/1999 (CL) - Missé 17/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 06/08/1950 (MG), 23/05/1956 (MG), 14/07/1969 (MG), 08/07/1970 (NT), 30/06/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 21/06/1976 (NT), 22/08/1982 (NT), 06/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 13/06/1996 (AG), 14/06/1996 (AG), 12/07/2000 (AG), 15/08/2010 (AG)- Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL) - Sansais 09/07/1971 (NT), 09/07/1971 (NT) - Villiers en Bois 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Dysgonia algira (Linnaeus, 1767)
Electrophaes corylata (Thunberg, 1792)
Cidarie rompue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur tilia, betula, quercus, corylus, etc. Elle est visible en octobre.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Vouhé, 31/05/1909 (Lacroix).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie rompue. Répandue de l’Europe septentrionale et centrale jusqu’en Asie et au Japon. En France, elle est présente un peu partout. Fréquente les bords des chemins bien exposés, les forêts de feuillus, les jardins, les abords des zones humides. Espèce univoltine en V-VI. La chrysalide hiverne. Chenille sur Tilia, Sorbus, Betula, Prunus, Crataegus, Corylus.

I. Vouhé, 1 ex.31/05/1909 (Lacroix).

II. La Mothe Saint-Héray 31/05/1981 (NT), 25/05/2001 (AG) - Mauzé-Thouarsais 19/04/2007 (CL) - Secondigny 04/08/2008 (CL), 19/05/2009 (CL), 22/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 07/04/1971 (NT), 12/04/1971 (NT), 13/04/1971 (NT), 18/04/1971 (NT), 17/03/1972 (NT), 19/03/1976 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Electrophaes corylata (Thunberg, 1792)
Epiblema foenella (Linnaeus, 1758)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-26 mm. Bien répandue dans toute l’Europe et en France. Période de vol : VI-VIII. Chenille sur Artemisia vulgaris.

I. Répandu partout mais plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) – Secondigny 08/06/2007 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epiblema foenella (Linnaeus, 1758)
Epirrhoe alternata (Müller, 1764)
Alternée, Phalène du pied de lion

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur galium, galeopsis tetrahit (dans les capsules). Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun partout dans la région, sauf peut-être au sud de la Charente.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Alternée, la Mélanippe de l’alchémille, la Phalène du pied-de-lion. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Extrême-Orient. Présente partout en France. Fréquente les bords de chemins, les lisières de forêt, les jardins. Espèce bivoltine en VI-IX. Chenille sur Galium.

I. Répandu et commun partout dans la région, sauf peut-être au sud de la Charente (G&L 1912).

II. Arçais 12/05/1998 (AG) - Availles-Thouarsais 20/04/2007 (CL), 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2005 (Wilding Neil) – Fressines 09/09/2006 (AG) – Genneton 17/05/2011 (Miteu Martine) - La Crèche 11/07/1975 (NT), 14/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 22/05/1969 (NT), 31/05/1981 (NT), 21/08/1986 (CL) - Le Vanneau-Irleau 17/07/1969 (NT) - Magné 26/05/2001 (AG), 19/08/2010 (AG) - Marnes 20/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 15/09/2007 (CL) - Niort 03/05/1948 (MG), 12/07/1969 (NT), 20/05/1970 (NT), 07/04/1997 (AG), 04/10/1997 (AG), 20/09/1998 (AG), 02/05/2008 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT), 13/07/1989 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 16/06/1996 (CL) - Souvigné 09/08/1983 (MG) - Villiers en Bois 25/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epirrhoe alternata (Müller, 1764)
Epirrhoe rivata (Hübner, 1813)
Mélanippe claire, Mélanippe riveraine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur galium, alchemilla, rosa, rubus. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélanippe rude. En Europe, de l’Espagne au Caucase. Présente partout en France. Fréquente les lisières des forêts, les friches, les prairies. Espèce univoltine en V-VII avec une seconde génération partielle en (VIII). Chenille sur Galium.

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Bessines 05/08/1983 (MG) - Cirières 07/05/2012 (Clochard Alain et Noé) - Niort 20/05/1948 (MG), 30/05/1957 (NT), 30/05/1970 (MG), 22/05/1971 (MG), 07/04/1997 (AG) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 06/08/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Epirrhoe rivata (Hübner, 1813)
Eublemma parva (Hübner, 1808)
Anthophile des Inules
Observations récentes :
Observation de Charles Geneviève - Saint-Jean d’Angély (17) - 30/08/2015 Observation de Montenot Jean-Pierre - Saint-Georges de Didonne (17) - 16/07/2015 Observation de West Hazel et Ron - Agudelle (17) - 08/07/2015 Observation de Pâquereau Réjane - Salignac sur Charente (17) - 06/07/2015 Observation de West Hazel et Ron - Saint-Sorlin de Conac (17) - 30/06/2015

lire la suite de l'article : Eublemma parva (Hübner, 1808)
Euchrognophos mucidaria (Hübner, 1799)
Gnophos moisie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur polygonum aviculare, rumex, anagallis, etc. Elle est visible en juin et en octobre.

  • Deux-Sèvres : Niort : 13-17/04/1905 ; 16/05/1905 ; 18/07/1904 ; 27/07/1905 ; 30/07/1906 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée dans la région depuis Marius Guimard dans les années 1956 1957.




lire la suite de l'article : Euchrognophos mucidaria (Hübner, 1799)
Euphyia biangulata (Haworth, 1809)
Cidarie-pivert

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sue stellaria media, crataegus, prunus spinosa, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout, plus ou moins commun selon les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie Pivert. Largement répandue en Europe jusqu’en Asie Mineure. Répandue presque partout en France. Fréquente les prairies humides, les zones boisées thermophiles en plaine comme en montagne. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. La chrysalide hiverne. Chenille sur Stellaria, Crataegus, Prunus.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les localités (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Béceleuf 11/05/1976 (NT) - La Crèche 05/09/1971 (NT), 27/05/1973 (NT), 15/10/1979 (NT), 10/09/1985 (NT) - La Mothe Saint-Héray 06/09/1980 (NT), 30/08/1983 (NT) - Mauzé-Thouarsais 11/08/1997 (CL), 15/05/1999 (CL) - Niort 18/08/1983 (NT) - Souvigné 13/09/1980 (NT) - Villiers en Bois 04/04/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euphyia biangulata (Haworth, 1809)
Eupithecia absinthiata (Clerck, 1759)
Eupithécie de l’Absinthe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur senecia jacobaea, tanacetum, artemisia, alchillea, solidago, eupatorium. Elle est visible en octobre.

Vienne : Sommières (d’Aldin).

Charente-Maritime : Le Galon d’Or, août 1910 (Mab.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie de l’absinthe. Circum-paléarctique. Répandue dans toute l’Europe. En France, répandue partout à l’exception de la Corse. Fréquente les haies, les jardins, les lisières forestières, les bois clairs, les friches, les parcs. Espèce univoltine en VI-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Thalictrum, Pimpinella, Heracleum, Verbascum, Eupatorium, Solidago, Aster, Achillea, Senecio.

II. Niort 30/05/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia absinthiata (Clerck, 1759)
Eupithecia assimilata (Doubleday, 1856)
Eupithécie du Groseillier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à août. Chenille sur ribes rubrum, humulus. Elle est visible en octobre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie du groseillier. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural. Partout en France à l’exception des régions méditerranéennes, absente de Corse. Fréquente les parcs, les milieux cultivés, les endroits frais et ombragés, les prairies arbustives et humides. L’imago est visible en IV-VIII, espèce bivoltine. Chrysalide hivernante. Chenille sur Ribes, Humulus.

II. Beaussais 08/2004 (Wilding Neil).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia assimilata (Doubleday, 1856)
Eupithecia innotata (Hufnagel, 1767)
Eupithécie réputée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à août (2 générations). Chenille sur suaeda maritima, artemisia. Elle est visible en octobre.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Niort : 24/04/1909 (Gelin).

Charente-Maritime : Assez rare à Dompierre (Vigé) ; assez commun à Chatelaillon : 29/07/1904, 15/08/1904 ; V. tamarisciata, Grande côte de Royan : 25/08/1902 (Lucas) ; Rochefort (Delavoie) ; Le Galon d’Or, écl. 23/09/1910 (Mab.).

Charente : Jarnac (Delam.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie réputée. Répandue dans toute l’Europe à l’exception des pays scandinaves et du sud de la Grèce. Répandue partout en France. Fréquente les milieux ouverts, les prairies, les friches, les haies, les lisières forestières. Espèce bivoltine en III-X. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Prunus, Crataegus, Rosa, Olea, Fraxinus, Tamarix, Sambucus, Hippophae, deuxième génération sur Artemisia.

I. Niort 1 ex. 24/04/1909 (HG).

II. Marnes 22/04/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 18/04/2006 (CL) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/10/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia innotata (Hufnagel, 1767)
Eupithecia linariata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithécie de la linaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur linaria vulgaris, digitalis purpurea. Elle est visible en octobre.

Vienne : Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Existe en pleine ville de Niort.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie de la linaire. Répandue dans toute l’Europe à l’exception de l’extrême sud-ouest, jusqu’en Asie. Répandue partout en France. Fréquente les bords des chemins, les pelouses, les friches, les talus pierreux. Espèce univoltine en V-VII avec parfois une génération partielle en (VIII-IX). Chrysalide hivernante. Chenille sur Linaria vulgaris, Digitalis purpurea, Antirrhinum.

I. Niort 11/08 (Lacroix), existe en pleine ville de Niort (RL 1998).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL), 07/09/2007 (CL), Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Marnes 03/09/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL), 23/07/2006 (CL), 21/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL), 29/08/2008 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 31/08/1976 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Sansais 29/07/1974 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia linariata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecia nanata (Hübner, 1813)
Eupithécie naine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur calluna vulgaris, erica cinerea, malus. Elle est visible en juin puis en octobre.

Vienne : Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie naine. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural. Répandue dans toute la France à l’exception de la Corse. Fréquente les landes, les forêts de feuillus, les jardins. L’imago est visible en VI-VII en une génération dans le nord et en IV-VIII en deux générations dans le sud. Chrysalide hivernante. Chenille sur Calluna vulgaris, Erica.

II. Boussais 27/07/1998 (CL) - Secondigny 20/05/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia nanata (Hübner, 1813)
Eupithecia pulchellata (Stephens, 1831)
Eupithécie de la Digitale pourpre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur digitalis. Elle est visible en juillet.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce nouvelle pour les Deux-Sèvres et qui semble assez commune.




lire la suite de l'article : Eupithecia pulchellata (Stephens, 1831)
Eupithecia simpliciata (Haworth, 1809)
Eupithécie du Chénopode

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur chenopodium, atriplex. Elle est visible en octobre.




lire la suite de l'article : Eupithecia simpliciata (Haworth, 1809)
Eupithecia subfuscata (Haworth, 1809)
Eupithécie noirâtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet. Chenille sur erica, epilobium, galium. Elle est visible en octobre.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce signalée par Samuel Ducept sur Ligugé (86). Nouvelle pour la Vienne.




lire la suite de l'article : Eupithecia subfuscata (Haworth, 1809)
Eupithecia succenturiata (Linnaeus, 1758)
Eupithécie substituée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. La chenille vit sur les fleurs de artemisia, achillea, tanacetum, verbascum. Elle est visible en octobre.

Deux-Sèvres : Niort, 1 exemplaire le 06/07/1904 (Gelin) ; 1 exemplaire le 20/06/1911 (Lacroix).

Charente-Maritime : 1 exemplaire à Angoulins : 27/05/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie substituée. Répandue en Europe moyenne jusqu’à l’Oural. France : répandue partout à l’exception d’une zone allant du sud-ouest au littoral méditerranéen. Fréquente les forêts de conifères et de feuillus, les parcs arborés, les zones humides, les jardins. L’imago est visible en VI-VIII en une génération. Chrysalide hivernante. Chenille sur Artemisia, Achillea, Tanacetum, Vaccinium, Calluna.

I. Amuré, 30/06/1926 (d’Olbreuse) - Niort, 1 ex. 06/07/1904 (HG), 1 ex. 20/06/1911 (Lacroix).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia succenturiata (Linnaeus, 1758)
Eupithecia ultimaria (Boisduval, 1840)
Eupithécie du Tamaris

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur tamarix. Elle est visible en août puis en octobre.


Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce dont le statut reste à déterminer dans la région. N’a plus été revue depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Eupithecia ultimaria (Boisduval, 1840)
Euplexia lucipara (Linnaeus, 1758)
Brillante

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Brillante. Eurasiatique. Partout en Europe. En France, espèce largement répandue mais localisée en région méditerranéenne. Affectionne les landes et divers milieux forestiers bien dégagés. On la trouve également en zone urbaine. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille sur plantes basses, Anchusa, Chelidonium, Solanum, Lactua, Rumex, Taraxacum, ainsi que sur feuillus, en X.

I. Commun à Niort avant l’installation de l’éclairage public - Forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Chizé 11/06/1970 (NT) - La Mothe Saint-Héray 23/06/1957 (NT), 26/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 23/06/1971 (NT), 09/08/1972 (NT), 26/06/1973 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL), 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Euplexia lucipara (Linnaeus, 1758)
Fagivorina arenaria (Hufnagel, 1767)
Boarmie veuve

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur lichens des arbres. Elle est visible en juin puis en octobre.

  • Deux-Sèvres : 6 exemplaires en Forêt de Chizé : 06/05/1912 (Lucas, d’Olbreuse, Lacroix).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce peu commune.


Généralités : Répandue en Europe centrale et septentrionale principalement. Plutôt localisée en France. Elle semble en régression. La chrysalide hiverne. Période de vol :juin-juillet. Espèce univoltine (Guide des papillons nocturnes de France)




lire la suite de l'article : Fagivorina arenaria (Hufnagel, 1767)
Furcula bifida (Brahm, 1787)
Petite queue fourchue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur populus, salix. Elle est visible de juin à octobre.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 05/05/1908 : 01/06/1907 ; 28/07/1908 ; 20/08/1909 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Saintes, 22/05/1908 ; 28/07/1907 ; Royan, 01/08/1905 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Assez commun dans les marais de l’Osme (16).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Petite queue fourchue, la Dicranoure bifide. Paléarctique. Toute l’Europe. Presque partout en France. Fréquente les zones boisées humides ou à proximité des cours d’eau. Espèce univoltine ou bivoltine en IV-IX. Chenille sur Populus, Salix.

I. Niort 01/06/1907 (HG), 05/05/1908 (HG), 28/07/1908 (HG), 20/08/1909 (HG).

II. Bessines 29/07/1971 (NT) - Magné 11/07/1971 (NT) - Niort 22/07/1969 (NT) - Villiers en Bois 15/05/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Furcula bifida (Brahm, 1787)
Furcula furcula (Clerck, 1759)
Harpye fourchue, Queue fourchue du hêtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur tremula, salix populus, fagus, betula. Elle est visible en juin puis en octobre.

Deux-Sèvres : 1 exemplaire à Niort, 14/08/1904 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (S. et B.).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Commun dans les marais de l’Osme (16). Quelques unités dans le marais Poitevin.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Harpye fourchue, la Dicranoure furcule, la Petite queue fourchue du hêtre. Paléarctique. Toute l’Europe. Toute la France mais plus ou moins localisée. Fréquente plusieurs types de milieux. Espèce univoltine ou bivoltine en IV-VIII. Chenille sur Fagus, Quercus, Salix, Betula, Populus.

I. Niort 14/08/1904 (HG). Quelques unités dans le Marais Poitevin (RL 1983).

II. Beaussais 07/2001 (Wilding Neil) - Coulon 26/05/1992 (CL) - La Crèche 30/08/1972 (NT), 06/04/1973 (NT), 19/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 09/08/1972 (NT), 04/06/1973 (NT) - Mauzé-Thouarsais 27/07/2001 (CL) - Niort 06/08/1970 (NT) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Furcula furcula (Clerck, 1759)
Godonella aestimaria (Hübner, 1809)
Philobie du tamaris

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur tamarix, artemisia. Elle est visible en juin puis en octobre. Espèce abondante sur le littoral, au sud de la Loire. On la trouve le jour en battant les tamarins.

Charente-Maritime : Commun à Chatellaillon, Angoulins, Fouras en septembre (Gelin) ; La Rochelle, Royan (Delamain).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Commun à Niort sur fleurs de Lavandins en août et septembre.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Philobie du tamaris. Répandue en Europe méridionale puis en Asie jusqu’en Extrême-Orient. En France, principalement dans le sud et l’ouest. Espèce inféodée au tamaris, localisée sur le littoral mais qui s’étend de par la diffusion de sa plante hôte dans un but décoratif. Espèce bivoltine en IV-VI puis en IX. Chenille sur Tamarix.

I. Commun à Niort sur fleurs de Lavandins en août et septembre (RL 1983).

II. Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Magné 19/07/1955 (NT) - Niort 31/05/1957 (NT), 28/06/1969 (NT), 23/05/1970 (NT), 06/05/1981 (NT), 16/06/1982 (NT), 22/07/1982 (NT), 11/07/1983 (NT), 16/07/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 07/10/1983 (NT), 12/06/1991 (NT), 03/08/1997 (AG), 07/09/1997 (AG), 18/10/1998 (AG), 07/05/2006 (AG), 11/08/2006 (AG), 12/07/2009 (AG), 26/06/2010 (AG) - Sansais 19/07/1955 (NT) - Villiers en Bois 11/08/1991 (AG), 23/08/1991 (AG), 17/07/2000 (chenille) (AG), 20/08/2000 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Godonella aestimaria (Hübner, 1809)
Hadena compta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Arrangée, Noctuelle de l’oeillet

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur dianthus, graines. Elle est visible en juillet puis en octobre.

Deux-Sèvres : Niort 15 exemplaires (1900 à 1909) du 15/05 au 10/09 (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Ald.).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.) ; Angoulins, 27/05/1906 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de l’œillet. Paléarctique. Toute l’Europe, sauf l’extrême nord. Toute la France et dans tout type de milieu y compris en zone urbaine. Affectionne surtout les friches et zones herbeuses sèches. Peut-être confondue avec H. confusa et H. adriana (NT). Espèce univoltine (à confirmer), en V-VII. Chenille sur fleurs et graines de Caryophyllacées.

I. Niort 15 ex. du 15/05 au 10/09 (1900 à 1909) (HG).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - Chauray 07/08/2007 (Réaud Michel) - Etusson 10/06/1986 (CL) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/06/1998 (CL) - Niort 21/05/1948 (MG), 15/06/1949 (MG), 28/06/1949 (MG), 11/06/1963 (MG), 18/08/1983 (NT), 08/08/1997 (AG) - Souvigné 15/07/1969 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hadena compta (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hadena magnolii (Boisduval, 1829)
Dianthécie de Magnol

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur silene. Elle est visible en octobre.

  • Deux-Sèvres : 1 ex. à Niort, 15/05/1909 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce qui n’a plus été mentionnée depuis Gelin et Lucas.




lire la suite de l'article : Hadena magnolii (Boisduval, 1829)
Harpyia milhauseri (Fabricius, 1775)
Dragon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur quercus, betula, ulmus, fagus. Elle est visible de août à octobre.

Deux-Sèvres : Commun à Niort, 20/04/1909 ; 24/05/1905 ; 25/06/1908 ; 11/07/1907 ; 20/08/1908 ; 1 chrysalide en forêt de l’Hermitain (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Saintes, 05/05/1908 ; 12/06/1907 ; 01/07/1908 ; 28/07/1907 ; 05/09/1907 (Gelin). Rochefort, 18/04/1895 (Delav.).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Dragon. Eurasiatique. Europe occidentale et centrale à l’Asie Mineure. En France, presque partout, jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les bois de feuillus. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-VIII. Chenille sur Quercus, Fagus, Betula, Ulmus, Populus.

I. Forêt de Chizé 23/04/1929 (d’Olbreuse) - Echiré (du Dresnay) - Forêt de l’Hermitain, 1 chrysalide (HG) - Commun à Niort 24/05/1905 (HG), 11/07/1907 (HG), 25/06/1908 (HG), 20/08/1908 (HG), 20/04/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1988 (CL) - Chizé 30/05/1981 (NT), 15/05/1982 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 14/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1971 (NT), 11/07/1971 (NT), 02/09/1972 (MG), 26/06/1973 (NT), 11/08/1982 (MG), 04/06/1983 (NT), 27/06/1990 (CL) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (MG) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 02/04/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 19/06/1982 (NT) - Sainte-Radegonde 04/07/2008 (AG) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 08/06/1970 (NT), 06/07/1970 (MG), 19/05/1971 (MG), 19/08/1980 (MG), 21/04/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG), 07/07/2010 (MG), 07/08/2010 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Harpyia milhauseri (Fabricius, 1775)
Heliothis peltigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Peltigère

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Peltigère. Paléotropicale. Présente dans toute l’Europe ainsi qu’en France. Souvent confondue avac Heliothis nubigera, espèce présente également en Deux-Sèvres. Espèce bivoltine butinant les fleurs de jour comme de nuit en IV-VI puis en VII-X. Chenille sur Centaurea calcitrappa, Hyosciamus niger, en VII-X.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) – Niort 22/05/2009 (Rebeyrol Christian) - Mauzé-Thouarsais 18/08/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Heliothis peltigera (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-26 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible toute l’année. Chenille dans les denrées alimentaires stockées.

I. Répandu dans toute la région, mais plus ou moins abondant (G&L 1912).

II. Fressines 03/07/2009 (AG) – Rom 26/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hofmannophila pseudospretella (Stainton, 1849)
Horisme tersata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Horisme élégant, Essuyée

Confusion possible avec H. radicaria, l’examen des genitalia étant indispensable. Les exemplaires de cette page ayant été identifié sur photo, le doute sur l’identification est possible.


Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur clematis. Elle est visible en juin puis en octobre.

Deux-Sèvres : Peu commun à Niort : 15/08/1908 ; le Fief de François : 6 et 20/08/1906 (Gelin).

Vienne : Sommières (d’Aldin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Horisme élégant, l’Essuyée. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Asie et au Japon. Répandue partout en France. Fréquente les bois clairs, les bords des haies, les parcs et les jardins, les forêts de feuillus. Espèce bivoltine en V puis en VII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Clematis, Lonicera.

I. Le Fief de François 06/08/1906 (HG), 20/08/1906 (HG) - Peu commun à Niort 15/08/1908 (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/05/2004 (CL) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 05/08/1983 (MG) - Chizé 24/04/1969 (NT), 30/04/1981 (NT) - La Mothe Saint-Héray 26/05/1973 (NT), 04/06/1973 (NT), 04/06/1983 (NT), 30/08/1983 (NT) - Marigny 25/05/1993 (CL), 02/06/1997 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL), 27/08/2008 (CL) - Niort 18/05/1956 (MG), 24/04/1957 (MG), 31/05/1957 (MG) - Saint-Jean de Thouars 09/05/1998 (AG) - Secondigny 27/08/2008 (CL) - Villiers en Bois 05/06/1970 (NT), 28/08/1970 (NT), 19/08/1980 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Horisme tersata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Horisme vitalbata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Larentie de la clématite

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Buissons, haies, bordure des bois. Chenille sur Clematis vitalba. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun en Ajou et au sud de la Loire.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Larentie de la clématite Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Fréquente les friches, les bois clairs, les jardins, les forêts de feuillus. Espèce bivoltine en IV-V puis en VII-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Clematis.

I. Répandu et assez commun en Ajou et au sud de la Loire (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 20/06/2006 (CL) - Beaussais 08/2002 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG) - Marigny 25/05/1993 (CL) - Mauzé-Thouarsais 17/02/2002 (CL) - Niort 09/08/1980 (NT), 15/06/1997 (AG), 11/08/2007 (AG) - Villiers en Bois 02/06/1971 (NT), 15/08/1980 (NT), 30/08/2005 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG), 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Horisme vitalbata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Hylaea fasciaria (Linnaeus, 1758)
Métrocampe verte

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur pinus maritimus, sylvestris et autres conifères. Elle est visible en juillet puis en octobre. Répandu dans la moitié nord de la zone, où l’aberration grisearia Fuchs (de couleur grisâtre) et l’aberration prasinaria Hb. (de couleur verdâtre, avec stries blanches), ont été prises également, mais en petit nombre.

Deux-Sèvres : Bois de Mallet, juin 1896 ; Niort : 21/10/1903 ; 25/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente : Aigre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bilieuse. Répandue dans toute l’Eurasie septentrionale et tempérée ; suit les forêts de conifères. Cette espèce se caractérise par son polymorphisme remarquable. La forme fasciaria domine en plaine, la forme prasinaria (verte) domine en altitude. Cette espèce vient à la lumière, mais peut se rencontrer de jour. Espèce bivoltine en IV-V puis en VIII-IX (vol seulement en juillet en montagne). Chenille sur Abies alber, Picea abies, Pinus sylvestris, Larix decidua.

I. Bois de Mallet, juin 1896 (G&L) - Niort 21/10/1903 (HG), 25/09/1908 (HG).

II. Marigny 02/06/1997 (CL) - Niort 04/10/1970 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 17/09/1982 (NT), 10/10/1996 (AG), 23/06/2001 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hylaea fasciaria (Linnaeus, 1758)
Hyles euphorbiae (Linnaeus, 1758)
Sphinx de l’euphorbe

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Les éclosions du printemps et de l’automne proviennent presque toutes de chrysalides ayant hiverné, quelques unes pendant plusieurs années. Chenille sur euphorbia, mercurialis annua. Elle est visible en octobre. Espèce répandue et commune sur tout le littoral océanique ; moins commune dans les terres. Beaucoup de sujets ont le fond des ailes légèrement rougeâtre ; ils tendent vers ab. paralias Nick, et peuvent être rapportés à la forme intermédiaire rubescens Garb. (avec couleur beaucoup moins vive toutefois que l’exemplaire espagnol figuré dans la Lép. comp., LXX, 655).

Deux-Sèvres : Niort, 21/05/1904 ; 02/06/1904 ; 22/06/1908 ; 13/07/1904 ; 05/08/1905 ; 25/08/1905 ; 01/09/1907 (Gelin).

Charente-Maritime : Chenilles très communes à Châtelaillon sur euphorbia paralias (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx de l’euphorbe. Eurasiatique. Espèce migratrice présente dans toute la France. L’imago est visible en V-VIII, en deux générations. Les éclosions du printemps et de l’automne proviennent presque toutes de chrysalides ayant hiverné, quelques unes pendant plusieurs années (Gelin). Chenille sur Euphorbia, Mercurialis annua, IX-X.

I. Niort 21/05/1904 (HG), 02/06/1904 (HG), 13/07/1904 (HG), 05/08/1905 (HG), 25/08/1905 (HG), 01/09/1907 (HG), 22/06/1908 (HG).

II. Argenton l’Eglise 22/08/1956 (MG) - Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Mauzé-Thouarsais 04/06/2006 (CL), 27/08/2008 (CL) - Niort 18/08/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hyles euphorbiae (Linnaeus, 1758)
Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Flambé

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations . Le papillon recherche les fleurs des arbres fruitiers, des lilas, des scabieuses, de la luzerne. La chenille vit sur : Prunus spinosa, cerasus, crataegus, sorbus, pirus, amygdalus et autres rosacées arborescentes. Elle est visible de juin à août puis de septembre à octobre. Cette espèce remonte dans l’Europe centrale, jusqu’au parallèle de 55° ; mais l’espèce se raréfie à l’ouest bien en deça de cette lalitude. Elle manque en Angleterre et est rare en Bretagne. D’après le Dr Seitz elle n’aurait qu’une génération au-dessus du 50° degré. Sur le littoral océanique de la France, on constate un nouveau fléchissement, et cette seconde limite n’est pas non plus atteinte. Podalirius, en effet, est peu commun, et n’a qu’une génération dans le Morbihan (Griffith), l’Ille et Vilaine (Obth.), le Loire inférieure (S Bonjour), et ce dernier département atteint au sud le parallèle 47°. Cependant l’espèce possède deux générations plus au nord, à Chartres (Guenée), à Angers (Millet, delahaye) ; elle les a de même dans tous les départements situés au sud de la Loire.

Ces deux générations sont très distinctes par la taille et la coloration. Les papillons de la génération de printemps ont le corps très velu, et le front garni d’une sorte de houppe de poils dirigés an avent ; l’abdomen est complètement noir en dessus ; le bord interne et réfléchi des ailes postérieures porte une marge sombre très élargie, par suite de la quasi juxtaposition des deux bandes noires qui la forment. Les individus appartenant à la génération estivale sont plus grands ; ils ont le corps beaucoup moins velu et sont dépourvus de houppe frontale saillante ; les deux bandes noires longeant le bord interne des ailes inférieures sont séparées par un intervalle clair de même largeur que chacune d’elles ; de plus, certains exemplaires ont l’abdomen blanchâtre sur les côtés et le dessus de la partie postérieure, se rapprochant ainsi de la forme zancleus z., du midi de l’Europe ; en outre la queue est plus longue et plus marquée, à l’extrémité, de blanc sur environ un cinquième de sa longueur.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Flambé. Répandue dans le sud et le centre de l’Europe. En France, absente du quart nord-ouest. L’imago est visible en IV-X, en deux générations. Le papillon recherche les fleurs des arbres fruitiers, des lilas, des scabieuses, de la luzerne. La chenille vit sur : Prunus spinosa, Cerasus, Crataegus, Sorbus, Pirus, Amygdalus et autres rosacées arborescentes, en VI-X.

I. Tout le sud de la Loire (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Beauvoir sur Niort 26/04/1998 (CL) - Cersay 15/06/1991 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 17/072005 (Bonnet Stéphane) – Cours 01/10/2011 (Colas Anthony) - Fenioux 14/04/2011 (Chauveau Joseph) - Fomperron 10/05/2011 (Le Louarn Christelle) - Fressines 10/08/1993 (chenille) (AG) – Genneton 05/08/2009 (Miteu Martine) - La Crèche 31/07/1974 (NT), 08/07/1992 (NT), 20/08/2009 (Conort Nadège) - Magné 30/05/2003 AG), 30/07/2003 (AG) - Mauzé-Thouarsais 17/06/1991 (CL) - Missé 9/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 22/09/1948 (MG), 07/07/1949 (MG), 31/12/1952 (MG), 15/07/1959 (MG), 17/07/1959 (MG), 22/08/1959 (MG), 18/07/1964 (MG), 25/07/1964 (MG), 14/08/1964 (MG), 06/08/1970 (MG), 15/08/1993 (AG), 24/05/2005 (Sellier Nicolas), 07/07/2006 (AG), 23/04/2009 (Rebeyrol Christian), 20/07/2009 (AG), 17/07/2011 (Maupetit Jean-Jacques), 18/06/2012 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 Rolland Ludovic) - Saint-Généroux 18/04/2010 Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 17/08/1997 (AG) – Scieq 28/08/2011 (AG) - Sompt 18/08/2009 (Orsini Maria) – Verrines sous Celles 05/06/2010 (Fontaine Xavier) - Villiers en Bois 08/08/1950 (MG), 27/05/1970 (NT), 8/04/1971 (NT), 27/06/1988 (CL) – Voultegon 02/05/2011 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Iphiclides podalirius (Linnaeus, 1758)
Lacanobia oleracea (Linnaeus, 1758)
Noctuelle des potagers

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à octobre en deux générations. Chenille sur lactuca, chenopodium vulvaria et murale, atriplex hastata. Elle est visible en mars puis en juillet. Répandu et très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Potagère. Eurasiatique. Occupe toute l’Europe, sauf l’extrême Nord. En France, c’est une espèce répandue à large distribution. Affectionne les forêts humides, marais, vallées fluviales, jardins et parcs. Espèce bivoltine, en IV-IX. Chenille polyphage sur Lactuca, Chenopodium vulvaria et C. murale, Atriplex hastata, en III-VII.

I. Répandu et très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 17/08/1969 (NT) - La Crèche 05/09/1971 (NT), 10/09/1971 (NT), 08/06/1974 (NT) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (MG) - Magné 10/05/1969 (NT), 13/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 21/06/1998 (CL) - Niort 28/04/1948 (MG), 23/05/1948 (MG), 22/05/1969 (NT), 13/06/1969 (MG), 24/08/1971 (NT), 28/08/1976 (NT), 31/08/1976 (NT), 17/05/1982 (NT), 24/05/1982 (NT), 08/06/1982 (NT), 19/08/1982 (NT), 05/08/1983 (NT), 18/08/1983 (NT), 24/05/1987 (NT), 30/04/1997 (AG), 31/05/2009 (AG), 13/06/2009 (AG), 23/05/2010 (Rebeyrol Christian) - Saint-Georges de Rex 10/06/1980 (NT), 10/06/1983 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/08/2001 (CL), 22/08/2001 (CL) - Secondigny 10/08/2008 (CL) - Verrines sous Celles 07/06/1981 (NT) - Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lacanobia oleracea (Linnaeus, 1758)
Lacanobia suasa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Noctuelle enfumée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur atriplex, rumex et autres plantes basses. Elle est visible en octobre. Se trouve, en plus ou moins grande abondance, dans toute la région. La couleur du fond est généralement brun noirâtre, mais la netteté des taches et dessins est très variable.

Deux-Sèvres : Niort, 13/05/1904 ; 22/05/1907 ; 26/05/1906 ; 20/08/1906 ; 20/08/1909 (Gelin).

Charente-Maritime : Assez commun à Dompierre (Vigé) ; Saintes, 28/07/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle enfumée, la Noctuelle couleur de suie. Eurasiatique. Toute l’Europe, sauf extrême Nord et bassin méditerranéen. En France, un peu partout, mais localisée dans le Sud-Est. Occupe tout type de milieu, mais souvent en bordure des eaux courantes. Espèce univoltine en V-VIII. Chenille sur Rumex, Atriplex, Trifolium, Plantago etc.

I. Niort 13/05/1904 (HG), 26/05/1906 (HG), 20/08/1906 (HG), 22/05/1907 (HG), 20/08/1909 (HG).

II. Bessines 11/08/1972 (NT), 05/08/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1931 (MG), 02/08/1970 (NT) - Niort 26/07/1970 (NT), 06/08/1970 (NT) - Saint-Georges de Rex 11/07/1975 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lacanobia suasa (Denis & Schiffermüller, 1775)
Lacanobia thalassina (Hufnagel, 1766)
Noctuelle thalassine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur genista, rubus, betula, etc. Elle est visible en octobre.

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Double W. Méditerranéenne. Occupe une plus grande distribution que w-latinum en Europe. En France, cette espèce est localisée mais assez répandue. Gelin ne la signale pas des Deux-Sèvres et les indications données par ce dernier nous semblent quelque peu erronées (NT). Milieux ouverts et paradoxalement souvent frais et humides. Espèce univoltine en V-VII. Chenille sur plantes herbacées et feuilles d’arbres.

II. Boussais 28/06/2008 (CL) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lacanobia thalassina (Hufnagel, 1766)
Laothoe populi (Linnaeus, 1758)
Sphinx du peuplier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, betula. Elle est visible en juin puis en octobre. Espèce répandue partout, mais jamais abondante.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 16/04/1906 ; 15/05/1904 ; 12/06/1906 ; 20/07/1903 ; 25/08/1905 ; 20/09/1904 (Gelin).

Charente-Maritime : Saintes, 17/07/1908 ; 05/09/1907 (Gelin). Châtellaillon, assez commun en août (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du peuplier. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible de IV-IX en deux générations. Le papillon s’observe aux abords des forêts humides jusqu’à 2000 m. Espèce sensible aux nitrates. Chenille sur Populus, Salix, Betula, en III-VI puis en VII-X.

I. Espèce répandue partout, mais jamais abondante (G&L 1912). Niort 20/07/1903 (HG), 15/05/1904 (HG), 20/09/1904 (HG), 25/08/1905 (HG), 16/04/1906 (HG), 12/06/1906 (HG),

II. Beaussais 08/2005 (Wilding Neil) - Chey 22/05/1948 (MG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Crèche 05/05/1972 (NT), 06/06/1983 (NT), 09/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 26/06/1968 (NT), 11/05/1969 (NT), 09/06/1970 (NT), 04/08/1971 (NT), 08/05/2008 (AG) - Marnes 21/04/2007 (CL) - Niort 02/05/1957 (MG), 26/03/1966 (NT), 20/08/1971 (MG), 20/05/1976 (NT), 15/03/1996 (AG), 30/04/1996 (AG), 02/10/1997 (AG), 31/07/1998 (AG), 23/04/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 12/06/1982 (NT) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Sansais 18/06/1968 (NT), 26/05/1970 (NT), 29/07/1974 (NT) - Verrines sous Celles 09/07/1983 (NT) - Villiers en Bois 02/06/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Laothoe populi (Linnaeus, 1758)
Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Minime à bandes jaunes

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas

L’imago est visible de juillet à août. Le mâle vole vivement au soleil dans les allées le long des haies. La femelle se tient, le jour, immobile dans les sous-bois. Chenille sur : sarothamnus, quercus, ulmus, erica etc. Elle est visible en juin. Commun partout, ainsi que la variation roboris Schrk. avec les bandes jaunes plus élargies dans les ailes du mâle ; on trouve aussi quelques exemplaires de la variation callunae Palm. plus brune que le type, et marquée de jaune à la base des ailes antérieures du mâle.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Minime à bandes jaunes. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. L’imago est visible en V-IX. Dans les bois clairs et zones marécageuses. Jadis banal, de nos jours semble accuser une certaine régression. Biotopes variés, de la plaine à la montagne, de la lande à la forêt. Fort dimorphisme sexuel. Chenille sur : Sarothamnus, Quercus, Ulmus, Erica etc, en I-X.

I. Commun partout (G&L 1912).

II. Azay le Brûlé 11/08/2011 (AG) - Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 15/07/1975 (CL), 15/05/1992 (CL), 04/08/1992 (CL) - La Crèche 30/07/1971 (NT), 10/08/1971 (NT), 14/07/1972 (NT), 20/07/1972 (NT), 20/06/1974 (NT), 23/07/1974 (NT), 15/08/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1970 (NT), 12/08/1973 (NT), 23/07/1974 (NT), 28/07/1976 (NT), 29/07/1976 (NT) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 13/09/1997 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/07/2006 (CL) - Niort 15/08/1940 (NT), 08/08/1950 (NT) 20/08/1955 (NT), 29/05/1962 (NT), 25/07/1964 (NT), 04/08/1964 (NT), 06/08/1964 (NT), 22/07/1966 (NT), 27/08/1969 (NT), 30/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 30/07/1976 (NT), 31/07/1978 (NT), 23/05/2006 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Maxire 13/08/1974 (NT), 13/08/1974 (NT) - Saint-Pierre à Champ 15/07/1975 (CL) – Sainte-Radegonde 22/08/2001 (CL) – Sansais 23/05/2009 (chenille) (Vanderschueren Claire) - Sciecq 14/07/1950 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 13/08/1950 (NT), 30/08/2005 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lasiocampa quercus (Linnaeus, 1758)
Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Piéride de la moutarde

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur lotus corniculatus L., viciae, lathyrus pratensis, orobus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu partout, mais commun surtout au sud de la Loire. Sinapis vernalis se distingue par la tache apicale des ailes supérieures du mâle, qui est d’un noir cendré presque uniforme, alors que sa couleur est noir vif, découpé par les fines lignes blanches des nervures dans la forme aestivalis ; en dessous, les dessins grisâtres des ailes inférieures, bien marqués dans vernalis, s’atténuent et parfois disparaissent presque dans aestivalis. Les femelles des deux générations ont la tache apicale des ailes supérieures plus ou moins obsolète, parfois découpée en bandes grises parallèles. Dans les exemplaires de l’ouest, le dessous des ailes inférieures est plus ou moins grisâtre ; il n’atteint jamais tout à fait la nuance flavescente de Sartha Rühl, mais parfois il a la nuance verdâtre de lathyri Hb. (v. monographie de Leptidea sinapis, à la suite de Supplémént au Catalogue des Lépidoptères de Maine et Loire, par F. Delahaye, Angers, 1909).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la moutarde. Répandue dans toute l’Europe. En France, partout sauf en Bretagne. L’imago est visible en III-IX, en deux générations. Allées des bois, bords des chemins, haies, etc. Chenille sur Lotus corniculatus, Lotus viciae, Lathyrus pratensis, Orobus, etc, en VI X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL), 20/06/2009 (CL) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Béceleuf 15/05/1976 (NT) - Cersay 18/09/1978 (CL) - Fontenille Saint-Martin (Wilding Neil) – La Crèche 24/06/1989 (NT) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG) - Magné 27/05/1992 (CL) - Marnes 06/05/2010 (Rolland Ludovic) - Moutiers sous Argenton 28/03/1998 (CL) - Niort 05/05/1956 (MG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Lin 03/05/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sansais 15/05/1990 (CL) - Villiers en Bois 17/05/1952 (MG), 11/08/1968 (MG), 15/07/1972 (NT), 28/06/1983 (NT), 22/07/1983 (NT), 27/06/1995 (CL), 26/04/1998 (CL), 05/07/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)
Lomaspilis marginata (Linnaeus, 1758)
Bordure entrecoupée, Marginée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur salix, populus, corylus. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région, avec les formes nigrofasciata Sch. (macules noires médianes réunies) et pollutaria Hb. (macules noires très réduites).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bordure entrecoupée, la Marginée. Répandue dans toute l’Europe. En France, répandue partout à l’exception de la Corse. Fréquente surtout les zones fraîches. Espèce bivoltine en V-VIII. Chrysalide hivernante. Chenille sur Salix, Populus, Corylus.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Beaussais 06/2003 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Coulon 27/06/1998 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 22/05/1969 (NT), 11/07/1975 (NT), 05/08/1983 (MG), 25/05/1992 (CL), 26/05/2001 (AG) - Magné 06/05/1969 (NT), 26/06/1970 (NT), 04/06/1971 (NT), 19/08/2010 (AG) - Niort 24/04/1948 (MG), 24/05/1970 (NT), 11/08/1982 (MG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Sansais 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 26/07/1994 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL), 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 09/06/2006 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lomaspilis marginata (Linnaeus, 1758)
Lycophotia molothina (Esper, 1789)
Noctuelle de la Callune

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en juin. Chenille sur Calluna vulgaris. Elle est visible en octobre. Habite sans doute dans toute la région, mais localisée et rare. Les exemplaires pris dans l’Ouest appartiennent à la variété mélanienne occidentalis Bell (Culot, pl. 3, fig. 9).

Deux-Sèvres : Niort, 16/06/1909 (Gelin).

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Vienne : Commun autour de Poitiers, en forêt de Moulières.

Charente-Maritime : Commun dans l’Ile de Ré.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle de la callune. Atlanto-méditerranéenne. Europe : moitié ouest. En France, localisée et présente au sud d’une ligne joignant la Corse et les Alpes-Maritimes à la région parisienne et la Bretagne. Espèce univoltine en V-VII. Fréquente les landes sèches à Calluna vulgaris.

I. Habite sans doute dans toute la région, mais localisée et rare (G&L 1912). Niort 16/06/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lycophotia molothina (Esper, 1789)
Lythria cruentaria (Hufnagel, 1767)
Ensanglantée de l’oseille

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur rumex, polygonum. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région. La première génération, plus petite, a les ailes antérieures gris ou rosé verdâtre, les inférieures grises aubord anal (rotaria F.). Les ailes antérieures portent une à trois bandes pourpres, plus ou moins larges ; lorsque la bande est unique, elle se bifurque parfois à la partie antérieure. Dans l’aberration lutearia Stgr., qui appartient à la génération estivale, les quatre ailes sont fauve clair, et les bandes très obsolètes. M. Delahaye a pris en août, aux environs d’Angers, 6 exemplaires de cette dernière forme.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ensanglantée de l’oseille. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. Fréquente les terrains sablonneux bien exposés. L’activité du papillon est diurne et il ne se capture pas à la lumière. Espèce bivoltine en IV-V puis en VI-VIII. Chenille sur Rumex.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lythria cruentaria (Hufnagel, 1767)
Lythria purpuraria (Linnaeus, 1758)
Ensanglantée des renouées

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur rumex, polygonum. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région. La première génération, plus petite, a les ailes antérieures gris ou rosé verdâtre, les inférieures grises aubord anal (rotaria F.). Les ailes antérieures portent une à trois bandes pourpres, plus ou moins larges ; lorsque la bande est unique, elle se bifurque parfois à la partie antérieure. Dans l’aberration lutearia Stgr., qui appartient à la génération estivale, les quatre ailes sont fauve clair, et les bandes très obsolètes. M. Delahaye a pris en août, aux environs d’Angers, 6 exemplaires de cette dernière forme.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ensanglantée des renouées. Europe de l’ouest. Répandue dans toute la France. Fréquente les pelouses sèches, les coteaux chauds, les champs moissonnés, surtout en plaine. Espèce bivoltine en IV-VIII. Chenille sur Polygonum aviculare.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Belleville 21/08/2010 (AG) - Fressines 08/07/2006 (AG) - Genneton 05/08/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 30/08/1983 (NT) - Luzay 27/08/2006 (AG) - Niort 13/08/1996 (AG) - Saint-Jean de Thouars 10/08/1991 (AG), 15/08/1997 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Lythria purpuraria (Linnaeus, 1758)
Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Bombyx de la ronce

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre (Niort, 25 mai - 12 septembre). Le mâle vole au soleil, mais d’un vol moins vif que celui de quercus. Chenille sur trifolium, potentilla, salix, rubus, etc. Elle est visible de septembre à octobre. dopte en captivité, pendant l’hivernage, les feuilles de cognassier (Lucas). Répandu et assez commun partout. Espèce peu variable.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bombyx de la ronce, l’Anneau du diable. Eurasiatique. Presque toute l’Europe et partout en France. L’imago est visible en IV-IX. Dans les milieux ouverts secs ou humides les plus divers, par exemple sur les pelouses sèches, les talus des chemins, dans les prairies et les pâturages, sur les lisières forestières et dans les clairières, dans les marais. C’est l’un de nos bombyx les plus répandus. Chenille sur Trifolium, Potentilla, Salix, Rubus, etc, en IV-X.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) – Availles-Thouarsais 06/06/2002 (CL) - Beaussais 06/2004 (Wilding Neil) - Chizé 19/05/1971 (NT), 19/08/1980 (NT) - Genneton 13/08/2010 (chenille) (Miteu Martine) - Granzay-Gript 28/05/1961 (NT) - La Chapelle-Bâton 15/05/1997 (CL) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT), 31/05/1971 (NT), 19/05/1982 (NT), 19/05/1988 (NT) - Magné 28/05/1990 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL) - Niort 21/05/1957 (NT), 26/12/1957 (NT), 01/01/1958 (NT), 30/05/1963 (NT), 06/06/1967 (NT), 15/05/1968 (NT), 16/05/1968 (NT), 27/05/1968 (NT), 08/06/1968 (NT), 13/06/1969 (NT), 01/06/1970 (NT), 11/05/1971 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 29/05/1990 (CL) – Sainte-Radegonde 31/05/1990 (CL) - Sansais 28/05/1990 (CL) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 19/05/1971 (NT), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Macrothylacia rubi (Linnaeus, 1758)
Melanchra persicariae (Linnaeus, 1761)
Noctuelle de la Persicaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille sur inula, urtica, polygonum, persicaria. Elle est visible en octobre.

Charente : Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Commun dans toute la Gâtine, sur tous les terrains primaires.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Polygonière. Eurasiatique. Espèce largement répandue en Europe. En France, espèce commune sauf sur le pourtour méditerranéen. Affectionne les lisières, forêts humides, jardins et parcs. Espèce univoltine, en VI-IX. Chenille polyphage sur Inula, Urtica, Polygonum persicaria, en X.

I. Commun dans toute la Gâtine, sur tous les terrains primaires (RL 1983) – La Chapelle-Bâton 1983 (RL).

II. Beaussais 07/1998 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 26/06/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 17/07/1980 (NT) - Le Vanneau-Irleau 06/07/1971 (NT) - Mauzé-Thouarsais 06/09/1999 (CL), 08/10/1999 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melanchra persicariae (Linnaeus, 1761)
Melanthia procellata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Mélanthie pie

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Mélanthie pie. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Asie centrale et au Japon. Répandue dans presque toute la France. Fréquente les haies, les bois clairs, les lieux humides, les forêts de feuillus. Espèce bivoltine en IV-V puis en IX. Chenille sur Clematis.

I. Commun dans toutes les régions boisées et le Marais Poitevin (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/2003 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1970 (NT), 04/07/1970 (NT), 15/05/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 22/05/1969 (NT), 04/06/1973 (NT), 06/09/1980 (NT) - Saint-Georges de Rex 13/08/1969 (NT) - Villiers en Bois 02/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 07/06/1970 (NT), 18/07/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 06/09/1980 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Melanthia procellata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nascia cilialis (Hübner, 1796)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 24-27 mm. Espèce cosmopolite répandue en Europe centrale et du sud. Période de vol : VI-VII. Chenille sur Carex riparia.

I. Marais d’Amuré 15/06/1909 (HG), 17/06/1909 (DL).

II. Villiers en Bois 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nascia cilialis (Hübner, 1796)
Nebula salicata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Observations récentes :
Observations de Ducept Samuel :
Montamisé (86) - 14/05/2010

lire la suite de l'article : Nebula salicata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Nephopterix angustella (Hübner, 1796)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 20-25 mm. L’imago est visible en V-VI puis VII-IX en deux générations. Chenille dans les fruits d’Evonymus europaeus, en X.

I. Niort 13/05/1911 (HG).

II. Availles-Thouarsais 21/05/2010 (CL) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nephopterix angustella (Hübner, 1796)
Nola confusalis (Herrich-Schäffer, 1847)
Nole confuse, Nole crêtée, Nole Aigrette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Chenille sur lichens de quercus, carpinus. Elle est visible en juin puis en octobre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Nole confuse, La Nole crêtée, La Nole Aigrette. Répandue dans toute l’Europe jusqu’à l’Oural et la Turquie, absente du nord-ouest de la Scandinavie et très localisée dans la péninsule ibérique. Partout en France, sauf en Corse. Fréquente les bois ombreux, les vallées fraîches et humides jusqu’à 1 500 m d’altitude. Période de vol : IV-VI. Chenille sur Quercus, Alnus, Tilia.

II. Beaussais 04/2007 (Wilding Neil) - Chizé 19/04/1981 (NT) – Genneton 30/04/2011 (Miteu Martine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Nola confusalis (Herrich-Schäffer, 1847)
Notodonta tritophus (Denis & Schiffermüller, 1775)
Dromadaire

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur populus, salix, betula. Elle est visible de juillet à octobre. N’a pas encore été trouvée dans toute la région. Un sujet mâle, capturé à Niort le 01/09/1903, est très albinisant. Les grandes macules brunes des ailes antérieures ont disparu ; les lignes ordinaires sont écrites très nettement en brun noir sur fond jaunâtre ; la coudée est accompagnée en dedans d’une ligne brune un peu écartée, coupée de traits noirs sagittés au passage des nervures, et en dehors, de taches arrondies, grisâtre et peu nettes. Cet exemplaire répond exactement à l’ab. Tiefi Bartel, figurée Pl. LXV, 631, de la Lépid. comp. Obth. et signalée seulement de la Finlande et de Digne (Gelin).

Deux-Sèvres : Niort, 20/04/1909 ; 08/05/1908 ; 14/08/1904 ; 01/09/1903 (Gelin).

Charente-Maritime : Royan (B. et S.). Saintes, 05/05/1908 ; 20/06/1907 ; 01/08/1908 ; 25/08/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Dromadaire. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les forêts et bois de feuillus. Espèce univoltine avec éventuellement une deuxième génération partielle en V-VI (VIII). Chenille sur Populus, Salix, Betula.

I. Niort 01/09/1903 (HG), 14/08/1904 (HG), 08/05/1908 (HG), 20/04/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT) - Niort 24/04/1971 (NT) - Saint-Georges de Rex 19/06/1982 (NT), 10/06/1983 (NT) - Sansais 04/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Notodonta tritophus (Denis & Schiffermüller, 1775)
Notodonta ziczac (Linnaeus, 1758)
Bois veiné

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur salix, populus. Elle est visible de juin à octobre. Répandu dans toute la région, mais d’abondance très inégale.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Bois veiné. Toute l’Europe et toute la France jusqu’à 2000 m. Fréquente un grand nombre de types de milieux. Espèce univoltine ou bivoltine en IV-VIII. Chenille sur Populus tremula, Salix caprea.

I. Répandu dans toute la région, mais d’abondance très inégale (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/06/2006 (CL) - Beaussais 07/2000 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT) - La Chapelle-Bâton 27/05/1995 (CL) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 12/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 27/06/1990 (CL), 15/05/1992 (CL) - Magné 19/08/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 27/08/2008 (CL) - Niort 15/05/1968 (NT), 17/05/1982 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 15/07/1987 (CL) - Secondigny 22/04/2004 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Notodonta ziczac (Linnaeus, 1758)
Nudaria mundana (Linnaeus, 1761)
Mondaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur lichens et mousses, anthoceros, byssus botryoïdes. Elle est visible en octobre.

  • Deux-Sèvres : Bois d’Arpentéreaux, 1 ex. : 29/05/1904 ; Niort, 30/05/1908 (Gelin).

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce assez rare seulement mentionnée des Deux-Sèvres pour la région.




lire la suite de l'article : Nudaria mundana (Linnaeus, 1761)
Opisthograptis luteolata (Linnaeus, 1758)
Citronnelle rouillée, Phalène de l’Alisier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Dans les haies et les bois. Chenille sur prunus spinosa, corylus, crataegus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et très commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Citronnelle rouillée, la Phalène de l’alisier. Largement répandue en Europe. Partout en France. Fréquente les bois, les forêts de feuillus, les parcs, les jardins, les prairies. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VIII-IX. Hiverne au stade de chenille ou de chrysalide. Chenille sur Crataegus, Prunus, Corylus, Sorbus, Rosa, Lonicera, Acer, Tilia, Salix, Cotoneaster, Pyracantha…

I. Répandu et très commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 20/04/2007 (CL), 07/09/2007 (CL) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Boussais 27/06/2008 (CL) - Chizé 28/05/1976 (NT), 30/05/1981 (NT) - La Crèche 25/05/1973 (NT) - Magné 09/06/1970 (NT) - Mauzé-Thouarsais 21/04/2007 (CL), 14/07/2007 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 16/08/1948 (NT), 21/04/1957 (NT), 18/06/1957 (NT), 31/08/1968 (NT), 15/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 11/05/1982 (NT), 01/08/1996 (AG), 04/06/2006 (AG), 29/05/2010 (AG) - Saint-Jean de Thouars 14/07/1992 (AG), 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 02/05/2000 (CL) - Secondigny 06/08/2006 (CL), 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 26/04/1969 (NT), 02/06/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 28/05/1976 (NT), 15/05/1982 (NT), 30/08/2005 (AG), 09/06/2006 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 14/06/2009 (AG), 22/06/2009 (AG), 11/09/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Opisthograptis luteolata (Linnaeus, 1758)
Oria musculosa (Hübner, 1808)
Noctuelle musculosa

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle musculosa. Eurasiatique. Moitié sud de l’Europe. Largement répartie en France, sauf en altitude. C’est une espèce qui demeure localisée. Prairies riches et pelouses ensoleillées. Espèce univoltine en VI-VIII. Chenille sur graminées, Calamagrostis, Secale, Avena. On trouverait les chenilles aux premiers stades dans les tiges de graminées ?

I. Assez commun à Niort 6 ex. 24-30/06/1904 (HG), 07-15/07/1904 (HG), 08/07/1905 (HG), 3 ex. 12/10/1907 (HG).

II. Marnes 18/06/2005 (CL) - Niort 11/07/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Oria musculosa (Hübner, 1808)
Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Machaon

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de juillet à août en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine, du cirse acaule, des sedum. La chenille vit sur daucus, foeniculum, pimpinella, saxifraga, seseli et diverses autres ombellifères ; sur notre littoral, elle doit manger crithmum maritimum, cité par Vérity comme alimentant exclusivement cette chenille sur la côte toscane. Elle est visible de mai à juillet puis de août à octobre. Cette espèce est répandue et assez abondante dans la région. Dans quelques exemplaires la ligne noire qui limite intérieurement la rangée des macules bleues s’élargit vers son milieu en denticulations dont la pointe se rapproche beaucoup du trait noir de la cellule discoïdale et même peut confluer avec lui. Cette aberration, dont on a retrouvé quelques exemplaires dans toute la région, a été rattachée à tort à sphirus Hb., pour laquelle ce rapprochement n’a pas lieu. Elle offrirait plutôt, mais sous ce seul rapport, quelque analogie avec asiatica Mén. et hospitonides Obth. Plus répandue est la variation burdigalensis Trimoulet, qui comprend des individus de la seconde génération dont la couleur foncière est d’un jaune orangé plus ou moins foncé. (La dénomination burdigalensis est synonime de aurantiaca Speyer, et de crocea Guenée. Mais cette dernière est de 1867, alors que le Catalogue de Trimoulet figure dans la livraison des Actes de la Société Linéenne de Bordeaux datée du 1er avril 1858. - Le nom aurantiaca Speyer date aussi de l’année 1858). Nos exemplaires de burdigalensis ne présentent qu’en dessus leur teinte plus rembrunie, le dessous restant de même nuance que dans la forme typique. En Vendée on rencontre environ un burdigalensis sur dix machaons capturés (Lucas). Près de l’angle apical des ailes supérieures, le premier intervalle jaune qui précède la bande foncée marginale est normalement occupé par un gros point noir, qui touche aux deux nervures. Mais il arrive que ce point est plus petit et isolé, et que parfois il fait défaut. D’autres exemplaires, trouvés dans toute la région, mais assez rarement, offrent un second point, placé au-dessous du premier, dans le second intervalle jaune. C’est l’aberration bimaculatus Eim. - Un exemplaire pris en bordure de la forêt de Chizé à Marigny (79), le 24 août 1911, et qui se rattache, par sa teinte ochracée clair, à burdigalensis, a l’abdomen en entier jaune serin, sauf, en-dessus, une bande noirâtre basale qui expire en pointe sur le 4 ème segment. Elle peut être nommée zanclaeus, par analogie avec la forme correspondante de podalirius (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Machaon. Répandue dans toute l’Europe, espèce parfois migratrice. Partout en France, plus commun dans le sud. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Jardins et champs. Le papillon aime à sucer les fleurs de trèfles, luzernes, lychnides, vipérine. La chenille vit sur Daucus, Foeniculum, Pimpinella, Saxifraga, Seseli et diverses autres Apiacées, en VI-X.

I. Répandu et abondant partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 21/07/2008 (CL), 06/05/2009 (CL) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chanteloup 17/06/2006 (Bonnet Stéphane), 30/04/2005 (Bonnet Stéphane) - Chauray 10/10/1987 (chrysalide) (AG) – Cherveux 27/07/2010 (Debordes Laurent) - Chiché 30/09/2010 (Courtin Bernard) - Coulon 27/08/2009 (Petit Antoinette) - François 01/06/1968 (NT) - Genneton 18/07/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 01/07/1971 (NT), 22/01/1984 (NT), 14/06/1984 (NT), 21/07/1990 (NT), 30/08/2009 (Chupeau Pierre) - La Mothe Saint-Héray 20/04/1968 (NT) - Magné 02/07/2005 (Breuil Sandrine) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/08/1940 (MG), 10/05/1949 (MG), 19/05/1949 (MG), 12/07/1949 (MG), 27/05/1959 (MG), 15/07/1959 (MG), 25/08/1963 (MG), 29/05/1970 (NT), 07/09/1970 (NT), 19/05/1971 (NT), 04/06/1971 (NT), 02/10/1990 (chenille) (AG), 09/05/1991 (AG), 03/10/2003 (chenille) (AG), 02/07/2004 (AG), 02/06/2010 (Rebeyrol Christian) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 26/09/1992 (chenille) (AG), 24/07/1993 (AG) – Scieq 21/07/2011 (AG) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 06/09/2003 (AG) – Sainte-Blandine 06/08/1968 (NT) - Sainte-Radegonde 02/05/2010 (Meyer Daniel) - Villiers en Bois 25/05/1947 (MG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard), 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Papilio machaon (Linnaeus, 1758)
Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. Chenille dans les troncs de populus, salix, betula, etc.


Etat des connaissances en 1999 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Coupes relativement fraîches de Peupliers de juin à août, Marais Poitevin.

Situation actuelle - 2011 (Guyonnet Antoine) : Espèce rare qui n’a plus été mentionnée depuis Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Paranthrene tabaniformis (Rottemburg, 1775)
Pelurga comitata (Linnaeus, 1758)
Cidarie accompagnée, Cidarie enfumée, Phalène de la patte d’oie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur chenopodium, atriplex. Elle est visible en octobre.

Charente-Maritime : 1 exemplaire à Fouras : 05/09/1904 ; 1 exemplaire à Royan, 31/08/1903 (Gelin) ; 1 exemplaire à Ronce les bains : 24/08/1910 (Lucas).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Charente-Maritime : Ile de Ré, fin août, septembre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Cidarie accompagnée, la Phalène à la patte d’oie. Paléarctique. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Japon. Presque partout en France mais sa présence est assez clairsemée, commune dans tout l’ouest. Espèce univoltine en VII. La chrysalide hiverne. Chenille sur Atriplex, Chenopodium.

II. Argenton l’Eglise 30/06/1958 (MG) - Marnes 20/08/2005 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pelurga comitata (Linnaeus, 1758)
Perconia strigillaria (Hübner, 1787)
Etrille, Phalène des landes

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin (peut-être une 2ème génération). Chenille sur stachys sylvatica, vicia cracca, origanum, viola. Elle est visible en avril et en octobre. Espèce sylvatique, localisée mais répandue dans toute la région.

  • Deux-Sèvres : Commun en forêt de Chizé : 23/05/1904 ; 23/05/1911 (Gelin).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Etrille, la Phalène des landes. Toute l’Europe sauf l’extrême nord. Partout en France. Fréquente les prairies, landes et friches, jusqu’à 1600 m. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur Stachys sylvatica, Vicia, Origanum, Viola.

I. Espèce sylvatique, localisée mais répandue dans toute la région (G&L 1912). Commun en forêt de Chizé 23/05/1904 (HG), 23/05/1911 (HG).

II. Chizé 03/06/1974 (NT) - Marigny 25/05/1995 (CL) - Mauzé-Thouarsais 15/05/1997 (CL) - Niort 19/07/1980 (NT) - Villiers en Bois 30/05/1948 (MG) - 14/05/1949 (MG), 14/05/1960 (MG), 02/06/1970 (NT), 28/05/1976 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Perconia strigillaria (Hübner, 1787)
Perizoma bifaciata (Haworth, 1809)
Perizome soulignée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à août. Chenille sur odontites, dans les capsules. Elle est visible en octobre.

Charente-Maritime : Assez rare à Chatelaillon : 14/08/1906 (Lucas).

Charente : Jarnac (Delam.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Perizome soulignée. Europe méditerranéenne et centrale jusqu’en Asie centrale. En France, espèce localisée et disséminée en plaine, plus commune en montagne. Fréquente les sites thermophiles. Espèce univoltine en VII-VIII. La chrysalide hiverne. Chenille polyphage sur Euphrasia, Odontites, Bartsia.

II. Espèce mentionnée sur le site Lepinet pour le 79. Non trouvée à ce jour.

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Perizoma bifaciata (Haworth, 1809)
Petrophora narbonea (Linnaeus, 1767)
Pétrophore narbonnaise

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mars à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur teucrium chamaedrys, dorycnium. Elle est visible en octobre. Espèce abondante dans la région méditerranéenne, et qui est représentée dans la zone océanique entre la Gironde et la Charente.

  • Charente-Maritime : 4 ex. à Martrou, près de Rochefort : 25/06/1905 (Lucas).
  • Charente : Jarnac (Delamain).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Dompierre sur mer, 06/09/1922 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 27/07/1927, 19/08/1928 (du Dresnay).

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Forêts de Gâtine.

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pétrophore narbonaise. Europe méridionale. Tout le sud de la France avec des incursions localisées dans l’ouest et le nord. Fréquente les pelouses sèches, les friches steppiques, milieux chauds et ensoleillés. Cette espèce vient à la lumière. Espèce bivoltine ou trivoltine en IV-IX. Chrysalide hivernante. Chenille sur Teucrium, Thymus.

I. Forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Availles-Thouarsais 14/04/2002 (CL), 31/03/2003 (CL), 20/04/2007 (CL) - Marnes 18/06/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/06/1997 (CL), 25/07/1997 (CL), 11/08/1997 (CL), 11/09/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 21/04/1998 (CL), 21/06/1998 (CL), 17/08/1998 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Petrophora narbonea (Linnaeus, 1767)
Pheosia tremula (Clerck, 1759)
Porcelaine

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible d’avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, betula. Elle est visible de juillet à octobre. Signalé dans toute la région, et généralement assez commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Porcelaine. Eurasiatique. Partout en Europe et en France. Fréquente les milieux de feuillus humides. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Populus, Salix.

I. Signalé dans toute la région, et généralement assez commun (G&L 1912).

II. Beaussais 04/2008 (Wilding Neil) - Bessines 19/07/1971 (NT), 07/08/1982 (NT) - La Crèche 09/04/1981 (NT) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (NT) - Magné 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 02/06/2006 (CL), 21/07/2008 (CL) - Niort 31/05/1970 (NT), 14/08/1996 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/04/1984 (CL), 22/08/2001 (CL) - Sansais 04/06/1970 (NT), 29/07/1974 (NT), 28/08/1995 (CL) - Secondigny 28/04/2006 (CL), 30/07/2008 (CL), 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pheosia tremula (Clerck, 1759)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur lamium, urtica. Elle est visible en avril puis en juillet. Très commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Craintive. Méditerranéo-asiatique. Occupe toute l’Europe, ainsi que toute la France. Se rencontre dans tout type de milieux jusqu’en zone urbaine. Paradoxalement les imagos ne viennent que très peu à la lumière (NT). Espèce plurivoltine en III-XI hiverne et reparaît en I-II. Chenille sur nombreuses plantes herbacées, très facile à observer, en II-IV puis en VII-X.

I. Très commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT) - Genneton 23/08/2008 (CL), 27/02/2011 (chenille) (Miteu Martine) - La Crèche 18/07/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 18/05/1957 (MG), 28/08/1969 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Marigny 01/07/1994 (CL) - Massais 20/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 21/04/1998 (CL), 28/04/1998 (CL), 15/05/1999 (CL) - Niort 24/04/1951 (MG), 02/04/1957 (MG), 24/05/1957 (MG), 15/08/1960 (MG), 12/01/1961 (MG), 14/01/1961 (MG), 22/07/1969 (NT), 19/03/1970 (NT), 03/04/1970 (NT), 02/05/1971 (NT), 02/10/1971 (NT), 20/03/1975 (NT), 22/09/1975 (MG), 10/04/1983 (NT), 13/06/1992 (AG), 10/10/1996 (AG), 15/10/1996 (AG), 09/06/1998 (AG) 15/07/2000 (AG), 15/06/2000 (chenille) (AG), 28/10/2007 (AG), 18/03/2008 (AG), 20/10/2008 (Rebeyrol Christian), 20/04/2009 (Rebeyrol Christian) - Prin-Deyrançon 08/07/1971 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT), 17/05/1993 (CL), 18/04/2009 (Vanderschueren Claire) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 29/06/1970 (NT), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Ecaille cramoisie

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations (quelquefois une seule). Chenille sur plantago, epilobium, lamium, rumex. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région. Varie beaucoup, mais sans constituer aucune race locale.

Deux-Sèvres : Assez commun, 25/05/1907 ; 30/06/1905 ; 14/07/1903 ; 25/08/1908 ; 10/09/1904 ; varie par la ponctuation, et aussi par la bordure noire des ailes inférieures tantôt large, tantôt étroite, tantôt divisée en points plus ou moins nombreux (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille cramoisie, l’Ecaille fuligineuse. Fréquente les milieux ouverts et modérément humides, par exemple sur les prairies à litière limitrophes des tourbières, le long des orées forestières et dans les jardins. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde plus fournie que la première. L’adulte, de moeurs nocturnes, vole très occasionnellement de jour. La ponte est déposée à la face inférieure des feuilles de la plante-hôte en vastes ooplaques pouvant compter jusqu’à cinq cents oeufs. Période de vol : IV-IX, en deux générations. Chenille sur diverses plantes basses, dont Taraxacum.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912). Assez commun, sans précision de lieu 25/05/1907 (HG), 30/06/1905 (HG), 14/07/1903 (HG), 25/08/1908 (HG), 10/09/1904 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Fressines 03/07/2009 (AG) - Genneton 23/08/2008 (CL) - La Couarde 27/05/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 29/05/1972 (NT), 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 20/08/1971 (MG) - Magné 12/05/1969 (NT), 12/06/1969 (NT), 24/07/1969 (NT), 26/05/1970 (MG), 12/05/1972 (NT) - Massais 22/07/2008 (CL) - Mauzé-Thouarsais 23/07/2006 (CL), 27/07/2008 (CL) - Niort 09/05/1948 (MG), 15/07/1948 (MG), 16/07/1948 (MG), 17/07/1948 (MG), 08/06/1964 (MG), 04/08/1964 (MG), 15/05/1968 (NT), 28/05/1968 (NT), 04/06/1970 (NT), 13/05/1971 (NT), 11/04/1975 (NT), 14/08/1982 (NT), 06/04/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Villiers en Bois 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phragmatobia fuliginosa (Linnaeus, 1758)
Phyllodesma tremulifolia (Hübner, 1810)
Feuille morte du tremble

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai. Chenille sur betula, quercus, populus, malus. Elle est visible de juillet à octobre.

Deux-Sèvres : 2 exemplaires pris à Niort, 14/05/1906 (Sauvaget), 25/05/1907 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Feuille morte du tremble. Eurasiatique. Europe continentale. Toute la France sauf dans l’ouest. L’imago est visible en IV-VI. Habitat : bois clairs de feuillus chauds et secs, notamment dans des chênaies pubescentes. Espèce localement abondante dans le midi méditerranéen et dans le sud des Alpes, nettement moins fréquente plus au nord. Chenille sur Betula, Quercus, Populus, Malus, en VII-X.

I. Niort 14/05/1906 (Sauvaget), 25/05/1907 (HG).

II. Availles-Thouarsais 18/04/2004 (CL) - Chizé 22/05/1971 (NT), 08/06/1973 (NT), 19/05/1974 (NT) - La Mothe Saint-Héray 15/05/1991 (CL) - Saint-Jean de Thouars 23/06/2000 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/05/2000 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phyllodesma tremulifolia (Hübner, 1810)
Phytometra viridaria (Clerck, 1759)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle couleur de bronze. Eurasiatique. Toute l’Europe jusqu’à 2000 m mais localisée dans les endroits où poussent ses plantes nourricières. En France, d’ordinaire commune, on la rencontre dans la journée butinant les fleurs. Hôte des prairies sylvatiques, marais, pentes et clairières forestières. Espèce univoltine en V-IX ou bivoltine selon la latitude. Chenille sur Polygala vulgaris, P. serpylifolia, en VI-VII et VIII-IX.

I. Répandu et assez commun partout (G&L 1912).

II. Villiers en Bois 26/06/1948 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phytometra viridaria (Clerck, 1759)
Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Pyrale du houblon

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale du houblon. Envergure 26-40 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en V-X. Vole de jour et au crépuscule, souvent attiré par la lumière la nuit. Chenille sur Urtica, Humulus, Spiraea, Ribes, Atriplex, Chenopodium, en IX-VII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Boussais 13/06/2009 (CL) - Le Vanneau-Irleau 11/07/1975 (NT), 11/07/1975 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Niort 23/05/1948 (NT), 09/08/1956 (MG), 12/06/1959 (NT), 30/06/1969 (NT), 12/07/1969 (MG), 14/07/1969 (NT), 08/07/1970 (NT), 15/10/2002 (AG) - Villiers en Bois 25/06/2003 (AG), 30/08/2005 (AG), 09/09/2005 (AG), 14/06/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pleuroptya ruralis (Scopoli, 1763)
Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Rieuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rieuse, la Moqueuse, la Tête rouge. Eurasiatique. Toute l’Europe tempérée et méditerranéenne. Partout en France. Fréquente les bois clairs et chauds. Espèce univoltine en III-V. Chenille sur le Betula, Quercus.

I. Répandu mais en général peu commun dans la région (G&L 1912). Espèce très commune. La découverte récente de sa vaste distribution est probablement liée à l’utilisation de nouveaux moyens d’inventaire (UV) (RL1998).

II. Boussais 04/04/2008 (CL) - Chizé 14/04/1971 (NT), 17/04/1982 (NT), 23/04/1982 (NT) - La Crèche 09/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 20/06/1973 (NT), 19/05/1982 (NT), 15/04/1983 (NT), 05/04/1985 (NT) - Moutiers sous Argenton 12/04/1996 (CL) - Moutiers sous Chantemerle 04/04/2009 (CL) – Villiers en Bois 20/04/1999 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Polyploca ridens (Fabricius, 1787)
Pontia daplidice (Linnaeus, 1758)
Marbré de vert

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à mai puis de août à septembre en deux générations. Champs secs, coteaux, dunes. Chenille sur reseda, sisymbrium, turritis, alyssum, sinapis. Elle est visible en juin puis en octobre. La première génération, plus petite et plus obscure en dessous, constitue la variation bellidice Ochs. - Commun dans toute la région.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}

Satut : Déterminance P-C

Dernières mentions pour les Deux-Sèvres : Les 04/1943 1947 et 1948 à Niort (Souché) par Mr Levesque Robert.


Situation actuelle - 2009 (Guyonnet Antoine - Levesque Robert) :

Considérée disparue de la région par Robert Levesque (Liste Lévesque)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Marbré de vert. Devenue rare en France en dehors des régions méditerranéennes. Champs secs, coteaux, dunes. L’imago est visible en IV-V puis VIII-IX en deux générations. Chenille sur Reseda, Sisymbrium, Turritis, Alyssum, Sinapis, en VI puis X.

I. Répandu dans toute la région (G&L 1912).

II. Argenton l’Eglise 12/08/1956 (MG) - Coulon 28/09/1947 (MG) - Niort 21/09/1947 (MG), 10/08/1955 (MG), 24/09/1955 (MG), 17/07/1956 (MG), 21/07/1956 (MG), 23/07/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pontia daplidice (Linnaeus, 1758)
Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Halias du Hêtre, Halie du Hêtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible en mai puis de juillet à août en deux générations (une seule génération en juin juillet au nord de la Loire). Chenille sur quercus, alnus, fagus, betula. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la zone.

Deux-Sèvres : Niort, vers le 25 mai, puis du 20 juillet à fin août (Gelin).

Charente-Maritime : Saintes : 22/05/1908 ; 25/08/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Halias du hêtre. Eurasiatique. Europe et au-delà : répandue de la Scandinavie au Japon et au bassin méditerranéen. En France, continentale seulement, mais un peu partout. Espèce forestière, surtout en chênaies mais également dans les zones forestières de feuillus de plaine jusqu’en moyenne altitude. Espèce bivoltine en V-VII puis en VIII. Chenille sur divers feuillus, Quercus, Fagus, Castanea, Carpinus, Betula, Alnus, Corylus.

I. Répandu et commun dans toute la zone (G&L 1912). Niort, vers le 25 mai puis du 20 juillet à fin août (HG).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 07/2005 (Wilding Neil) - Chizé 30/05/1981 (NT), 03/05/1989 (NT), 07/08/2010 (Debordes Laurent) - Fressines 03/07/2009 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG), 06/08/1998 (AG) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 17/04/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/07/1969 (NT), 28/05/1970 (NT), 26/08/1970 (NT), 19/05/1982 (NT), 16/07/1982 (NT), 11/08/1982 (NT), 25/07/1995 (CL) - Marigny 30/07/1992 (CL), 01/10/2009 (AG) - Niort 12/04/1957 (NT), 12/05/1968 (NT), 12/05/1969 (NT), 17/05/1971 (NT), 22/05/1971 (NT), 17/07/1971 (NT), 24/08/1971 (NT), 11/05/1982 (NT), 13/05/1982 (NT), 30/05/1983 (NT), 12/08/1983 (NT) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT), 15/08/1969 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 01/05/1997 (CL) - Sainte-Blandine 10/08/1969 (NT) - Secondigny 04/08/2008 (CL), 06/08/2008 (CL) - Souvigné 09/08/1983 (NT) - Villiers en Bois 24/04/1970 (NT), 23/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 29/08/1970 (NT), 02/06/1971 (NT), 24/06/1971 (NT), 24/07/1971 (NT), 15/05/1982 (NT), 17/04/1982 (NT), 01/06/2000 (AG), 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG), 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Museau

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur populus, salix, quercus, tilia. Elle est visible de juillet à octobre. Commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Museau. Paléarctique. Partout en Europe et en France. Fréquente un grand nombre de milieux. Espèce bivoltine en IV-VI puis en VII-IX. Chenille sur Populus, Salix.

I. Commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 07/2004 (Wilding Neil) - Boussais 27/07/1998 (CL) - Chizé 23/04/1982 (NT) - Coulon 27/06/1993 (CL) - Genneton 19/08/1996 (CL) - La Crèche 09/06/1981 (NT), 12/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1981 (NT), 19/05/1982 (NT), 04/06/1983 (NT), 15/05/1992 (CL) - Magné 26/05/1970 (NT), 04/06/1971 (NT), 03/05/1972 (NT), 08/05/2008 (AG), 01/05/2010 (AG) - Mauzé-Thouarsais 28/04/1998 (CL), 23/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 20/04/1996 (CL), 27/04/2008 (CL) - Niort 30/08/1948 (NT), 20/04/1957 (NT), 17/05/1957 (NT), 10/06/1969 (NT), 11/05/1971 (NT), 10/07/1982 (NT), 26/04/1996 (AG), 05/08/1998 (AG), 10/04/2009 (AG) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 12/05/2000 (CL), 20/08/2001 (CL), 22/08/2001 (CL), 23/08/2001 (CL) - Sansais 03/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT) - Secondigny 22/04/2006 (CL), 28/04/2006 (CL), 06/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 11/06/1970 (NT) - 23/04/1982 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pterostoma palpina (Clerck, 1759)
Ptilodon capucina (Linnaeus, 1758)
Crête de coq

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations (Niort, 15 mai - 27 août). Chenille sur quercus, betula, tilia, ulmus, carpinus, populus, etc. Elle est visible en juillet puis en octobre. Répandu dans toute la région, mais en plus ou moins grande abondance. On trouve çà et là des exemplaires plus foncés, tendant vers l’ab. mélanique Giraffina Hb.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Crête de coq. Paléarctique. Presque partout en Europe. En France, plus localisée au sud jusqu’à 2000 m. Fréquente les zones boisées de feuillus. Espèce univoltine ou bivoltine en IV-VI puis en VII-IX. Chenille sur Ulmus, Fagus, Quercus et de nombreux autres arbres.

I. Répandu dans toute la région, mais en plus ou moins grande abondance (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2003 (Wilding Neil) - Bessines 11/08/1972 (NT) - Chizé 30/05/1981 (NT), 20/05/1982 (NT) - La Crèche 12/07/1971 (NT), 12/05/1982 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1972 (NT), 12/05/1973 (NT), 26/05/1973 (NT), 04/06/1973 (NT), 05/06/1981 (NT), 11/07/1982 (NT), 04/06/1983 (NT) - Niort 26/04/1957 (NT), 07/06/1957 (NT), 06/08/1970 (NT), 05/08/1998 (AG) - Saint-Georges de Rex 13/07/1989 (NT) - Villiers en Bois 30/04/1981 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Ptilodon capucina (Linnaeus, 1758)
Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Hespérie de la Reine-des-prés

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin . Prairies, luzernes, coteaux herbus. Chenille sur potentilla, fragaria, rubus, etc. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et assez commun dans toute la région. Dans l’ab. taras Bgst, les macules blanches du dessus des ailes antérieures sont confluentes.

Charente : Ab. taras très nette, Angoulême (Dupuy).

Deux-Sèvres : 2 esemplaires de l’ab. taras, forêt de Chizé, 08/05/1912 (Lucas).


Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux générations, en avril mai et juin (Reverdin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Hespérie de la Reine-des-prés. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en IV-IX, en deux générations. Prairies, luzernes, coteaux herbus. Chenille sur Potentilla, Fragaria, Rubus, etc, en VI puis en X.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912). Forêt de Chizé 2 ex. 08/05/1912 (DL).

II. Beauvoir sur Niort 26/04/1998 (CL) - Chauray 17/05/1948 (MG) - Chizé 11/06/1972 (NT) - Genneton 04/09/2011 (Miteu Martine) - Le Chillou 30/08/1992 (CL) - Marigny 27/04/1993 (CL) - Saint-Maxire 10/05/1971 (NT) - Villiers en Bois 20/05/1946 (MG), 15/05/1949 (MG), 13/05/1956 (MG), 10/06/1956 (MG), 13/06/1956 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pyrgus malvae (Linnaeus, 1758)
Rheumaptera undulata (Linnaeus, 1758)
Phalène ondulée
L’imago est visible de mai à juin. Vu à Sommières (86) (Gelin et Lucas). La chenille est visible en octobre (Gelin et Lucas).

lire la suite de l'article : Rheumaptera undulata (Linnaeus, 1758)
Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Sésie apiforme

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. Chenille sur salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Papillon frelon, la Sésie du pauplier, la Sésie apiforme. Espèce cosmopolite répandue dans presque toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VII. Chenille sur Salix, populus (dans l’intérieur des troncs, où elle passe 2 ans, puis se chrysalide au printemps). Très nuisible à la croissance des peupliers et des saules qu’elle infecte.

I. Répandu partout, plus ou moins commun selon les années et les localités (G&L 1912) – Villiers en Bois (RL 1999).

II. Chauray 01/06/1947 (MG), 01/06/1947 (NT) - La Crèche 04/06/2011 (Debordes Laurent) - Sansais 09/07/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Sesia apiformis (Clerck, 1759)
Spatalia argentina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Argentine, Bombyx argentin

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Argentine, le Bombyx argentin. Méditerranéo-asiatique. De l’Europe méridionale à l’Asie mineure. En France, pourtour méditerranéen et sud-ouest en remontant sur la façade atlantique. Fréquente les garrigues et les chênaies thermophiles. Espèce bivoltine en V-VI puis en VII-VIII. Chenille sur Quercus.

I. Marais d’Amuré 1 ex. 13/05/1912 (d’Olbreuse) - Niort, 26/06/1907 (Sauvaget), 29/06/1907 (Sauvaget), 24/06/1909 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spatalia argentina (Denis & Schiffermüller, 1775)
Stauropus fagi (Linnaeus, 1758)
Ecureuil, le Staurope du hêtre

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à septembre en deux générations. (Hibernation probable de quelques exemplaires). Chenille sur fagus, alni, betula, quercus, corylus. Elle est visible en août.

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort, 01/05/1906 ; 15/05/1904 ; 25/06/1909 ; 04/08/1896 ; 27/08/1908 (Gelin).

Charente-Maritime : Rare à Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.), Saintes, 12/06/1907 ; 10/09/1908 (Gelin) ; Rochefort, mai-juillet (Delav.)


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Staurope du hêtre, l’Écureuil. Toute l’Europe. Presque partout en France jusqu’à 1500 m d’altitude. Fréquente les forêts et bois de feuillus. Espèce univoltine en IV-VII avec une seconde génération partielle en VIII-IX. Chenille sur divers feuillus.

I. Niort 04/08/1896 (HG), 15/05/1904 (HG), 01/05/1906 (HG), 27/08/1908 (HG), 25/06/1909 (HG).

II. Beaussais 07/2006 (Wilding Neil) – Beauvoir sur Niort 07/10/2010 (chenille) (Genet Grégory) - Bessines 07/08/1982 (MG) - Cersay 23/07/1976 (CL), 23/07/1990 (CL) - Chizé 30/04/1980 (NT), 30/05/1981 (NT), 23/04/1982 (NT) - La Crèche 12/08/1971 (NT) - La Mothe Saint-Héray 28/05/1970 (NT), 05/06/1970 (NT), 19/07/1970 (NT), 04/06/1973 (NT), 05/07/1983 (NT) - Niort 02/08/1996 (AG) - Sansais 18/05/1970 (NT) - Souvigné 09/08/1983 (NT), 09/08/1983 (NT) - Villiers en Bois 30/05/1970 (NT), 02/06/1970 (NT), 03/06/1970 (MG), 05/06/1970 (NT), 11/06/1970 (NT), 07/07/1970 (MG), 18/07/1970 (MG), 05/05/1971 (MG), 15/05/1971 (NT), 14/07/1971 (MG), 12/07/1972 (MG), 12/07/1972 (NT), 28/05/1976 (MG), 21/05/2010 (AG), 21/05/2010 (AG), 01/07/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stauropus fagi (Linnaeus, 1758)
Stigmella aurella (Fabricius, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

En III-VI. Chenille sur Rubus (mines) en X.

I. Forêt de Chizé, Niort, nombreuses mines (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stigmella aurella (Fabricius, 1775)
Stigmella floslactella (Haworth, 1828)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

En deux générations, V puis VII-VIII. Chenille sur Corylus, Carpinus (mines), en X.

I. Forêt de Chizé, mines sur Corylus (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Stigmella floslactella (Haworth, 1828)
Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Sésie fourmi

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à juillet. La chenille vit deux ans dans les troncs de saules.

  • Deux-Sèvres : Niort, 2 ex., juin 1895 (Gelin).

Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Deux-Sèvres : Amuré, 07/07/1930 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 17-19 mm. Période de vol : V-VII. Chenille sur Salix.

I. Amuré 07/07/1930 (du Dresnay) - Niort, 2 ex., juin 1895 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon formicaeformis (Esper, 1783)
Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Sesie du pommier

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers.

  • Deux-Sèvres : Niort : 10/07/1902 (Gelin).
  • Vienne : Sommières, 1 ex. écl. le 29/07/1905 (d’Aldin).

Etat des connaissances en 1922 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Sur fleurs de lavande. Rochefort, 08/07/1913 (Delavoie).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie du pommier. Envergure : 25 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille dans le tronc des vieux pommiers, poiriers, pruniers, toute l’année.

I. Niort 10/07/1902 (HG).

II. Sainte-Gemme 30/06/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon myopaeformis (Borkhausen, 1789)
Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juin à août. Chenille sur quercus (dans le tronc).


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

  • Charente-Maritime : Forêt de Benon, 15/06/1927 (du Dresnay).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Sésie vespiforme. Envergure : 18-20 mm. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille sur Quercus, Populus, Salix, (dans les troncs), toute l’année.

II. Villiers en Bois 14/06/1958 (MG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synanthedon vespiformis (Linnaeus, 1761)
Syndemis musculana (Hübner, 1799)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Largement répandue en Europe et en France, Corse comprise. Période de vol : V-VI. Chenille polyphage sur feuillus et plantes basses comme : Teucrium, Rubus, Daucus.

I. Amuré 22/05/1913 (HG) - Bois de la Foye-Monjault 09/05/1911 (DL) - Niort 20/08/1909 (HG).

II. Secondigny 06/05/2008 (CL), 19/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 21/04/2009 (AG), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Syndemis musculana (Hübner, 1799)
Synopsia sociaria (Hübner, 1799)
Boarmie compagne

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur artemisia, thymus, rubus, prunus spinosa, origanum. Elle est visible en juillet puis en octobre. Cette espèce, commune dans la zone méditerranéenne, est généralement rare et localisée dans l’ouest.

  • Charente-Maritime : Royan (B. et S.).
  • Charente : Jarnac (Delam.).

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Boarmie compagne. Adulte très variable par la taille et la couleur des ailes. Europe méridionale et centrale jusqu’en Asie Mineure en passant par le sud de la Russie. Espèce localisée dans la moitié sud de la France avec quelques incursions un peu plus au nord. Espèce affectionnant les milieux ouverts : collines chaudes, maquis, lisières et éboulis. Espèce bivoltine en IV-V puis en VIII-IX. Chenille polyphage sur Thymus, Genista, Quercus, Artemisia, Hyppophae.

I. Cette espèce, commune dans la zone méditerranéenne, est généralement rare et localisée dans l’ouest (G&L 1912).

II. La Crèche 08/06/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Synopsia sociaria (Hübner, 1799)
Taleporia tubulosa (Retzius, 1783)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 15-19 mm. L’imago est visible en V-VI. Femelle aptère. Chenille sur lichens des arbres.

I. Chambrille près La Mothe Saint-Héray 4 fourreaux 12/04/1910 (HG), 10 fourreaux mâle éclos le 06/06/1914 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Taleporia tubulosa (Retzius, 1783)
Tephrina murinaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Fidonie du Trèfle

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur trifolium, medicago, vicia, genista. Répandu et assez commun dans toute la région. La couleur foncière des ailes varie du gris jaunâtre, et même rougeâtre, au gris cendré, plus ou moins foncé, sans qu’il y ait de séparation possible entre les individus revêtant ces diverses nuances. De même, les lignes foncées, parfois très nettement écrites, peuvent devenir à peu près obsolètes dans v. cineraria Dup.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Fidonie du trèfle. Répandue à travers toute l’Europe jusqu’à l’Oural puis l’Asie centrale. En France, un peu partout mais localisée dans le nord. Fréquente les coteaux secs. Espèce bivoltine en IV puis en IX dans le sud, univoltine en V-VII dans le nord. Chrysalide hivernante. Chenille sur Trifolium, Vicia, Medicago.

I. Répandu et assez commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 27/07/1998 (CL), 20/06/2006 (CL), 14/04/2007 (CL), 19/07/2007 (CL) - Niort 26/04/1948 (MG), 22/04/1957 (MG) - Saint-Georges de Rex 29/07/1992 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 04/09/2003 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tephrina murinaria (Denis & Schiffermüller, 1775)
Tethea ocularis octogesimea (Hübner, 1786)
Octogésime

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur Populus. Elle est visible en octobre. Répandu dans toute la région mais plus ou moins commun.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Octogésime. Eurasiatique. Toute l’Europe et toute la France. Fréquente les bois frais et les bords de rivière. Espèce univoltine ou bivoltine selon la latitude en V-IX. Chenille sur les Populus.

I. Répandu dans toute la région mais plus ou moins commun (G&L 1912).

II. Arçais 04/06/1970 (NT) - Beaussais 06/2002 (Wilding Neil) - Bessines 17/08/1969 (NT) - Chizé 15/05/1982 (NT) - La Crèche 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/07/1970 (NT), 26/06/1973 (NT), 04/07/1973 (NT), 22/03/1974 (NT), 22/09/1976 (NT) - Magné 26/05/1970 (NT), 09/06/1970 (NT), 08/05/2008 (AG), 01/05/2010 (AG) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 11/05/1970 (NT), 26/07/1970 (NT), 05/08/1982 (NT), 12/08/1983 (NT), 23/08/1983 (NT), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Rom 24/08/2010 (chenille) (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 05/08/1969 (NT), 10/06/1983 (NT) - Sansais 26/05/1970 (NT) - Secondigny 30/07/2008 (CL), 19/05/2009 (CL) - Villiers en Bois 24/07/1974 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Tethea ocularis octogesimea (Hübner, 1786)
Timandra comae (Schmidt, 1931)
Timandre aimée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Chenille sur rumex, polygonum, atriplex. Elle est visible en juin puis en octobre. Répandu et commun dans toute la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Timandre aimée, le Talisman, l’Anguleuse. Répandue dans toute l’Europe jusqu’au Japon. En France, presque partout. Fréquente les bords des chemins, les prairies ouvertes, les bords d’étangs, les parcs et jardins. L’imago est visible en V-IX en deux générations. Chenille principalement sur Rumex et Polygonum, en VI puis en X.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 27/07/1998 (CL), 06/05/2000 (CL) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Cersay 25/07/1983 (CL) - Coulon 26/05/1989 (CL) - Fressines 08/08/2006 (AG) - La Chapelle-Bâton 08/08/1997 (AG) - La Crèche 14/06/1973 (NT), 15/10/1979 (NT) - La Mothe Saint-Héray 04/09/1971 (NT), 06/09/1980 (NT), 16/07/1982 (NT), 30/08/1983 (NT) - Magné 26/05/1970 (NT), 04/06/1971 (NT) - Massais 21/06/1988 (CL) - Mauzé-Thouarsais 22/08/1999 (CL), 21/04/2007 (CL), 30/06/2007 (CL) - Niort 21/08/1956 (MG), 28/05/1957 (MG), 09/09/1957 (MG), 14/07/1969 (MG), 22/05/1971 (NT), 30/06/1971 (NT), 13/05/1982 (NT), 20/07/1982 (NT), 11/07/1983 (MG), 16/07/1983 (MG) - Saint-Maurice la Fougereuse 23/08/2001 (CL) - Villiers en Bois 13/05/1970 (NT), 18/05/1996 (AG), 30/08/2005 (AG), 11/09/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Timandra comae (Schmidt, 1931)
Trachea atriplicis (Linnaeus, 1758)
Volant doré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre. Chenille sur rumex, convolvulus, atriplex, polygonum. Elle est visible en octobre. Répandu partout mais généralement peu commun.


Etat des connaissances en 1922 - Supplément 1922 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Niort le 31/05/1918, le 15/06/1916 ; Le Fief , le 17/08/1915 (Gelin).


Etat des connaissances en 1932 - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Deux-Sèvres : Des exemplaires mélaniens, dépourvus de la tache claire généralement observée aux ailes antérieures, ont été capturés à Amuré, par l’Olbreuse, le 28/08/1930. Je nomme cette aberration : fusca (Lucas).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Volant doré. Eurasiatique. Très répandue en Europe. En France, à altitude moyenne, mais plus localisée sur la ceinture méditerranéenne. Présente en divers milieux jusqu’en zone urbaine. Espèce bivoltine, en V-IX. Chenille polyphage, sur Atriplex, Rumex, Polygonum, Convolvulus, Chenopodium, en X.

I. Répandu partout mais généralement peu commun (G&L 1912). Amuré 28/08/1930 (d’Olbreuse) - Le Fief de François 17/08/1915 (HG) - Niort 31/05/1918 (HG), 15/06/1916 (HG).

II. Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Bessines 17/08/1969 (NT) - La Couarde 25/07/2009 (Wilding Neil) - La Crèche 18/07/1971 (NT), 14/06/1973 (NT), 15/07/1974 (NT), 09/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 09/06/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Mauzé-Thouarsais 22/07/1998 (CL) - Niort 15/06/1949 (MG), 29/06/1949 (MG), 09/08/1955 (MG), 03/05/1957 (MG), 14/08/1983 (NT), 23/08/1983 (NT), 02/08/1996 (AG), 05/08/1997 (AG), 07/08/2007 (AG), 25/06/2008 (Rebeyrol Christian) - Prin-Deyrançon 08/07/1971 (NT) - Rom 02/06/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 13/07/1969 (NT), 28/08/1976 (MG) - Saint-Maixent l’Ecole 12/05/1982 (NT) - Saint-Rémy 21/08/1976 (MG) - Sansais 09/06/1970 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL) - Villiers en Bois 19/05/1971 (MG), 19/08/1980 (NT), 29/08/2009 (Joris Antoine).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Trachea atriplicis (Linnaeus, 1758)
Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Pyrale ferrugineuse

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Pyrale ferrugineuse. Envergure 18-22 mm. Espèce cosmopolite répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en IV-XII. Chenille polyphage sur Stachys palustris, S. sylvatica, Lycopus, Mentha, Eupatorium, Aster, Cirsium en I-XII.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Belleville 21/08/2010 (AG) - Hanc 15/08/2002 (AG) - Niort 10/08/2007 (AG), 05/06/2010 (AG), 15/08/2010 (AG), 04/10/2011 (AG), 15/10/2011 (AG) - Villiers en Bois 09/09/2005 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea ferrugalis (Hübner, 1796)
Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 23-26 mm. Répandue dans toute l’Europe. L’imago est visible en VI-VIII. Chenille polyphage sur Corylus, Betula, Ulmus, Stachys, en X-V.

I. Forêt de l’Hermitain 25/06/1905 (HG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Udea prunalis (Denis & Schiffermüller, 1775)
Watsonalla cultraria (Fabricius, 1775)
Serpette

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur fagus, quercus. Elle est visible en juin puis en octobre. Espèce rare prise ça et là, dans les diverses régions françaises.


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Commun en mai dans les forêts de Chizé (79) et d’Aulnay (17).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Serpette. Eurasiatique. Toute l’Europe moyenne et méridionale à l’exception du Portugal. Partout en France. Fréquente les forêts de feuillus ou de conifères mêlés de hêtres. Espèce bivoltine en IV-IX. Chenille sur Fagus.

I. Commun en mai dans la forêt de Chizé (RL 1983).

II. Villiers en Bois 06/07/1970 (NT), 25/08/1970 (NT), 13/04/1971 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Watsonalla cultraria (Fabricius, 1775)
Xanthorhoe ferrugata (Clerck, 1759)
Rouillée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Rouillée. Largement répandue en Europe. En France, largement répandue à l’exception du pourtour méditerranéen. Fréquente de nombreux types de milieux avec une préférence pour ceux humides et frais. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII-IX. Chenille sur Stellaria, Nepeta, Galium.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Coulon 26/06/1989 (CL) - La Chapelle-Bâton 04/10/1997 (AG) - La Mothe Saint-Héray 13/05/1969 (MG) - Magné 03/05/1970 (NT), 26/05/1970 (NT), 08/05/2008 (AG) - Niort 04/05/1957 (MG), 17/06/1969 (MG), 27/06/1969 (MG), 29/06/1969 (MG), 05/07/1969 (MG), 09/05/1970 (NT), 20/04/1972 (NT), 11/05/1982 (NT) - Sansais 03/05/1970 (NT) - Secondigny 10/09/2008 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthorhoe ferrugata (Clerck, 1759)
Xanthorhoe spadicearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Oxydée

Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Oxydée. Répandue dans toute l’Europe jusqu’en Sibérie. Partout en France. Fréquente de nombreux types d’habitats. Espèce bivoltine en V-VI puis en VIII. Chenille sur Stellaria.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Beaussais 09/2002 (Wilding Neil) - La Mothe Saint-Héray 16/07/1983 (MG) - Niort 22/08/1983 (MG) - Saint-Georges de Rex 13/05/1983 (NT) - Villiers en Bois 21/05/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xanthorhoe spadicearia (Denis & Schiffermüller, 1775)
Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Noctuelle ombragée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de juillet à septembre. Chenille sur graminées et plantes basses. Elle est visible en mai et en octobre.


Etat des connaissances en 1932 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Supplément 1932 au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : Amuré, 1-5 septembre 1929 (d’Olbreuse).


Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Supplément au Catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique :

Deux-Sèvres : sud du département à Hanc.

Charente : Aigre.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Noctuelle ombragée. Atlanto-méditerranéenne. Nord-ouest de l’Europe. En France, surtout centre et nord. Milieux herbacés ainsi que pelouses sèches. Espèce univoltine en VII-IX. La chenille hiverne et se trouve sur graminées et plantes basses en IV-V.

I. Amuré, 01-05/09/1929 (d’Olbreuse) - Hanc (RL 1983).

II. Genneton 19/08/1996 (CL) - Niort 09/09/1998 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Xestia sexstrigata (Haworth, 1809)
Phyllonorycter oxyacanthae (Frey, 1856)
Mine récoltée le 23 octobre 2000 au lieu dit "Mérale", commune de Guignicourt-sur-Vence , sur Crataegus.
Observation et commentaires de Dauphin Claude - Guignicourt-sur-Vence (08)

lire la suite de l'article : Phyllonorycter oxyacanthae (Frey, 1856)
Phyllonorycter quercifoliella (Zeller, 1839)
Mine récoltée à Flize le 22 octobre 2001.sur Quercus ses. Eclosion le printemps suivant. Envergure 7 mm.
Observation et commentaires de Dauphin Claude - Flize (08)

lire la suite de l'article : Phyllonorycter quercifoliella (Zeller, 1839)
Phyllonorycter sorbi (Frey, 1855)
Mine récoltée le 18 octobre 2003 à Monthermé (anciennes carrières) sur Sorbus aucuparia.
Observation et commentaires de Dauphin Claude - Monthermé (08)

lire la suite de l'article : Phyllonorycter sorbi (Frey, 1855)
Phalera bucephala (Linnaeus, 1758)
Bucéphale

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à août en deux générations. Chenille sur quercus, populus, betula, salix. Elle est visible en juin puis en septembre. Assez commun dans toute la région.

Deux-Sèvres : Bois de la Tranchée près de Niort, accouplement, le 12/05/1895. Niort, 18/05/1907 ; 02/06/1904 ; 11/07/1907 ; 03/08/1903 ; 25/08/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Bucéphale, le Porte écu jaune, la Lunule. Paléarctique. Partout en Europe et en France jusqu’à 2000 m. Fréquente les forêts de feuillus, parcs, friches... Espèce univoltine ou bivoltine en V-VI puis en VII-VIII. Chenille sur Tilia, Quercus, Betula, Fagus, Salix caprea, Populus, Ulmus…

I. Assez commun dans toute la région (G&L 1912). Bois de la Tranchée près de Niort, accouplement, 12/05/1895 (HG) - Niort 03/08/1903 (HG), 02/06/1904 (HG), 18/05/1907 (HG), 11/07/1907 (HG), 25/08/1908 (HG).

II. Beaussais 05/2006 (Wilding Neil) - Beauvoir sur Niort 13/08/1950 (NT), 18/08/1950 (NT) - Bessines 29/07/1971 (NT), 07/08/1982 (NT) - Chizé 19/05/1971 (NT) - Coulon 26/07/1990 (CL) - La Crèche 01/08/1974 (NT), 07/06/1983 (NT) - La Mothe Saint-Héray 05/06/1970 (NT), 26/08/1970 (NT) - Magné 15/07/1969 (NT) - Maisontiers 17/09/2011 (Chenille) (Debordes Laurent) - Marnes 09/06/2006 (CL) - Moutiers sous Argenton 27/04/2008 (CL) - Niort 15/07/1949 (NT), 28/05/1956 (NT), 12/06/1959 (NT), 23/05/1962 (NT), 14/06/1963 (NT), 21/04/1968 (NT), 28/05/1968 (NT), 31/07/1970 (NT), 01/08/1970 (NT), 18/05/1978 (NT), 19/05/1978 (NT), 18/08/1983 (NT) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/1991 (CL), 20/05/2001 (CL) - Sainte-Blandine 06/08/1969 (NT) - Sansais 24/09/2006 (chenille) (Vanderschueren Claire) - Secondigny 26/04/2008 (CL), 30/07/2008 (CL) - Villiers en Bois 08/06/1970 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Phalera bucephala (Linnaeus, 1758)
Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Sphinx du liseron

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de août à octobre. Butine le soir, sur les fleurs de pétunias, de tabac odorant. Chenille verte ou brune, sur convolvulus arvensis. Elle est visible en juillet. Répandu partout, et plus abondant que ligustri.

Deux-Sèvres : Niort, 06/08/1904 ; 25/08/1907 ; 10/09/1908 ; 02/10/1905 ; 09/10/1907. Paraît succéder à ligustri.

Charente-Maritime : Saintes, 25/08/1907 ; 10/09/1908 (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Sphinx du liseron. Afrotropicale. L’adulte, visible en VII-X, essentiellement crépusculaire et nocturne, se dissimule durant la journée contre les troncs et les parois rocheuses, où sa livrée homotypique lui assure un camouflage efficace, en dépit de sa grande taille. A la tombée de la nuit, mais parfois dès la fin de l’après-midi, il butine en vol stationnaire sur les fleurs à profonde corolle tubuleuse, notamment sur celles des Tabacs, Plox, Pétunias, Stramoines, ou Saponaires, qu’il explore grâce à sa trompe démesurément longue. Attiré par les éclairages urbains, il vient tournoyer autour des réverbères, où il est souvent confondu avec une chauve-souris. Grâce à ses formes particulièrement aérodynamiques, il compte parmi les plus puissants migrateurs de l’ordre des Lépidoptères. Sa vitesse de croisière, sur de courtes distances, peut dépasser 100 km/h, et sur les longs trajets, se maintient autour de 50 km/h. Cette capacité de vol soutenu lui permet de partir de son principal réservoir, le continent africain, notamment en présence de courants aériens favorables, de franchir sans peine la Méditerranée, puis les Alpes et de se répandre à travers toute l’Europe, souvent jusqu’en Scandinavie. Les individus migrateurs voyagent par petits groupes. Une première vague migratoire quitte l’Afrique dès la mi-avril, atteignant le Nord de la France dès la mi-mai. La vague la plus abondante déferle en juin et peut se prolonger jusqu’en juillet. En cours de migrations, les femelles déposent leurs œufs dès qu’elles rencontrent un milieu favorable abritant des liserons. Butine le soir, sur les fleurs de pétunias, de tabac odorant. Chenille verte ou brune, sur Convolvulus arvensis, en VII-IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 07/09/2007 (CL) - Beaussais 09/2003 (Wilding Neil) - Boussais 26/08/2008 (CL) - Cersay 09/08/1982 (CL), 10/07/1983 (CL) - Châtillon sur Thouet 18/09/2007 (Brunet Jean-Louis) - Chauray 12/09/1990 (AG) - Cours 26/09/2010 (Colas Anthony) - Fressines 06/10/1998 (AG) - Frontenay Rohan-Rohan 20/09/1998 (AG) - La Crèche 29/08/1983 (NT) - Magné 12/09/1996 (AG) - Mauzé-Thouarsais, 14/07/2007 (CL) - Niort 28/08/1950 (MG), 04/09/1959 (MG), 02/09/1960 (MG), 09/09/1960 (MG), 22/09/1960 (MG), 29/09/1960 (NT), 05/10/1962 (MG) - Rom 24/07/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Georges de Rex 11/09/1982 (NT) - Sainte-Blandine 06/04/1969 (NT), 04/09/1995 (NT) - Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 07/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Agrius convolvuli (Linnaeus, 1758)
Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Ecaille mendiante

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin. Chenille sur rumea, plantago, souchus, taraxacum, urtica, etc. Elle est visible en août. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille mendiante. Eurasiatique. En Europe : s’étend de l’Espagne à l’Asie Mineure. En France, répandue partout mais non signalée de Corse. Fréquente presque tous types de milieux, les jardins et les zones urbanisées également, jusqu’à 2000m d’altitude. Elle est attirée par les lumières en deuxième partie de la nuit. Le dimorphisme sexuel est accusé. Espèce univoltine en III-VI. Chenille sur diverses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912). Très commun dans les forêts de Gâtine (RL 1983).

II. Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 05/2005 (Wilding Neil) - Champdeniers 22/03/1948 (MG) - Hanc 20/06/2010 (chenille) (Conort Nadège) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 05/07/2007 (NT) - Magné 08/05/2008 (AG) - Niort 20/04/1947 (MG), 06/03/1949 (MG), 09/03/1949 (MG), 12/03/1949 (MG), 15/03/1958 (MG), 19/03/1958 (MG), 06/04/1997 (AG), 15/04/1997 (AG), 30/04/2006 (AG), 01/05/2006 (AG), 04/04/2009 (AG), 23/04/2009 (AG), 23/05/2010 (AG) - Saint-Maixent l’Ecole 12/05/1982 (NT) - Saint-Pierre à Champ 26/05/1992 (CL) - Villiers en Bois 23/05/1973 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Diaphora mendica (Clerck, 1759)
Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Armigère, Noctuelle de la tomate

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juillet puis de août à novembre en deux générations. Chenille sur plantago, reseda lutea, hyociamus niger. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu partout mais en général assez peu commun.

Deux- Sèvres : Assez commun à Niort : 26/05/1909 ; 10/09/1904 ; nombreux exemplairesen octobre et novembre (Gelin).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Armigère. Paléotropicale. Très répandue en Europe et en France. Espèce migratrice et bivoltine en V-VII puis en VIII-XI. Vol crépusculaire et nocturne. Chenille sur Plantago, Reseda lutea, Hyosciamus niger et diverses plantes herbacées en IV puis en VII-X.

I. Répandu partout mais en général assez peu commun (G&L 1912). Assez commun à Niort 10/09/1904 (HG), 26/05/1909 (HG), nombreux exemplaires en octobre et novembre (HG).

II. Beaussais 10/2005 (Wilding Neil) - Niort 30/10/1975 (NT), 05/10/1983 (NT) - Villiers en Bois 10/10/1996 (AG), 25/09/2009 (AG), 28/10/2011 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Eupithecie de la centaurée, Eupithécie oblongue

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de août à septembre en deux générations. Chenille sur galium, senecio, achillea, centaurea et ombellifères. Elle est visible en juillet puis en octobre. Répandu et commun partout dans la région.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Eupithécie de la centaurée, l’Eupithécie oblongue. Europe centrale et orientale jusqu’à l’Oural. Répandue partout en France. Fréquente les jardins, les parcs, les friches, les cultures, les prairies. L’imago est visible en IV-IX, en plusieurs générations. Chrysalide hivernante. Chenille polyphage sur Rumex, Clematis, Plantago, Vicia, Succisa, Daucus, Calluna, Rubus, Hypericum, Pimpinella, Peucedanum, Heracleum, Salvia, Knautia, Scabiosa, Eupatorium, Solidago, Aster, Achillea…

I. Répandu et commun partout dans la région (G&L 1912).

II. Availles-Thouarsais 20/08/2002 (CL), 31/03/2003 (CL) - Beaussais 09/2007 (Wilding Neil) - Magné 19/08/2010 (AG) - Marnes 02/08/2005 (CL), 04/08/2005 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/07/1997 (CL), 13/09/1997 (CL), 22/07/2005 (CL) - Niort 15/05/1948 (MG), 23/07/1949 (MG), 14/05/1957 (NT), 12/09/1969 (NT), 06/08/1970 (NT), 21/05/1976 (NT), 16/06/1982 (NT), 08/07/1982 (NT), 06/08/1995 (AG), 07/05/2009 (Rebeyrol Christian) - 13/06/2009 (AG) - Saint-Jean de Thouars 15/08/1997 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 22/08/2001 (CL) - Secondigny 20/05/2009 (CL).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Eupithecia centaureata (Denis & Schiffermüller, 1775)
Leucoptera sinuella (Reutti, 1853)

Etat des connaissances en Juin 2016 - Troisième complément au Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Envergure : 6-7 mm. Espèce répandue dans une grande partie de l’Europe à l’exception de l’Irlande, de la péninsule Balkanique et des Iles méditerranéennes, jusqu’au Japon en Asie et en Afrique du Nord. Période de vol : VII-IX. Chenille mineuse sur Populus, Salix.

V. Brie IX-1989, X-1989 (mines sur Populus) (Toussaint Michel) – Marnes IX-1989, X-1989 (mines sur Populus) (Toussaint Michel) – Saint-Martin de Mâcon IX-1989, X-1989 (mines sur Populus) (Toussaint Michel) (détermination par M. Martinez INRA – Laboratoire de Faunistique Ecologique – Service des Déterminations).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Leucoptera sinuella (Reutti, 1853)
Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Belle dame
L’ornementation rose saumoné, caractéristique du recto, fait de la belle dame l’un des papillons d’Europe les plus faciles à reconnaître, même en vol. D’aspect plus terne, le verso reste semblable au recto. La belle dame vit et se reproduit en Afrique du Nord et en Europe méridionale, où les adultes peuvent se rencontrer presque toute l’année. Elle migre en été vers le nord, souvent en nombre. Beaucoup meurent au premier gel, mais certains retournent dans leurs régions d’origine, plus clémentes. Se rencontre dans les lieux herbus fleuris, souvent jusque dans les jardins. Lorsqu’elle butine des fleurs telles que les chardons et les centaurées, la belle dame se laisse généralement approcher, et c’est le bon moment pour l’observer de près. Vol : Mars à Novembre. (Nature en poche - Larousse) Adulte : 45-60 mm. Ailes teintées de rose. Dessus brun jaunâtre, marques irrégulières brun noir. Aile antérieure : petites taches blanches vers l’apex. Dessous aile postérieure : 5 petites ocelles dans l’aire postdiscoïdale. Plante – hôte : une trentaine de plantes hôtes attestées : Circes, Chardons, Ortie dioïtique, Mauve musquée, Groseillier épineux, Chenille : atteint 40 mm. Jaunâtre pâle à brun verdâtre, avec des dessins sombres d’étendue variable. Habitat : Milieux ouverts et secs : pelouses, friches, carrières, espèce commune partout. Biologie : Espèce MIGRATRICE très étudiée, la vanesse des chardons, grâce à l’éclectisme alimentaire de sa chenille, est apte à conquérir une multitude de milieux. Autochtone dans les pays du Maghreb, l’espèce fournit au printemps une première vague de migrateurs qui atteignent à la fin de mars le sud de l’Europe, où ils se reproduisent aussitôt. Leurs descendants gagnent le nord et le centre de l’Europe en mai/juin où ils donnent une à deux générations. Les adultes automnaux migrent vers l’Afrique, l’espèce semble incapable d’hiverner en Europe. Les œufs sont déposés isolément sur les feuilles de la plante hôte. La chenille se développe à l’abri d’une feuille maintenue grossièrement enroulée par un réseau soyeux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Cynthia cardui (Linnaeus, 1758)
Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Ecaille tigrée

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juillet puis de juillet à août en deux générations. (Le type décrit par Linné sous le nom de lubricipeda ales ailes blanches, marquées de points noirs). Chenille sur mentha sylvestris, polygonum, lamium, urtica, taraxacum. Elle est visible en avril puis en juillet. Répandu et commun partout.


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille de la menthe, l’Ecaille tigrée. D’un blanc pur, avec les ailes antérieures irrégulièrement parsemées de nombreux points noirs (en moyenne une trentaine). Abdomen jaune vif, vigoureusement ponctué de noir. Espèce univoltine ou bivoltine en V-IX. Chenille sur végétaux très variés dont de nombreuses plantes basses.

I. Répandu et commun partout (G&L).

II. Amuré 02/08/1996 (AG) - Azay le Brûlé 07/05/2009 (AG) - Beaussais 08/2007 (Wilding Neil) - Bessines 29/07/1971 (NT) - Cersay 19/07/1992 (CL) - Cours 10/07/2010 (Colas Anthony) - La Chapelle-Bâton 30/07/1997 (AG), 08/08/1997 (AG) - La Crèche 28/05/1973 (NT), 06/06/1983 (NT), 09/06/1983 (NT), 03/06/2010 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 10/08/1968 (NT), 04/06/1983 (NT) - Le Vanneau-Irleau 02/08/1970 (NT) - Magné 06/05/1969 (NT), 28/05/1971 (NT), 08/05/2008 (AG), 19/08/2010 (AG) - Massais 22/07/2008 (CL) - Niort 25/04/1948 (MG), 26/04/1948 (MG), 28/04/1948 (MG), 30/04/1948 (MG), 14/04/1957 (MG), 03/05/1959 (NT), 10/06/1969 (NT), 08/05/1971 (NT), 31/05/1971 (NT), 11/06/1971 (NT), 21/05/1976 (NT), 02/09/1980 (NT), 13/05/1982 (NT), 17/05/1982 (NT), 21/07/1993 (AG), 01/06/1996 (AG), 14/05/2006 (AG), 31/05/2009 (AG), 12/07/2009 (AG), 20/07/2009 (AG), 06/04/2010 (AG), 23/05/2010 (AG), 15/08/2010 (AG) - Saint-Gelais 20/02/1997 (AG) - Saint-Georges de Rex 10/06/1983 (NT), 29/07/1992 (AG) - Saint-Maurice la Fougereuse 20/05/2001 (CL) - Sainte-Blandine 30/05/1981 (NT) - Sansais 31/05/1981 (NT) - Secondigny 04/06/2008 (CL) - Villiers en Bois 06/05/1969 (NT), 02/06/1971 (NT), 31/05/2009 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Tordeuse de l’oeillet
La Tordeuse de l’œillet. Envergure du mâle : 15-17 mm, de la femelle : 18-24 mm. Europe atlantique et méditerranéenne. Bien répandue en France surtout dans l’Ouest, le Midi et en Corse. Espèce bivoltine en V-IX. Chenille très polyphage qui peut-être nuisible dans les jardins, vergers, potagers. Extrait du Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert.

lire la suite de l'article : Cacoecimorpha pronubana (Hübner, 1799)
Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Brun des pélargoniums

Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Brun des pélargoniums. Originaire d’Afrique du sud, introduit avec les Pelargonium dans le sud-ouest de l’Europe vers 1992 où il a colonisé la péninsule Ibérique, le sud de la France et l’Italie. Parfois rencontré au nord (région Parisienne, sud de l’Angleterre, Belgique, Pays-Bas). Fréquente les jardins, parcs et habitats fleuris variés. Peut se rencontrer tout au long de l’année mais semble en plus grand nombre à partir du mois de septembre. Remonte jusque dans le Maine et Loire. Pond dans le calice des fleurs de Géranium, Pélargonium.

II. Châtillon sur Thouet 07/2005 (Berthomé Jean-François) - La Crèche 21/08/2011 (NT), 29/09/2011 (NT), 30/09/2011 (NT) – Niort 11/04/2007 (AG), 21/09/2008 (AG), 28/09/2008 (AG), 13/09/2009 (AG), 08/09/2010 (AG).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Cacyreus marshalli (Butler, 1898)
Viminia auricoma (Denis & Schiffermüller, 1775)
Chevelure dorée
Longueur maximale : 40 mm. Corps gris foncé, avec de larges bandes dorsales d’un noir velouté. Sur chacune de celles-ci, quatres verrues rouge orangé qui portent d’assez longues soies rougeâtres. Stigmates blancs, cerclés de noir. Tête d’un noir brillant (le guide des chenilles d’Europe - D-J Carter, B. Hargreaves)

lire la suite de l'article : Viminia auricoma (Denis & Schiffermüller, 1775)
Triaena psi (Linnaeus, 1758)
Psi
longueur maximale : 38 mm. Une protubérance dorsale, subconique, sur le premier segment abdominal et une autre, plus courte, sur le huitième. Corps gris bleuté, avec une large bande médio-dorsale de couleur jaune clair. Sur chaque flanc, une large bande blanche surmontée d’une rangée de taches rouges. Stigmates noirs. Tête d’un noir luisant. (guide des chenilles d’Europe - D.J. Carter, B. Hargreaves)

lire la suite de l'article : Triaena psi (Linnaeus, 1758)
Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Noctuelle de la Patience, Cendrée noirâtre
On la rencontre un peu partout en France. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre dans divers milieux, principalement mésophiles, y compris jusqu’en zone urbaine. La chenille, polyphage, se nourrit de diverses plantes basses. Période de vol : Mars à Juin, puis Juillet à Septembre. Espèce bivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Viminia rumicis (Linnaeus, 1758)
Triaena tridens (Denis & Schiffermüller, 1775)
Trident
Arbres fruitiers, Eglantier, Chataignier
Observation de Brigitte Seys - Etang du Blizon (36) - 01/05/2014 Observation de Vogel Gérard - Inor (55) - 22/10/2013 Observation de Hedge Marine - Calais (62) - 19/08/2013 Observation de Jean-Pierre Arnaud - Médoc (33) - 18/07/2012 Observation de Villatte Raymond - Le Vigen (87) - 15/08/2010 Observation de Benoiton Jean-Louis - Saint-Valérien (89) - 05/07/2010 Observation de Sonsini Lucette - Romilly sur Seine (10) - 26/08/2009 Observation de Mr Dauge Philippe - Saint-Sever (40) - 03/11/2008 Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - (...)

lire la suite de l'article : Triaena tridens (Denis & Schiffermüller, 1775)
Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Ecaille villageoise

Les taches sont plus ou moins variables. L’imago est visible de avril à juillet. Fréquente les lieux broussailleux, les haies et les jardins.

Adulte : Ailes antérieures noires, ornées de huit taches crème, arrondies, de tailles diverses. Ailes posrérieures jaune orangé, marquées de taches noires plus ou moins disposées en quatre rangées. Thorax noir ; abdomen jaune orangé, avec la moitié apicale rouge Chenille : Atteint 50 mm. Noire avec des touffes de poils brun clair. Tête et pattes rougeâtres. Plantes-hôtes : Sur diverses plantes arbustives et herbacées, avant tout sur la Ronce frutescente (Rubus fruticosus), le Lamier tacheté (Lamium maculatum), le Pissenlit dent-de-lion (taraxacum offininale), et le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata). Habitat : Dans les milieux ouverts à semi-ombragés, xérothermophiles, avant tout sur les pelouses sèches et les coteaux faiblement boisés d’exposition sud. Espèce thermophile, encore commune dans le Midi, en régression significative dans toute la moitié nord de la France où elle a déjà disparu localement. Biologie : l’espèce ne donne qu’une génération annuelle. L’adulte, de mœurs nocturnes, peut aussi voler de jour par temps chaud, surtout le mâle. Les œufs sont déposés en ooplaques d’une centaine d’unités à la face inférieure des feuilles. La chenille hiverne et se nymphose à terre au printemps, à l’abri d’un cocon lâche et blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Répartie à travers toute l’Europe jusqu’en Asie Mineure. En France, elle est partout présente. C’est certainement la plus commune de nos « écailles », on la trouve partout, même en ville, attirée par l’éclairage urbain. La chenille vit sur de nombreuses plantes basses. Elle est très variable quantà l’étendue des taches, qui fusionnent quelquefois presque complètement. Vol : V-VII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 42-55 mm. Aile antérieure noir fuligineux avec de grosses taches arrondies, blanc à crème, parfois jaunâtres. Postérieure jaune d’oeuf, à apex envahi de noir avec quelques points noirs. Thorax noir bordé de blanchâtre. Abdomen orangé à la base, rouge cramoisi à l’apex. Femelle. Envergure : 50-60 mm. Semblable. Variation. L’étendue, la forme et la couleur tes taches de l’aile antérieure varient beaucoup et de très nombreux noms ont été créés pour baptiser ces formes parfois spectaculaires. Chez la f. dryope Catherine, 1929, les taches confluent à partir de la base, l’aile postérieure est toute jaune et le thorax est orange et blanc. Chez la f. nigrella Fettig, l’aile postérieure est brune. La ssp. Britannica Oberthür, 1911, d’Angleterre et des côtes normandes, a des taches nettement jaune pâle. La ssp. Angellica (Boisduval, 1829) d’Afrique du Nord, d’Espagne et de Sicile a des antérieures dont les macules jaunes confluent et les parties noires forment souvent des bandes transversales, les points noirs sont plus développés aux postérieures. La ssp. Fulminans Staudinger, 1871 (Liban) a des postérieures rose saumoné. Espèce proche : Aucune. Biologie. Chenille sur de nombreuses plantes basses, Plantain, Ortie, Fraisier, Centaurée, Pissenlit, etc., signalé sur jeune pousse d’Ajonc. Bois et autres lieux boisés, jardins, parcs, dunes littorales ; jusqu’à 2800 m en montagne. Facilement débusqué durant la journée. Période d’apparition. Juin-juillet. Distribution. Domaine paléarctique, y compris l’Afrique Nord. En Europe, de l’Angleterre aux Balkans. En France, partout y compris en Corse. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Epicallia villica (Linnaeus, 1758)
Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Gamma, Lambda

Eurasiatique. Largement répandue en Europe. En France, cette espèce migratrice se rencontre partout. Il semble qu’elle ne soit résidente que dans les régions méridionales aux hivers doux. Elle remonte régulièrement dans le nord du pays, la majeure partie des observations s’effectuant en fin d’été avec l’arrivée de migrants. Euryèce, elle se rencontre jusque dans les villes. Il n’est pas rare de l’observer la journée dans les herbes hautes. La chenille est polyphage. Période de vol : V-IX. Espèce bivoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Adulte : 35-40 mm d’envergure. Ailes antérieures chatoyantes, brun grisâtre clair à brun rougeâtre, variées de motifs brun-noir, avec un dessin discal argenté évoquant les lettres grecques lambda ou gamma. Ailes postérieures brun jaunâtre avec la marge nettement plus sombre. Chenille : Atteint 35 mm. Légèrement atténuée dans sa partie antérieure, ne compte que deux paires de fausses pattes (les anales non comprises). Vert pâle, avec de fines lignes dorsales claires et une ligne stigmatale blanche un peu plus épaisse. Tête généralement pourvue d’une strie noire de chaque côté. Plantes hôtes : Sur de nombreuses plantes herbacées appartenant aux familles botaniques les plus diverses, par exemple sur la luzerne cultivée (Medicago sativa), l’Ortie dioïque (Urtica dioica), le chou potager (Brassica oleracea), le Trèfle de prés (Trifolium pratensis), la Carotte sauvage (Daucus carota), la Sauge des prés (Salvia pratensis), et le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum officinale). Habitat : Avant tout dans les milieux ouverts, mais dans les biotopes les plus divers, y compris dans les régions de culture intensive et jusqu’au cœur des villes. Espèce très banale partout. Biologie : Le Lambda est le plus commun des papillons migrateurs fréquentant l’Europe. L’imago se montre pendant presque toute l’année, présentant un pic d’abondance vers la fin de l’été. L’espèce hiverne d’ordinairement à l’état larvaire, et sans doute occasionnellement sous forme de chrysalide ou d’imago, au moins dans les régions les plus chaudes. Dans les contrées climatiquement moins favorables, elle ne survit pas à l’hiver ; ses effectifs se reconstituent chaque année à l’occasion des flux migratoires. Durant l’été, l’espèce engendre sur place deux ou trois générations successives. L’adulte est actif de nuit comme de jour, butinant activement les fleurs, sur lesquelles il se pose brièvement, ailes entrouvertes et vibrantes, constamment prêt à l’envol immédiat. Les œufs sont déposés isolément à la face inférieure des feuilles. La chenille montre une prédilection pour les plantes cultivées, sur lesquelles elle peut parfois causer des dommages. La nymphose s’effectue dans un cocon blanchâtre. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Le lambda est l’un des plus grands insectes migrateurs de la planète. Régulièrement, il vient en grand nombre des régions chaudes, au printemps et au début de l’été, pour se reproduire au Nord de l’Europe. Cette espèce ne survit pas aux rigueurs des hivers nordiques, chenilles, chrysalides et adultes périssant de froid. Le papillon, actif de jour comme de nuit, butine diverses fleurs dont le trèfle, la bruyère, le buddleia, le cardère et la valérianne (surtout la nuit). Il est attiré par la lumière. Période de vol : Mai à Octobre. (Nature en poche - Larousse)



lire la suite de l'article : Autographa gamma (Linnaeus, 1758)
Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Grisette, Hespérie de l’alcée
Espèce répandue dans le sud et le centre de l’Europe. Fréquente les prairies, les friches et les jardins. On la rencontre de la plaine à 2000 mètres d’altitude. Envergure 3 cm. Vol : Avril à Août, en générations successives.

lire la suite de l'article : Carcharodus alceae (Esper, 1780)
Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Petite épine
Longueur maximale 12 mm. Thorax légèrement renflé, avec une paire de petites protubérances sur les segments 2 et 3. Région anale effilée, pointue à l’apex. Corps brun rougeâtre, avec un fin réseau de traits brun sombre ou noirâtres. Partie dorsale de l’abdomen largement crème ou ocre, avec une ligne médio-dorsale brun sombre. Tête brun clair, mouchetée de noirâtre. (Guide des chenilles d’Europe - D. J. Carter et B. Hargreaves - Delachaux et Niestlé)

lire la suite de l'article : Cilix glaucata (Scopoli, 1763)
Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Cossus gâte-bois

Adulte : Ailes gris pâle, marbrées de gris sombre et de brun cannelle et finement réticulées de noir.

Chenille : atteint 10 cm. Presque glabre, très luisante, brun jaune pâle, avec le dos brun rougeâtre sombre, la tête noire et le bouclier prothoracique marqué de noirâtre.

Plante – hôte : Dans le tissu ligneux de nombreux feuillus, en particulier sur le Saule marsault, l’Osier commun, le Bouleau verruqueux, l’Aulne glutineux , le Poirier commun et le Pommier cultivé (Salix viminalis, Betula pendula, Alnus glutinosa, Pyrus communi et, Malus domestica).

Habitat : Boisement de préférence modérément humide, notamment forêts alluviales et ourlets boisés rivulaires, mais également parcs et jardins. Espèce encore commune presque partout.

Biologie : Les œufs sont déposés isolément ou par petits groupes sur l’écorce de la plante hôte, préférentiellement sur les arbres déjà occupés par d’autres chenilles de Cossus. La plupart du temps, il s’agit d’arbres dépérissant ou déjà morts sur pied. Les chenilles s’attaquent à l’écorce, au phloème, puis avec l’âge, pénètrent profondément dans l’aubier. Elles forent des galeries de section ovalaire, atteignant, à la maturité de la larve environ 2 cm de diamètre. Les chenilles matures exhalent une forte odeur d’acide pyroligneux (vinaigre de bois), qui se dégage également des arbres attaqués. Au terme de leur développement, qui dure de deux à quatre ans, les chenilles observent des comportements variés. Certaines quittent l’arbre nourricier avant l’automne, s’en éloignent pour aller creuser une loge souterraine dans laquelle elles hivernent, puis se nymphosent au printemps suivant. D’autres passent leur dernier hiver dans la galerie, n’entrant en errance de prénymphose qu’au printemps, s’enfouissant comme les précédentes pour le repos nymphal. D’autre, enfin, ne quittent jamais leur plante hôte, ménageant après l’hivernage une loge dans la partie terminale de leur galerie, sous l’orifice de sortie ; elles y tissent un cocon d’environ 6 cm de longueur, dans lequel sont incorporés des fragments ligneux. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

Paléarctique. Toute l’Europe. Partout en France. Présente dans toutes les régions où les principales essences de feuillus et les arbres fruitiers existent, jusqu’à 1500m d’altitude en montagne. Chenilles xylophages se développant dans les troncs des Saules, Peupliers, Chênes, Ormes, Aulnes, Hêtres communs, Bouleau, Frênes, Tilleul, Erables, Charmes, Pommiers…Elles peuvent occasionner des dommages importants. Le cycle larvaire dure trois ans. Période de vol : VI-VIII. Espèce univoltine. (Delachaux et niestlé, Guide des papillons nocturnes de France, coordonné par Roland Robineau)

Mâle. Envergure : 60-75 mm. Ce papillon nocturne, très massif, aux ailes brun ferrugineux, marbré de blanchâtre et de réticulations noires (à l’aile antérieure) est caractéristique. Femelle. Envergure 75-96 mm. Aile plus ample, moins chargée de blanchâtre, abdomen très volumineux. Variation. Les sujets brun noir sont des subnigra Schultz, 1911, ceux qui tirent davantage sur le noir : f. nigra Dietze, 1919. Les exemplaires très clairs appartiennent à la f. albescens Kitt, 1925. Espèces proches. Cossus terebra (Denis & Schiffermüller), à l’aile antérieure plus élancée et à la réticulation plus élaborée. Biologie. Plantes-hôtes : divers feuillus, dont les arbres fruitiers : saules, peupliers, ormes, chênes, aulnes, hêtres, bouleaux, érables, frênes, tilleuls, noyers, pommiers, sorbiers, etc. Les chenilles se développent dans l’écorce, puis dans le bois, en deux à quatre années. Au printemps, certaines chenilles se rencontrent sur le sol à la recherche d’un nouveau tronc. Par leur action, les arbres parasités exhalent une odeur caractéristique d’acide pyroligneux. La nymphose a lieu dans la galerie larvaire ou dans le sol. Bois, vergers, jusqu’à 1500m en montagne. Vient peu à la lumière. Période d’apparition. Fin mai- juillet. Distribution. De l’Europe au Japon ; Afrique du Nord. Pratiquement toute l’Europe. En France, partout, mais se raréfie près des agglomérations. Statut. Assez commun. (NAP, Papillons de nuit d’Europe volume 1, Patrice Leraut)



lire la suite de l'article : Cossus cossus (Linnaeus, 1758)
Habrosyne pyritoides (Hufnagel, 1766)
Ratissée
Longueur maximale : 40 mm. Corps châtain, couvert d’un fin réseau de lignes brun noir. Limites intersegmentaires noirâtres. Une ligne noire médio-dorsale. Une grande tâche blanche au-dessus de chacun des stigmates du premier segment abdominal. Tête d’un brun rougeâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Habrosyne pyritoides (Hufnagel, 1766)
Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Armigère, Noctuelle de la tomate
Longueur maximale : 40 mm. Tégument rugueux, couvert de minuscules épines (visibles à l’aide d’une loupe). Coloration allant du vert au brun. Des lignes longitudinales blanc jaunâtre, assez variables. Habituellement, deux bandes latéro-dorsales sombres. Région ventrale généralement pâle ou finement mouchetée de blanc. Huitième segment abdominal avec une légère gibbosité dorsale. Tête ocre, marquée de brun ou de vert foncé. (Guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Helicoverpa armigera (Hübner, 1808)
Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Plantes basses
Observation Mme Aarts Tineke - Catus (46) - 12/10/2012 Observation de Gallet Didier - Thorigny sur Marne (77) - 04/10/2011 Observations de Mme Aarts Tineke - Catus (46) 29/10/2006 Observation de Mme Aarts Tineke - Catus (46) 28/03/2007

lire la suite de l'article : Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Hibou
Longueur maximale : 50 mm. Coloration très variable : vert vif, ocre ou brune (avec diverses nuances). Deux rangées latéro-dorsales de traits brun foncé, bordées chacune - extérieurement - d’une ligne blanchâtre, crème ou verdâtre. De chaque côté du corps, au niveau des stigmates, une rangée de dessins sombres. Tête brun clair, avec des zones brun foncé. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Noctua pronuba (Linnaeus, 1758)
Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Craintive, Méticuleuse
Occupe toute la France. Peu exigeante écologiquement, on la rencontre aussi bien en milieu forestier que dans des zones plus ouvertes, jusqu’en milieu urbain. Bien que la chenille s’observe très facilement, l’adulte se rencontre finalement assez peu aux sources lumineuses. La chenille, polyphage, vit sur de nombreuses plantes herbacées. Période de vol : Mars à Novembre. Espèce plurivoltine. (Guide des papillons nocturnes de France)

lire la suite de l'article : Phlogophora meticulosa (Linnaeus, 1758)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou
Longueur maximale : 40 mm. Corps vert clair ou grisâtre. De nombreuses taches noires, mieux développées dans la région dorsale que sur les parties latéro-ventrales. Une ligne médio-dorsale jaunâtre et une paire de bandes latérales de la même couleur. Tête mêlée de noir et de vert grisâtre. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Halias du hêtre
Atteint 35 mm de longueur. Glabre, vert pâle, avec de nombreux points et deux fines lignes latérales jaunâtres, une bande transversale prothoracique jaune et une courte strie rouge sur le dernier segment. Fausses pattes dotées d’une surface "plantaire" particulièrement développée.Guide nature "Quel est donc ce papillons ?" Nathan

lire la suite de l'article : Pseudoips prasinanus (Linnaeus, 1758)
Smerinthus ocellata (Linnaeus, 1758)
Sphinx demi-paon
Peuple les bois clairs, les vergers, les jardins et les berges, où poussent les saules. La chenille possède une corne bleue. Elle consomme les feuilles de sa plante hôte, de juin à septempbre, avant d’hiverner à l’état de nymphe. Vol : Mai à Juillet. (Nature en poche - Larousse) Longueur maximale : 80mm. Corps vert bleuté ou vert jaunâtre, finement piqueté de blanc. De chaque côté, sept stries latérales blanchâtres ou d’un jaune verdâtre clair. Stigmates blancs, cerclés de rouge sombre. Scolus du huitième segment abdominal bleu grisâtre. Tête triangulaire, verte avec deux stries jaunes. Il existe une forme ornée de points latéraux rougeâtres. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Smerinthus ocellata (Linnaeus, 1758)
Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Ecaille tigrée
Longueur maximale : 40 mm. Tégument d’un gris brunâtre foncé. Des touffes de soies noirâtres, issues de verrues noires, en relief. Une bande médio-dorsale rouge ou orangée. Tête d’un noir luisant. (guide des chenilles d’Europe D.J. Carter, B. Hargreaves)

lire la suite de l'article : Spilosoma lubricipeda (Linnaeus, 1758)
Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Batis
Longueur maximale : 35 mm. Thorax renflé avec, sur le dernier segment, une proéminence dorsale dirigée vers l’avant. Incisions intersegmentaires bien visibles en vue dorsale. Corps brun purpurin ou brun rougeâtre clair, avec une rangée de triangles dorsaux plus pâles. Une protubérance dorsale sur chacun des segments abdominaux 2 à 6, ainsi que sur le segment 8. Tête brun clair avec des dessins plus sombres (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Thyatira batis (Linnaeus, 1758)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain
Adulte : Ailes noires, antérieures avec la base brun foncé, une bande oblique rouge feu et quelques taches apicales blanches, postérieures avec une bande marginale rouge feu. Revers des ailes postérieures foncé orné de marbrures chatoyantes complexes. Plante – hôte : surtout Ortie dioïque, mais aussi ortie brûlante et Pariétaires des murailles Chenille : Robe très variable, gris jaunâtre à noire, avec une rangée de taches latérales blanc jaunâtre particulièrement apparente sur les sujets foncés. Habitat : Orées forestières, vergers sur prairies à litière, jardins, parcs urbains. Espèce encore commune presque partout. Biologie : Le Vulcain compte parmi les Papillons migrateurs les plus étudiés. Les premiers individus migrants arrivent dès la fin avril, suivis de forts contingents en mai et juin. Les œufs sont déposés isolément sur la plante hôte, en situation ombragée ou semi - ombragée. La chenille confectionne un abri bien reconnaissable en enroulant une feuille qu’elle maintient dans cette position au moyen de fils de soie, et dont elle ronge le pétiole, de sorte que la feuille pend librement. Cet abri sert plus tard à la nymphose. La chrysalide suspendue, brune ou grise, porte des taches dorsales à vif éclat métallique. L’espèce donne d’ordinaire deux générations, la seconde souvent très prolifique. En automne, les adultes de cette dernière vague d’émergences regagnent souvent les contrées plus méridionales. Les sujets en migration observent alors un vol rectiligne en direction du sud, se succédant à quelques mètres de distance. L’adulte hiverne en effet dans les régions sous influence méditerranéenne ; aujourd’hui il a tendance à hiverner dans des contrées plus septentrionales, à la suite du réchauffement climatique. Les individus restés sur place s’attardent souvent jusqu’à la fin d’octobre dans les vergers sur les fruits avancés, dont ils absorbent avidement le jus fermenté ; ils succombent généralement aux premières fortes gelées. (Guide nature Nathan. Quel est donc ce papillon ? Heiko Bellmann)

lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Colias hyale (Linnaeus, 1758)
Soufré

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin puis de juillet à octobre en deux générations. Champs cultivés, trèfles, luzernes, friches. Chenille sur trifolium, medicago, vicia, coronilla, hippocrepis, lotus. Elle est visible en juin puis en octobre. Commun partout, en 2, 3 générations. La macule de l’espace apical et marginal des ailes supérieures est quelquefois entièrement noire (ab. uhli Verity).

Deux-Sèvres : Un exemplaire en forêt de Chizé (79), très voisin de v. uhli (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Soufré. Espèce répandue en Europe centrale. En France, surtout dans le centre-ouest et dans la moitié est. L’imago est visible en IV-X, en deux ou trois générations. Champs cultivés, trèfles, luzernes, friches. Attention, la différence entre alfacariensis, hyale et certains exemplaires de crocea ne peut se faire que sur les chenilles ou avec l’étude des génitalia. Chenille sur Trifolium, Medicago, Vicia, Coronilla, Hippocrepis, Lotus, en VI puis en X.

I. Répandu et commun partout (G&L 1912).

II. La Foye Monjault 01/08/1998 (Tarde Frédéric), 28/06/2000 (Tarde Frédéric) - La Mothe Saint-Héray 02/07/1960 (NT) - Niort 02/10/1955 (MG), 03/05/1971 (MG), 28/09/1976 (MG) - Saint-Maxire 26/08/1962 (MG), 03/07/1969 (MG) - Sainte-Verge 29/07/1948 (MG) - Villiers en Bois 09/09/1948 (NT), 19/09/1948 (MG), 05/07/1949 (MG), 20/07/1955 (MG), 15/09/1955 (NT), 27/08/1959 (MG), 03/05/1971 (NT) - Vouillé 16/07/1955 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Colias hyale (Linnaeus, 1758)
Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Ecaille des steppes

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juin. M. Oberthur voit dans cette espèce (Lép. comp. v, 119) une forme occidentale et méridionale d’aulica. Chenille sur rumex, luzula, etc. Elle est visible en avril. Répandu et plus ou moins commun dans toute la zone. Sur 16 exemplaires pris à Niort, je constate que 2 manquent de petits points jaunes à l’angle apical des ailes supérieures, que 3 n’en ont qu’un, que 6 en ont deux, et que les 5 autres en possèdent 3. Le gros point costal de la base des ailes supérieures existe, plus ou moins allongé, dans 8 exemplaires, et manque dans les 8 autres. Dans la grande tache jaune en toupie appuyée sue le milieu de la base des ailes supérieures, la partie médiane est plus ou moins dilatée , et la pointe extérieures est détachée, plus ou moins nettement, dans 4 ou 5 sujets. La macule noire apicale des ailes inférieures est plus ou moins denticulée et bordée de rose le long de la frange ; les deux taches ou bandes qui aboutissent au bord interne confluent légèrement dans 5 exemplaires (Gelin).

Deux-Sèvres : Assez commun à Niort : 25/05/1904 ; 23/05/1906, 3 ex. ; 26/05/1906, 5 ex. ; 18, 25, 26, 3005/1907 ; 04/06/1905 (Gelin).

Vienne : 1 ex. pris à Poitiers en 1879 par le lieutenant Jecker (Gelin).

Charente-Maritime : Dompierre (Vigé) ; Royan (B. et S.) ; Saintes : 25/05/1904 (Gelin) ; Rochefort : 31/05/1876 (Delah.).

Charente : 1 ex. en juin à Jarnac (Delam.) - 1 ex. en juin à Richemont de Cognac (Lucas) ; Angoulême (Dupuy).


Etat des connaissances en 1922 - Supplément au catalogue des Lépidoptères de l’ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

Vienne : Saint-Julien l’Ars, 3ex. (de la Porte).


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

L’Ecaille civique, l’Ecaille des steppes. Atlanto-méditerranéenne. Localisée à l’Europe, des Pyrénées à l’Italie, en passant par le Sud et le Centre de la France. Espèce univoltine en V-VI. Chenille sur diverses plantes basses, notamment Taraxacum et Achillea.

I. Assez commun à Niort 25/05/1904 (HG), 04/06/1905 (HG), 3 ex. 23/05/1906 (HG), 5 ex. 26/05/1906 (HG), 18/05/1907 (HG), 25/05/1907 (HG), 26/05/1907 (HG), 30/05/1907 (HG).

II. Beaussais (Wilding Neil) - Mauzé-Thouarsais 22/05/1999 (CL) - Niort 20/05/1954 (MG) – Sainte-Radegonde 22/05/1999 (CL) - Vouillé 27/05/2001 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Hyphoraia testudinaria (Fourcroy, 1785)
Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Piéride du chou

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de mai à juillet puis d’août à septembre e deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur brassica, raphanus, sinapis, tropaelum. Elle est visible en juin, août, octobre. Elle détruit parfois complètement les plantations de choux. La génération printannière de brassica a généralement la tâche apicale d’un noir moins vif, avec le contour interne moins dentelé chez le mâle que dans la génération d’été. Répandu dans toute la région, et extrêmement commun certaines années. La chenille est parasitée par divers hyménoptères, dont le plus commun est le microgaster granulatus L, qui enraye heureusement l’extrême prolifération de cette espèce. - Une femelle aberrante, de 5 cm d’envergure, prise à Niort le 11/05/1911, a les ailes allongées et très étroites, celles du côté droit excavées au bord externe, les postérieures nuancées de jaunâtre en dessus (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Pieris brassicae Etat connaissances 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride du chou. Répandue dans toute l’Europe et toute la France, espèce migratrice. L’imago est visible en III-XI en deux générations. Jardins, prairies, champs cultivés. La chenille vit sur Brassica, Raphanus, Sinapis, Tropaelum, en V-VI puis VIII-X.

I. Répandu et extrêmement commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) – Bressuire 09/04/2011 (Séchet Vanina), 30/06/2011 (Séchet Vanina) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Fors 10/10/2010 (AG) - Fressines 06/08/2006 (AG), 09/09/2006 (AG) – Genneton 05/09/2010 (Miteu Martine) - La Crèche 16/07/1976 (NT) - La Mothe Saint-Héray 10/07/1955 (MG) - Marnes 06/04/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 15/07/1947 (MG), 09/09/1947 (MG), 10/08/1955 (MG), 20/04/1970 (NT), 09/05/1970 (NT), 10/05/1970 (NT), 29/05/1970 (NT), 06/09/1980 (NT), 25/09/2008 (AG), 29/03/2010 (Rebeyrol Christian), 10/04/2010 (AG), 09/10/2010 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 05/09/2003 (AG), 09/06/2007 (AG) - Saint-Rémy 07/09/1980 (NT) - Sainte-Blandine 15/03/1968 (NT), 30/03/1968 (NT), 14/09/1980 (NT), 25/08/2000 (AG), 02/09/2000 (AG) - Taizé 07/04/1987 (CL) - Villiers en Bois 14/05/1949 (MG), 14/06/1965 (NT), 13/09/1980 (NT), 16/09/2007 (AG), Voultegon 11/06/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris brassicae (Linnaeus, 1758)
Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Vulcain

Etat des connaissances en 1912 - Catalogue des Lépidoptères de l’Ouest Atlantique par Henri Gelin et Daniel Lucas :

L’imago est visible de mai à juin puis de septembre à octobre en deux générations. Hiverne comme papillon, plus rarement comme chrysalide ; les papillons reparaissent en mars-mai ; les chrysalides hivernées éclosent en mai-juin. La génération de septembre est la plus abondante. Chenille sur urtica, parietaria. Elle est visible de juin à octobre. Ce papillon, appelé vulgairement le Vulcain, est répandu dans toute la région, en quantité plus ou moin abondante selon les années. Il recherche les suintements des arbres cariés, les fruits pourris ou déjà attaqués par d’autres insectes. Quelques exemplaires possèdent un point blanc dans le tiers externe de la bande rouge des ailes antérieures (Lucas).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

Le Vulcain. Espèce très répandue en Europe, migratrice. En France, largement répandue. Fréquente des habitats divers avec une préférence pour les lisières et les clairières des bois et les vergers. Espèce plurivoltine en II-XI. Souvent visible en plein hiver dans le sud de l’Europe. Chenille sur Urtica.

I. Répandu et commun dans toute la région (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Bressuire 27/04/2010 (Rolland Ludovic) - Cersay 12/07/1980 (CL) - Chanteloup 25/05/2005 (Bonnet Stéphane), 03/07/2006 (Bonnet Stéphane) - Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) – Genneton 26/07/2009 (Miteu Martine), 18/09/2010 (Miteu Martine) - Germond-Rouvre 13/10/2010 (AG) - La Crèche 14/09/2010 (Debordes Laurent), 20/09/2011 (NT) - La Mothe Saint-Héray 02/09/1958 (MG) - Magné 09/08/2005 (Breuil Sandrine) - Ménigoute 31/10/2011 (NT) - Missé 08/07/2010 (Meyer Daniel) - Niort 11/07/1955 (MG), 19/09/1964 (MG), 06/09/1968 (NT), 06/07/1970 (MG), 24/07/1970 (NT), 19/07/1978 (NT), 21/10/1979 (NT), 02/09/1980 (NT), 25/09/1980 (NT), 26/09/1980 (NT), 09/10/1980 (NT), 21/10/1980 (NT), 20/02/2009 (Rebeyrol Christian), 08/09/2012 (AG) - Pierrefitte 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Sainte-Gemme 08/09/2005 (CL) – Sompt 30/08/2009 (Orsini Maria) – Villiers en Bois 25/09/2009 (AG) – Voultegon 03/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Vanessa atalanta (Linnaeus, 1758)
Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Piéride de la rave

Etat des connaissances en 1912 - Gelin Henri et Lucas Daniel - Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

L’imago est visible de avril à juin puis de juillet à septembre en deux générations. Très commun partout. Chenille sur brassica, cichorium intybus, tropoelum etc. Elle est visible de juillet à septembre. Elle est, comme celle de brassicae, parasitée par les microgaster. Les papillons éclos au printemps ont les macules noires peu développées : certains mâles ne portent pas de point noir en dessus et la tâche apicale est à peine indiquée (var. immaculata CKll.) ; d’autres ont un point discal petit et peu apparent (var. leucotera Stefan.). Les macules noires deviennent plus vives dans les deux sexes à mesure que la saison avance, et beaucoup de femelles de la seconde génération ont tout le dessus envahi par une coloration jaunâtre, très accentuée dans quelques exemplaires. De plus, l’espace qui s’étend entre les deux macules discales des ailes antérieures des femelles porte quelquefois un semis plus ou moins dense d’écailles noires, et les ailes postérieures peuvent être marquées, entre les nervures 3 et 4, d’un second point noir plus ou moins obsolète (ab. quaterpuncta Delahaye). Ces diverses formes se rencontrent sur tous les points de la région. - J’ai capturé à Niort, en avril-mai 1911, six rapae femelles dans lesquelles la 2 ème macule des ailes antérieures se divise en deux points nettement séparés. On peut la nommer : ab. divisa (Gelin).


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

Etat des connaissances au 31122008 {JPEG}


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Piéride de la rave. Répandue dans toute l’Europe et dans toute la France. L’imago est visible en III-X, en deux ou trois générations. Très commun partout. Chenille sur Brassica, Cichorium intybus, Tropaelum etc, en VII-IX.

I. Répandu partout (G&L 1912).

II. Adilly 22/07/2011 (AG) - Aiffres 04/10/1993 (AG) – Ardin 27/07/1993 (AG) – Argenton-Château 17/04/2010 (Rolland Ludovic) – Availles-Thouarsais 20/04/2010 (Rolland Ludovic) – Azay le Brûlé 11/06/2011 (AG), 11/08/2011 (AG) - Boismé 15/04/2010 (Rolland Ludovic) – Boussais 01/07/2010 (Rolland Ludovic) – Bressuire 29/07/2009 (Séchet Vanina), 07/07/2010 (Rolland Ludovic) - Chambroutet 19/07/2010 (Rolland Ludovic), 06/10/2010 (Rolland Ludovic) - Chauray 22/08/1993 (AG) - Chizé 10/04/1968 (NT), 14/04/1968 (NT) - Echiré 22/08/1993 (AG) – Faye l’Abbesse 17/06/2009 (Rolland Ludovic) - Fressines 06/08/2006 (AG) – Frontenay Rohan-Rohan 09/07/1993 (AG) – Genneton 14/06/2010 (Miteu Martine), 03/10/2010 (Miteu Martine) - La Mothe Saint-Héray 18/04/1981 (NT) - Luzay 27/08/2006 (AG) – Marnes 16/04/2010 (Rolland Ludovic), 25/06/2010 (Rolland Ludovic) – Massais 23/07/2010 (Rolland Ludovic) - Niort 07/05/1954 (MG), 11/05/1954 (MG), 27/07/1955 (MG), 24/09/1955 (MG), 17/04/1957 (MG), 23/09/1960 (MG), 17/09/1970 (MG), 13/08/1972 (NT), 01/07/1976 (NT), 31/08/1977 (NT), 04/09/1977 (NT), 09/09/1980 (NT), 09/09/1980 (NT), 02/05/2004 (AG), 19/06/2005 (CL), 21/09/2008 (AG), 01/04/2010 (Rebeyrol Christian), 18/06/2012 (AG) - Pierrefite 21/04/2010 (Rolland Ludovic) - Prahecq 24/07/1993 (AG) – Rom 22/08/2010 (Minot Jean-Louis) - Saint-Gelais 10/04/1990 (NT) - Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Saint-Jean de Thouars 23/08/2009 (AG), 12/06/2010 (AG) - Saint-Rémy 06/09/1980 (NT) - Sainte-Verge 18/09/2011 (Courant Julien) - Scieq 22/08/1993 (AG) – Sompt 27/08/2009 (Orsini Maria) - Villiers en Bois 30/05/1959 (MG), 30/03/1989 (CL), 30/08/2005 (AG) – Voultegon 21/09/2010 (Courtin Bernard).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Piéride de la rave
Longueur maximale : 25 mm. Corps vert, avec une pilosité fine, courte et assez dense. De nombreux petits points noirs et une ligne médio-dorsale jaune. Flancs ornés, au niveau des stigmates, d’une rangée longitudinale de tâches jaunâtres. Stigmates blanchâtres, cerclés de noir. Tête verte. (guide des chenilles d’Europe)

lire la suite de l'article : Pieris rapae (Linnaeus, 1758)
Araschnia levana (Linnaeus, 1758)
Carte Géographique

Etat des connaissances en 1983 - Levesque Robert - Complément 1983 au Catalogue des Lépidoptères observés dans l’ouest de la France) :

Dans le fascicule 2, tome 1 (1959), d’Alexanor, je notais la présence dans l’ouest de la France de ce papillon que n’avaient jamais rencontré les Lucas, Durand, D’Olbreuse, Gelin, Lacroix, etc.

Ma première capture date de juillet 1946 ; l’espèce avait été trouvée presque simultanément par le Commandant D. Lucas à Auzay.

J’ai noté que dans le Marais Poitevin, cette vanesse avait trois générations, la troisième (fin août-début septembre) étant la plus populeuse.

La progression de l’ortie à travers les cultures remplaçant les rouchis a favorisé l’expansion de ce nouvel hôte du marais que l’on rencontre depuis quelques années en pleine ville de Niort.


Etat des connaissances au 31/12/2008 (Atlas des Lépidoptères Rhopalocères du Poitou-Charentes - Poitou-Charentes Nature)

JPEG


Etat des connaissances en mai 2013 - Nouveau Catalogue des Lépidoptères des Deux-Sèvres - Guyonnet Antoine, Lemoine Christian, Thibaudeau Norbert

La Carte géographique. La forme printannière levana a le fond orange alors que celle estivale prorsa a le fond noir. Répandue en Europe moyenne où elle a étendu son aire de répartition au cours du 20 ème siècle. Fréquente les lisières et clairières des bois et les berges des cours d’eau. Espèce bivoltine ou trivoltine selon les régions en IV-IX. Chenille sur Urtica.

I. Dans le fascicule 2, tome 1 (1959), d’Alexanor, je notais la présence dans l’ouest de la France de ce papillon que n’avaient jamais rencontré les Lucas, Durand, D’Olbreuse, Gelin, Lacroix, etc. J’ai noté que dans le Marais Poitevin, cette vanesse avait trois générations, la troisième (fin août-début septembre) étant la plus populeuse. La progression de l’ortie à travers les cultures remplaçant les rouchis a favorisé l’expansion de ce nouvel hôte du marais que l’on rencontre depuis quelques années en pleine ville de Niort (RL 1983).

II. Amuré 28/05/1961 (NT), 22/07/2007 (AG) - Assais les Jumeaux 02/05/2009 (CL) - Azay le Brûlé 02/05/2009 (AG) - Coulon 27/06/1996 (CL), 27/08/2008 (Rebeyrol Christian) - La Crèche 15/05/1989 (NT), 25/06/1989 (NT), 11/09/2010 (Debordes Laurent), 06/04/2011 (Debordes Laurent) - La Mothe Saint-Héray 07/02/1956 (MG), 07/08/1956 (NT), 02/07/1959 (MG), 02/07/1960 (NT), 13/05/1969 (NT), 22/05/1969 (NT) - Magné 19/06/1969 (NT), 21/08/1969 (MG), 10/07/1970 (NT), 14/07/1970 (NT), 01/09/1970 (NT), 10/09/1970 (NT), 04/05/1971 (NT), 02/09/1971 (NT), 27/07/1981 (CL) - Mauzé-Thouarsais 18/04/2009 (CL) - Niort 04/11/2007 (chenille) (AG) – Saint-Généroux 18/04/2010 (Rolland Ludovic) - Souvigné 19/05/1968 (NT).

AG = Antoine Guyonnet, CL = Christian Lemoine, DL = Daniel Lucas, G&L = Gelin et Lucas, HG = Henri Gelin, MG = Marius Guimard, NT = Norbert Thibaudeau, RL = Robert Levesque.




lire la suite de l'article : Araschnia levana (Linnaeus, 1758)
Membre actif du RPAPN : http://www.biodiversite-poitou-charentes.org/